Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 14:28
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG

Vendredi 14 octobre 2016,

Hier soir, j'ai terminé l'écriture d'un conte puis je suis allée au lit. Maurice m'a appelé deux fois avant trois heures du matin pour changer sa couche, pour le masser, et une autre fois vers six heures du matin pour le couvrir. Chaque fois je me suis trouvée dans un sommeil profond, c'est très dur.

Je mettais jurée de ne plus jamais revivre l'épisode affreux de 2009, cinq mois en soins palliatifs où Maurice ne bougeait pas, coincé dans son lit sur le dos pendant des jours et des mois. Je lui faisais les soins du corps alors que j'étais coincée moi-même par ma maladie neuromusculaire, j'avais énormément de mal à me mouvoir, je ne pouvais pas monter sur le lit, j'avais tant de mal et pourtant je ne l'ai jamais laissé un instant dans la souffrance, jour et nuit à son chevet. Je courais derrière la douleur, je me levais pour ses doses de morphine, pour le laver, le masser... il y avait tant de soins à lui donner.

Les infirmiers ne passaient que pour les gestes techniques, piqûres, prises de sang, sondes... j'ai écrit tout cela dans 'Docteurs, vous m'avez tué !'

Et aujourd'hui, pour d'autres raisons, mais dans le droit fil de son état de santé voilà que ça recommence. Je ne suis pas en forme, on le serait à moins et j'ai sept ans de plus. Aussi jour après jour je perds le moral et Maurice le perd aussi, il en a marre d'être coincé dans son lit depuis plus d'un mois.

C'était déjà insupportable depuis décembre d'être alité par les œdèmes cardiaques qui pissaient par les jambes et par les pieds et maintenant l'infection de la prothèse qui l'empêche de mettre le pied au sol tant il est bloqué par l'abcès qui s'est formé et la douleur depuis plus d'un mois, condamné à attendre le 14 novembre 2016, date fixée par les médecins du CHU de Brest.

Nelly vient ce matin et me donne un coup de main pour les tâches de la maison. Jean-François arrive à son tour pour changer les draps du lit de Maurice et lui pratiquer les soins habituels, aussi pour remplir nos piluliers. Jean-François affiche une photo de notre arrière-petit-fils devant les yeux heureux de Maurice, je ne peux pas avec mes mains tenir la punaise, ni l'enfoncer.

Nelly m'aide au repas, surtout pour les épluchures, ce que je ne peux plus faire. Avec l'atrophie des muscles et des tendons, mes mains douloureuses sont devenues des mains de singe et je ne parle pas de mes pieds et de mes jambes atrophiés eux aussi à l'équilibre plus qu'instable.

Nous prenons notre repas et Maurice ne mange que bien peu. Le médecin arrive à son tour pour nous annoncer que mon époux devra se rendre à la consultation de l'allergologue le 18 octobre soit mardi prochain à l'hôpital de Quimper.

Bon, mardi sera vite là, mais nous n'avons pas le moral ni l'un, ni l'autre. Je le vois au bord des larmes, il n'en peut plus de son enfer, mais je suis moi-même si éprouvée que je n'ai plus la force de le réconforter.

Nous terminons l'après-midi chacun au fond de notre lit, mais Maurice me sonne trois fois. Le troisième pour une personne qui cogne à la porte par erreur. Jean-François repasse pour les soins du soir. Maurice se trouve dans une fatigue extrême... dès que l'infirmier nous quitte, il me demande de l'aide pour lui masser le dos et les jambes.

Nous dînons rapidement et j'aide encore Maurice pour disposer ses jambes du meilleur côté afin de ne pas trop souffrir, masser son dos et ses reins talés par sa position constante, changer sa couche, ranger son lit, prendre ses cachets et sa morphine...

À une heure quinze il me sonne. Je me suis endormie profondément... lui non. Je le trouve en pleine détresse.

Il sanglote et crie :

–Je vais mourir, je n'en peux plus, je n'en peux plus !

Je suis si éprouvée que je ne trouve pas les mots pour le rassurer, je lui touche la main, le caresse... je voudrais pleurer autant que lui et je ne le peux pas... un océan de larmes se traîne dans mon cœur qui ne peut pas se déverser dans mes yeux. Et comprends qu'il fait une grosse angoisse de la mort. Je ne retournerai plus dans la chambre, je vais restée là allongée dans le fauteuil près de lui, ainsi je pourrai contrôler tous ses maux qui le bouleversent et il sera rassuré.

Ses œdèmes cardiaques sont toujours là qui lui gonflent l'abdomen, le dos et les bras démesurément. Ses jambes et ses pieds ne coulent plus car il est couché, cela permet de cicatriser toutes les plaies et les pores dilatés de la peau. Je lui lave le dos, les reins, les jambes, je le change, je le masse avec de la crème, je mets de l'éosine dans les plis du ventre, j'arrange son lit, je dispose son coussin sous la jambe droite et une poche de glace fraîche sur son genou gauche. Et je recommence ainsi de nombreuses dois dans la nuit jusqu'à ce qu'il retrouve un peu de sérénité et le repos sur le matin.

Éreintée, en crise d'asthénie continue que je surpasse avec je ne sais pas quelle force, quelle volonté inouïe que je vais chercher je ne sais où au fond de moi, je finis par somnoler moi aussi.

Je suis plus morte que vive.

 

 

 

JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG

Samedi 15 octobre 2016,

Maurice gît au fond de son lit littéralement épuisé. Son teint est cireux. Ce matin, je recommence, je le change, je le masse, je lui pose une poche de glace, et je lui demande ce qu'il veut pour déjeuner. Il ne n'a envie de rien. Je déjeune seule mais voici Audrey, la jeune infirmière de service.

Elle s'affaire aux soins. Elle lave Maurice entièrement, le change, l'installe au mieux dans des draps frais. Il est bien, il s'endort... pas longtemps.

J'étends une lessive, en fais tourner une autre. Nos voisins et amis viennent rendre visite à Maurice totalement dans les choux... il est là et ailleurs, entre mi-sommeil, il parle à peine.

Le voyant épuisé, ils ne s'attardent pas longtemps. J'ai appelé Gilbert afin qu'il vienne jeter un œil sur mon ordinateur. Un nouveau programme s'est installé et je n'ai pas confiance. Bon, tout va bien. Maintenant l'ordinateur me parle. Je lui pose une question, une demande, une recherche, il me répond et me trouve la page... on arrête pas le progrès !

Je prépare le repas de midi. Maurice mange quatre cuillerées à soupe de purée et un yaourt à la vanille.

Je dois à nouveau le changer, poser une nouvelle poche de glace. Il m'appelle toutes les dix minutes entre mon repas.

Finalement vers quatorze heures il s'endort. J'en profite pour aller abreuver nos animaux. Mon fauteuil roulant électrique s'emmêle dans le tuyau d'arrosage, je vais pour le défaire, je perds l'équilibre et je tombe dans l'herbe mouillée. De violentes crampes me saisissent dans les deux jambes, impossible de me relever comme à chaque fois. Je prends mon temps, j'avance doucement à quatre pattes pour rejoindre mon fauteuil par devant afin de trouver un appui. Lorsque ma jambe gauche daigne se relever, je m'appuie avec mes avant bras sur le siège pour pousser sur la jambe droite. Enfin, je parviens à m'asseoir sur le fauteuil et à repartir. Je range le tuyau et vais couper l'arrivée d'eau. Dans ma chute j'ai appuyer sur le grillage, il fait le dos rond à présent.

Je rentre le pantalon trempé. Maurice n'est pas bien. Il a chaud, il me demande le ventilateur, puis il a froid, enfin trop chaud. Il faut oter toutes les couvertures. Puis il faut ôter le drap, remettre le ventilateur... il étouffe, il manque d'air.

Dehors après une bonne radée ce matin, il fait un grand soleil. Au loin, la mer étale des tons foncés puis clairs selon le ciel.

Au point du jour, elle prend parfois des couleurs de sang.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents