Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 20:39
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Lundi 5 septembre 2016,

Maurice a passé une nuit d'enfer souffrant de ses jambes, de ses pieds ; impossible pour lui de trouver le sommeil. Il m'appelle au milieu de la nuit pour le recouvrir. Par chance Alain était passé nous voir et il disposait d'une pile comme la nôtre a changé... ce qu'il a fait et du coup, la boite avec petite mélodie me réveille et j'arrive. J'ai bien vu son état et la difficulté de s'endormir.

Au matin, il est dans un état de fatigue extrême. Après les soins, il tente de dormir. Je range son lit, change ses serviettes à ses pieds totalement imbibées et je lui trouve des plaids pour se couvrir plus légers et moins encombrants qui lui conviennent mieux que de grosses couvertures. Je fais tourner une nouvelle machine. Ensuite je prépare le repas et nous mangeons un ragoût de pommes de terre, carottes et pruneaux... mêlé à des tripes... très bon.

Le jeune stagiaire du médecin, Barthélémy nous rend visite. Il effectue un électrocardiogramme sur mon époux qui a fait une nouvelle crise cardiaque samedi matin de dix heures à midi et qu'il a fini par calmer avec cinq coups de trinitrine et une dose de plus de morphine. Lorsqu'il est arrivé, il a constaté les doigts de Maurice devenus blancs comme de la craie. Ce que je découvre avec lui, j'avais simplement constaté depuis samedi une blancheur cireuse du visage permanente et que j'avais remarqué de temps à autre au cours de ces six derniers mois.

Notre médecin retenu par un autre patient arrive en coup de vent. Il dresse un bilan avec Barthélémy et me reparle du lazilix pour ses œdèmes... ah, non, on ne va pas recommencer avec ça !... Et il ne supporte plus la sonde avec son cancer !

En 2009, en plus de ses quarante deux comprimés par jour la dose de lazilix était allée dans les doses mortelles et cela ne lui ôtait pas ses œdèmes pour autant, bien au contraire, il n'a cessé de gonfler.

Cela l'a amené à prendre 167 kg, avec une sonde à demeure tellement le lazilix fait uriner sans arrêt, le faire devenir grabataire durant cinq mois avec un gros escarre dans les reins, des doses de diffu k car le lazilix lave le corps au point d'ôter tout le potassium, il avait l'oxygène 24 heures sur 24 car ses poumons avaient pris de l'eau et là-dessus il avait ramassé une orchite grosse comme une pastèque durant les cinq mois de soins palliatifs à domicile. De plus, il sautait de 50 cm au-dessus de son lit, tremblant de tous ses membres au point que j'ai dû inventé un stratagème pour le maintenir.

Chose plus étonnante encore quand le gastro-entérologue lui a supprimé absolument tous ses remèdes : pour le cœur, la tension, le Parkinson, j'en passe et des meilleures, le plavix à vie (ce qui l'a rendu hémophile) lazilix, diffu k, la morphine à dose mortelle, etc... etc... les bouteilles d'oxygène, la sonde à demeure, la chose la plus surprenante c'est qu'il a perdu tous ses œdèmes comme par enchantement... et le médecin des soins palliatifs qui venait le visiter à la maison dans cette période en voyant ses pieds gonflés au point que c'étaient devenus deux ballons sans aucun orteil, ne savait dire que :

– je n'ai jamais vu ça, je n'ai jamais vu ça ! ! !...

Le lazilix ne fait que pousser le cœur à produire plus d'eau et c'est la machine infernale qui se met en route d'autant que Maurice prend déjà un diurétique qui pour moi a le même effet 'pousser le cœur à produire encore plus d'eau' mais avec le cancer de la prostate il n'urinait plus et cela s'avérait nécessaire en 2013-2014. Maintenant, je ne sais pas. Si ça se trouve ce diurétique est le responsable de ses vilains œdèmes qui le supplicient depuis six mois !... Car le cœur malade produit le l'eau mais cela reste contenu si on lui fout la paix.

Il y a aussi la cortisone que le médecin s'emploie à diminuer d'un milligramme tous les mois, mais cela n'explique pas tout... et son manque d'assistance respiratoire depuis deux ans qui lui malmène le cœur et provoque des extrasystoles mais dont nous restons en panne du fait du service pneumologie ! ! !

L'expérience de 2009 me l'a prouvé par A + B. En tout cas nous avons vécu l'enfer par la faute de médecins irresponsables qui allaient tous de leur petite ordonnance sur un très grand malade affecté de sept pathologies gravissimes !

Comme ce neurologue - qui n'avait pas respecté l'avis du neurologue de l'hôpital neurologique de LYON qui lui avait absolument déconseillé les deux traitements (par ailleurs inefficaces) sur un malade atteint de trop de maladies et de trop de traitements (la dopamine pouvait le tuer en 24 heures) - et qui avait cependant prescrit l'autre protocole qui l'emmenait vers une mort lente. Ben voyons !

Le seul médecin avisé que nous avions fini par rencontrer au terme de cet enfer et sur le fil de la mort fut le gastro-entérologue, pour la circonstance très inspiré. Il a diagnostiqué un empoisonnement massif par overdose médicamenteuse et a stoppé tous traitements.

Maurice a survécu quatre ans à ce sevrage total de chimie... jusqu'au moment où souffrant de sa prostate, un médecin a recommencé le même schéma et devant sa tension trop haute (problème du Parkison : tension en yoyo), hop le zanidip qui l'a conduit à force de malaises et de grosses chutes sur la tête à l'hémorragie cérébrale avec un gros caillot qui datait de son AVC de 2001 (où aucun scanner n'avait été fait !) d'où la double trépanation (sans anesthésie : nous sommes encore au moyen-âge !).

Bref, avec la fréquentation des hôpitaux durant trente six ans, tout cet acharnement thérapeutique, cet arsenal de produits chimiques ont démoli ce bonhomme fort comme un roc et ont fait de sa vie un supplice récurrent et une fuite en avant avec la mort aux trousses ! Voilà le bilan !

Le médecin prescrit un léger sédatif 'alprazolam' pour l'aider à trouver le sommeil. Ce qui visiblement fonctionne, il somnolait cet après-midi et maintenant il dort.

J'aime et je respecte ce médecin formateur de tant de jeunes qui passent chez nous, tous aussi excellents les uns que les autres. Espérons que leur vigilance envers les laboratoires et industries pharmaceutiques, leur motivation, leur sens aiguës de leur responsabilité, leur humilité les conduiront vers une médecine plus avertie, plus consciente, plus humaine que celle qui a tendance à s'inscrire dans les faits depuis ces dernières années et qui conduisent à tant d'erreurs.

Notre cher Alain est passé en visite ce soir, il est resté près de nous un grand moment. Cela nous a fait du bien.

J'écris ces mots... et je ne tarderai sans doute pas à me coucher car je suis exténuée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche