Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 13:39
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Mardi 6 septembre 2016,

Maurice me sonne à trois heures trente. Lorsque j'arrive vers lui, il me dit :

– Je ne sais plus où je suis, je ne sais plus où je vais, je ne sais plus d'où je viens, je débloque !

Il a le regard fixe et hagard. Il est perdu dans l'espace, perdu entre sommeil et réveil... est-ce la morphine qui lui fait cette réaction, sans doute, mais cela peut-être un AVC, je m'inquiète et alors il me demande de lui faire des soins, le laver et lui passer de l'éosine - car hier dans l'après-midi la jeune infirmière ne lui a pas fait les soins indispensables pour passer une nuit potable – je lui ôte son spatch de trinitrine, la trinitrine ayant pour effet de provoquer des AVC... la morphine lui occasionne des propos délirants, et l'alprazolam peut lui provoquer des hallucinations.

Je ne suis pas tranquille. Je parle avec lui, je lui demande s'il me reconnaît, s'il sait où il est, peu à peu je le réveille tout à fait et il reprend ses esprits.

Je m'allonge dans le fauteuil à côté de lui, mais remis de son délire il me demande d'aller me coucher.

Au lit, je l'entends remuer, geindre, se relever... je ne parviens plus à me rendormir. Tant pis, je me lève et m'installe sur l'ordinateur à l'autre bout de la pièce. Il doit sortir de son fauteuil-lit par deux fois encore pour aller aux toilettes où il s'endort sur les wc et n'a plus la force de se relever depuis sa deuxième crise cardiaque.

Il dort, parle, gémit, tient des mots incohérents. Il me demande de lui mettre le ventilateur car il a du mal à respirer et un moment après il a très froid, je dois stopper le ventilo. Ses nuits sont ainsi depuis des mois ; chaque jour il s'enfonce un peu plus et chaque nuit également... il ne tient plus debout, ne peut plus aller très loin sur ses pauvres jambes martyrisées, ne peut plus faire le moindre effort et ne supporte plus rien... bref, ce n'est plus une vie pour lui l'hyper actif.

Il est seize heures trente et il dort profondément à présent après tout ce chambard mais cela ne dure guère... jusqu'à la prochaine séance aux toilettes... et la journée se calque à ses nuits chaotiques.

Je suis épuisée, je reprends mes douleurs cervicales et de dos - l'impression qu'un géant me broie littéralement sous son poids - maintenant qu'il a l'air de dormir profondément, je vais retourner au lit en laissant la porte ouverte et en ayant l'oreille aux aguets comme depuis des mois... je dois me relever, puis me recoucher, je laisse la porte ouverte et je l'entends gémir aux toilettes et batailler pour se relever malgré les deux barres de relevage.

J'ai encore oublié de parler de ce problème avec le toubib, il lui faut un réhausseur, ce que nous avions durant des années pour moi, mais les soucis ont occultés ce problème récurrent.

Je me promets d'en parler au médecin ce matin. Je n'ai plus le courage de me lever j'attends huit heures trente, l'arrivée de Véronique M., mais je dois me réveiller.

J'appelle le médecin aussitôt. Je suis reçue par sa secrétaire et je lui expose le problème de la nuit... ce que j'ai dû faire. Il doit me rappeler dans la matinée. Je prépare les tartines et le café. Céline arrive et je lui parle de notre nuit, et je lui dis que comme la petite toilette n'a pas été faite j'ai dû faire les soins moi-même tant Maurice s'est trouvé mal... déjà qu'il faudrait lui faire vers dix-neuf ou vingt heures... alors si on ne fait rien à seize heures trente, on imagine la suite. Elle me rétorque que si on ne lui dit pas, elle ne le fait pas ! Incroyable réponse lorsque l'on sait que les soins sont marqués pour matin et soir ! Bref, cela ne se reproduira pas.

Un peu plus tard on frappe à la porte c'est Sophie qui vient nous rendre visite avec du saumon et divers poissons fumés... c'est trop ! Quelle merveilleuse gentillesse ! Nous sommes vraiment heureux de la voir ici, chez nous... et nous parlons de... Maurice.

Lorsqu'elle s'en va, je vais vite cueillir de la haie pour mes biquettes, il fait un temps radieux, très chaud et ensoleillé.

Je ne suis là que depuis quelques minutes, voici Pierre sur son vélo électrique qui nous apporte encore une belle bolée de mûrons. Hum, on va encore se régaler... quelle gentille attention à notre égard. Bon, nous discutons sur l'état de Maurice et sur la nuit que nous venons de passer. Je lui conseille d'aller le voir, il trouve que Pierre ne reste pas assez longtemps près de lui.

Ils discutent ensemble et je termine ma cueillette puis je vais la distribuer à mes petites protégées.

Je rentre à la maison, Pierre est toujours là. Je reçois un coup de fil de l'hôpital de Quimper, l'infirmière du service pneumologique qui s'inquiète de mon appel d'hier. Je lui expose la situation, du coup elle me trouve un rendez-vous pour le 5 octobre 2016 à quinze heures trente, promet de lui trouver un fauteuil adéquat et le pneumologue devrait se mettre rapidement en relation avec notre médecin généraliste. Comme quoi quand on veut, on peut !

Pierre se retire. La table a été mise par Véronique dans la véranda car depuis quelques jours nous avons repris cette habitude... c'est plus gai de manger ici dans cette belle pièce qui s'ouvre sur nos animaux que dans la cuisine.

Lorsque nous avons fini notre repas, Maurice regagne son lit mais comme il vient de s'apercevoir que la semaine dernière il avait annulé son contrat avec les chaînes de Canal Sat, il se trouve bien malheureux de ne plus retrouver ses chaînes préférées et surtout pour les J.O. Handicapés.

Aussi parvient-il à téléphoner dans leur service (sans s'énerver !) afin de ravoir toutes les chaînes. Il y gagne un tarif moins cher pour deux mois... content ! Devant la télévision, les chaînes sont en place. Il va pouvoir se distraire aisément. Mais la gratte le reprend... comme chaque jour et chaque nuit quand il est alité.

Dès quatorze heures, je me remets sur l'ordinateur et je passe un message au médecin par rapport à la discussion avec l'infirmière de l'hôpital. Je téléphone également à la pharmacie pour le réhausseur de wc, un fax a bien été envoyé par le docteur ce matin, mais la pharmacie ne le détient pas en stock une fois de plus. Il nous faudra attendre la commande... et les infirmières le prendront au passage lorsqu'il sera livré... à suivre... !

Dans mes courriels, j'ai découvert, ce matin la dernière image du prochain tome de ma trilogie fantastique, l'illustration de la couverture colorisée... splendide ! Ceci porte à treize illustrations superbes de la part de l'illustratrice Belge, ANKOLIE... je suis très heureuse que cela soit enfin terminé.

J'ai envoyé ce troisième tome chez un éditeur de genre fantastique et comme je serai heureuse s'il pouvait l'éditer avec ces superbes illustrations et prendre aussi les deux premiers tomes... cela me permettrait d'être plus disponible pour mes écrits et occasionnerait une meilleure diffusion de cette saga héroic fantasy que tant de mes fans attendent.

Les fées sur ce coup-là devraient m'entendre et m'exaucer... j'ai bien besoin d'une belle revanche sur la vie !

Maurice au restaurant pour l'anniversaire d'Elsa.
Maurice au restaurant pour l'anniversaire d'Elsa.

La soirée s'achève par une visite rapide d'Alain. Il vient chargé de victuailles, de petites cocottes pleines de calamars en sauce et d'un riz italien qu'il a mitonné lui-même à l'occasion de l'arrivée de sa famille et veut nous en faire profiter... voici un talent de plus que je ne lui connaissais pas !

Je me sors du lit où j'étais allée m'enfouir en pleine crise d'asthénie (fonte musculaire douloureuse). Je suis trop contente de le trouver là, mais je m'inquiète je vais finir par me sentir redevable et je fais tout pour ne pas l'être. Je suis une femme fière, peut-être trop, c'est bon parfois de se laisser gâter un peu... mais pas trop.

Du coup, après être allée abreuver mes animaux et dans une lucarne où Maurice ne se trouve pas trop mal, je file en fauteuil roulant leur acheter un cadeau pour l'anniversaire de ma fille et quelques bricoles pour nous... ah, j'ai oublié le café, ce sera pour plus tard.

Je rentre soucieuse d'aller retrouver mon époux. Évidemment je le trouve sur l'ordinateur à fouiller 'Le Bon Coin' pour tenter de se trouver un fauteuil comme le sien qui soit encore d'un bon usage, il ne peut plus continuer ainsi. Il contacte une personne et marchande le prix. Ils tombent d'accord l'un et l'autre et finalement appelle Alain afin qu'il aille lui chercher. Encore un service de plus !

Mais je me fais du souci, il s'est épuisé les neurones dans cette recherche... et au bout du compte il n'en peut plus. Exténué il file se coucher et s'endort... qui pourra arrêter cet homme-là ?

En allant chez Delphine et Alain, une légère brume de chaleur s'est mise à recouvrir le paysage, mais elle ne bruine pas et dans des trouées on aperçoit le soleil. Il fait chaud et très beau.

À vingt heures les biquettes prennent leur coup de folie habituel, elles courent et sautent à perdre haleine, s'envolant au-dessus de la balançoire les deux à la fois, se jetant tête contre tête, se faisant des câlins et rebelote ! Cependant que les oies impériales se dandinent encore, fières comme Artaban, les poules disparaissent dans leur dortoir peu à peu avec la fin du jour.

Je reste à travailler jusqu'à tomber de fatigue... cela me permet de veiller un peu... la nuit risque d'être difficile et il me faudra dormir dans les trous, là où Maurice sera profondément endormi...

mais j'avance dans l'instant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article

commentaires

Joscelyne et Adrien F. 07/09/2016 16:44

Nous vous remercions pour votre accueil et votre gentillesse. Nous partageons vos peines . Recevez nos sincères amitiés

G. EKOUME 06/09/2016 15:22

Ma Dana chérie, la vie est terrible. Il faut la vivre quelles que soient les situations. Et je suis content de ton tome 3 et son évolution.
Maurice tiendra jusqu'au dernier moment. Il est fort et ça me plait. Même s'il souffre il tient ferme la vie et continue à exister malgré tout. Courage.
Mes amitiés.

Dana LANG 06/09/2016 21:31

Merci mon Guillaume, tu es si bon de t'inquiéter de nous... c'est la vie, tu sais, et c'est la vie d'un très grand malade et accidenté qui a traversé des épreuves insoutenables avec un courage hors du commun, mais tout le personnage est hors du commun... et le temps avance vite et avec lui l'âge d'une personne... mais tu sais la porte de la mort s'ouvre sur la porte de la vie.
J'espère mon Guillaume que tout se passe mieux pour toi côté famille et santé et aussi que tous tes formidables projets avancent bien.
Je t'embrasse et si je n'écris pas en ce moment, je pense à toi,
Bises et fraternité des fées,
Dana

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents