Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 21:23
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Maurice à Plouhinec février 2011
Maurice à Plouhinec février 2011

Samedi 3 septembre 2016, un deuxième infarctus en trois jours...

Maurice passe une nouvelle nuit agitée. Je me lève et prépare les tartines grillées... il s'en vient doucement extrêmement fatigué prendre un peu de café et à peine une tartine, puis ne tenant plus sur la chaise, il retourne se coucher jusqu'au moment de l'arrivée de Béatrice à neuf heures. Maurice ne supporte plus les soins sur le lit médicalisé de la chambre, il reste debout car il a de grosses difficultés à respirer... d'ailleurs il ne dort plus dans ce lit depuis deux ans, il y étouffe. Bon, ce matin c'est encore plus bas que la veille et ainsi comme chaque jour qui passe depuis des mois et des mois.

J'étends le linge que j'ai fait tourner dans la nuit. Je vaque aux occupations habituelles du réveil. J'arrange le fauteuil-lit de Maurice, lui change les serviettes trempées à ses pieds, je veille à ce qu'il ne manque de rien, qu'il soit bien installé puis je vais m'occuper des animaux.

Je leur apporte du grain et je retourne pour ouvrir l'eau. C'est à ce moment-là que Maurice depuis la véranda aperçoit 'La Diva' qui joue les filles de l'air.

Il me dit que la poule a réussi à sauter du côté droit de l'enclos et elle se retrouve dans le pré de Pierre C. Je prends mon fauteuil armé de mes béquilles puis avec mes cannes, je fais le tour par derrière la maison en longeant le pré. C'est un exercice très difficile pour moi car je n'ai absolument aucun équilibre déjà sur le plat alors dans un pré plein de bosses, je dois redoubler de vigilance. Mais même ainsi mes jambes se dérobent sans crier gare, mon pied ou mon genou ou ma hanche se décroche.

Je vois ma belle poule noire à l'angle du pré contre la haie. Après deux ou trois hésitations elle consent à se laisser prendre. Fort heureusement car je ne peux pas lui courir après. J'abandonne une béquille sur place et je la ramène sur mon bras, mais qui est-ce que je vois là debout devant moi sur ses béquilles Maurice terriblement inquiet pour moi et qui m'attend avec des ciseaux pour lui couper l'autre aile. Pauvre Diva !

Nous coupons le bout de son aile gauche, la droite c'est fait et je la ramène dans l'enclos. Je repars à la recherche de mon matériel et fermer les deux portillons lorsque mon époux me crie que j'aurais dû attendre car elle s'est de nouveau envolée ! ! ! Mais comment a-t-elle pu faire sans la force de ses ailes ? Incroyable !... Et il faut que je retourne dans le pré après tant de difficultés pour avancer... je reprends mes béquilles, le fauteuil ne peut pas circuler dans cet endroit sans accès. J'avance et je ne la vois pas... mais où est-elle passée ? Je vais tout au fond contre le muret de séparation, je franchis un buisson de ronces et de fougères et j'entends ma poule qui semble m'appeler ! Je cherche en suivant son cri et que vois-je ?... Un nid... un nid avec de beaux œufs d'or ! Ce n'est pas possible !

Voici donc la bonne raison qui faisait que 'La Diva' s'en allait chaque jour et revenait vers nous tranquillement. Elle allait faire ses œufs ailleurs. J'avais bagué ma poule avec un tortillon jaune et j'ai pu remarqué qu'elle se faisait battre sévèrement par les deux grosses Coucou de Rennes 'Cabosse' et 'Dondon'. Elle se mettaient à deux sur elle et la bourrait de coups de becs. Elle a eut sans doute envie de faire ses œufs en paix.

Bon, je la saisis et je l'emporte de la même façon que la première fois et là, je l'enferme dans le dortoir à poules en voulant lui remettre ses œufs, mais à quoi cela servirait-il puisqu'il n'y a pas de coq et que je n'ai nulle envie d'avoir des poussins.

Là-dessus arrive Pierre F., il tombe bien... je suis crevée, j'ai mal partout (comme toujours) et je prends mon fauteuil électrique pour l'accompagner jusque derrière la haie dans le chemin derrière la maison du voisin. Je lui montre où il peut ramasser les œufs d'or. Il y en a huit ! Oh la la, cela me semblait bien étrange à entendre les cris et en comptant les œufs. Il y avait bel et bien un manque.

Finalement, je récupère tous ses œufs et je ne les rends pas à ma pauvre poulette. Pierre va mettre un leurre à la place dans son nid et je la libère en ouvrant le dortoir. Aussitôt elle recommence et repart de la même manière. Je la retrouve un moment plus tard devant l'enclos. Je la laisse tranquille. Elle se promène ainsi tout l'après-midi et le soir en apportant les restes de table où pour finir en beauté je fais une belle chute en avant comme une poupée de chiffon ; 'La Diva' rentre dans l'enclos. Elle ira se coucher avec ses congénères... au moins ainsi elle ne sera pas tuer par le renard !

Entre temps Maurice qui s'est agité, contrarié de me voir faire tout ce trajet pour la chercher, fait un nouvel infarctus à onze heures au moment où Pierre est là. Il souffre atrocement. Je lui dis de prendre son spray de trinitrine, il en prend plusieurs coups plus trente mg de plus de morphine. La douleur aiguë le quitte progressivement. Je reste un moment à discuter avec Pierre ce qui semble une éternité à Maurice qui a besoin de moi, il s'énerve, il pleure. C'est insupportable !

J'attends que sa crise cardiaque s'estompe vers quatorze heures pour lui donner son repas dans un bol avec une grande cuillère directement dans son fauteuil-lit. Je lui donne à boire et il ne veut plus rien. Il mange très peu depuis plusieurs jours déjà. Je fais en sorte que tout aille pour le mieux dans son installation. Il a tout sous la main : la 'zapette' de télévision, la lampe, ses médicaments, ses crèmes, son eau, sa pince, ses béquilles, son seau pour uriner car maintenant il arrive à grand peine aux toilettes tant il est essoufflé... et puis il ne faut pas écarter le risque de chute avec la trinitrine... ouf, c'est dur, très dur !

Lorsque j'ai terminé, je range des papiers dans mes classeurs concernant mes affaires littéraires puis épuisée je file dans la chambre en laissant la porte ouverte.

Comme hier je suis bloquée des cervicales, des bras, du dos, j'ai une grosse crise d'asthénie. Dans le lit mes jambes se paralysent et mes bras, mes mains et mes pieds me torturent. J'ai du mal à m'endormir avec une oreille accrochée à la pièce d'à-côté. Je sais que je n'arriverais pas à me reposer comme il le faudrait et ce depuis des jours et des jours, tourmentée par l'état de mon époux et abîmée par ma maladie.

Alain arrive en visite. Je sors du lit toujours aussi mal mais je suis heureuse de le voir. Il se soucie de nous vraiment fort. Nous demeurons à discuter une moment tous les trois lorsque l'on frappe à la porte. Ce sont Éliane et Clémentine qui viennent aux nouvelles où hélas je dois leur apprendre la nouvelle crise cardiaque de Maurice. Puis Pierre F. passe en coup de vent prendre lui aussi des nouvelles.

Nous prenons un café et Maurice veut venir près de nous dans la véranda. Il y demeure un bref instant. Ensuite nos amies nous quitte de même que notre ami Alain. Il reviendra lundi, cher Alain.

Nous soupons de la même manière qu'à midi, Maurice reste dans son fauteuil-lit qui fait un bruit de mitrailleuse en bougeant. Puis dans un état extrême, il s'endort... en dormant il geint et se plaint... que sera la nuit ?

J'écris ces lignes, j'ai mal de partout, coincée à partir des cervicales, du dos, des jambes qui ont bien du mal à se mouvoir tant la douleur est intense, j'ai mal aux épaules, aux bras, aux mains... comme d'habitude depuis ma dernière crise évolutive en 1994... je suis cassée, usée par les douleurs tendineuses, musculaires, neurogènes, osseuses !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents