Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 19:33
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

~~Dimanche 4 octobre 2015,

Le temps se gâte. Un vent furieux souffle de toutes parts, une pluie forte l'accompagne.

Maurice part à la pêche à sept heures. Mais il rentre à onze heures dégoûté par le temps et par une partie de pêche où il manquait de sardines comme appât... il a assisté impuissant à la pêche des autres pêcheurs qui sortaient de belles grosses dorades avec... des sardines ! Tant pis, ce sera pour plus tard. De toute manière devant les conditions climatiques, la pêche est à l'eau !

Nous restons à la maison à écouter le sifflement du vent.

Le ciel gris, bouché, pluvieux pousse les chèvres à se cacher dans leur abri... bien au chaud dans leur cabane.

Lundi 5 octobre 2015,

Le vent rugit, mugit, souffle en tempête. La houle est forte... tout s'envole... à ne pas mettre un chat dehors.

Nous partons cependant faire quelques courses.

Après le repas nous nous reposons jusqu'à dix-sept heures. J'ai rendez-vous à la clinique pour le laser sur mon œil gauche. Nous partons avec mes deux flacons de gouttes différentes à mettre pour l'un toutes les dix minutes et pour l'autre toutes les vingt minutes ce que j'effectue dans notre véhicule.

Nous arrivons à dix-huit heures soit une demi-heure en avance mais je poursuis mon traitement dans la salle d'attente. L'ophtalmologue précédent en retard d'un quart d'heure... nous le serons d'autant.

Je passe à dix-huit heures quarante-cinq. Dans la salle d'examen, je me laisse glisser de mon fauteuil sur un tabouret devant le laser. J'approche mon menton sur la machine. Ma pupille est largement dilatée. Le médecin me pose un verre de contact puis il procède au déclenchement du laser qui mitraille seize coups à toute vitesse. Je reçois ainsi une décharge de dix coups de laser sur mon œil gauche. Je sors pour aller régler cent quatre vingt euros pour la troisième fois depuis notre première visite. La clinique ne prend pas la carte vitale, à nous de nous faire rembourser (en partie et dans trois mois!)... et dire que nous avons encore cinq visites dont l'opération de la cataracte sur nos deux yeux !

Dans ce monde il ne fait pas bon être malade et pire encore malades et handicapés ! Rien ne nous est épargné !

Mon œil sensibilisé coule. Nous rentrons bien contents que cela soit fait.

Mardi 6 octobre 2015,

Il pleut encore ce matin. Nous déjeunons avant le passage de l'infirmière.

Je m'aperçois que les toiles d'araignées devant mes yeux se sont réduites. La lumière qui se dégage ici sur la presqu'île me fait mal à l'œil gauche. Je chausse mes lunettes de soleil.

Après les soins, Maurice bricole au garage et je vaque un peu à la cuisine pour préparer le repas avec Véronique. Nous réalisons que le robot ménager refuse de se mettre en route... c'est bien de nous ça !... Tout ce qui n'arrive pas aux autres nous arrivent à nous ! Bon sang, il va falloir le ramener !

Dans l'après-midi, chez le marchand, on nous remplace notre appareil et nous faisons vérifier que le nouveau se met bien en route... pas de souci, mais il a fallu se rendre à nouveau au magasin.

Le temps nous encourage à rester chez nous... je travaille sur mon ordinateur...

Mercredi 7 octobre 2015,

Le temps mauvais traîne de vilains nuages dans le ciel. Le vent fort a cessé.

Nous déjeunons. Béatrice, l'infirmière passe comme chaque matin. Véronique M. arrive à son tour.

Maurice n'est pas parvenu à ouvrir l'insert de la cheminée hier. Il veut mettre un sac qu'il a bourré de papiers journaux afin de le glisser dans la cheminée pour nous isoler du vent qui hurle dans le conduit au point de nous empêcher d'entendre la télévision. De plus, ce vent violent nous apporte du froid.

Véronique parvient à ouvrir l'insert du premier coup. C'est bien, nous voilà parés contre les intempéries ! Maurice veut finir de tailler la haie à l'ouest. Malheureusement la tronçonneuse achetée il y a peu ne fonctionne plus... ça n'arrive vraiment qu'à nous ! Il va falloir retourner la changer à Quimper. Mince alors ! Nous sommes dégoûtés ! Du coup, il passe à autre chose.

Après le repas, nous partons en direction de Quimper mais le GPS tombe en panne et nous voilà perdus à plusieurs reprises dans la ville !... La loi des séries !

Évidemment la situation tourne au burlesque et j'éclate d'un grand fou rire. Maurice lui s'énerve davantage et au bout d'un grand cafouillage, des embouteillages, des ronds points à n'en plus finir, nous parvenons enfin au magasin.

Ce n'était pas une bonne idée car Maurice trop fatigué l'après-midi serait bien mieux dans son relax... mais c'est fait.

Nous réussissons à nous faire changer la machine qui ne fonctionne pas, il trouve aussi une colle glu pour céramique pour un objet déco cassé par notre auxiliaire... bon, nous rentrons avec le GPS foutu pour de bon cette fois !... C'est un jour sans !

Sur la route du retour, Maurice épuisé éprouve une très grande hâte à franchir le portail de la maison.

Nous arrivons fourbus pour aller nous jeter dans nos fauteuils...

Jeudi 8 octobre 2015,

C'est l'été. Un ciel bleu pur nous sourit. Pas un poil de vent, un soleil éclatant, un vrai bonheur... et cela doit durer huit jours !

Sylvie prend son service. Nous déjeunons. Je me prépare car Maurice veut se fournir en maïs pour nos animaux et en tuteurs pour nos palmiers qui se sont littéralement couchés sous le vent.

Béatrice vient pour les soins et sitôt prêts nous partons.

Ce matin, les fées m'accordent une grâce... elle me tendent une perche merveilleuse pour m'encourager à poursuivre encore et toujours. Un homme aimable se présente à moi... une nouvelle fois, mais je ne le reconnais pas. Il se montre d'une grande pugnacité. Il veut que j'édite sa biographie... je peux lui faire après tout avec un bon contrat. Et soudain, je lui dis que je pourrai aussi faire les Salons du Livre de Bretagne avec lui et sa compagne pour peu qu'il puisse et veuille bien conduire notre véhicule... cela paraît tout à fait envisageable. Il va passer à la maison et nous pourrons discuter ensemble de ce projet... à suivre.

Bon, nous rentrons. Maurice se met au travail. Avec les palettes cherchées hier, il ferme une partie de l'aire de jeux des chèvres afin de faire un abri supplémentaire en cas de pluie, pluie que déteste nos petites chèvres. Ainsi elles peuvent rester dehors mais protégées des coups de grain.

Ensuite, il ressort le piquet de l'enclos qui tient le portail de son entrée. Il a été renversé par le vent furieux et Maurice le refixe plus solidement. Cette fois, il est solidement arrimé. Froudenn était sortie de l'enclos lundi matin et se promenait tranquillement devant la rampe de la véranda. Fort heureusement, elle n'a pas eut l'idée de s'échapper... maintenant nos biquettes se sont habituées à leur univers et à leurs maîtres.

Pour demain, Maurice veut installer quatre palettes l'une sur l'autre afin d'y poser quatre grandes caisses pour pouvoir y mettre des légumes à pousser au printemps prochain et prévoir un autre carré de jardin.

Il faut dire que la terre de Bretagne est exceptionnelle au niveau du rendement. J'ai mis cet été le long du mur sans haie des plants de courgettes avec l'aide de Nelly et maintenant je vais pouvoir en cueillir les gros fruits. Les œillets et les roses d'inde que j'avais plantés dans ce carré ont doublé de volume.

J'avais également semé des graines de salades le long de la maison au milieu des fleurs et Maurice a empilé des palettes sur lesquelles il a mis des caisses pleine de terre et à hauteur de fauteuil, j'ai pu ainsi replanter les salades.

Je suis allée couper la 'salade à couper' et j'ai ainsi obtenu une excellente salade pour la semaine... magnifique !

De plus, je me réjouis chaque jour de ma récolte d'œufs dans le pondoir à portée de main juste au bas de la rampe. Pour l'instant seules deux poules sont actives mais la troisième ne devrait plus tarder. Elle a perdu son plumage juvénile mais sa crête n'est pas encore totalement formée bien qu'elle devienne écarlate... ce n'est plus qu'une question de jours.

Tout cela pour dire que malgré notre mauvais état de santé nous tâchons encore et toujours de profiter de la moindre seconde de joie simple... et sortons de la profondeur de nous-même jusqu'à la moindre miette de force pour continuer à avancer vers nos rêves les plus fous.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jeanne C. 11/10/2015 14:10

BON DIMANCHE ET AFFECTUEUSES BISES. BON DIMANCHE

Marielle S. 11/10/2015 14:07

nous n'étions pas la pour la saint maurice alors avec du retard bonne fête biz à vous deux

Marielle S. 11/10/2015 14:05

désolé du silence mais nous étions partis en vacances trois semaines en Pologne nous sommes allez en avion car prix très intéressant pour un mariage

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche