Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 15:58
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Mardi 3 novembre 2015,

Maurice me réveille. Il prépare le pain grillé dans la cuisine. Nous déjeunons.

Sylvie arrive à huit heures trente puis Julien, l'infirmier qui bâcle les soins, vite fait, mal fait !

Maurice n'est pas en forme et je lui conseille de ne pas aller dehors avec le crachin. Je vais nourrir les animaux.

Nous partons à la boulangerie et poster mon courrier. Nous rentrons rapidement.

Soudain, nous apercevons le bouc d'André dans notre pré et Froudenn trop heureuse bêle à en perdre haleine et lui fait de doux bisous ! Oh, la coquine ! Maurice le chasse, ce n'est pas le moment qu'il vienne nous défoncer l'enclos... mais Froudenn qui l'aperçoit sur la route poursuit ses appels interminables... serait-elle en chaleur ?

Bref, revoilà le bouc ! Pas de souci, il est castré mais en l'absence de son maître, il a cassé sa longe en métal ! Ah, le chameau !

Sylvie lui court après pour le chasser mais il saute au fond du jardin et brise une tortue à la guitare que nous venons tout juste de coller dans mon bestiaire fantastique ! Zut et rezut ! Sylvie ramasse les morceaux. Puis le bouc revient ! Maurice le chasse ce qui a pour effet de lui faire peur.

Il reviendra encore dans l'après-midi alors que nous dormons. Nous nous réveillons à dix-sept heures trente.

Nous sommes en crise de fatigue neurologique et Maurice se plaint de se trouver dans cet état d'épuisement de plus en plus profond chaque jour... pour moi, les crises d'asthénies durent depuis treize ans.

Nous dînons, puis je retrouve mon ordinateur... qui m'a effacé tout ce que j'avais mémorisé sur mon dernier DVD... Nous finissons la journée au salon... où Maurice prend une vilaine rage de dents.

Mercredi 4 novembre 2015,

Le ciel reste couvert. Maurice n'est pas en forme comme chaque jour de plus en plus... il dort assis au salon comme depuis un an avec des problèmes respiratoires de plus en plus profonds... son traitement n'est pas fait pour arranger les choses du côté de la respiration.

Bref, il se lève à huit heures mais ne dort plus depuis deux heures. Il prépare le pain grillé et met le café en route tout préparé par Sylvie la veille.

Véronique R. l'auxiliaire prend son service. Effrayé par les chasseurs qui rôdent et tirent trop près des maisons, tôt matin, le bouc sème encore le branle bas de combat dans le quartier. André et Henke lui courent après afin de le remettre dans son pré.

De mon côté mes douleurs intenses ne me quittent pas... au matin pas un seul petit morceau de chair qui ne soit pas douleur intenable... je ne tiens plus au lit. Les jambes m'occasionnent des tortures infinies... fourmillements, feu brûlant, froid glacial, paralysie... avec en prime des impatiences, jambes sans repos ni répit, jour et nuit. Et je ne parle pas des douleurs de la nuque, des épaules, des bras et du dos comme pris dans un carcan, comme broyés... aujourd'hui, je devrai porter mon corset et ma minerve, trop mal !

Cependant j'accompagne Maurice. Le magasin vient de l'appeler. Il doit aller chercher son caddie de planches (gardées dans les chutes).

Nous rentrons aussitôt. Je prépare des choux de Bruxelles avec des morceaux d'agneau et quelques pommes de terre.

Nous déjeunons... ensuite, je suis de nouveau en crise. L'après-midi pétris de nos misères nous restons sur nos fauteuils. Maurice se plaint, il supporte de moins en moins son état, ses douleurs, sa difficulté de tenir toutes les maladies à la fois... il tremble trop, transpire trop, ne peux plus respirer, ne tiens pas sur ses jambes, se fatigue aussitôt... et tout le reste... la liste est trop longue.

Il pleut. Ce soir nous recevons la visite de Clémentine et de son amie. Nous discutons autour d'un café des aventures avec le bouc et parlons de nos animaux, chèvres et poules qui nous amusent, ces petits riens qui font le bonheur de vivre...

LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Jeudi 5 novembre 2015,

Il tombe des cordes et le vent a soufflé toute la nuit... c'est la bouscaille.

Pas une seule parcelle de ma peau, de mon corps qui ne me fasse pas souffrir. Les chèvres demeurent dans le foin de leur cabane... accablées par le mauvais temps et la pluie qu'elles détestent. Aig sniffe de mécontentement. Les poules font fi de la pluie, par tous les temps elles ne cessent de picorer.

Nous sortons faire des courses pour remplir le frigidaire vide. Sylvie nous accompagne. Devant le magasin, le temps de sortir nos fauteuils, ils sont trempés.

Nous filons nous mettre à l'abri et remplissons le caddie. Nous rentrons à la maison où Sylvie m'aide à ranger.

Sylvie se retire puis nous nous mettons à table.

Nous devons faire une sieste car ce soir, il faut nous rendre chez le médecin. Il nous a demandé d'aller une fois par trimestre à son cabinet de façon à mettre à jour nos dossiers et pratiquer des examens qu'il ne peut pas faire à domicile.

Mais cela représente une fatigue insensée pour Maurice. Il se gare le plus près possible pour éviter de sortir nos fauteuils tant cela l'épuise maintenant. Il n'a pas la forme du tout et c'est une vraie corvée que de venir chez le médecin à 19 heures, pour moi aussi d'ailleurs.

Nous n'en pouvons plus, la sagesse aurait voulu que je prenne un rendez-vous pour demain matin mais nous avons besoin d'une lettre et devons voir en urgence un pneumologue ; rendez-vous que nous obtiendrons pas chez le Dr Bernard mais chez un autre et pour le 29 février ! ! !

Eh bien, une fois de plus les dossiers urgents attendront. Nous faisons la queue dans la salle d'attente. Nous sommes les derniers patients et rencontrons notre médecin avec un très grand plaisir ce qui nous arrive assez rarement... mais avec lui une relation de très grande confiance s'est établie et nous apprécions énormément ce fait.

Effectivement nous avons beaucoup de dossiers à mettre en ordre et puis il peut pratiquer des examens avec plus de facilité. Il en profite pour me faire un électrocardiogramme et me suggère d'aller chez le cardiologue, ce que je refuse. Depuis l'enfance j'ai des soucis de ce côté-là et je vis très bien avec, alors je n'ai pas envie d'avoir des remèdes pour la tension, pour le sang, et que sais-je encore, je n'ai pas envie d'être encore plus malade que je le suis... et puis, il faut bien partir un jour...

Bon, nous quittons le cabinet avec bien des papiers... ordonnances à jour, nouvelles prescription, lettre pour le pneumologue etc... nous voilà tranquilles jusqu'au 20 novembre.

Surtout Maurice va pouvoir tenter de baisser ses doses de morphine, il a l'impression que l'état de son œdème cérébral s'est stabilisé. Espérons que ces maux de tête ne reviennent pas au galop. À suivre...

Le 13 novembre, Maurice doit aller à Quimper chez un stomatologue se faire extraire les cinq dents qui le font tant souffrir depuis un très long moment, le dentiste ne veut pas prendre le risque d'une hémorragie et puis le 26 novembre nous commençons la série des rendez-vous à Quimper pour nos opérations des yeux.

Nous allons être bien occupés et les voyages vont être difficiles surtout l'après-midi.

Nos animaux ont regagné leur couche. Nous restons au salon... une nuit pluvieuse et un vent rugissant s'étendent sur la lande.

Vendredi 6 novembre 2015,

Il tombe des cordes. Je me lève pénétrée des douleurs atroces. Toute la nuit j'ai eu très mal aux jambes et ce matin le mal m'a gagné entièrement... c'est mon quotidien.

Sylvie et Béatrice arrivent trempées. Après les soins, nous partons chercher ce que nous avons oublié hier, en courses, nous en profitons pour passer à la pharmacie et à la boulangerie.

À la maison, je prépare rapidement des épinards frais à la crème avec des œufs durs, fromage breton et bananes.

Après le repas, la pluie s'est calmée et je vais ramasser les trois œufs des poules quand les chèvres en me voyant arriver se mettent à bêler furieusement. Aig crie comme une furie... que se passe-t-il ?

Je souffre trop pour leur donner du grain et je demande à Maurice de le faire. Il s'aperçoit que la petite biquette Aig s'est entravée la tête dans le grillage pour mieux dévorer la haie ! Ah, la chameau, elle se coince ainsi une fois par mois... elle ne retient jamais la leçon !

Bizarrement Froudenn ne le fait jamais, même si elle se dresse le long du grillage pour ronger la haie, de la même manière, elle aussi.

Maurice mécontent et mal en point est obligé d'aller chercher une pince et du fil de fer au garage, car cette fois-ci, elle s'est carrément entortillé le cou ! Il la dégage et remplace le fil qu'il a dû couper pour la libérer. Ouf, il peut rentrer !

Il passe son après-midi à dormir dans le fauteuil au salon, là où il séjourne depuis treize mois. Je me repose aussi car comme lui, je ne tiens pas debout.

Puis à dix-sept heures trente, je regagne mon bureau. Nous soupons d'une excellente soupe de potimarron que j'ai confectionnée hier avec quelques carottes, du vert de poireau, trois patates et... de la crème... un délice !

Je reste un moment à mon bureau. Je suis obligée de travailler par petits bouts, je ne peux pas rester très longtemps dans la même position car je me bloque et la douleur se ravive.

Nous terminons la soirée au salon... une nuit d'automne breton tombe sur le cap.

LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans LA MAISON DU BOUT
commenter cet article

commentaires

G. EKOUME 09/11/2015 12:15

FANTASTIQUE FRASQUE DE TON JOURNAL.
BRAVO MA DANA CHERIE

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche