Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 14:04
Michel COUROT... PERTE D'UN HOMME D'EXCEPTION !

~~Lundi 3 août 2015,

Je ne cesse de penser au départ de Michel et à Danyèle, son épouse qui reste bien seule désormais.

Je viens de relire les courriers de nous avions échangés depuis le jour de notre rencontre au Salon du Livre de Lorette dans la Loire tout à côté de chez lui.

Voici l'une des nombreuses lettres qu'il m'a expédiée :

Saint-paul, le 13 février 2013,

Bien chère Dana,

J’ai été très touché par votre message, et par les compliments que vous m’avez faits !

Très peiné aussi par le récit de vos souffrances.

Mais surtout en admiration à la lecture (parfois un peu difficile ?) de vos poèmes.

Quel rythme, quel lyrisme, et quelle force d’âme ! Mille bravos.

Je me suis permis quelques (rares) corrections que je vous renvoie, mais encore tous mes compliments (ce qui est faible).

J’ai été extrêmement ému par le couplet « Puisque tu vis, Philippe », qui a éveillé en moi de profondes résonances (à mon âge, on a forcément perdu des êtres aimés), et je me suis cru autorisé à joindre à cette lettre un poème allemand, d’un poète bien oublié de XVIIIème siècle, que j’ai transcrit en français, à ma manière.

Si vous avez peur de pleurer, ne le lisez surtout pas.

Et j’ai ajouté aussi une œuvre d’une poétesse brésilienne, texte que j’ai également traduit, dans mon style.

Nous espérons que vous m’avez pas été trop gênés par les intempéries, nous avons été quant à nous miraculeusement épargnés (juste une faible couche de neige qui a vite disparu), mais nous attendons avec impatience les beaux jours, au moins pour aller vous voir !

Je vais en attendant attaquer la correction de « Docteurs, vous m’avez tué » mais, je ne vous promets pas d’aller très vite !

Danyèle se joint à moi pour vous envoyer, à vous Dana et à Maurice, de grosses bises affectueuses.

À bientôt.

Michel,

Michel demeurait infiniment triste, touché à vif par la décès de ses amis. Il me l'écrivait dans chaque lettre. Sa sensibilité exacerbée se ressentait dans chacune de ses lignes... à cette lettre il avait joint deux poèmes inoubliables traduits par lui :

(Adaptation par Michel COUROT d’un poème de KLOPSTOCK, auteur allemand du XVIIIème siècle)

Avertissement : Meta Moller, une dame de Hambourg que Klopstock avait épousée en 1754, était décédée 5 ans plus tard. L’ode qui suit, intitulée « Das Wiedersehen » a été écrite en 1974, alors que le poète avait 70 ans. Toutefois j’ai pris quelques libertés avec la traduction. M.C.

LA REVOIR

C’est l’espace, oui ce n’est que l’espace infini entre nous,

Mais ce n’est pas le temps qui nous sépare,

Ô toi ma bien-aimée,

Et si je t’ai survécu pendant tant d’années,

Je n’ai fait que me rapprocher de toi.

Longtemps, Meta, assis sur le bord de ta tombe,

J’ai regardé frissonner dans le vent

Le tilleul qui la couvre, en été, de son ombre,

Et j’ai pensé qu’un jour, bientôt peut-être,

C’est pour moi que le vent le ferait s’agiter,

Pour moi qu’il y ferait pleuvoir ses fleurs…

Pour moi ? Non, ce n’est que sur mon souvenir

Que les fleurs du tilleul s’égrèneront,

Comme ce n’est que sur ton souvenir

Quelles se sont égrenées, au fil du temps.

Je connaîtrai bientôt l’infini de ce monde

Où depuis si longtemps tu m’attends,

Et nous regarderons, ensemble, frissonner

Dans le vent le tilleul qui ombrage nos tombes…

Et puis… mais je ne connais rien encore

De tout ce que tu sais déjà,

À peine un soupçon qui plane autour de mon âme,

Un espoir éblouissant qui m’illumine

Lorsque le soir rougit le ciel,

Un profond bonheur qui me traverse

Chaque fois que le soleil se lève,

Le soleil, peut-être, de mon dernier jour sans toi…

(D’après Friedrich Gottlieb Klopstock (1724-1803)

DE VENT ET D’ABANDON… traduit du portugais par Michel COUROT, mon ami

Ne te fie pas au temps, ni à l’éternité,

Les nuages déjà me tirent par la manche,

Déjà les vents m’emportent contre mon désir.

Presse-toi, mon amour, demain je vais mourir,

Demain je vais mourir, et je ne te verrai plus.

Ne reste pas si loin, en un lieu si secret,

Ô nacre de silence que la mer opprime,

Ô lèvre, limite de l’instant absolu !

Presse-toi, mon amour, demain je vais mourir,

Demain, je vais mourir, et ne t’entendrai plus.

Apparais-moi, que de nouveau je reconnaisse

L’anémone entrouverte au creux de ton visage,

Et qu’au-delà des murs siffle le vent hostile.

Presse-toi, mon amour, demain je vais mourir,

Demain je vais mourir, et ne te dirai rien…

Extrait de Flor de poemas ; titre original : Canção (Chanson) (Cécilia Meireles- poétesse brésilienne-1901-1964)

Traduit du portugais par Michel Courot (dico d’or-grand gagnant des dictées de Bernard Pivot)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche