Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 20:49
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Vendredi 10 et samedi 11 juin... les journées se ressemblent...

Il pleut aujourd'hui vendredi, le ciel bas et gris ne m'autorise pas à sortir. Tant mieux, je n'aurai pas à arroser. Après l'euphorie de la veille Maurice doit déchanter douloureusement... rien ne va, rien ne change. Il demeure aussi faible, au bord du malaise et aussi tourmenté par ses maux que jamais. La journée se passe comme toutes les autres avec le même rythme, les mêmes tourments de chaque jour qui passe. Il ne peut rien faire tant il a de difficultés dans tous ses mouvements, tant il est essoufflé et épuisé. Les soins restent les mêmes, il faut enlever la fibrine de ses plaies à vif... et l'eau coule toujours autant, il gonfle et dégonfle au rythme des heures. Il passe son temps à dormir ou devant la télévision couché dans son fauteuil-lit au salon... c'est dur !

Samedi 11 juin,

... avec le retour du beau temps, je passe un peu de temps au jardin afin de planter des boutures d'œillets d'inde que Véronique R. m'a données. J'ai également replanté les petites plantes grasses aux fleurs oranges fluo qu'elle m'a apportées. Puis j'ai coupé un mètre de haie pour nos biquettes qui bêlent à ma vue. Il est l'heure de préparer le repas. Pour aujourd'hui ce sera betteraves rouges aux œufs durs, endives au jambon à la sauce Béchamel, yaourt et flan aux œufs maison. C'est rapide et très bon. Je garde les restes pour demain. Nous continuons de visionner la série fantastique médiévale qui nous passionne puis vaincue je vais m'allonger cependant que Maurice s'endort au salon. L'infirmière arrive pour les soins du soir. Nous dînons à dix-huit heures comme chaque jour et je vais sur l'ordinateur. Maurice commence sa nuit. Il est vingt et une heure... le ciel couvert nous prive d'une très longue et belle soirée ensoleillée de juin.

Dimanche 12 juin 2016,

La journée s'ouvre sur un temps très maussade... grisaille, temps couvert... à la couleur de nos âmes et de nos corps malmenés. Maurice passe une journée exécrable et moi, je suis lessivée entre vaisselle, repas, jardin, rangement, lessive... au soir je n'en peux plus et je me couche à vingt et une heures.

PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Lundi 13 juin 2016,

J'ai dormi fort mais levée souvent... Maurice, lui n'a pas fermé l'œil... au matin il est super mal, rien ne change dans son état... ras-le-bol ! L'impuissance me tue !

Je pars en courses avec Nathalie. J'en profite pour m'acheter quelques fleurs de potée pour orner le palier à 50 % de rabais. Nous rentrons pour ranger, ensuite elle a le temps de me faire des soins de visage, ce qui a le mérite de m'apaiser.

Nous attendons la visite du médecin pour treize heures, il doit renouveler nos ordonnances. Il se fait rassurant, les pieds ne sont plus enflés, les jambes ont diminué de volume... il respecte le deal passé avec Maurice, il descend encore de 2 mg au lieu de 1 mg la cortisone, ce qui porte à 10 mg au lieu de 20 mg depuis sa double trépanation. Il espère ainsi que petit à petit Maurice va pouvoir reprendre un peu d'activité... mais moi, sceptique, je n'y crois guère !... Je vois ce qu'il supporte chaque jour et son état ne lui permet pas de faire quoi que ce soit.

Un vent sauvage et fou se soulève d'un coup... ce temps froid m'interdit de m'occuper de la haie. Les chèvres rentrent à l'abri.

La podologue arrive pour les soins de mon pied... bien récupéré avec des pansements au miel de thym mais il me faudrait une Barouk pour éviter le frottement...

manque plus que ça, moi qui ne tient déjà pas debout, il faut à présent marcher sur le talon !

Maurice fait la sieste, je crois que je vais en faire autant. L'infirmière vient pour les soins du soir de Maurice.

Le vent fort a chassé les nuages découvrant avec lui un immense soleil... du coup, je sors faire un sac de haie pour nos biquettes qui m'appellent à perdre haleine. Sous le vent, j'ai bien du mal à tenir en équilibre... mais Éliane au portail m'aperçoit derrière la haie, surprise de me trouver là. Elle m'aide à saisir mon sac et le faire basculer par-dessus le grillage de l'enclos et nous rentrons prendre un café... je suis très heureuse de la voir !

Maurice reste un moment avec nous puis il commence à fatiguer et à se plaindre, il pense avoir de la fièvre... non, il semble que les fièvres récurrentes s'éloignent.

Notre amie nous quitte et nous soupons. Nous restons une heure devant la télévision et je laisse Maurice à son sommeil. Il est vingt heure trente... pourtant il bataille encore avec ses pansements et des soins mal faits qu'il tente d'enrayer en les recommençant lui-même... ce qui n'est pas chose aisée. De nouveau des nuages assombrissent le ciel, le vent se fait moins violent... le soleil disparaît.

Mardi 14 juin 2016,

Le temps se fait mauvais ce matin à la couleur de nos tracas... et la pluie tombe. Maurice va mal dès son réveil. En état de malaise, il ne cesse de se plaindre. Sa nuit n'a pas été terrible.

Nous déjeunons. Caroline arrive pour les soins suivie de Véronique M.

La tension de Maurice est de 12,7, pas étonnant qu'il se sente mal. Les œdèmes, évidemment sont toujours là avec une perte d'eau très importante ce qui ne change pas. Ses plaies se sont agrandies et les pansements posés par les infirmiers ne tiennent pas plus d'un quart d'heure et si ils restent collés cela bouche la sortie de l'eau et lui provoque des maux intenables. Je suis obligée de lui retirer... et ainsi tous les jours.

Lorsque je suis habillée, je vais tailler la haie sur un ou deux mètres dans un espace de soleil. Puis la pluie revient poussée par le vent d'ouest.

Je rentre, il est l'heure de préparer le repas. Pendant ce temps, Véronique fait de la couture... des pyjamas à reprendre aux élastiques.

Nous passons à table avec un filet de limande et du colin de l'Alaska, accompagné d'un riz basmati et sauvage en mélange, yaourt et fruit.

Après une heure de film, épuisés nous dormons tous les deux. Il pleut toujours. Nous soupons et Maurice va se coucher.

Il est vingt heures et un grand soleil resplendit... les biquettes réfugiées dans leur cabane sortent pour manger. Froudenn s'excite sur un piquet de l'enclos pour en extirper l'écorce goûteuse.

Les poules se sont remises à pondre... au loin la mer devenue soudain toute bleue nous sourit.

Hier matin, Maurice a cru bien faire de vouloir vérifier les antivirus de mon ordinateur... résultat je ne peux plus entrer sur Internet, ni sur mon site... la poisse ! C'est à se demander si je n'ai pas encore eu affaire à un 'pirateur' !

J'attends un ami pour me sortir de là. Je n'ose pas penser au nombre de courriels qui vont déborder dans ma boite !

Hier soir, j'ai commencé un nouveau conte : 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... je le travaille un peu chaque jour.

PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG
PLUS FORT SOUFFLE LE VENT / Dana LANG

Mercredi 15, jeudi 16 et vendredi 17 juin 2016,

Déjà mi-juin et nous n'aurons connu que peu de beau temps à ce jour ! C'est dommage car les journées se présentes immensément longues et nous ne profitons pas de cet ensoleillement.

Nous passons une journée maussade... Maurice va très mal et je ne fais que dormir.

Nous recevons de bonnes nouvelles de ma fille Nathalie et également de mes autres enfants, petits enfants et arrière petit-fils.

Jeudi 16 juin,

Grande journée chaude et ensoleillée, sans aucun nuage...

Maurice a froid toute la journée. De mon côté je passe 3 heures et demi dehors au soleil dans mes haies puis je m'aperçois que le grillage à poules, le long de l'enclos possède encore deux beaux trous... est-ce les chèvres ou un renard ? Je répare le grillage le mieux possible... il a souffert des embruns.

Maurice va mal... aujourd'hui, il oscille entre tremblant de froid ou soudain couvert de sueur. Est-ce la baisse de la cortisone à 2 mg d'un coup qui le plonge dans un tel état ? C'est possible, comment savoir ?

Julien arrive pour les soins... stupeur mon pied gauche amputé du 5ème rayon, et six mois plus tard, soigné chaque mois (depuis notre arrivée en Bretagne) est enflammé, rouge, chaud, enflé... me voilà de nouveau dans le pétrin. Il faut appeler le toubib, Julien s'en charge. Ces deux derniers jours mon pansement n'a pas tenu, est-ce le staphylocoque doré qui refait des siennes avec mon diabète.

Je pars faire quelques petits achats avec Sylvie et nous rentrons. Nous rangeons les courses et je prépare le repas.

Vers treize heures trente, le médecin arrive en coup de vent avec une autre urgence sur les bras. Il pense que ce sont les jambes de Maurice mais non, c'est mon tour ! Et voilà antibiotiques en espérant que ça fera effet sinon hôpital pour une antibiothérapie plus serrée... mais ça, ce serait une vraie catastrophe, non envisageable Maurice ne peut pas rester seul ! Donc, il me prescrit aussi une Barouk demandée par ma podologue, des pansements de bétadine trois fois par jour et une prise de sang lundi... à suivre... il me revoit jeudi prochain !

Ensuite je file au jardin où je passe mon après-midi dans les haies. J'ai revêtu un maillot sans manches et du coup je prends une bonne portion de vitamines D et un coup de soleil évidemment. Attention à ne pas mettre de crème solaire qui empêche les UV de la vitamine D de pénétrer et laisse passer les mauvaises... jamais tant eu de mélanomes depuis l'existence des crèmes solaires d'après la médecine naturelle. Demain je mettrai un polo à manches pour calmer mon cou et mes bras.

Toujours en panne avec Internet, j'attends l'aide d'un ami... mes courriels vont être impressionnants... en attendant je travaille sur mon disque dur externe.

Aujourd'hui fut une nouvelle journée superbe de beau temps chaud avec la menace de quelques vilains nuages mais cela n'a pas duré ; le ciel pur nous dévoile une mer bleue azur.

Nos chèvres naines ne cessent de manger. Couchées tard, levées tôt, elles profitent des très, très longues journées du mois de juin surtout lorsque le soleil resplendit de mille feux.

Vendredi 17 juin 2016,

Le ciel joue à cache-cache entre nuages et soleil, fraîcheur et vent, quelques gouttes suivent selon le nuage.

Maurice a froid ou trop chaud, il est vraiment mal. Nelly prend son service et Céline arrive pour les soins. Nous avons déjeuné.

Céline ramène encore de la pharmacie. Le placard déborde de remèdes et de pansements... on pourrait ouvrir une annexe !... Céline se tire les cheveux pour le rangement.

Lorsque je suis prête Nelly m'accompagne pour m'aider un peu au jardin. Il fait frais presque froid, je file chercher un gilet. Maurice à envie de sortir un peu, mais à peine dehors, il tremble de froid, pas de chance. Ce n'est pas aujourd'hui que nous allons prendre un coup de soleil.

Lorsque Nelly et moi avons fini, elle me conduit à la boulangerie. Puis elle nous quitte à midi.

Nous prenons notre repas et je retourne dans la haie. Histoire de prendre l'air, Maurice m'accompagne. Il s'essaie à désherber avec un outil spécialisé depuis son fauteuil roulant mais il s'épuise très rapidement, il abandonne. Rien à faire, il demeure trop faible.

Nous rentrons et nous installons devant la télévision. Au bout d'un moment, Éliane frappe à la porte accompagnée d'un ami venu réparer mon ordinateur bloqué. C'est chic, il parvient à tout remettre d'aplomb et je peux de nouveau entrer sur Internet et sur mon site. Nous parlons autour d'un café.

La soirée s'achève. Je m'installe sur mon ordinateur où je vais pouvoir me mettre à jour et répondre à mes courriels, cependant que Maurice s'endort à vingt heures. Immensément fatiguée, je ne vais pas y rester très longtemps.

Un vent sauvage venu de l'ouest apportant du froid s'est mis à souffler dès dix-huit heures, le ciel est couvert... les chèvres désolées se tiennent à l'abri dans leur petite cache de la journée, il doit tomber quelques petites gouttes !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dana LANG 18/06/2016 21:37

Merci Josiane,
Maurice a fait sa première balade en fauteuil roulant depuis huit mois jusqu'à la Pointe du Raz, où nous avons passé un moment fort agréable au soleil sur la terrasse de deux amis...
Bises à toi et ta famille, bonne fin de semaine...

josiane horrent 19/06/2016 10:09

Super malgré la fatigue ça a du remonter un peu le moram

josiane horrent 18/06/2016 09:19

un petit bonjour du Coteau , bon week end autant que possible , bisou bisou

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche