Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 21:21
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Maurice devant les fleurs de mon rosier Anne Carrière dans notre maison de la Loire.
Maurice devant les fleurs de mon rosier Anne Carrière dans notre maison de la Loire.

Jeudi 25 août 2016,

Nous nous levons sous un ciel orageux. La température a baissé, tant mieux.

Maurice ne déjeune pas, il attend Julien pour la prise de sang. Moi, au contraire, je me dépêche, je me prépare vite, nous partons en courses.

Sylvie s'empare de mon fauteuil roulant manuel et des sacs qu'elle range dans sa voiture et va faire demi-tour pour me prendre devant la maison.

Nous filons. Nous faisons le tour de cinq magasins, boulangerie, moyennes surfaces et point vert. Nous passons aussi chez Delphine pour lui prendre du café. Alain vient à la porte de la voiture pour me demander des nouvelles de Maurice. Nous parlons un moment.

Nous rentrons juste à temps pour ranger. Maurice de son côté (malgré son état) a préparé et fait cuire la purée où il n'a pas oublié l'ail. C'est bien.

Pierre a téléphoné. Il nous rapporte du marché un demi-poulet cuit, une salade, une betterave et deux tomates bio en prime ! J'avais prévu de faire du poisson, eh bien ce sera du poulet !

Trop chic, Pierre, quel bonhomme !

L'après-midi se déroule tant bien que mal. Il fait très chaud, je dois ventiler largement. Maurice dans son fauteuil-lit étouffe, il dort assis et moi, je range, prépare les salades et m'occupe de relever les œufs au poulailler. Je n'ai pas trouvé de leurre chez Point Vert. Et je devrai y retourner car je veux contenir les poules aux endroits faciles d'accès pour moi.

La petite poule noire que je caresse s'est enfuie, elle s'est retrouvée dans la haie du fond et se promène tranquillement dans la grande allée. Elle a fort bien retrouvé le passage pour revenir vers nous.

Je le dis à Maurice qui s'inquiète aussitôt. Comme hier, car elle s'était échappée de la même manière (sans doute en volant), j'ai calmé Maurice en lui disant qu'elle allait venir vers moi, qu'elle se ferait caresser et qu'ainsi je pourrais la prendre facilement... et c'est exactement ce qui s'est passé. Nous lui avons de nouveau coupé l'aile droite et je l'ai remise dans l'enclos sans souci. Maurice n'en revient pas de cette poule si familière.

Un orage gronde et il se met à pleuvoir quelques grosses gouttes. La podologue arrive vers seize heures... je l'avais oubliée... et Julien juste derrière.

Nous nous faisons soigner puis Maurice veut sortir. Le temps n'est pas très engageant... l'orage tourne au-dessus de nous, il semble s'être éloigné et nous partons.

Dans Lescoff, le fauteuil de Maurice s'arrête une fois, puis deux. Nous faisons demi-tour. Il s'arrête de nouveau près du hameau.

Il est temps de rentrer... et d'un coup il réalise que cela doit venir du gros chargeur, le petit charge le mien qui visiblement tient la charge... espérons-le car sinon nous n'allons plus pouvoir sortir avant d'avoir de nouvelles batteries.

Maurice met son fauteuil en charge. Nous soupons, je range un peu et m'installe au bureau.

Maurice se couche... comme chaque soir, il se plaint de ses jambes. Le tapis au sol est trempé, je le change contre deux serviettes pliées en quatre... il doit supporter tant de maux !

En dormant, il geint et crie parfois. La morphine le fait divaguer.

J'attends la fin de ma lessive pour aller me coucher...

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Mon jardin enchanté du Cergne !
Mon jardin enchanté du Cergne !

Vendredi 26 août 2016,

Le temps s'est rafraîchi et des nuages gris recouvrent le ciel.

Sylvie arrive pour prendre son service et nous sommes toujours heureux de la voir.

Béatrice tarde à venir aussi je me prépare car je veux aller chercher des leurres pour les poules et aussi des bagues pour baguer la poule qui me suit en gloussant.

Nous abandonnons Maurice mal en point après une nuit de galère dans les mains expertes de Béatrice. Nous filons à Gamm vert, où je trouve ce que je veux et je me renseigne sur les aliments. Sont-ils bio... non ! Il me faudrait trouver du maïs chez un agriculteur qui ne traite pas ses champs... pas si simple !

Bon, nous rentrons. Le ciel s'est découvert d'un coup et un grand et chaud soleil fait son apparition dans un ciel bleu pur sans nuage, comme souvent ici.

Une fois rentrée, je vais au poulailler avec mes cannes en prenant garde de ne pas tomber. Généralement j'avance avec mille précautions, chose extrêmement difficile car je n'ai absolument aucun équilibre. Je vais placer les leurres et baguer ma poule 'La Diva'. Elle se laisse approcher, prendre et caresser comme un chat. J'en profite pour la baguer en la posant sur l'estrade des chèvres. Ce n'est guère aisé pour moi entre mes déséquilibres et mes 'mains de singe', d'autant que la bague n'est rien d'autre qu'un petit tortillon en plastique jaune. Je fais cela pour la reconnaître mais maintenant je l'ai bien repérée... c'est la plus noire de toute, la plus ronde et les plus belles plumes. Voilà c'est fait ! Ouf, il a fallut parfois la maîtriser car elle s'impatientait mais elle a été très docile. J'ai dû repousser les assauts de Froudenn qui jalouse la chargeait avec ses cornes, exactement comme elle se comporte lorsque je joue avec Aig (Aik, Petit bisou) ! Ah, l'affreuse. J'ai vérifié les différentes cases, balayé les estrades et Aig est venue chercher sa dose de caresses en jouant avec moi. Froudenn fort heureusement très affairée à décortiquer une branche de fusain se tient tranquille.

Bon, après ça, je m'attaque au nettoyage du tout petit poulailler. Je vérifie qu'une poule ne soit pas dans le pondoir, mais rien. Donc j'abaisse la porte car sinon les cocottes passent par le tiroir que je suis obligée de retirer pour le nettoyer. À ce moment Caboche saute rapidement juste au même moment et sort par le trou grand ouvert... mince, il va falloir l'attraper maintenant et avec celle-ci ça va être une autre paire de manches ! J'appelle Sylvie en renfort car je ne pourrais pas marcher aussi vite et je risque une chute à tout moment. J'ai pris le filochon pour la capturer et du coup je le passe à Sylvie. Elle lui court après, tourne autour d'elle deux, trois fois, puis elle la chope dans le filet ! Chic, la voilà prise et elle la dépose dans l'enclos. La prochaine fois, je me méfierai davantage, mais Caboche porte bien son nom !

Enfin, tout est terminé et je vais pouvoir m'attaquer au repas tout prêt d'hier avec salade, purée, poulet, yaourt, fruit.

Maurice toujours aussi mal se traîne lamentablement.

Lorsque Sylvie nous quitte nous passons à table. Pierre nous envoie un SMS pour nous dire qu'il arrive dans cinq minutes. Il vient avec une livraison de dégustation de cochonaille à en faire pâlir plus d'un ! Pétard, sacré Pierre, c'est pas possible !

Notre ami à peine sorti, je reçois un coup de fil de Nathalie. Nous sommes très heureuses de nous parler au téléphone et de prendre des nouvelles réciproquement.

Du coup, Maurice a finit son repas avant moi et il va se coucher.

Je termine mon déjeuner, je range... puis une crise d'asthénie me saisit vers quatorze heures. Je vais m'allonger... je m'endors pétrie de douleurs insupportables qui vont durer tout le temps que je serais au lit.

Béatrice arrive pour les soins à seize heures trente et nous réveille.

Ensuite, nous nous préparons pour faire notre petit tour à la Pointe où Pierre nous attendra... mais le fauteuil roulant de Maurice stoppe par deux fois et nous sommes sur le point de faire demi-tour... je repense qu'il a pris son chargeur, donc, nous pouvons aller jusque chez nos amis Delphine et Alain pour recharger le fauteuil et en profiter pour rester un peu avec Pierre sur la terrasse ensoleillée. Justement il arrive sur son vélo électrique. Nous commandons un café et nous discutons autour d'un message envoyé par Maurice qui a écrit LK au lieu de OK... pas facile quand on tremble comme un fou avec le Parkinson ! Pierre a voulu savoir ce que LK voulait dire... en sommes nous arrivions à notre rendez-vous en vaisseau spatial ! ! ! Gros rires ! Puis Pierre nous donne sa recette de pieds et d'oreilles de cochon revenus dans la poêle-cloche et nous montre une photo de son plat. Il nous met l'eau à la bouche, oh, le coquin ! Ensuite il m'explique que l'attitude de ma poule n'est rien d'autre que la manifestation du besoin du coq pour couver et faire des poussins ! Oui, je n'y avais pas penser... à suivre donc...

Après un bon et très agréable moment passé tous ensemble, nous nous quittons avec la promesse d'aller déguster un moules frites chez Dédé... à condition que Maurice ne soit pas trop malmené par tous ses maux conjugués... c'est sûr que cela serait épatant. Pour arriver à la Pointe dans les conditions de sa batterie déficiente, il va falloir prévoir de s'arrêter recharger chez Delphine, puis chez Dédé... quelle galère ! Mais en attendant les nouvelles batteries, nous n'avons pas le choix ! Et ce serait tout de même bien de les avoir très vite pour profiter des très belles journées qui se présentent encore à nous... profiter de chaque instant.

Nous rentrons, son fauteuil s'arrête de nouveau deux fois... mais nous parvenons sans encombre à destination. Nous garons nos deux fauteuils au garage et comme chaque jour Maurice met en charge le sien. Je mettrai le mien demain.

Nous soupons et il regagne son lit. Je vaque à diverses occupations. Couper les restes pour les poules, faire la vaisselle, préparer une nouvelle machine... etc.

Enfin, vers vingt heures, je m'installe sur l'ordinateur à lire mes courriels.

Maurice s'endort... j'écris... j'entends le claquement des petits sabots des chèvres qui s'éternisent à jouer, il fait si beau !

Le pied de cochon façon Pierre et... le vaisseau spatial (lunaire) !
Le pied de cochon façon Pierre et... le vaisseau spatial (lunaire) !

Le pied de cochon façon Pierre et... le vaisseau spatial (lunaire) !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article

commentaires

josiane horrent 27/08/2016 12:50

waaaaaa la lcture de ce jour est riche , super Dana bisou

Dana LANG, 27/08/2016 15:34

Merci Josiane et gros gros bisous à toi et ta famille !

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents