Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 13:06
LA DANSE DE LA MEDUSE...fête des grand-mères et arrières-grand-mères !
LA DANSE DE LA MEDUSE...fête des grand-mères et arrières-grand-mères !

~~Samedi 28 février,

Le jour se lève sur un ciel bouché, tristounet. Un jour à rester à la maison... je vais pouvoir travailler un peu sur mes textes et régler le courrier.

Nelly à huit heures est déjà présente avec une livraison de beaux légumes bio et Béatrice arrive une heure plus tard.

Maurice s'est débattu hier soir à vouloir remettre son assistance respiratoire qu'il ne met plus depuis trois mois... heureusement qu'il devait mourir s'il ne la portait plus durant deux jours d'affilée d'après son pneumologue de Lyon... à n'y rien comprendre avec lui !

Bref, il a installé sa machine au salon près du relax car pour l'instant, il n'arrive toujours pas à réintégrer la chambre. Il lui faut sa petite bassine d'eau glacée et son gant pour pouvoir tenir l'ébullition de son crâne et ses maux de tête revenus à quatre heures... dur, dur !

Moi, de la chambre, je l'entends se lever, patasser, tourner et retourner quand les choses vont mal.

Cette nuit Toopie a dormi comme un bébé et elle dort encore près de moi aux pieds de mon bureau aux trois générations d'écrivains (dont deux bretons)... comme nous, elle vieillit !

Béatrice nous annonce le troc et puces de Cap Solidarité à Plozévet. Voilà un but de sortie pour cet après-midi, et sait-on jamais, je pourrai y trouver un buffet de cuisine... nous avons meubler la maison avec des meubles bretons de toute beauté que plus personne ne veut ici en Bretagne, quel dommage !

La vaste maison supporte largement ces gros meubles lourds, magnifiquement sculptés sur fond de murs blancs cela est du plus bel effet, et je suis ravie d'évoluer au milieu de ceux-ci qui ajoutent l'âme bretonne à ce lieu. Je m'y sens bien, comme protégée... et avec toute la décoration féerique que j'y ai ajouté de partout, la maison est habitée d'ondes magiques ! ! !

Maurice apporte le courrier. Il rentre avec encore deux grandes lettres pour moi : deux diplômes qui m'annoncent d'une part que je suis : ­

-­ Lauréate du Mérite Culturel et de la Rose d'Or décernés pour l'ensemble de mon Oeuvre Littéraire par Les Rencontres Artistiques et Littéraires de l'Essonne Andrée Jolas, et d'autre part que je suis : ­

­-­ Lauréate de la Médaille d'Or, 1er Prix de Poésie Libre pour la Jeunesse 2015, et

-Lauréate de la Médaille d'Argent Internationale 2015 et la Reconnaissance 'Chevalier des Lettres' mention honorifique décernées par le Bleuet International (Lettres-Arts-Chansons).

Cela monte à 24 le nombre de récompenses... j'en ressens une grande joie !

Nelly met tout son cœur à nous confectionner une tourte aux poireaux, tourte que j'avais laissée brûler la dernière fois... et qui m'était restée sur l'estomac, tant j'étais en colère après moi !... Enfin, moi qui adore ça, je vais quand même pouvoir me régaler car c'est elle qui va surveiller la cuisson cette fois-ci !...

Et, cette fois nous nous régalons bel et bien ! Nelly nous quitte à treize heures. Le soleil transparaît à peine vers midi, puis la purée de pois tombe sur le Cap.

Après le repas, nous nous préparons pour faire un saut à la brocante solidaire. Nous repérons deux meubles bretons pour la chambre mais nous devons rentrer prendre les mesures.

Nous trouvons affaire avec un meuble de cuisine, une commode, un canapé et quelques autres babioles. Nous réservons les grosses pièces et nous emportons les petites pour la décoration.

Il se met à pleuvoir des cordes. Une fois revenus à la maison, nous prenons les mesures, les gros meubles ne rentrent pas en longueur dans la chambre, vraiment dommage, tant pis j'y mettrai la commode, ce sera moins joli... on verra.

Maurice est épuisé... deux voyages aller retour, même à proximité, l'ont crevés... et il va falloir trouver du monde mercredi pour nous porter ces meubles à la maison !

Nous passons le reste de la journée à nous reposer. Il aura le temps de sortir les petits objets demain...

Dimanche 1 mars, anniversaire de Mélissa (24 ans), fête des grand-mères, et... des arrières grand-mères.

Béatrice arrive dans un grand bonjour qui me réveille en sursaut... il est neuf heures... sapristi !

Je me lève la tête dans le sac et sans mes lunettes sur le nez, je navigue à vue avec ma démarche de femme soûle ; l'impression continue pour moi de me déplacer sur une planche à roulettes, je tangue, je n'ai aucun équilibre, toujours sur le fil de la chute.

Maurice a passé une nuit très agitée... avec des maux de tête récurrents, comme hier et comme aujourd'hui... il ne sortira pas... trop las, trop mal.

À la cuisine, il m'épluche l'ail dont je vais piquer l'épaule d'agneau et je prépare le chou-fleur en sauce blanche... cela nous fera aussi le repas de demain.

Nous terminons notre repas lorsqu' André et Jeanne passent devant la maison. Ils n'ont pas mangé, nous les invitons à prendre un verre.

En début d'après-midi, Maurice sort les petits bibelots de notre véhicule, les porte au garage et se met en devoir de les cirer. Puis, il les rentre à la maison. Je trouve une place pour chaque objet.

Nous restons un moment sur nos ordinateurs respectifs puis sur nos relax devant la télévision où nous nous endormons.

Le ciel resté maussade et gris mais d'une grande douceur avec des températures à 11° et 13° s'assombrit sur le soir pour laisser place à une nuit calme.

Lundi 2 mars 2015,

La chienne m'a réveillée par trois fois, cela n'arrivait jamais avant. La deuxième fois à deux heures quarante cinq, je n'ai pas pu me rendormir. Je me lève à quatre heures après avoir tenté en vain de trouver le sommeil. Du coup, j'écris.

Maurice s'est réveillé à son tour. Au dehors le vent forcit. Il se plaint et gémit par bourrasques au-dessus de la lande.

Vers six heures, je retourne au lit, mais la chienne recommence ses gémissements plaintifs et je dois me relever. Cette fois, tant pis pour elle, elle restera dehors, je file au lit. Mais à sept heures, elle se prend à aboyer et réveille Maurice en sursaut... la barbe !

Il va dehors, s'énerve et crie. Moi, j'en ai assez, j'attends la chienne avec un torchon pour la gronder, mais elle s'engouffre entre les jambes de Maurice, ce qui peut être catastrophique. Puis, elle court à toute vitesse se réfugier sous le lit ! Ah, la chameau !

Bon, mais là, je me couche et je m'endors profondément et à huit heures, Véronique M. est à la porte suivie de peu par Béatrice. Maurice avec le soleil est prêt à aller au village pour payer l'ADMR.

Je reste à la maison, je ne veux pas affronter le vent glacial. Je vais prendre une bonne douche en prenant d'énormes précautions afin de ne pas tomber, ni glisser, éviter une catastrophe... nous en vivons suffisamment.

Nous déjeunons des restes d'hier, ce qui m'arrange bien. Puis, Maurice prend l'idée d'aller tailler les haies... il me promet de faire doucement et peu à la fois. Il coupe pendant une demi-heure et s'arrête vaincu par la fatigue de son état. Les branches couchées au sol s'envolent sous le vent... on rangera demain avec Nathalie.

Plus tard, il sort à nouveau afin de prendre l'air et tenter de calmer ses bouffées de chaleur récurrentes. Je travaille sur mes textes, puis une crise d'asthénie me fait m'allonger sur le relax ou je finis par m'endormir.

Le soir tombe, nous dînons un peu... et la nuit nous enveloppe de son voile noir cependant que le vent poursuit ses plaintes à n'en plus finir.

Mardi 3 mars 2015,

Je dors profondément... la chienne couchée au pied du lit n'a pas bronchée de la nuit. Maurice de son côté a brassé toute la nuit... trop mal.

Au matin, Nathalie G. arrive bien enrhumée. Elle vaque à ses occupations. Béatrice franchit la porte à son tour. Elle s'occupe des soins de Maurice.

Ensuite, nous partons ensemble à la déchetterie déposer les branches coupées de la veille et aussi une cargaison de bouteilles vides. Nous avons trop traîné à les garder au garage, cela fait beaucoup. La prochaine fois, nous tacherons de les vider rapidement, chaque fois que nous allons en courses.

Soudain, avec la présence du soleil, je repense à la fenêtre côté ouest qui prend l'eau et ce depuis des années... Maurice se décide à monter pour mettre un joint de Rubson. Le placo est tout détrempé... incroyable... si notre petit-fils ne nous l'avait pas signalé nous n'aurions évidemment rien vus car nous ne montons pas à l'étage. En attendant, il nous avait conseillé de tenir le volet fermé pour éviter que la pluie ne rentre à l'intérieur. Nous aurons intérêt à laisser entrer le soleil à présent.

Après le repas, Maurice se met en tête de continuer un petit bout de haie. André lui a promis de venir l'aider. Il se fatigue, ne tient pas debout, évidemment.

André arrive et c'est autre chose... valide, il a vite fait de faire ce petit coin de haie... n'empêche, nous sommes drôlement contents car la haie à notre hauteur nous permet d'avoir une vue dégagée sur la lande.

Ensuite, ils s'en vont ensemble à la déchetterie. Ce fut un gros boulot de mettre toutes les branches dans notre véhicule.

Quand je pense que l'été dernier Maurice a taillé toutes les haies et rempli douze camionnettes de branche et trois plein de lierre que j'avais retiré contre les murets. Quel boulot ! Bon, mais c'est si beau maintenant.

Le camélia bicolore est dégagé et l'hortensia aussi. Nous pouvons profité pleinement de leur floraison !

Sur la fin de journée, Maurice littéralement épuisé dîne et s'allonge sur le relax... il est victime de nouveaux sursauts incontrôlables... il demeure ainsi avec un gant d'eau froide sur la tête comme il le fait depuis trois mois.

La nuit tombe sur la presqu'île.

LA DANSE DE LA MEDUSE...fête des grand-mères et arrières-grand-mères !LA DANSE DE LA MEDUSE...fête des grand-mères et arrières-grand-mères !
LA DANSE DE LA MEDUSE...fête des grand-mères et arrières-grand-mères !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Danse de la Méduse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents