Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 19:21
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Jeudi 7 avril 2016,

Maurice a dormi et en ressent quelques bienfaits qui ne durent pas longtemps comme tous les jours. La journée s'étire bien péniblement.

Dans l'après-midi nous recevons la visite de notre amie Éliane. Pierre est à l'hôpital depuis deux jours. Nous restons un moment à discuter autour d'un café.

Maurice épuisé dîne à dix-huit heures et s'endort juste après le repas. Il fait très beau, la mer est bleue et le vent bien frais.

Vendredi 8 avril 2016,

Je veille jusqu'à trois heures trente du matin... Maurice ne ferme pas l'œil de la nuit... énervé, il se bat avec le son éteint de la télévision qu'il ne parvient pas à remettre. Il est mal et ne trouve aucun repos... au matin, je le trouve à la cuisine dans un très mauvais état.

Il a encore gonflé voire doublé de volume... il n'en peut plus et ne cesse de dire : ­-J'en ai marre, ce n'est plus une vie !

C'est vrai, où se trouve la dignité dans une fin de vie où l'on doit en baver des ronds de flan jusqu'à la toute dernière extrémité ?

Il voudrait être en Belgique ou en Suisse pour en terminer proprement. En attendant supplicié il aborde une descente aux enfers plus dure de jour en jour ! Il prend ses antidouleurs à heure fixe mais cela ne règle pas tout, certaines douleurs ne sont pas couvertes et que fait-on pour la douleur psychique ?

Alors que nous sommes tous les deux à bord dans cette barque à la dérive. Il n'a rien dormi non plus de la journée, ce soir totalement épuisé il prend de l'euphytose qu'il m'a fait cherché à la pharmacie ce matin en toute urgence.

Finalement après le repas à dix-huit heures, exténué il finit par trouver le sommeil... pas trop tôt ! Il faut dire que depuis des jours et jours c'est ainsi... il ne parvient à trouver le repos qu' en dormant de manière très épisodique.

J'ai beaucoup travaillé hier soir et dans la nuit... j'ai fait pas mal de rangement dans mes dossiers et j'ai avancé pour le concours avant le 16 avril et du coup, il a pu partir tout de suite ce matin.

Le temps aujourd'hui fut très médiocre et ce soir le crachin tombe doucement. Il fait jour encore à vingt heures trente, nos animaux ne sont pas couchés.

Samedi 9 avril 2016,

Maurice s'enlise... chaque jour un peu plus fort... aujourd'hui plus rien ne va.

Céline et Caroline, les infirmières sont catastrophées par son état désastreux. Mais que peut-on faire quand il n'y a plus rien à faire ?

Le pire c'est qu'il reprend des maux de tête carabinés. Il se plaint de ne plus pouvoir respirer. De plus, il a la nausée, des crises de maux d'estomac, mal au pancréas, sa tension ce matin est à 19 et ainsi de suite...

Céline me dit qu'elle va appeler le médecin. Je lui réponds que le médecin après une semaine de vacances nous a promis de passer donc, lundi il va le faire. Cependant, elle préfère lui téléphoner.

En attendant, Maurice demeure dans son fauteuil-lit très mal en point. Il a d'énormes difficultés sur ses jambes. André, notre voisin et ami passe le voir... il réalise que cela va très mal... c'est dur.

Moi, ce matin après mes soins de dos, de pieds et de jambes, je fais la vaisselle d'hier soir, puis je commence à préparer le repas... aujourd'hui six tomates, trois poivrons et quatre courgettes rondes farcies. J'en fabrique un grand plat, ce qui fera pour demain et une partie que je glisse au congélateur. Je confectionne également une savoureuse salade de fruits... Maurice adore. Il aime car il n'est pas obligé d'éplucher les fruits avec ses tremblements effrénés. Je prépare aussi une salade de betteraves. J'assaisonne bien tous ces plats en persil frais (j'ai lu que les infusions de persil réduisent les œdèmes).

Quand il passe à table à midi et je le trouve très pâle avec le teint cireux... pire que d'habitude. Il mange mais son énorme appétit a baissé. Puis trop mal assis sur une chaise, il va vite se remettre au lit.

De mon côté, je range, fais la vaisselle, puis je vais couper des haies de fusain pour mes petites biquettes... je suis exténuée mais je dois m'y rendre ainsi demain je serai tranquille.

Lorsque je reviens de ma cueillette, Pierre est à la maison venu prendre des nouvelles de Maurice. Je n'en peux plus de toutes ces tâches entreprises ce matin, je dois me reposer. Je souffre de partout... moi aussi, je serai bien sur un lit. Au lieu de ça, je réponds à mes courriels abondants... et je poursuis mon travail sur l'ordinateur.

La journée s'achève doucement... Maurice dort près de moi cependant que je regarde un film à la télévision. Cela me repose mais je suis totalement épuisée, je commence à m'endormir.

Je pars me coucher laissant Maurice accablé dans son fauteuil-lit. Va-t-il dormir cette nuit ?

Dimanche 10 avril 2016,

Encore une nuit impossible pour lui, un cauchemar ! Lorsque je me lève, je le trouve déjà à la cuisine. Nous déjeunons puis arrive Céline, l'infirmière pour les soins quotidiens. Il a 17,9 de tension. Elle passe beaucoup de temps à le panser. Il va si mal ! Puis, elle prépare son pilulier.

Il pleut fort ce matin avec un grand coup de vent revenu dans la nuit. Il siffle de toutes ses forces dans la lande. Nos biquettes restent à l'abri dans leur cabane, elles détestent la pluie. Dès que la grosse averse cesse elles rognent l'écorce des piquets de leur enclos et s'acharnent à finir les branches de haie de fusain que je leur ai apporté hier... demain, je devrai recommencer. Ce qu'elles peuvent manger ! Ce sont des déchetteries à elles seules.

Les poules quant à elles se régalent des restes de table et les épluchures de toutes sortes. Elles aussi participent à l'écologie. En tout cas, leurs œufs sont plus que fameux avec un jaune crémeux à souhait et d'une couleur orange sans égale... un vrai régal ! La 'Dondon' nous réserve des œufs doubles. Elle en a pondu sept depuis la reprise récente de la ponte. Je les réserve pour les œufs à la coque... un véritable délice ! Dernièrement j'ai lu que ces œufs là sont quatre fois plus nourrissant que ceux du commerce venus des élevages en batterie et même les fameux bio ne sont pas aussi bons puisque dans ces batteries on soulève simplement un plancher et les poules grattent là dans la terre. Tu parles d'une vision écologique ! Bref, je suis bien contente d'avoir ces trois poules heureuses de vivre.

La journée se passe... mal ! Le repas tout prêt d'hier nous a suffi. Maurice se traîne dans un état épouvantable. Il a encore enflé de partout. Il n'est plus qu'une boule d'eau qui se déplace très difficilement sur une canne dans la maison.

Ce dimanche matin des personnes sont passées lui racheter ses moulinets de pêche. Il a hâte de se débarrasser de tout.

Puis il reprend sa place comme chaque jour et nuit dans son fauteuil-lit au salon. Il se plaint, me dit qu'il en a marre de sa situation extrême. Ses maux de tête remontent sur la morphine, c'est très inquiétant.

Épuisée par les douleurs, je vais faire la sieste, je n'arrive à rien faire de bon. Céline arrive pour les soins du soir et cela me réveille à seize heures trente.

Je demeure sur l'ordinateur jusqu'au repas et Maurice tente de s'apaiser voire de dormir. Nous passons à table, il souffre de tous les maux, c'est intenable pour lui et difficile pour moi de le voir descendre ainsi plus bas chaque jour... jusqu'à quel degré de douleur devra-t-il supporter cela ? Maurice vit désespéré de se voir acculer à de telles souffrances... et moi, je dois chaque jour gérer cette foutue impuissance devant l'inéluctable.

Quand est-ce que et comment cela finira-t-il ?

Ce soir, le temps s'est remis au beau fixe. Vingt heures et le ciel s'offre totalement dégagé de ses vilains nuages sans plus un seul brin de vent, sans pluie... un temps parfaitement calme et magnifique à vingt heures.

Pourtant depuis cette nuit le vent enrageait et la mer était grosse et voilà que soudain tout rit... les oiseaux pépient à qui mieux mieux, et les faisans font entendre leur cri étrange et métallique dans la lande jusque dans nos jardins...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 57 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents