Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 21:31
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
en Bretagne en 2011
en Bretagne en 2011

Samedi 16 avril 2016,

L'état de Maurice empire chaque jour. Les détresses respiratoires et les angoisses se font plus prégnantes. Ses œdèmes durcissent, gonflent et lui plissent la peau qui s'irrite avec les grosses sudations de jour comme de nuit... effets secondaires de la morphine et de la cortisone. La journée se traîne lamentablement... seul le sourire de Céline nous apporte un rayon de soleil. Le soir, je veille. J'attends que Maurice prenne bien sa morphine à vingt heures et à minuit puis je vais me coucher à une heure quinze. J'ai bien progressé sur deux concours. Je ne tarde pas à m'endormir vaincue par les douleurs.

Dimanche 17 avril 2016,

Maurice a dormi longtemps. Au matin, je le trouve à sept heures dans la cuisine. Nous déjeunons avant l'arrivée de Céline, l'infirmière. Elle passe maintenant encore plus de temps dans les soins de Maurice qui demandent une grande vigilance. Nous lui demandons de nous prendre le pain, ce à quoi elle consent volontiers.

Après les soins, je travaille sur l'ordinateur, mais je suis bloquée par les douleurs osseuses de tout mon corps depuis une semaine, le mal progresse depuis hier et aujourd'hui je souffre énormément. Je mets ma ceinture pour me raidir mais si cela continue demain, je vais être obligée d'enfiler mon lombostat et ma minerve... je suis sans cesse harcelée de douleurs de toutes sortes.

Bon, le repas est prêt depuis mercredi, il nous reste du fromage et cela m'arrange bien. À midi, nous fêtons gentiment, en tête-à-tête, nos dix-sept ans de mariage autour d'une fondue savoyarde arrosée d'un délicieux Champagne offert par mon fils pour mon anniversaire mercredi dernier, ce qui donne un peu de lumière à l'âme de Maurice.

Nous nous remémorons cette très belle journée d'un magnifique mariage où nous avions retenu trois hôtels pour nos quatre-vingt invités qui venaient de loin et pour certains de très loin... et le lendemain les chutes de neige avaient fait fuir la famille et les amis alsaciens... dommage la fête se prolongeait encore le dimanche.

Maurice vêtu d'un costume jaune de marin breton (vareuse) ne me quittait pas des yeux et j'avais un manteau blanc en dentelle de Quimper acheté toute spécialement à Quimper. Nos petits-enfants Mélissa et Naïli vêtus comme nous se régalaient de ces deux journées exceptionnelles. Nos enfants (les miens-ceux de Maurice lui ont tourné le dos) étaient radieux et beaux comme des cœurs... c'était vraiment un merveilleux moment dans nos vies tourmentées... que de bons jours ont suivis... avec un inoubliable voyage de noces aux Baléares, et d'autres nouveaux voyages de fin d'année en Bretagne... oui, malgré les soucis énormes de santé de Maurice, dans les rémissions nous avons vraiment su profiter de chaque instant... nous avons vécu depuis ce jour avec la mort aux trousses.

Et en 2001, son très grave AVC, nous a conduit à partir six mois pour un grand tour au pays Basque, au Pays Basque Espagnol, en Asturies, en Galice, au Portugal, en Andalousie, un immense merveilleux, inoubliable voyage... que de souvenirs magiques... et il y a eu tant de moments extraordinaires... comme aller soigner durant deux mois les oiseaux mazoutés de l'Erika sur la Base Navale de Lorient lors de la grande tempête de 2000-2001... je ne peux pas me lancer dans la description de tous ces instants, il faut lire mes livres.

Ainsi ensemble nous avons connu de très grands hauts et de très grands bas... moi-même, quatre ans plus tard j'ai dû faire face à une nouvelle évolution dramatique de ma maladie... pas de pot malgré notre chance !

Maurice reprend des maux de tête virulents. À peine les doses de morphine augmentées de 50 %, voici qu'il doit les remonter encore... et de nouveau les maux reviennent en force... dingue ! Son état chavire un peu plus chaque jour et ce n'est pas rassurant ! Jusqu'où va-t-il aller et comment tout cela va-t-il finir ?

Cela nous inquiète tous les deux... en attendant, nous vivons comme toujours dans l'instant qui passe, sans trop de poser de questions, sans trop appréhender l'avenir, enfin pour ce qui me concerne car Maurice lui s'inquiète de tout.

Je remarque que depuis une semaine, il paraît ne plus être très conscient de se qui se passe autour de lui. Trop vite épuisé, trop douloureux il demeure dans son lit, heureux quand il trouve le sommeil. Finalement vaincus par la douleur, l'un comme l'autre, nous faisons une sieste. Je vais dans mon lit à quatorze heures et Céline arrive pour nous réveiller à seize heures trente seulement Maurice dormait trop fort et il a oublié sa prise de morphine à seize heures. Il la prend avec une heure de retard... et ses maux de tête reviennent au galop !

Ce soir, je veille à nouveau... je ne suis pas en forme avec ces douleurs récurrentes qui me bloquent littéralement tous les mouvements. Pas drôle !

Aujourd'hui, il a fait un temps dégagé de tout nuage, de toute pluie... un ciel bleu azur et une lumière piquante a régné sur le Cap... nos animaux étaient heureux, nos poules ont caqueté tout l'après-midi... j'ai recueilli deux œufs... elles ne pondent pas encore régulièrement...

Lundi 18 avril 2016,

Maurice ne dort plus depuis trois heures et il est déjà dans la cuisine. Je l'entends et je me lève pétrie de douleurs osseuses... je me suis couchée à une heure quinze.

Nous déjeunons en attendant l'arrivée de Nathalie, auxiliaire de vie et de Julien, l'infirmier. Le pouls est à 96 ! Il mesure les œdèmes du ventre. Il a pris encore quatre centimètres de tour de taille en huit jours. Inutile de dire que plus aucun vêtement ne lui va et ce depuis février, il ne lui reste que les pyjamas et les maillots sept XL... ses jambes ont triplées de volume. Ses énormes cicatrices des jambes sont devenues monstrueuses.

Les problèmes si graves de Maurice s'amplifient de jour en jour. Julien me demande conseil pour une très vilaine plaie mal placée. Nous ne savons que faire... mais finalement nous optons pour la solution qui nous semble la meilleure.

Ce matin Maurice sur l'ordinateur qu'il a tout près de lui recherche désespérément le fournisseur de fauteuils roulants électriques et pliables. Les fournisseurs sont en Chine et je dois recevoir des messages... je les intercepte dans la soirée... cela ne nous avance guère. En attendant, par ses recherches il se fatigue la tête.

Je prépare des carottes Vichy et porte les épluchures à nos biquettes qui les savourent. Nous passons à table pour nous régaler avec en entrée les restes de beignets d'aubergines que j'avais préparés samedi.

Maurice est très pâle, il va mal, de plus en plus mal... son appétit baisse... tout est si difficile à présent : – les épouvantables tremblements de Parkinson, les détresses respiratoires où le plus souvent il mange en apnée, les difficultés à s'asseoir, se lever, les maux insensés que lui provoquent ses jambes... et tout, tout le reste.

Une fois encore, il me dit qu'il en a marre, qu'il veut partir, qu'il voudrait un fusil pour se tirer une balle dans la tête, en finir au plus vite... je le vois, je le sens désespéré au bord du sanglot.

Comment et quand son supplice, son calvaire infernal finira-t-il ?

À quatorze heures déjà, il reprend ses maux de tête. Je lui renouvelle son eau glacée dans une petite cuvette qu'il garde tout près de lui et il se met des gants mouillés sur le crâne... il est à bout... il me dit qu'il est trop mal... il ne parviendra pas à dormir, tout juste à somnoler.

Il m'a signalé qu'il ne peut plus se relever dans les toilettes malgré la barre de relevage que nous avions fait mettre aux toilettes. J'appelle nos amis et il vient dès sa sortie du boulot avec son frère. Je suis vraiment heureuse. Ils m'installent aussitôt la deuxième barre de relevage que nous avions en attente au garage.

Voilà, ainsi je n'aurai plus ce souci... il me fait si peur d'imaginer le voir chuter dans la maison !

Après le repas du soir, Maurice s'endort à huit heures difficilement... il geint, se plaint dans son sommeil puis à vingt-deux heures trente il se prend à avoir très froid... c'est ainsi depuis l'accentuation du mal. Je le recouvre de trois couvertures polaires et vérifie les radiateurs.

Il se rendort... puisse-t-il dormir sans trop de peine... moi, je veille jusqu'à minuit pour sa prise de morphine où je dois le réveiller... j'écris.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Serge Sommer, auteur-compositeur 19/04/2016 20:30

Merci mon amie à plumes, plus libre qu'un oiseau
Bises de troubadour à vous deux !

G. EKOUME 19/04/2016 10:08

Bonjour ma Dana chérie!
Après 4 jours d'hospitalisation pour une diarrhée amibienne aiguë, me voici encore auprès de toi dégustant tes belles inspirations quotidiennes.
Joyeux anniversaires à vous pour les 17 ans de mariage et ton année de plus. Je suis plutôt content des efforts de Maurice qui de temps en temps se réveille tôt pour faire le petit déjeuner et s'arroser de champagne pour votre anniversaire de mariage. ça met du baume au cœur.
Félicitations

Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR 26/04/2016 07:44

Merci, mon Guillaume. Je suis triste d'apprendre ton hospitalisation. Fais attention, ne bois que de l'eau au bouchon non ouvert au préalable. Oh, mais tu dois bien le savoir. Je pense bien à toi. Dimanche 24 avril, j'ai pu me rendre dans un Salon du livre où j'ai conté avec bonheur ! Ce fut une merveilleuse journée malgré le froid vif. Je t'envoie mille et une bises de fée...

josiane horrent 19/04/2016 10:08

Bonjour Dana , une dame qui lit tes publications sur ma page , à vécu la fin de vie de son homme et une quiestion , cela va peut etre te faire du mal d'une autre fçon , mais tenter de faire pour le mieux c'est tout , bien que je sais ce que vous pensez des hôpitaux mais pour MOMO ? aller aux soins palliatifs ?? J' en ai les larmes aux yeux en l'écrivant bien sûr tu resterais près de lui . C'est vraiment trop dur

Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR 26/04/2016 07:53

Bonjour Josiane, Merci pour toutes tes pensées et tes messages. Maurice est resté en soins palliatifs à domicile durant cinq mois en 2009, nous connaissons bien... et il mourait d'une overdose médicamenteuse (42 comprimés par jour). J'ai écrit tout ce que nous avons vécu dans le livre 'Docteurs, vous m'avez tué !'. Sept ans plus tard, après une double trépanation de la boîte crânienne dans les conditions affreuses que l'on connaît, que j'ai décrites et dénoncées, Maurice refuse l'acharnement thérapeutique, la réanimation et touti quanti... il veut mourir chez lui et regrette que l'on ne puisse pas, dans ce pays, choisir de mourir dans la dignité comme on peut le faire en Suisse, en Belgique, au Pays-Bas et bientôt au Canada. Je t'embrasse.

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche