Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 20:20
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Samedi 5 décembre 2015,

Le vent a repris son souffle formidable. Il enrage avec la force d'un dragon.

Je suis bloquée et j'ai l'impression que je vais rester là sans pouvoir me lever, mais ma volonté reprend le dessus sur la douleur pour m'extirper du lit... ah, vacherie !

Maurice tourneboulé par sa difficile opération émerge difficilement d'une nuit médiocre. Il est enflé et un gros hématome s'étale sur sa joue et son cou. Je le sens mal et pourtant il est debout à faire griller les tartines.

Céline arrive tourmentée... le laboratoire est insatisfait. Il lui fallait une fiole de sang supplémentaire. Pas de chance... zut et rezut. On refera une prise lundi matin. Elle est très contrariée, mais je la rassure, une petite piqûre ce n'est pas grave et j'ai une grande habitude de la chose.

Maurice quant à lui furieux doit repartir chez le pharmacien pour prendre une boite de Pariet que celui-ci a encore oublié d'ajouter sur la liste qu'il prend chaque mois. L'infirmière repart soucieuse.

Maurice lui se traîne lamentablement et doit fournir un effort insupportable pour se rendre à la pharmacie. Je l'aide à se changer une nouvelle fois, tant il est trempé de sueur... la cortisone doublée de morphine lui donnent une sudation surabondante et intenable. Cela rajoute à son épuisement. Je le vois vraiment diminuer chaque jour un peu plus... ses moments de bricolage se réduisent en peau de chagrin, la fatigue neurologique intense le fait rester allonger presque toute la journée et le sommeil le gagne peu à peu.

Le vent mauvais reprend sa douce folie, il fait plus frais.

J'ai mis mon corset, la douleur aiguë ne me quitte pas. Hier soir, j'ai eu beaucoup de mal à sombrer dans le sommeil. J'ai lu jusqu'à une heure du matin une brochure de poésie envoyée par Terpsichore.

Mais la douleur tenace ne m'a pas lâchée. Qu'importe c'est ainsi. Je ne veux pas prendre de canabis, ni de morphine, trop peur d'abîmer mon cerveau. Il n'y a que dans l'eau que la douleur lâche prise, mais c'est si compliqué tout ça !

Bref, j'ai demandé à Maurice de me laisser le fauteuil roulant électrique sous la main car je vais m'occuper de mes princesses. Je vais leur chercher du maïs et je rentre dans l'enclos pour le déposer dans leur auge. Toutes se précipitent sur moi, les deux chèvres et les trois poules... c'est la bousculade !

Aig me fait toujours bien rire par son caractère si charmant et Froudenn pour sa tête de mule. Mais, Aig se met carrément debout pour atteindre le seau que je tiens et je dois la repousser non sans mal. Quand c'est fait, je me mets à jeter l'eau de leur récipient pour le nettoyer au jet d'eau et le remplir d'eau fraîche et propre... et c'est tout un art !

Je fais un voyage en roulant jusqu'au robinet extérieur, je lave le bassin vide à grands coups de jet, puis je le ramène presque vide... je ne peux pas porter lourd. Ensuite je fais trois fois le voyage aller retour avec un arrosoir à demi plein. Je fais couler l'eau en dirigeant le bec de l'arrosoir à travers le grillage. Voilà qui est fait. Bon, je me mets à nettoyer le petit poulailler. Je gratte le nid, enlève la paille souillée, puis je tire le tiroir que je gratte avec un grattoir. Je range le tout. Je me dirige vers le séchoir où un paquet de paille gît au courant d'air. Là, je vais cueillir une brassée de foin, mais soudain je perds l'équilibre et je me retrouve par terre. J'ai éprouvé une peur bleue de me faire très mal. En attendant, je suis tombée sur la tondeuse dans une très mauvaise posture et je ne peux plus me relever. Impossible d'appeler, Maurice dans la maison ne peut pas m'entendre. Je mets un temps fou à tenter de me redresser. J'ai encore plus mal de partout. Je me cramponne avec difficulté, je n'ai rien pour m'aider. Enfin, finalement après d'horribles efforts et des contorsions impossibles, je parviens à redresser mes jambes molles, exercice très difficile.

Ouf, je regrimpe dans mon fauteuil avec ma brassée de foin, vais l'installer dans le pondoir et le vent me complique la tâche. Je donne le reste aux biquettes bien heureuses de cette aubaine. Tout est prêt, je suis tranquille pour un moment. Je rentre à la maison en ayant ranger le matériel, contente de retrouver sa douce chaleur.

Puis, je fais la vaisselle d'hier et prépare un gaspacho avec les aspics que j'ai fabriqués et le reste de purée cela fera un repas acceptable pour les gencives recousues de Maurice.

Je parviens à mettre le couvert et nous déjeunons. Ensuite, je débarrasse la table et je me mets à mon travail : préparation de mon spectacle du samedi 12 décembre. Danielle me téléphone. Dans la presse, ils se sont trompés de jour, il annonce mon récital pour aujourd'hui. J'appelle immédiatement la mairie. L'employée me dit qu'ils ont fait tout de suite le nécessaire. Ouf !

Je travaille tout l'après-midi, cependant que Maurice suit le Téléthon plus ou moins en dormant... je suis lessivée. Ce soir j'irai m'étendre dans mon fauteuil au Salon. Il fait déjà bien nuit. Nous dînerons rapidement... le vent s'affole vert de rage.

Dimanche 6 décembre 2015,

Maurice subit le contrecoup de son opération des mâchoires. Un deuxième hématome a fait son apparition sur son visage et il demeure très enflé.

Céline, l'infirmière passe ce matin pour les soins, mais nous les refusons car ce soir nous devons passer à la douche à la bétadine... Maurice ne supportera pas autant de fatigue. Sa fièvre d'hier a disparue mais il n'est pas brillant.

Cependant Maurice est prêt et nous allons voter à dix heures pour élire nos représentants aux Régionales. Je ressens une très grande lassitude envers la classe politique. J'aimerai que la Société Civile soit en état de prendre les rênes du pays. Les abus sont trop manifestent et rien ne va plus.

Il fait un temps très doux et ensoleillé, par moment une petite averse se manifeste et le soleil revient. Il y a beaucoup de fleurs, les massifs de roses, les camélias et les bruyères fleurissent. Nous arrivons sur la place, nous nous garons et Maurice sort nos fauteuils roulants.

Nous entrons dans le bureau n°7 où je constate qu'il y a beaucoup de monde qui se presse devant les urnes. Les Français semblent avoir un sursaut après les attentats meurtriers de Paris. Surtout faire barrage au Front National par tous les moyens si nous ne voulons pas d'une guerre civile (pour ce qui me concerne ce parti n'aurait jamais dû avoir droit à la parole et aurait dû être un parti pour toujours interdit comme dans les années après-guerre). Il ne manquerait plus que nous ayons en plus des milliardaires, des voyous et des skinheads au pouvoir ! Ce sera la guerre civile à nos portes !

J'étends et je range le linge, ce qui n'a pas été fait cette semaine par mon auxiliaire. Je fais une vaisselle. Je prépare des pâtes et la soupe au potimarron pour ce soir. Ainsi ce sera fait pour demain. Maurice me donne un coup de main. Il vient couper le potimarron en morceaux, ce que je ne peux pas faire comme éplucher les légumes et l'ail. Je ne peux pas coudre non plus. Essayez de faire faire ces exercices à un singe.

Lorsque j'ai terminé après le repas, je suis anéantie comme tous les week-ends où je reste sans aide. Il me faudrait un assistant de vie ce que les ADMR ne sont pas en mesure de fournir... et c'est bien dommageable. Le ministère fait de grandes rhétoriques sur l'aide aux personnes ayant une PCH, tous ces braves gens se gargarisent de mots car ils sont incapables de faire face à la situation, attendu qu'ils n'ont pas de personnes qualifiées pour le faire.

Cet après-midi, je répète mon récital tout comme hier soir. Je mets les bouchées doubles en espérant que mon opération de l'œil droit demain ne me gênera pas trop. L'infirmière repasse ce soir pour la douche à la bétadine. Maurice en ressort totalement épuisé.

Pour ce qui me concerne, je vais devoir galérer seule dans cette foutue baignoire en prenant mille et une précautions pour ne pas tomber, ce qui n'est pas acquis...

La journée s'achève doucement... nous suivons le résultat des élections régionales... aux premiers sondages, il s'avère que l'extrême droite arrive en tête... mais j'ai HONTE ! HONTE des Français ! HONTE pour mon PAYS !

On ne répond pas à la violence par la violence ! On répond à la terreur en restant unis, soudés, droits et forts dans la grandeur des valeurs profondes d'Humanité, d'Égalité, de Liberté et d'Amour !

LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans LA MAISON DU BOUT...
commenter cet article

commentaires

josiane horrent 07/12/2015 09:09

Bonjour Dana ça me fend le cœur toujours de voir ce que vous endurez tous les 2 .Quand aux élections les autres partis n'ont peut etre pas les même moyens que le fn mais valent pas mieux ils vendent notre patrimoine et notre terre aux pays étrangers dégoutée

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents