Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 19:02
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

~~Samedi 5 septembre 2015

Je prends mal au foie... cela recommence à chaque fois que je suis sous antibiotique... à suivre...

Nous restons au calme. Fatiguée, je dors tout l'après-midi.

Maurice s'occupe avec une pince, il ramasse les pommes chez notre voisin et ami.

La journée se termine dans le calme sous un ciel entre soleil et nuages avec un petit vent frisquet.

Dimanche 6 septembre 2015,

Béatrice prend son service. Elle indique un troc et puce à Douarnénez. Maurice se prépare.

J'ai la nausée, je me sens très mal... je renonce à sortir.

Maurice s'en va seul. Il fait très beau... dommage.

Je retourne au lit. Après réflexion, il part à la pêche sur le port de Douarnénez.

Enfin, je finis par me lever pas trop bien dans mes baskets... je retourne à mes textes.

J'écris...

Maurice pêche vingt-huit maquereaux qu'ils distribuent sur le port à ses nouveaux amis dont un Indien Crow.

Une belle rencontre, tous les deux fraternisent... on se reverra !

Lundi 7 septembre 2015,

Maurice veut aller à la pêche le plus tôt possible, il faut encore acheter deux casse-croûtes. Nous le ferons sur la route. Zut la boulangerie est fermée, c'est lundi . Oublié évidemment, nous devons retourner à la maison.

Nous avons donné congé à Nathalie, l'auxiliaire qui n'est plus là.

Nous rentrons préparer un casse-croûte à la maison... une perte de temps !

Maurice ne se tient plus d'impatience, comme toujours ! Bon, nous reprenons la route.

Arrivés sur le port, il y a déjà de nombreux pêcheurs du côté du grand bassin... c'est incroyable tous ces mordus.

Nous nous installons. J'ai emmené de la lecture et nous profitons d'un temps merveilleusement agréable et ensoleillé... un ciel bleu pur, sans un nuage, une mer calme... idéal !

Maurice pêche huit maquereaux... il se dit que ma présence lui empêche de meilleures pêches... sans doute la présence d'une fée ?... Rires.

Nous rentrons pour souper d'une soupe de poissons aux petits croûtons... un régal !

Et nous nous installons devant le film 'La Fille du Puisatier' de Marcel PAGNOL avec Auteuil réalisé par Auteuil... un pur délice !

Mardi 8 septembre 2015,

Après les soins Maurice en forme depuis trois jours file à la pêche.

Cette fois je reste à la maison, beaucoup de travail d'écriture.

Je vais nourrir les chèvres et les poules. Aig et Froudenn m'appellent à grands cris. Les poules caquettent joyeusement et les lapereaux de garenne gambadent de tous les côtés, libres et heureux.

Il me téléphone, il a pris dix-huit maquereaux et il me dit de prévenir Élyane, nous allons les lui porter !

Le temps est très beau avec quelques nuages.

Mercredi 9 septembre 2015,

Le temps demeure au beau fixe, très agréable pour la pêche. Il part retrouver son copain l'apiculteur.

Il ramène une vingtaine de maquereaux et revient avec des sardines qu'en chemin il a distribué aux amis.

Jeudi au vendredi 11 septembre,

La semaine se termine ainsi sous le soleil et avec une bonne pêche.

De mon côté j'ai envoyé ma participation à deux nouveaux concours Littéraires Internationaux, ce qui m'a donné beaucoup de travail.

Samedi 12 septembre,

Le temps au beau fixe renvoie Maurice à la pêche comme chaque jour de cette semaine.

Il s'emporte un casse-croûte et reste sur place.

Hier, il a bricolé son fauteuil roulant afin de pouvoir tout emporter avec lui : siège de pêche, glacière, gaules. Un véritable char d'assaut !... Mais se traîner sur le quai pour se trouver une place lui devient insupportable de douleur.

Moi, je reste à la maison et comme hier je m'occupe de nourrir les chèvres. Ah, les coquines ! Hier elles ont réussi à attraper le journal par la toute petite porte du poulailler qui en recouvre le fond. Elles l'ont découpé en petits morceaux et sont aller boucher l'entrée des terriers des lapins de garenne en y forçant une branche en plus ! On dira après ça que les bêtes sont bêtes !

Aussi, aujourd'hui, je remets des journaux dans le fond du poulailler. Sans en avoir l'air, elles m'épient du coin de l'œil. Je leur ai apporté une poignée de maïs également pour les poules. Elles m'ont observé à nettoyer leur aire de jeux. Je leur parle toute la matinée. Ainsi j'ai pu m'apercevoir qu'une famille de faisans niche dans la haie près de la cabane. C'est fou !

Maurice avait déjà découvert un matin sept lapins, trois poules et deux chèvres entrer dans la cabane... la ferme s'agrandit.

L'après-midi cependant que j'écris j'entends le jacassement incessant d'une bande de pies qui a investi l'enclos. Elles chassent les cinq pigeons de Roland. Incroyable... à croire que la vie appelle la vie... et la vie sauvage qui plus est !

Lorsque Maurice revient, il aperçoit le journal découpé en petits morceaux répandus dans l'enclos ! Ça alors ! Je suis sidérée ! Ah, les chameaux ! En ronchonnant je vais tout ramasser... je fais une boule de mon journal et je me mets à tapoter le museau d'Aig en la repoussant. Voilà qu'elle se lève sur ses pattes arrières, tête et cornes en avant et se met à jouer avec moi ! J'en reste médusée !...

-Mais il leur faut un ballon... dis-je à Maurice qui rentre avec une glacière de maquereaux, je suis sûre que nous pourrions jouer avec elles !

-Oui, mais attention qu'elles ne te fassent pas tomber !

Dimanche 13 septembre 2015,

Il pleut fort et les bourrasques agitent le drapeau breton.

Hier j'ai ôté le drapeau tibétain que nos petites chèvres malicieuses ont fini par déchirer mais il était usé par les embruns.

J'ai arrangé les drapeaux à prière qui flottent le long de l'enclos que les chèvres tentaient d'attraper sans arrêt. Je les ai fixés plus haut sur la clôture. Bien entendu toutes les deux m'observaient attentivement.

Je suis contente les drapeaux à prières bien rangés et attachés solidement flottent dans le vent comme autant de pensées positives et de vœux pour la paix.

Maurice est privé de pêche ce matin. Évidemment il se met aussitôt en route pour acheter un ballon à nos deux protégées. Il revient avec le pain et un beau ballon de foot... puis il s'en va faire un tour au trocs et puces à Pont-Croix mais de trocs et puces point !... Le gros temps a dû conduire les responsables à annuler.

Bon, tant pis, il se lance dans l'épluchure des pommes pour la compote.

J'ai moi-même épluché celles qui seront cuites au four avec du pommeau, mais hélas sans sucre.

Nous avons des pommes à profusion grâce aux pommiers de Roland et d'Arlette.

Maurice épluche aussi les patates pour une purée.

Après le repas nous restons à cocooner dans nos relax devant la télévision ou Maurice fini par s'endormir.

En fin de journée je prends des nouvelles de ma petite-fille qui vient d'être opérée d'un genou, greffes des ligaments croisés et réparation des ligaments latéraux. Elle ne doit pas mettre le pied au sol, ce n'est certainement pas facile avec le bébé mais elle est bien aidée par son amie et par ma fille.

J'en profite pour prendre des nouvelles de tous mes petits.

Lundi 14 septembre 2015,

Il pleut avec de fortes bourrasques puis le temps s'éclaircit.

Maurice hésite un peu puis il se décide et se prépare. Après les soins, il file immédiatement sur le port. Il espère une bonne pêche.

Restée à la maison, je prends soin des chèvres. Je vais leur donner une poignée de maïs dans un seau... tout ce petit monde se jette sur moi. Nos biquettes bêlent. Elles m'appellent puis me suivent. Pressées de croquer les bons grains, Froudenn accroche ses cornes à l'anse et s'enfuit avec la patte et les deux cornes prises dans le seau ! Elle fait ainsi quatre fois le tour de l'enclos et je ne peux pas la rattraper ! -Tant pis débrouille-toi toute seule, tu vas bien t'en sortir !... lui dis-je.

Effectivement deux minutes plus tard la voici débarrassée du seau. Il gît derrière la cabane et je dois le chercher. Je coupe quelques branches de haie... les biquettes sont heureuses.

Je ramasse comme chaque jour encore deux bons œufs.

Finalement, je m'installe au bureau pour tirer un manuscrit et répondre à mes courriels.

Maurice rentre vers quinze heures pour se reposer. Il a pris une quinzaine de maquereaux mais au port c'est le branle bas de combat... quarante thoniers sont attendus aet les gendarmes veillent à repousser tous les pêcheurs à la ligne afin que tout le monde puisse travailler.

De plus le préfet doit arriver... cela crée un climat effervescent sans précédent !... Directives de l'Europe ? Simplement l'inauguration d'une nouvelle criée !

Maurice a pu pêcher... il est bien le seul !

Les thoniers vont décharger leur cargaison de thons et des camions frigos seront tous prêts à les embarquer !

Maurice repart dès dix-huit heures...

LA FUITE DES JOURS... / Dana LANGLA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANGLA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche