Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 20:34
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Samedi 28 août 2016,

Je me lève dans la nuit et soudain j'aperçois une forme noire sur le bord de la fenêtre à droite, je n'en crois pas mes yeux et cette forme se déplace à gauche, elle ressemble à une poule noire ! Une poule se serait échappée, envolée... mais les poules dorment la nuit... ce n'est pas possible... je ne vais pas aller tracasser Maurice avec ça... je vérifierai demain si une poule manque à l'appel. Je trouve cela très étrange.

Au matin, la première chose qui me vient à l'idée, c'est d'aller contrôler le nombre de poules dans l'enclos... eh bien, elles sont toutes là, aucune ne manque à l'appel !

J'en parle à Maurice qui me dit que j'ai sûrement vu une chouette. Alors c'est ça... un oiseau sans doute !

Maurice a dormi à peu près avec les galères habituelles. Au matin, le linge trempé à ses pieds est à tordre.

Nous déjeunons puis Béatrice, l'infirmière arrive. Ensuite, je refais le lit de Maurice comme chaque matin et soir, je plie le linge sec, j'étends la lessive de la nuit et du matin, je fais la vaisselle, j'abreuve mes animaux et récolte les œufs... puis nous préparons nos affaires pour partir rejoindre Pierre à la Pointe-du-Raz.

Nous avons bien chargé les batteries de nos fauteuils et nous espérons pouvoir tenir jusque là-bas. Pierre nous envoie des messages que nous ne pensons pas à regarder. Nous partons et nous le ratons. Il arrive avec son véhicule dans l'intention de nous emmener avec le nôtre directement à la Pointe. J'avais pensé le lui demander mais je n'ai pas osé le faire.

Sur le vélo-route Maurice s'arrête huit fois. Les deux dernières en plein milieu de la route où nous craignons de rester plantés là. Fort heureusement le fauteuil roulant électrique repart, mais nous ne sommes guère rassurés. La batterie cette fois est bel et bien morte !

Nous nous rendons chez Delphine où Maurice va pouvoir charger... mais il reste que nous avons peur de ne pas pouvoir arriver à descendre puis à monter jusque La Pointe. Mince, il aurait fallu que Pierre nous conduise ! Nous lui téléphonons. Il se doute du problème. Nous lui proposons que je retourne à la maison. Il y déposera son vélo et il conduira notre camionnette.

Nous installons l'escabeau deux marches et mon fauteuil à l'intérieur et nous partons chercher Maurice qui doit être fort contrarié. Tout se passe merveilleusement bien.... et nous parvenons à notre destination.

Chez Dédé, nous commandons notre fameux moules frites curry pour Pierre et moi-même et à la Bretonne pour Maurice. Un vrai bonheur d'être là tous les trois à se régaler chez Dédé... mais Maurice faiblit peu à peu et finalement nous devons partir car il va mal.

Nous rentrons et il file directement au lit dans un état second... il va vraiment très mal. L'infirmière le constate. Il fait très chaud et lui grelotte de froid... je dois lui mettre deux couvertures et lui changer sa serviette au pieds.

Il va rester ainsi jusqu'à dix-huit heures où nous allons goûter un peu de pied de porc apporté par Pierre et cuisiné selon sa recette. Maurice n'a pas très faim, nous mangeons peu, puis il retourne au lit.

Pendant ce temps, je vais arroser mes plantations qui souffrent de tant de chaleur... l'arrosage en fauteuil roulant électrique n'est pas aisé et je fatigue vite, mais à vingt heures trente je parviens à finir ma tâche.

Épuisée je m'installe sur l'ordinateur pour lire mes courriels... et j'écris. J'ai mis à tourner une machine et je vais devoir me coucher très tard.

Encore une fois, comme chaque jour, des moments magiques s'invitent dans une journée terriblement éprouvante.

Merci à la vie !

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Devant notre moules-frites, hier, pour un petit moment de rémmission...
Devant notre moules-frites, hier, pour un petit moment de rémmission...

Dimanche 28 août 2016,

Le temps se lève gris avec un peu de crachin par moment... puis un soleil timide renaît pour ramener des nuages.

La journée de marche de Memor Stourm est maintenue et cette année nous ne ferons pas acte de présence car nous sommes en panne de fauteuil et Maurice va trop mal. Je le regrette profondément mais Pierre nous envoie des photos de cette manifestation en mémoire de la lutte des Plogoffistes contre l'installation d'une centrale nucléaire à Feunteun Aod.

Maurice a passé une nuit de galère et au matin c'est pire. Ses jambes gonflées d'eau sont boursouflées et se plissent aux chevilles en une peau d'éléphant. L'eau pisse sans arrêt et les serviettes sont trempées malgré les épaisseurs... il se trouve dans un état lamentable et effrayant.

Nous déjeunons rapidement et Béatrice l'infirmière le trouve bien mal en point, on le serait à moins que ça. Il serait temps que les soignants ouvrent les yeux et même le médecin que j'appellerai demain... car Maurice s'éteint dans une souffrance intolérable celle du manque respiratoire ! ! !

Il tient à peine debout et retourne se coucher... je vaque à mes occupations... faire la vaisselle, étendre le linge qui a tourné dans la nuit, préparer les haricots beurre apportés par Sylvie.

Je vais cueillir du persil devant la maison. Une belle touffe d'herbe verte se trouve juste devant. Je la coupe pour la porter aux oies. Et soudain, je vois 'La Diva' arriver dans l'allée et venir à ma rencontre. Elle s'est échappée pour la troisième fois ! Elle se couche devant moi, je la prends doucement... je lui parle et le l'emmène ainsi aidée de ma béquille vers le portillon pour la déposer doucement dans l'enclos où elle retrouve ses congénères.

Dommage que Maurice soit mal, on aurait pu faire une chouette photo : moi et ma poule noire ! ! !

Je rentre pour préparer le déjeuner. Quand tout est prêt Maurice guère en forme ne parvient pas à rester assis très longtemps.

Ma fille aînée me téléphone et nous sommes heureuses d'échanger des nouvelles.

Maurice abrège son repas et il retourne se coucher, moi retardée, je le termine après lui.

Puis je débarrasse la table, fais la vaisselle et range le linge... je n'en finis pas des tâches quotidiennes.

Je dois préparer un concours mais une crise d'asthénie (fatigue neurologique et musculaire) me couche. Je finis sur mon lit mais j'ai si mal que je ne peux pas m'endormir.

J'entends Maurice se déplacer pour aller aux toilettes très souvent comme dans la nuit. Béatrice arrive pour les soins et il se recouche.

Je travaille sur mes projets. Vers dix-huit heures trente, Maurice réclame pour dîner, mais il est dans un état épouvantable. Il ne se tient plus sur sa chaise, tremble et sursaute, il a un mal fou à mettre sa cuillère à la bouche. Il n'arrive plus à parler... il me bredouille qu'il a été vraiment très heureux de connaître Jeanne et Pierre mais hélas pas pour longtemps... il me dit que c'est la fin, comme il aimerait partir dans son sommeil ! Et je dois lui faire un gros bisous avant qu'il aille au lit.

Je lui apporte son dessert et j'ai trouvé encore trois fraises succulentes sur mes fraisiers grimpants, je lui offre la plus grosse... nous en avons déjà goûté quelques unes. Elles sont à mourir de plaisir... jamais goûté de meilleures que celles-ci !...

Il s'endort. J'éteins la télévision et je veille sur l'ordinateur... aujourd'hui, je me sens particulièrement lasse.

La nuit tombe à vingt et une heure trente... les jours ont bien baissés.

Toute la basse-cour s'est couchée... et je ne tarderai sans doute pas à en faire autant.

La marche de Memor Stourm (Mémoire d'une lutte) où, hélas, nous ne figurerons pas cette année, mais le coeur y est !
La marche de Memor Stourm (Mémoire d'une lutte) où, hélas, nous ne figurerons pas cette année, mais le coeur y est !
La marche de Memor Stourm (Mémoire d'une lutte) où, hélas, nous ne figurerons pas cette année, mais le coeur y est !
La marche de Memor Stourm (Mémoire d'une lutte) où, hélas, nous ne figurerons pas cette année, mais le coeur y est !

La marche de Memor Stourm (Mémoire d'une lutte) où, hélas, nous ne figurerons pas cette année, mais le coeur y est !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents