Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 16:19
LA DANSE DE LA MEDUSE... lorsque l'on souhaite que tout finisse vite !

~~ Jeudi 15 novembre 2015,

Couchés tôt, le vent furieux agite la maison dans tous les sens.

À trois heures quinze, je me lève doucement pour ne pas réveiller Maurice. Au bout de trois quarts d'heure, il s'éveille étonné de me savoir là, si près au bout de la véranda. J'écris et j'envoie une trentaine de cartes de vœux, les ami(e)s les plus proches, la famille... le vent ce calme à cinq heures, mais il pleut fort.

Maurice affublé de sa poche urinaire, nous allons à la cuisine pour déjeuner tôt matin. Véronique R., notre auxiliaire arrive fouettée par le vent. Elle prend son service.

Maurice se repose sur son fauteuil-lit devant la télévision. Il annonce à Véronique la visite de nos enfants... c'est long pour lui. Le vent souffle encore, s'infiltre de partout et refroidit la maison.

Le médecin passe vérifier l'état de Maurice et la pose de la sonde. Ils discutent de la situation difficile dans laquelle ils sont plongés l'un comme l'autre. Sur un rayon de soleil, Maurice veut sortir et partir avec moi en courses. Le docteur n'a rien contre, moi si.

Pierre et Élyane arrivent ensemble. Il faut s'occuper de nos deux fauteuils et ce n'est pas simple de leur faire gravir la rampe et de les ranger côte à côte. Nous voilà partis tous les quatre, Maurice est heureux d'admirer la forte houle de six mètres de haut dans la Baie des Trépassés, moi aussi... mais nous ne pouvons pas nous attarder. Il n'est pas à l'aise à l'arrière du véhicule et ne dit rien, mais il est vraiment bousculé dans la camionnette... nous filons sur Douarnenez.

Encombrant le magasin, je choisis mes aliments et Pierre les prend pour les glisser dans les sacs. Je m'inquiète car il a lui aussi connaît des soucis de santé, Élyane également et finalement, je devrais peut-être demander à mes auxiliaires de me conduire dans leur voiture et tant pis si je dois souffrir sur mes béquilles ou peut-être faire mes courses avec Pierre au volant et accompagnée d'une auxiliaire !

En attendant, Maurice souffre et mes recommandations étaient justifiées... trop loin et trop long cette balade !

Nous passons à la pharmacie pour la nouvelle prescription. Lorsque nous rentrons, le temps de ranger les affaires... que Pierre et Élyane se retirent... de prendre un repas rapide... Maurice se met à claquer des dents, à trembler de tous ses membres. La soirée s'annonce difficile. Je le recouvre d'une large et douce couverture que je replie en deux... puis finalement, il finit par s'endormir... moi aussi.

Je file dans la chambre avec Toopie. Enfin le calme dans la maison, nous dormons tous.

Vendredi 16 janvier 2015,

Vers quatre heures, nous sommes debout... puis nous nous levons à sept heures pour déjeuner. Maurice n'est pas bien, la sonde lui fait horriblement mal... le cauchemar de 2009 recommence.

La sonde semblait pourtant avoir été bien placée... mais avec ses problèmes de prostate, tout devient plus complexe... mais tout est tellement compliqué dans un cas comme celui de ce malade opéré 57 fois et victime de sept pathologies extrêmes ! ! !

Sylvie prend son service. Maurice va très mal... j'appelle le médecin, puis l'infirmière qui vient vingt minutes plus tard... le mal va en s'accentuant, il est au paroxysme de la douleur... je ne sais plus quoi faire, je vis dans l'impuissance, je souffre de l'entendre hurler de douleur et Sylvie à mes côtés n'en mène pas large non plus... lorsque Béatrice arrive, elle aussi touchée, l'emmène dans la chambre pour tenter de déplacer un peu la sonde puis elle appelle le médecin... finalement, il viendra à midi ! Dur de tenir de telles douleurs jusque là !...

Alors entre deux hurlements, il tente de trier nos deux dossiers de maladie pour regrouper des prescriptions, des opérations anciennes pour le médecin... et il nous faut attendre !

Il s'aperçoit qu'il fait des caillots difficiles à passer... la fièvre est à 38°, le cœur à 85 (ce qui est énorme pour lui au pouls de 42), la tension à 20,15... et la balade d'hier n'a rien arrangée sans doute !

J'ai le temps d'envoyer deux lettres, l'une pour notre assurance, l'autre a renvoyée à la Préfecture du Finistère. Secoué de tremblements, de hurlements, de sursauts, pâle et à bout de douleur, Maurice au bord du malaise attend le médecin... il arrive enfin à deux heures. Il l'ausculte puis dans la chambre, lui retire la sonde... souci d'infection, souci de ne plus pouvoir uriner sans la sonde, souci d'installation... bref, Béatrice devra lui reposer une sonde si nécessaire... à suivre.

Un léger mieux s'installe, nous sortons prendre l'air où malgré la fraîcheur le soleil brille de tous ses feux timides. Nous rencontrons André et croisons Guillaume, le pharmacien. Il nous livre l'ordonnance : piqûres d'antibiotiques, comprimés, sondes. Nous prenons la livraison.

Maurice a chaud, de nouvelles bouffées de chaleur, sa température est pourtant descendue d'un coup. Il ressort et va discuter un long moment avec Roland pour se refroidir.

De mon côté, je suis en crise d'asthénie mais je ne risque pas d'aller au lit, il faut chaque jour passer par-dessus cette fatigue et cette douleur extrême et c'est un exercice extra difficile. Cela se passe tant bien que mal.

Il rentre et de nouveau il a trop chaud, il ouvre la fenêtre, la referme, l'ouvre à nouveau, excédé par son état. Finalement, il se remet dans son fauteuil relax et m'appelle d'un coup : ­

-­ J'ai trouvé ! Il me faut la bassine avec un gant !

Je vais chercher la bassine que j'avais laissée dans l'évier de la salle de bains et que Béatrice a posée dans la baignoire. Elle n'est pas lavée. Je l'a nettoie et l'emporte avec un gant et de l'eau fraîche que je dépose à côté de Maurice.

Aussitôt, il ressent un apaisement : ­

-­ Ben dis donc, ça chauffe là-dedans... me dit-il en se frottant le crâne.

Ouf, ça va bien mieux... pour cinq minutes... le voilà qui se relève en vitesse pour uriner et revient avec son urinal.

Combien de temps va-t-il pouvoir souffler :

­-­ Ben tu sais, ça doit bouillonner grave là-bas dedans ! continue-t-il encore en se réinstallant devant Dynamo, l'illusionniste renversant !

Je suis crevée !... Mais il ne peut plus uriner !... Et puis, je me relève... il claque des dents... je le couvre... il faudrait la veste...

Le soleil brille fort à travers les baies vitrées de la véranda et la mer semble apaisée de la veille.

Il fait très beau, les rosiers Brocéliande plantés en novembre démarrent leur pousses, j'ai hâte de voir leur floraison bicolore et respirer leur parfum envoûtant, ensorcelant !... Moment magique !

LA DANSE DE LA MEDUSE... lorsque l'on souhaite que tout finisse vite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Danse de la Méduse

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche