Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 23:53
LA MAISON AU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
LA MAISON AU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
LA MAISON AU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
Charles BAUDELAIRE
Charles BAUDELAIRE

*Le cri du sentiment est toujours absurde ; mais il est subli me, parce qu’il est absurde.

*La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme dans le déroulement infini de sa lame[...].

(Charles Baudelaire, né le 19 avril 1821 à Paris dans le 16ème, mort le 31 août 1867 (46 ans)

~~Lundi 8 février 2016... un très mauvais jour

La tempête hurlante gémit toute la nuit avec fureur. La maison battue avec une rage folle tremble de bas en haut. Une pointe à 142 km heure est enregistrée à six heures du matin... au réveil, elle continue son vacarme. Les vagues annoncées s'élèveront de quatorze mètres cet après-midi, et Maurice m'annonce déjà que je dois me préparer, nous irons prendre des photos... c'est le moment où jamais, en outre la marée sera haute avec un coefficient moindre à 96... Qu'est-ce que ce serait avec un coef., à 116 !

Véronique R. arrive dans la tourmente et installe une pointeuse dans notre buffet ! Incroyable, je suis ulcérée par la connerie de ce monde ! Nous avions réussi à ne jamais avoir de pointeuse chez nous pour nos auxiliaires de vie et nous étions les seuls à ne pas en avoir. Les relations de travail doivent s'établir sur la confiance et l'amitié, nous n'y avons jamais dérogé. Nous n'avions jamais les yeux fixés sur la pendule, nos filles arrivaient souvent en avance et si elles partaient un peu avant, cela ne nous causait aucun problème. Quelle bande de crétins ! Je suis allergique à la connerie humaine et là, je dois dire que ça me file de l'urticaire, pire encore de l'urticaire géant... je sens que d'ici peu je vais envoyer une lettre mauvaise en haut lieu, ils se fichent de nous ! Comment peut-on en arriver à ce point-là... mettre une pression constante sur les travailleurs alors que nous avons tant besoin d'eux ? Tous les cols blancs et tous ceux qui se pensent investis de pouvoir parler au nom des malades et surtout au nom des handicapés n'ont rien d'autre à faire que de pondre de telles inepties à longueur de journée. Que peuvent-ils comprendre de la réalité des choses et de la vie. Pauvre monde, cela promet un univers radieux pour les prochaines générations ! Bon, ça m'énerve !

Caroline vient à son tour toute mouillée de pluie battante. Elle passe aux soins. D'abord Maurice ensuite c'est mon tour. Elle me plaque trois spatchs de Versatis qui s'avèrent finalement efficaces sur les douleurs tendineuses... les autres : osseuses, musculaires et neurogènes sont toujours là. Je n'ai pas le choix, je dois faire avec.

Maurice veut sortir à dix heures quarante cinq pour aller faire des photos de la tempête et prendre le pain. Véronique arrivée ce matin cinq minutes avant l'heure en est réduite à attendre que la pointeuse sonne l'heure du départ à onze heures pile... non, mais je crois rêver ! ! ! N'importe quoi, quelle bande de tarés !... L'autre jour la secrétaire avait besoin de la personne qui se trouvait chez nous, elle l'a débauchée pour une demi-heure et du coup, elle a dû refaire un planning et nous le remettre... voilà à quoi peut aboutir la connerie, refaire deux fois le même travail si ce n'est pas plus ! Je m'insurge une nouvelle fois ! Bon, j'attends avec elle mais la machine infernale ne sonne pas !... Le comble ! Nous sortons à onze heures,

Maurice patiente dans le bahut. Nous partons mais hélas la marée basse ne nous permet pas de belles photos, les vagues énormes sont trop loin... nous reviendrons cet après-midi. Nous prenons le pain à la boulangerie et nous rentrons.

Le vent est à son paroxysme. Je ne peux pas sortir de la voiture. Maurice descend pour m'ouvrir la porte retenue par le vent.

Je rentre, je pense que Maurice me suit. J'entends un coup de klaxon. Que se passe-t-il ? Je sors dans les bourrasques épouvantables, je perçois un cri ! Affolée, je me dis :

– Oh, bon Dieu, il est tombé !

Il hurle. Un sanglot naît dans ma gorge que je réprime aussitôt. Je m'approche tremblante, bousculée par le vent violent et je cramponne comme je peux la porte qui poussée contre lui par les bourrasques l'empêchent de bouger. Il est tombé du haut du véhicule et a cogné sa tête sur le sol ! Misère, il ne manquait plus que ça !

Malgré toute ma volonté, je ne parviens pas à l'aider... ses genoux repliés sous lui le font hurler de douleur et comme toujours il ne peut pas se relever... comment faire ? Je ne peux pas l'abandonner là pour aller chercher des coussins, ce serait bien trop long. Il s'accroche désespérément au marche-pied, à la porte, à ce qu'il peut... j'essaie de le soulever par un bras... mais mes tentatives restent vaines car je n'ai pas la force suffisante, et où que j'essaie de tirer il hurle de plus belle.

Bref, je ne sers à rien et avec des difficultés inouïes il finit par se redresser... cela a duré longtemps, et totalement sonné il rentre à la maison.

Il souffre horriblement de sa tête, de ses genoux et aussi du coude gauche. Il se plaint... il a un choc à l'arrière de la tête et il me dit que cela a touché aussi le deuxième trou de sa double trépanation. Je suis catastrophée.

Du coup, il n'a plus du tout envie de sortir pour des photos, oui cela suffit d'autant que la tempête redouble... il s'allonge.

Puis nous déjeunons un peu, l'aventure nous a fortement secoués. Il retourne dans le fauteuil du salon et moi-même je le suis.

Dans l'après-midi, Marc arrive avec le WC acheté au magasin et commence la pose. L'ancien a été très mal installé et lui occasionne bien des difficultés. En fin de journée, il termine. Il faudra cependant retourner une nouvelle fois au magasin pour remplacer le bout de tuyau qui se raccorde au robinet car la chasse d'eau sur celui-ci est plus haute. Il faut qu'il nous aime bien fort pour faire autant d'efforts pour nous rendre service.

Ce soir, Maurice confectionne des croque-monsieur sur la machine adaptée. Je prépare un flan pour demain. Très contrariés par cette chute nous mangeons très peu.

Je m'installe sur l'ordinateur pour quelques heures. Maurice maintenant se plaint de son épaule. Il semble qu'il ait un gros hématome... pourvu qu'il ne se soit pas fait une nouvelle fracture.

Soudain un grand silence se fait... la tempête cesse momentanément... accablé par ses maux Maurice risque de passer une fort mauvaise nuit... espérons que le vent ne se remette pas de la partie.

Un retour au calme serait le bienvenu...

Ce matin à marée basse...
Ce matin à marée basse...

Ce matin à marée basse...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Maison du Bout...de la Terre
commenter cet article

commentaires

josiane horrent 12/02/2016 21:49

Bonsoir j'ai passé quelques jours avec ma fille ainée qui habite à st Laurent du Pont . Heureux séjour en tête à tête ,partagé avec son travail gros bisou

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents