Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 20:50
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Mercredi 17 août 2016,

Je dors très mal... l'air suffocant malgré la fenêtre ouverte et le ventilateur me réveille plusieurs fois. Maurice ne dort pas mieux. Ce matin, il éprouve de grands manques respiratoires et il suffoque ne sachant plus où aller pour être ventilé. J'ouvre des courants d'air mais le ciel est bouché et le crachin épais persiste... pourtant il fait très lourd. Sans doute la pression atmosphérique est-elle trop forte.

Véronique arrive à huit heures trente ainsi que l'infirmière. Lorsque je suis prête, je vais abreuver et nourrir les animaux qui commencent à s'habituer à ma présence. Tout ce petit monde vole vers moi. Aig ne se sent plus de bonheur et me fait des fêtes à n'en plus finir, elle se dresse toute droite, me montre ses cornes... et je la caresse... elle adore ! Elle est vraiment craquante, adorable ! Quant à Froudenn, elle commence à se familiariser et semble ne plus me craindre, elle avance un peu son museau et fait mine de me montrer ses cornes. Les poules me suivent et caquettent de tous côtés, et parmi elle une nouvelle noire qui se laisse caresser comme un chat, je ne peux le croire ! Quant aux oies, elles se sauvent à mon approche. Aujourd'hui, je recueille sept œufs, waouh ! Si c'était tous les jours comme ça, ce serait génial. Les quatre dernières poules font des œufs couleur chocolat et aussi pour les plus gros des jaunes doubles.

Je fais un repas rapide : betteraves rouges en salade, épinards, œufs durs.

Ensuite Maurice se remet au fauteuil-lit tout déglingué qu'il ne cesse de retourner pour le remettre d'aplomb sur ses crans. Ce fauteuil lui reste indispensable car il étouffe dans le lit, il ne peut absolument pas s'allonger depuis sa double trépanation, il ne parvient plus à respirer... il dort assis, à moitié allongé et se passe de son respirateur qu'il ne supporte plus (sans doute la pression est-elle trop forte... en tout cas cela n'affole pas un instant le service pneumologie de l'hôpital de Quimper... de toute manière Maurice ne veut plus y aller, incapables qu'ils sont de lui fournir un fauteuil électrique où il puisse dormir pour passer son examen !).

La vie se fait chaque jour plus difficile, plus grave.

Cet après-midi, le temps retombe dans des chaleurs supportables.

Vers quatorze heures je vais prendre un café chez Alain et Delphine. Maurice ne se sent pas la force de venir, il n'est pas bien du tout.

En route je ramasse quelques gouttes. Je demande à Alain comment la SNCF prend les handicapés en charge dans le TGV. Je voudrais me rendre à Paris le vendredi 7 octobre pour la remise de mon Prix. Les organisateurs ont bien envie de me connaître... mais la Cérémonie commence à neuf heures et il me faudrait prendre un TGV à quatre heures du matin... cela m'étonnerait fort que le SNCF vienne me chercher à la maison aussi tôt ! Et je ne peux pas me permettre de prendre un hôtel à Paris... et puis laisser seul Maurice toute une nuit et une journée cela m'est impossible. Bref, j'ai bien l'impression que ce sera raté, une fois de plus ! Ah si j'étais riche, je pourrai même me rendre du 5 au 10 septembre à Prague, là où je suis invitée au Congrès des Poètes Mondiaux... là plus aucun souci ! Bon, mais restons les pieds sur terre, nous avons bien assez à gérer de problèmes au quotidien... et c'est déjà bien merveilleux de recevoir autant de distinctions : la 51ème !

Je rentre à la maison avec deux crêpes au chocolat offertes par nos amis.

Sur le chemin du retour, je ressens tout à coup une immense solitude, une très grande tristesse.

Je me remets sur l'ordinateur pour lire mes courriels. Je reçois des nouvelles de Lucette que j'ai appelé hier... merveilleuse lettre d'une amie formidable et exceptionnelle.

La température a bien baissé. Il tombe une petite averse sur le soir.

Maurice s'endort avec le ventilateur ou sans, cela varie à tous moments... ses jambes et ses pieds se répandent en eau continuellement... rien ne change, tout s'aggrave.

J'ai tenu la journée sans crises... c'est très rare.

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Jeudi 18 août 2016,

Hier soir, Maurice me réclame de le soigner. Puis je vais me coucher. Il fait chaud, je garde la fenêtre ouverte. À une heure trente du matin, Maurice vient dans la chambre.

Il me réveille en sursaut :– Chérie, j'ai besoin de toi ! – Oui, que se passe-t-il ? – En voulant me relever des toilettes, je me suis cassé le poignet ! – Mais ? Comment as-tu fait ? – J'ai tiré trop fort sur les barres de relevage !... Il faudrait me trouver une bande. Je fouille dans les caisses du placard à remèdes. Je finis par trouver une petite bande et un morceau d'urgopore. Je lui apporte et ensemble nous faisons le bandage. Je retourne me coucher... difficilement.

Au réveil, je suis zombie... Maurice est levé et Sylvie déjà revenue avec le pain. Nous déjeunons. Maurice n'a pas faim, il prend un simple petit bol de café.

Puis voici Céline pour les soins. J'appelle le médecin mais le remplaçant ne se déplace pas le jeudi. J'appelle pour avoir un VSL, mais son agenda est plein. Il ne me reste plus qu'à faire le 17. J'obtiens le standard qui m'envoie le médecin du SAMU. J'explique la situation : – Pourquoi n'avez-vous pas appelé dans la nuit ? – Ben, c'était pas une urgence absolue... si cela avait été une chute, ce n'était pas pareil, c'était autrement plus grave !

Des ambulanciers vont arriver. Ils sont là, l'examinent rapidement et lui placent une attelle gonflable genre coquille. Puis ils l'emportent.

Voilà trois nuits que j'ai plus mal dormi que d'habitude, des douleurs, des paralysies, des crampes et encore des crispations sous les pieds, mal de partout dans tout le corps.

Ce matin, j'ai envie de mordre, je ne suis pas à prendre avec des pincettes !

Bon, mais après un léger crachin du matin, le soleil réapparaît ! Je pars avec Sylvie au village et je passe à la pharmacie me faire changer les efferalgan effervescents contre des comprimés... tous les mois c'est la même chose ! Nous devons retourner à cause de ça alors que le médecin le note bien sur l'ordonnance ! Cette officine nous fatigue ! Sylvie revient vers la voiture pour me dire que la pharmacienne ne peut pas me les donner ! Mais comment ça ? J'ai la grogne, ils m'énervent ! L'employée veut me fournir du dafalgan, mais ce n'est pas du dafalgan que je veux, je veux mes comprimés d'efferalgan ! Les comprimés sont en 500 mg, ben mais c'est exactement cela que le médecin a prescrit ! Ils sont bouchés ou quoi ! Idem pour xyzall qu'il faut revenir chercher le lendemain tous les mois, simplement parce que ce n'est pas un médicament générique ! Ils me saoulent... et si ce n'était que ça !

Bon, nous rentrons, je prépare les bonnes courgettes du jardin de Sylvie aux petits lardons avec du bon ail de Johann et du gruyère... un régal que nous dégustons au retour de Maurice rentré de l'hôpital avec une attelle. Il souffre d'une bonne crise de polyarthrite, son poignet est déformé.

Le médecin lui a donné l'adresse d'un toubib qui soigne la douleur car il prend soi-disant trop de morphine... encore faut-il comprendre et pourquoi il la prend !

En crise d'épuisement, il va se coucher et moi de même. L'infirmière nous réveille. Maurice a sauté sa prise de morphine à seize heures. Il la prend à dix-sept heures et nous partons nous promener en fauteuil électrique jusque chez Delphine et Alain, pas le courage de monter jusqu'à la Pointe.

Nous sommes installés sur leur terrasse depuis un moment que nous voyons passer Pierre à vélo électrique. Il nous fait des grands signes et vient nous rejoindre. Nous restons à parler tous ensemble assis là au soleil devant la mer ! Nous rions de bon cœur. Puis nous rentrons.

Le temps fraîchit un peu, mais il fait bon. Je file donner de l'eau propre aux animaux. J'ai récolté cinq œufs aujourd'hui dans la basse-cour en folie. J'ai retiré la paille dans la cabane des chèvres et l'ai mise dans le dortoir des poules, ainsi n'iront-elles pas pondre chez les chèvres... du moins c'est ce que j'espère !

Maurice s'installe devant les J.O. Je demeure sur l'ordinateur où je prends connaissance de mes courriels. Je mets des articles sur mon site et les analyses de ma saga fantastique données par divers lecteurs.

La nuit tombe... sur la presqu'île.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents