Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 08:43
L'ARBRE D'OR... printemps superbe en Bretagne magique !
L'ARBRE D'OR... printemps superbe en Bretagne magique !
L'ARBRE D'OR... printemps superbe en Bretagne magique !
L'ARBRE D'OR... printemps superbe en Bretagne magique !

~~Dimanche 19 avril 2015,

Il fait un grand beau temps. Le soleil éclabousse la maison, nous en avons plein les yeux au réveil.

Maurice va mieux... il a tendance à oublier l'heure de sa morphine... sans doute, bientôt, va-t-il pouvoir baisser peu à peu les doses. Pour l'instant, il ne touche rien... les dernières tentatives se sont soldées par un échec cuisant.

Bon, nous nous sommes affolés pour rien... nous avons retrouvé de l'eau chaude au robinet ! Le compteur avait disjoncté et nous n'avions pas retrouvé à quel différentiel appartient le chauffe-eau. Il semble que sa connexion soit rattachée à celui d'un radiateur... la partie électricité de la maison a été très mal posée et nous bataillons dur avec l'ouverture et la fermeture des radiateurs. En fait, ils fonctionnent aux aussi (pas tous). Enfin, je vais pouvoir prendre une douche dans les conditions acrobatiques que l'on connaît.

Nous attendons l'infirmier, Maurice a passé une bonne nuit comme depuis quelques jours... ressuscité ? Quelle force !

Le grand soleil et un vent nordet nous permet d'aller travailler dehors. Il continue la mise en place des piquets. De mon côté, je plante les géraniums vivaces et les oignons reçus par la poste avec toutes les difficultés inhérentes à mes douleurs musculaires. Ce n'est pas facile de rester debout lorsque l'on se trouve sur une planche à roulettes absolument sans aucun équilibre et aucune force. Il faut constamment se méfier de la chute qui ne prévient jamais. Les chevilles, les genoux ou les hanches se dérobent d'un coup.

Je décide de désherber le carré de fleurs devant la maison. J'y avais planter des primevères, des bruyères, des jonquilles, des aubrétias... je veux y ajouter cinq roses trémières, trois rudbéckias. Mais il me faut le faire à quatre pattes et alors là c'est un super bazar ! Je dois me sortir du fauteuil roulant à grand peine, essayer de me laisser glisser sur le sol... puis j'avance en me traînant sur les genoux et les poignets extra douloureux, ce qui, le tout, relève d'un exploit incroyable.

Je parviens à faire mes plantations avec une farouche volonté, je souffre affreusement. Le plus dur lorsque tout est fini est encore de se relever du sol... je marche à quatre pattes jusqu'à mon fauteuil, heureusement tout proche. J'essaie de me soulever en m'aidant de ma jambe gauche qui part de travers, je l'aide avec ma main, puis je relève le bassin sur le fauteuil pour tenter de récupérer l'autre jambe qui refuse plus ou moins et lorsque je trouve le point où je ne souffre pas trop, je me pousse avec un énorme soulagement. Je peux m'asseoir enfin.

En général, j'évite le plus possible cet exercice totalement aberrant mais je suis malheureusement obligée de passer par là lorsque je chute !

Bref, après de bien longues minutes, je m'emploie à arroser avec le tuyau d'arrosage sur le côté de la maison. Avec le fauteuil roulant, je vais le chercher, je le déroule et le fait monter sur la rampe d'où je passe à l'arrosage.

Enfin après de tels efforts, je suis totalement nase et je dois aller m'allonger pour ne plus bouger... mais les douleurs quoique je fasse me pourrissent définitivement la vie. Ils bloquent absolument tous mes mouvements.

Après tout ça Maurice et moi avons notre compte pour la journée qui s'achève sur un immense beau temps sans trop de vent.

Lundi 20 avril 2015,

Le soleil brille de tous ses feux... il illumine toute la maison. Véronique M. arrive puis Béatrice tout de suite derrière elle. Maurice est bien content de la retrouver, beaucoup mieux soigné par elle. Elle commence par faire son pilulier avant les soins.

Un moment plus tard, André vient enfoncer les piquets plantés par Maurice. Pendant ce temps, celui-ci fini la partie mangeoire de la cabane.

Après le repas, il veut continuer mais il attend que le soleil soit moins fort. Il s'en va poser les fils qui tiendront le grillage seulement cela s'avère extrêmement difficile sur le fil du bas et il souffre plus que de raison.

Au final cela fera un bien joli parc pour nos deux chèvres miniatures. Moi, je suis lessivée, je me repose dans le fauteuil relax mais le médecin arrive très content de retrouver Maurice à peu près en forme comme on peut l'être avec toutes ses énormes pathologies et abasourdi de le voir s'attaquer à de tels travaux.

Il achète deux de mes livres... et il en veut d'autres ! Il me promet de s'occuper de moi lorsqu'il en aura fini avec mon époux. L'ennui c'est que l'on ne peut encore rien faire sur cette maladie incurable, génétique orpheline, évolutive et dégénérative (CMT1A)... mais il y a de l'espoir avec les découvertes du Professeur COHEN. Il a trouvé une pléothérapie (un remède de trois molécules) qui pourra stopper l'évolution de la maladie. Cette année a lieu le troisième essai clinique. Il pense même qu'il sera possible de reconstituer la myéline des nerfs. Ainsi grâce à ses recherches sur notre maladie neuromusculaire, on pourra guérir aussi la sclérose en plaques. Un médicament peut voir le jour en 2016-2017 puisque ces trois molécules existent déjà sur le marché... à suivre donc.

Maurice s'est remis au travail un moment... moi, je suis allée arracher encore deux mètres de lierre à l'intérieur des haies.

Évidemment, nous nous retrouvons bloqués par la douleur... stop repos, fini pour aujourd'hui !

Ce soir sur 'Le Bon Coin' nous trouvons notre deuxième biquette. Nous téléphonons à la propriétaire qui nous révèle qu'elle ne l'aurait jamais laissée partir si elle avait été seule et attachée. Nous aimons trop les animaux pour ne pas faire tout le meilleur pour eux.

Nous sommes vraiment ravis de savoir que nous allons avoir deux petites chèvres miniatures adorables, pleines de douceur et de tendresse.

Nous l'appellerons Praline et la première Pépite. Nous irons les chercher début mai dans le nord Finistère... nous sommes heureux comme deux gosses.

Le jour s'éteint lentement sur la lande emportant avec lui le soleil qui se noie à l'ouest dans la mer.

Les oiseaux se sont tus, seul un couple de merles sautille encore dans le pré... hier soir c'était un gros lapin !

Mardi 21 avril 2015,

Nathalie arrive. Elle dit que le pré est rempli d'une multitude d'oiseaux. Maurice déjà debout les écoutait chanter, plongé sur son ordinateur comme chaque matin.

Je me lève, il fait déjà chaud. Béatrice vient à son tour et trouve mon époux enthousiasmé par ses projets... après le repas de midi, nous prenons aussitôt la route pour chercher un portail déniché sur 'Le Bon Coin' à petit prix pour notre parc.

Nous allons en direction de Concarneau, à Melgven près de la 'Forêt Fouesnant'. Je me régale... à observer l'explosion de la nature sous ce soleil trop chaud d'avril. Que de merveilles ! Dans les prés des milliers de pâquerettes fleurissent, des perces-neige, des narcisses, des primevères, des jacinthes, des marguerites... dans les jardins, nous avons une palette de couleurs éblouissantes depuis les bruyères, les azalées, les forsythias, les rhododendrons, les cerisiers à fleurs (toutes les variétés), les camélias entremêlés aux essences exotiques : aloès, palmiers chinois, australiens, plantes grasses de toutes sortes de toutes hauteurs, aux teintes bigarrées. Ces essences botaniques se mêlent aux essences forestières, maritimes et méditerranéennes. Que de luxuriante beauté !

Je m'extasie devant les belles maisons en pierres, souvent des maisons de pêcheurs et m'émerveille de ce spectacle unique et comme à chaque fois cela me rend follement heureuse.

Nous nous égarons un peu avant de trouver l'adresse de la personne, le GPS se perd sur un carrefour. Maurice s'affole très vite et je suis là pour le rassurer, nous ne sommes pas loin, il suffit de reprendre la route en retournant en arrière.

Nous y parvenons. La personne nous attend et nous remet le portail en bois, très lourd dans notre véhicule.

Maurice est content. Il faut le retaper légèrement et surtout, je vais le repeindre en bleu (breton) car le bleu me manque ici... dans ma maison du Cergne, en 1996, j'avais repeint toutes les boiseries extérieures en bleu outremer en attendant de rencontrer un compagnon qui aimerait la Bretagne passionnément.

Ensuite, j'avais posé des rideaux bleus en 1998, en me disant qu'il serait là le lendemain, c'était la veille de notre rencontre.

Et puis... il y a eu tous les signes que c'était bien lui !... Sa personnalité d'abord, et enfin le jour de son installation à la maison, dans sa voiture la musique de Out of Africa et un morceau de musique celtique... tout y était !... Et notre mariage ou quatre jours après notre rencontre, je fixais la date au 17 avril 1999, six mois plus tard.

Nous rêvions de nous marier à Plouhinec mais à défaut pour nous consoler nous étions allés à Quimper acheter une tenue de pêcheur breton pour le marié et mon petit-fils, Naïli et de la dentelle de Quimper pour mon manteau blanc que j'avais ourlé de perles. Je portais aussi des bijoux assortis. J'avais une longue robe de satin jaune et un manteau de fourrure synthétique blanc idem pour ma petite-fille, Mélissa. C'était un très beau jour, de ces jours que l'on ne peut plus jamais oublier ! (à suivre dans 'Les Sanglots du Vent')

Nous rentrons. Maurice se met en devoir de poncer le portail et de le retaper ! Évidemment, il rentre épuisé !

La journée se termine avec l'émission de télévision sur la mémoire. Nous suivons ensemble mais cela le fatigue très vite, il part se coucher.

Je tiens jusqu'au bout, résultat : mes notes sont très bonnes : j'ai une excellente mémoire... aussi bien dans la mémoire visuelle et spatiale, que l'audio (ce qui m'étonne)... mais j'excelle dans la mémoire des mots (ce qui ne me surprend pas) et dans la mémoire du vécu. Je voulais me tester... j'avais des doutes sur ma mémoire auditive et c'est un bon résultat. Je connaissais ma mémoire visuelle et plus encore celle des mots.

Je tire un trait et vais me coucher... il est grand temps... la nuit est tombée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans L'Arbre d'Or
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents