Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 19:34
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Dimanche 13 mars 2016,

Maurice a mieux dormi cette nuit. Cela se ressent un peu au réveil mais ses œdèmes ne cessent d'augmenter et se généralisent sur son corps tout entier. Ses difficultés à respirer et ses essoufflements s'entendent et se remarquent. Il s'enfonce de jour en jour.

Cependant ce matin il a envie de se faire plaisir encore une fois, aller chiner à la brocante d'Audierne. Après les soins, Julien lui chausse ses pantoufles médicales qu'il parvient a bien serrer et je l'aide à enfiler sa veste. Nous partons. Il éprouve de grandes difficultés à se mouvoir, monter puis s'asseoir dans le véhicule.

Nous arrivons dans la salle omnisport. Après deux tours, nous rencontrons Malika qui nous offre un café puis nous retournons faire notre balade car il y a toujours quelque chose qui nous échappe. Nous avons fait l'acquisition de gants et serviettes de toilette neufs, d'une housse de couette avec ses deux oreillers, un micro, des tasses avec le triskèle en déco... à prix dérisoire.

Au passage nous rencontrons Béatrice et son époux, bientôt leur enfant, une petite fille va naître. Nous sommes heureux de les revoir après plusieurs mois. Béatrice découvre le sale état de mon époux. Après avoir bavarder quelques minutes nous rentrons.

Le beau temps fait sortir les bretons en promenade ou dans leur jardin. Il fait un grand soleil, le temps est doux et pas un brin de vent ne vient agiter les arbres et les plantes.

Nous restons allongés au salon tout l'après-midi. En soirée une jeune femme sonne à la porte. Elle vient découvrir mes livres et m'achète le petit conte 'La Fontaine de la Mer-Feunteun Aod'. Nous discutons un long moment. Comme à chaque fois, il s'établit entre mes lecteurs et moi un lien, une complicité difficile à décrire. Cette jeune Gaëtane me plaît beaucoup.

La soirée s'achève devant la télévision.

Lundi 14 mars 2016,

Maurice n'a rien dormi. Il a galéré toute la nuit. Il a fait face tout seul à une crise d'étouffement où il a crut mourir. Ce matin il est mal. De plus en plus enflé, le souffle de plus en plus court, ne pouvant se déplacer qu'à grand peine, souffrant de la tête et de ses œdèmes énormes, tremblant de tous ses membres, il n'en peut plus. C'est atroce de le voir réduit à de telles extrémités.

De mon côté je rouspète contre le pneumologue de l'hôpital de Quimper, pourquoi ne lui a-t-il pas prescrit de l'oxygène puisqu'il ne peut pas utiliser son respirateur ! C'est tout de même incroyable de voir un patient dans un délai de six mois d'attente, de le rencontrer le 29 février et de constater les problèmes d'un tel malade de ne rien faire pour le soulager sauf lui donner un rendez-vous pour passer une nuit en observation... le 18 juillet ! ! ! Il sera mort d'ici là.

Je téléphone à notre médecin traitant afin qu'il passe le voir. Véronique effectue son service puis se retire. Entre-temps je lui demande de me conduire à la poste pour des courriers urgents. Nous déjeunons puis Maurice va s'installer dans son fauteuil-lit au salon où il s'endort.

Je ne sais pas si le docteur passera aujourd'hui, son agenda est plein, mais je sais que pour les urgences il vient entre midi et deux heures. Alors je l'attends, nous verrons bien sinon ce sera demain. Je pense que Maurice doit augmenter sa dose intermédiaire de morphine, qu'il faut remettre la cortisone à la dose précédente et prescrire de l'oxygène. Il faudrait cesser de morceler les doses qui font qu'il doive avaler dix-neuf cachets tous les matins, ce n'est plus tenable pour lui. Il faut absolument lui maintenir un certain confort de fin de vie, éviter la douleur au maximum.

Je suis contente, le médecin cogne à la porte à treize heures. Il reprend les ordonnances au niveau des dosages et rajoute un diurétique pour quinze jours seulement. Je demande au médecin de s'arranger pour diminuer la quantité de comprimés à avaler. L'insuffisance cardiaque provoque des œdèmes mais également la cortisone. Il faudrait ne pas saler les aliments, ce que je m'efforce de faire, mais Maurice très gourmand rajoute du sel. Peut on l'en blâmer... le seul plaisir qui lui reste... plus de restaurant car il tremble trop... plus de rien !

Le toubib me trouve les yeux trop rouges et il me prescrit un collyre antibiotique pour mes yeux durant trois jours. Ils se sont infectés depuis dimanche.

Caroline l'infirmière franchit la porte et enregistre les modifications de l'ordonnance dans leur cahier de bord. Elle passe aux soins et s'en va porter la nouvelle prescription à la pharmacie. Demain la pharmacienne nous livrera les remèdes sauf si je peux aller les chercher. Ce soir je reste sur l'ordinateur en espérant qu'ainsi Maurice trouvera le sommeil plus tôt surtout si la nuit demeure agitée comme la précédente... déjà il se plaint encore d'un fort mal de tête...

Mardi 15 mars 2016, Maurice se lève dans le même état qu'hier, un léger mieux du fait qu'il a réussi à dormir un peu. L'infirmière arrive pour sa prise de sang et lui mesure ses œdèmes. Son tour de taille atteint maintenant le mètre soixante treize. Il a 18,10 de tension et ce soir 13,8 toujours le yoyo dont il faut se méfier comme la peste (qui lui entraîne ses chutes spectaculaires) avec le syndrome de Parkinson. Sylvie arrive pour le déjeuner que nous prenons ensemble.

Lorsque je suis prête, elle me conduit à la pharmacie où les remèdes sont prêts, à la boulangerie et j'en profite pour aller acheter des crêpes chez Delphine et Alain où nous échangeons un moment.

Ensuite le temps superbe m'incite à me faire aider par Sylvie afin de nettoyer l'enclos des chèvres et leur cabane. Elle m'apporte du foin pour leur litière. Curieusement il n'y a plus de couche, obligées de s'abriter, elles l'ont mangée les jours de pluie et de tempête. Cette nuit elles vont apprécier cette bonne litière épaisse. Sylvie ramasse toutes les branches de haie qu'elles ont rongées jusqu'à la dernière feuille de fusain... et je fignole derrière en manquant tomber une dizaine de fois. Je m'accroche au râteau pour avancer mais je n'ai plus aucun équilibre et mes jambes ne me portent pas... c'est histoire d'être avec mes petites biquettes et mes trois poules. Aig surtout me fait des câlineries et engage des jeux où elle me prend pour maman chèvre... elle est si mignonne !

Maurice part en fauteuil roulant accompagné par Sylvie pour chercher des branches de haie. Épuisé sans force, il nous observe depuis la véranda et ne peut pas s'empêcher de me lancer des ordres... ce meneur d'hommes ne changera pas ! Mais avec sa femme il commande dans le désert. Bon cela l'énerve de me voir traîner et je n'ai pas fait grand chose.

Sylvie change l'eau du petit bassin... et la matinée est déjà passée. Cela m'a fait le plus grand bien de passer tout ce temps dehors entre les courses et l'enclos sous ce bon soleil de mars...

PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche