Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 21:27
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 29 octobre 2016,

Je me couche à vingt-deux heures trente... je commence à m'endormir lorsqu'il me sonne. Il est trempé et je dois le laver, le masser, le changer... je ne tiens pas debout... j'ai extrêmement mal dans les muscles, les cervicales, la colonne, les jambes, les pieds, un manque de force absolue et des mains douloureuses qui n'actionnent rien et pourtant j'essaie de le soulager du mieux que je peux. Ses fesses sont entamées par les points d'appui et malheureusement les pansements de duo-derm roulent sous ses va-et-vient pour se remonter dans le lit, quant au Mépilex XT ils se décollent. Je dois lui retirer, les bourrelets lui font mal. Lorsque j'en termine avec les soins, je retourne au lit. Il s'endort profondément.

Il me sonne à trois heures trente pour de nouveau le laver, le masser, le changer. Je dors debout. Lorsque j'ai fini, je file sous la couette. Il m'appelle à cinq heures, il a soif... puis à six heures, il a très froid. Je le recouvre. À huit heures quarante cinq je l'entends crier... il a trop d'air mais il a oublié qu'il peut actionner le ventilateur depuis son lit. Bon, je retourne au lit mais je réalise l'heure et je songe que nous avons nos amis qui viennent pour déjeuner avec nous... j'ai du travail ! Je reste un moment dans le fauteuil à côté de Maurice pour me réveiller doucement... je suis si fatiguée déjà sans rien faire !

Jean-François arrive pour les soins de Maurice puis il passe aux miens. Ensuite il nous laisse et je fais la vaisselle. Je m'aperçois que la matinée est bien avancée et que je n'ai pas déjeuner... Maurice non plus, mais il ne veut rien.

Je fais tourner une machine de linge et en cuisine je prépare des moules. J'avais complètement arrêté d'en acheter car je ne peux plus les nettoyer, or je voulais faire plaisir à Maurice qui en avait envie et à nos amis. Au magasin j'ai réclamé des moules toutes prêtes mais le vendeur n'en avait plus, seulement des bouchots pas trop sales. N'empêche il faut les nettoyer un peu et je bataille vraiment beaucoup, décidément je n'en referai plus, trop dur pour moi !

Et puis je formule un vœu pourvu que je puisse finir avant que nos amis n'arrivent ! J'ai fini les moules et j'en suis à l'ail et au persil à prendre devant la maison. Les voilà qui franchissent la porte dans une aura de bonheur et de joie incommensurable. Leurs rires sonnent étrangement dans une maison devenue si triste, si lourde de peine, accablée jour et nuit des plaintes de Maurice et les miennes au fond de mon âme. Mais ils apportent un rayon de lumière chaleureuse, un rai de soleil sur nos cœurs malmenés au point que je fais l'impasse sur le verre de vin blanc à ajouter aux moules.

Ils s'en viennent chargés de victuailles. Ils apportent des coquilles Saint-Jacques avec des frites et un dessert succulent des profiteroles glacées au caramel... une vraie tuerie !... Et encore une fois des pommes, de grosses belles pommes naturelles. Bon, j'ai l'air si bête avec mes moules que finalement nous ne les mettrons pas sur table, simplement allons-nous les goûter... et du coup j'en oublie les deux belles tartes aux pommes (sans sucre) dans le four confectionnées par Nelly, mon auxiliaire de vie ! Quel dommage !

Bref nous passons un excellent moment d'autant que je leur parle de mes bouquins que nous regardons ensemble très rapidement et toute ma création.

Lorsqu'ils nous quittent car ils rentrent chez eux, finies les vacances, nous nous retrouvons avec Maurice qui tombe de sommeil. Il s'endort et je vais faire la sieste. Il est presque quinze heures.

À dix-sept heures je file m'occuper de nos animaux. Les chèvres m'appellent depuis un petit moment déjà et elles commencent à s'impatienter par les cris effarants que pousse Aig (Aik), la chipie. Les oies s'y mêlent aussi à présent.

Jean-François vient pour les soins du soir, ensuite nous dînons avec... nos moules... et nos tartes ! ! !

En soirée je reste devant la télé près de Maurice et à dix-heures trente je refais les soins en totalité. J'ai remis les radiateurs car les nuits sont froides contrairement aux journées très chaudes de ces derniers jours.

J'achève ma journée sur ces mots... au lit, je repense aux instants magiques qui se sont déroulés...

Une sorcière parmi mes dixaines de sorcières suspendues où cachées dans la maison...

Une sorcière parmi mes dixaines de sorcières suspendues où cachées dans la maison...

JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...
Passiflore plantée sur el seuil de la maison et une courge plantée là au jardin par un bel oiseau...
Passiflore plantée sur el seuil de la maison et une courge plantée là au jardin par un bel oiseau...

Passiflore plantée sur el seuil de la maison et une courge plantée là au jardin par un bel oiseau...

Dimanche 30 octobre 2015,

Maurice m'appelle de nombreuses fois pour diverses choses, je le change à vingt-deux heures trente, puis à une heure, à quatre heures ses cris de douleur me réveillent. Il a très mal à ses jambes et plus particulièrement la gauche, évidemment. Elle demeure enflée, rouge et très dure. Je lui pose une poche de glace. J'ai du mal à me rendormir, je l'entends gémir et crier. Sur ces cris, je finis par me lever, il a bien peu dormi.

Je fais chauffer mon café et je lui apporte un morceau de tarte légère et sans sucre.

Puis nous recevons la gentille visite de notre ami Pierre C., il paraît fatigué lui aussi. Ensuite je prépare le repas. Nous déjeunons.

Maurice recommence ses problèmes de transit et je suis obligée d'appeler Jean-François, l'infirmier. Dévoué, gracieux et motivé il aide Maurice à se sortir de ce mauvais pas. Puis il s'en va pour revenir à dix-huit heures.

Dans son lit Maurice pleure d'en être réduit à ce stade. C'est une situation épouvantable pour lui, condamné à rester cloué ainsi dans le lit sans rien pouvoir faire, sans pouvoir suivre un film ou une émission, sans pouvoir se distraire sur l'ordinateur car cela le fatigue intensément ; même parler autour de lui l'épuise et les voix fortes comme la même lui font mal au crâne... et le pire c'est d'être obligé d'avoir recours à moi pour tout... lui apporter de l'eau, ses remèdes, ses poches de glace, enfin tout ce dont il a besoin... puis aussi le changer, le panser, le frictionner, le masser... il n'en peut plus de son sort affreux !

J'ai une nouvelle fois dû baisser les stores tant le soleil irradie la véranda. J'ai dû aussi éteindre les radiateurs... à remettre le soir car les nuits sont fraîches.

Il fait un temps radieux et nous sommes là confinés tous les deux à la maison depuis ce terrible 12 septembre où il n'a plus jamais pu remettre sa jambe au sol après dix mois alité par des œdèmes cardiaques qui pissaient l'eau par les jambes et les pieds et la venue d'un sixième érysipèle ! Depuis le drame s'est accentué en devenant grabataire !

Tout est devenu encore plus difficile que jamais pour nous deux...

Et la galère recommence cet après-midi... à moi de le changer, je ne peux pas le laisser ainsi jusqu'à dix-huit heures !

Puis Jean-François revient ce soir, lui aussi il s'acquitte avec bonheur de cette nouvelle tâche...

Ensuite nous dînons rapidement.

Je dois de nouveau prendre la relève. Je dois le changer entièrement afin qu'il soit bien installé pour la nuit. Je le soigne dans les parties douloureuses. Je range tout son matériel autour de son lit afin que tout soit accessible le mieux possible. Il finit par s'apaiser vers vingt et une heure et s'endort profondément.

De mon côté j'écris une lettre à la perception afin que nos impôts locaux soient mensualisés, cela a été fait depuis toujours et je ne comprends pas pourquoi depuis notre arrivée en Bretagne, deux ans, le percepteur nous le refuse... nous prendrait-il pour Rothschild ou pour Jean-François Copé ? Il y a beau temps que les personnes handicapées ne sont pas riches surtout depuis ces deux derniers gouvernements !

Bon, je pense à nos lumineux amis de Lille repartis de nouveau chez eux. Encore des bons moments passés ensemble, même si cette fois ils étaient graves et lourds de tristesse.

Je vais tâcher d'aller me coucher car je suis littéralement écrasée de douleurs ininterrompues et de crises d'asthénie continues. Je ne sais pas si je vais pouvoir tenir face à la tâche énorme qu'exige un malade grabataire à la maison.

Maurice de son côté demeure désespéré par son état qui traîne depuis si longtemps... deux ans qu'il diminue chaque jour et depuis dix mois il n'a guère quitté le lit pour finalement y resté cloué depuis le 12 novembre 2016...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Guillaume EKOUME, conteur camerounais 31/10/2016 13:17

Ma Dana chérie,

Merci pour l’information, elle m’interesse

Guillaume EKOUME, conteur camerounais 31/10/2016 13:15

Bonjour ma Dana Chérie
Comment tu vas ? Et Maurice comment se porte-t-il ? Je suis un peu loin de toi ces derniers temps. Je cours partout pour trouver un franc pour pouvoir tenir l’édition 2016 du festival en décembre. Mais jusqu’à ce jour pas un seul sous. Le ministère ne réponds même pas.
Néanmoins je suis en pleine préparation de ma participation au festival national des arts (FENAC) où je dirai un conte de 15mn à l’ouverture samedi prochain.
Maurice son état s’est stabilisé tout au moins ma chérie. Je n’arrive pas à croire que tu as toujours de la force pour tenir tout cela seule. Le patron des fées est tout puissant et t’en donnera d’avantage, la force.
Je suis de tout cœur.
Je t’embrasse serrée dans mes bras
Toutes mes amitiés
Guillaume

Dana LANG 31/10/2016 13:13

Merci Josiane, trop dure la vie !
Bises et fraternité des fées,
Dana

josiane horrent 31/10/2016 08:45

Je ne vous oublies pas

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 57 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents