Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 19:36
E.KUBLER-ROSS
E.KUBLER-ROSS

*Si je peux empêcher un coeur de se briser, je ne vivrai pas pour rien. Si je peux alléger les souffrances d'un être vivant ou atténuer sa peine, ou remettre au chaud un petit merle tombé du nid, alors je ne vivrai pas pour rien.

(E.Kubler-Ross «La mort, porte de la vie»)

Lorsque nous étions passés à Bordeaux
Lorsque nous étions passés à Bordeaux

Lorsque nous étions passés à Bordeaux

Cours d'Amour à Thionville (Lorraine)
Cours d'Amour à Thionville (Lorraine)

Lundi 22 février 2016,

Maurice va mal, très mal, de plus en plus mal... gonflé d'œdèmes, sans pouvoir respirer il est acculé à souffrir de partout... il se traîne avec les plus grandes difficultés pour se rendre aux toilettes et il tousse à perdre haleine... plus qu'une semaine à attendre pour enfin arriver à consulter chez le pneumologue à l'hôpital de Quimper... la très grande urgence aura mis le temps.

Un nouveau dimanche sans soins, afin de pouvoir dormir, n'aura pas été favorable à Maurice... il se retrouve en sang. Julien arrive pour les soins et ne trouve pas mieux à faire que de le faire monter dans la baignoire... c'est lui faire prendre de trop grands risques mais il ne le sait pas, et bien entendu mon époux qui ne plie pas ses jambes et ne tient pas immobile plus d'une minute, tremblant de tous ses membres souffre le martyre... mais qu'est-ce qu'il s'imagine ! À qui croit-il avoir à faire ?... Alors quand c'est mon tour des soins, j'explose... je lui dis tout ce que j'en pense et de toutes ces personnes (assistantes sociales, ergothérapeute et compagnie) qui sont passées nous voir incapables de faire quoi que ce soit et de mener à bout un dossier pour ce qui nous concerne... dans tous les domaines d'ailleurs. Eh oui, nous avions une maison que nous avions toute refaite et mise aux normes handicapées où nous avons dépensé une véritable fortune, eh oui, nous avions tout cela sans l'aide de personne, mais nous y avons englouti toutes nos ressources et au-delà... eh oui, toutes nos forces et notre courage aussi ! Et maintenant voilà, rebelote... seulement nous n'avons plus l'argent pour le faire. Je comprends Julien, il veut faire au mieux et Maurice a grandement besoin d'une douche, il en a de plus en plus besoin et moi, également d'ailleurs mais c'est matériellement et physiquement impossible. Donc, je le gronde bien fort mais gentiment... il vient d'en faire l'amère expérience et devant l'impossibilité de ressortir de la baignoire au vue des grandes difficultés de Maurice il a prit peur et il a réalisé le danger... il ne recommencera pas !

En ce moment, c'est vrai, ils m'irritent tous... l'ADMR et leurs nouvelles dispositions... l'émiettement de nos droits... la diminution de nos ressources avec la baisse des retraites (tous les handicapés y passent et pour ceux qui perçoivent l'AAH, c'est pareil !). Heureusement que l'on devait améliorer leur sort ! Ce sont eux les plus pauvres et eux qui paient au prix fort leur situation... personne ne demande à être malade et encore moins en situation de handicap... nous vivons dans un monde en totale incohérence, en pleine absurdité... un monde indigent, un monde sans pitié.

Bon je me calme. Le médecin arrive vers treize heures. Nous avons fini de déjeuner il y a trente minutes. Nous sommes contents de le voir. Il arrive décontracté, ses vacances ont été bénéfiques mais il reprend en pleine épidémie et déjà, on l'appelle de toute part. Il prescrit des inhalations avec une machine électrique en location pour Maurice, pour moi un produit à inhaler par la bouche. Il reviendra dans dix jours pour renouveler l'ordonnance.

Nous nous posons au salon. Éliane passe nous dire bonjour, prendre des nouvelles autour d'un café. Nous prenons le temps de discuter tranquillement, cela nous fait du bien. Julien repasse pour les soins du soir. Il emporte nos ordonnances chez le pharmacien puis nous téléphone, nous aurons nos remèdes demain matin.

Ouf, totalement épuisés, nous terminons cette journée autour d'une soupe.

Mardi 23 février 2016,

Céline arrive tôt avec les remèdes commandés de la veille. De mon lit, je l'entends causer avec Maurice qui, bien entendu, à très mal dormi. Je me lève. Nathalie vient à son tour et nous prépare le déjeuner. Ce matin, elle m'aide à la cuisine. Nous préparons des endives en salade, une brandade de morue, une ratatouille, un riz au lait... repas préparés pour plusieurs jours afin de me soulager.

Suite au repas de midi, nous passons une journée au repos entrecoupée d'inhalations. Après le fauteuil de Maurice qui perd ses boulons, maintenant c'est le mien, j'espère que nous allons pouvoir les sauver... il ne manquerait plus que ça !

Il pleut par intermittence des petites pluies fines et la bouscaille s'installe sur la presqu'île... nos chèvres sortent dans les moments d'accalmie... les poules font la grève des œufs depuis la dernière tempête.

Les paysans poursuivent leur mouvement dans les villes de Bretagne... nous sommes à leurs côtés.

Mercredi 24 février 2016,

Maurice n'a pratiquement pas dormi... il passe des moments difficiles et de plus en plus éprouvants.

Après les soins, il veut me dépanner car mon compte internet est bloqué depuis deux jours... je suis certaine d'avoir été piratée. Le pirateur m'a eut cette fois... je n'ai pas fait suffisamment attention... il m'indiquait un message sur SMS et j'ai répondu comme pour un message téléphonique... j'aurai dû le rejeter et me voilà coincée. Maurice téléphone à orange et finalement y passe le matin. Puis, il fait faire les manœuvres sur la télévision pour que notre enregistreur fonctionne. Il en sort totalement épuisé... il ne peut plus fournir d'efforts intellectuels... il n'en peut plus ! Je suis navrée pour lui, mais il ne veut jamais céder, s'avouer vaincu. Je dois m'occuper des biquettes. Elles n'ont plus de haie pour satisfaire leur voracité aussi, malgré la grippe, je pars avec le vieux fauteuil roulant de Maurice cueillir du lierre et couper des haies... il fait un froid de canard et je grelotte. Je me dépêche et fais le plus vite que je peux. Les biquettes m'ont vues et elles bêlent à perdre haleine... elles crient à gorge déployée même, et le bouc voisin s'invite à la partie. Ce sont des bêlements à n'en plus finir jusqu'à ce que je revienne chargée de bonne nourriture bien fraîche. Aig est trop mignonne... ce matin elle me faisait des fêtes en voulant jouer avec moi, trop drôle cette façon de se lever sur ses pattes arrière toutes cornes en avant... un signe d'affection.

Nous sommes au salon lorsqu' arrive Céline pour les soins puis derrière elle, Pierre vient s'inquiéter de nous et me propose de m'emmener en courses demain matin. Ça tombe bien, le frigidaire totalement vide a besoin d'être rempli et Maurice ne peut vraiment plus m'emmener nulle part depuis deux mois.. Vraiment je suis épatée par la gentillesse de nos amis bretons.

Le temps aujourd'hui pareil à celui d'hier s'achève sur une nuit de crachin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche