Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 22:45
JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 3 novembre 2016... quelle journée !

Dans la nuit Maurice va me sonner pour le laver, le masser, le frictionner... etc... à vingt trois heures, puis à une heure, à trois heures, à cinq heures puis je l'entends vers huit heures et du coup je me lève...

Nelly arrive à la place de Sylvie. Je suis déjà en train de déjeuner après avoir servi Maurice car je veux partir en courses. Je dois passer à la poste pour des courriers administratifs, refaire le plein de pain, de nourriture et de couches, couches-culottes, d'alèses... prendre aussi une petite fleur pour l'anniversaire d'Éliane.

Entre temps l'infirmière est passée qui s'est occupée de prendre en charge les soins de Maurice... elle s'inquiète pour mon pied. Elle me soignera ce soir.

Je rentre avec Nelly qui ramène mon fauteuil roulant manuel et toutes les courses. J'arrive en béquilles avec ma sacoche autour du cou que je trouve, comme à chaque fois trop lourde !

Nelly range tout du temps que je suis occupée à remettre en ordre les affaires de Maurice déplacées durant les soins. Julien arrive pour une visite à Maurice, cela nous rend très heureux. Quel gentil garçon !

Ensuite je m'attaque au repas, cependant que Nelly fait face aux tâches principales. Elle quitte son service à midi et je fais cuire deux steaks hachés bio avec des flageolets, un yaourt et une salade de fruits. Maurice aime bien d'autant que cela fait des lustres que nous n'avons pas manger des 'fayots'.

Maurice dort et fatiguée comme à mon ordinaire je file me coucher. Je dors bien lorsque j'entends la voix d'Alexandra, ma douce et charmante podologue.

Je l'avais une fois de plus totalement oubliée. Zut, je dormais si bien ! Maurice me sonne deux fois, mais je l'avais entendu et le temps de me rhabiller me voici près d'elle.

Nous passons aux soins. Mon pied droit n'est vraiment pas beau. La partie déformée du fait de ma démarche complètement perturbée par ma maladie est recouverte d'une capsule blanche, une coquille bizarre, une cloque énorme et du coup, elle l'incise et la retire complètement puis elle désinfecte le tout et pose un pansement bétadiné. Hou, la la c'est vraiment pas beau, pire que le côté gauche, à présent ! Bon, il va falloir continuer la vigilance...

Corinne l'infirmière m'a apporté tout à l'heure ma deuxième Barouk. Je dis à Alexandra de me les mettre aux pieds et de m'apporter mes béquilles ! Oh la la, non je ne pourrai jamais faire les transferts avec de telles chaussures aux deux pieds ; c'est un coup à me tuer ! Il vaut mieux que je contact la podo-prothésiste qui tient mes chaussures neuves à ma disposition.

Tant pis, je laisserai Maurice seul quelques heures mardi après-midi pour m'y rendre en VSL. Alexandra me quitte après avoir soigner mes deux pieds.

Je change de chaussures... je vais me tuer dehors avec ça ! Je prends mon fauteuil roulant électrique et je vais m'occuper de nos animaux. Ensuite, je vais rendre visite à Éliane pour son anniversaire avec ma plante sous le bras. Je suis contente d'avoir une petite demi-heure pour moi. Corinne va passer pour les soins, Maurice n'est pas seul.

Puis nous passons tranquillement au repas du soir fait des restes de midi et d'un pâté forestier délicieux.

Je passe sur l'ordinateur pour lire mes courriels, je fais la réponse à un ami et lorsque j'ai terminé, je passe aux soins de Maurice.

Je lui lave le dos, les fesses. Je masse le dos de chaque côté, je lave le bas, sèche et couvre d'éosine. Puis je découpe des pansements pour les poser sur les endroits endommagés de la peau.

Au moment de couper le dernier pansement, je chute juste au pied du lit où mon époux m'attend couché sur le côté.

Je vais me débattre trois quart d'heure à ramper comme une chenille sur le sol, à tenter de redresser mes genoux... je n'y arrive pas. Maurice depuis son lit ne me voit pas. Moi je glisse sur mes poignets et me déplace sur le ventre à essayer de rejoindre le fauteuil roulant électrique qui nous a été livré cet après-midi. Je mets un temps fou dans ma détresse de n'avoir absolument aucune force pour y parvenir. Maurice m'aperçoit et il est désespéré de ne rien pouvoir faire. Il voudrait pouvoir se lever, mais quoiqu'il puisse vouloir tenter, personne ne peut me relever. J'ai mal de haut en bas et de plus des crampes saisissent mes jambes. J'en pleurerai de désespoir. Finalement après une lutte insensée, je parviens à agripper le fauteuil roulant, à relever avec des difficultés monstres mes genoux, et mes jambes l'une après l'autre, pour finir par relever le bassin et les coudes. Cette fois c'est la bonne, je suis enfin debout mais malmenée par cet exercice effarant.

C'est la troisième fois que je tombe dans la maison en deux mois en voulant soigner Maurice... je ne compte pas celles où je suis tombée dehors ! Heureusement, je reste dans mes chutes une poupée de flanelle, cela m'évite bien des blessures.

Maurice qui ne m'avait jamais vraiment vu dans cette situation comprend l'étendue de la dégénérescence de ma maladie et il saisit un peu mieux maintenant mes problèmes récurrents de fatigue intense, de douleurs, de perte de force musculaire... enfin tout ce qui va avec une sclérose en plaques.

Finalement je parviens à finir les soins de Maurice à la vitesse d'une tortue, enfin j'en termine et il se trouve bien installé dans son lit.

Je retrouve un peu mes esprits et je termine mon travail sur l'ordinateur... je vais aller me coucher car mon corps demeure traumatisé.

 

JUSQU'AU BOUT DU VOYAGE... / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...

Photo Pierre FauconPhoto de Pierre Faucon

Vendredi 4 novembre 2016... encore dix jours à attendre à quelle sauce il sera manger !

Incroyable, ma peine d'hier a été récompensée, Maurice à dormi !... Et... j'ai dormi du sommeil des justes !... De vingt-trois heures à cinq heures du matin... où je le relave entièrement et retourne au lit... nous dormons jusqu'à huit heures trente juste au moment où Nelly frappe à la porte.

Je suis au lit, je ne me lève pas immédiatement... qu'est-ce que je donnerai pour rester là jusqu'à plus soif ! Mais bon, il faut y aller.

Nelly prépare le déjeuner de Maurice puis le mien, puis elle étend la lessive et plie le linge sec.

Je n'attends pas l'infirmière, mes pieds ont été soignés hier par Alexandra, donc, ils vont pour aujourd'hui... mon pied droit présente toujours une belle enflure... attendons l'effet des antibiotiques.

Comme l'infirmière ne va pas tarder, je demande à Nelly de venir avec moi pour m'aider au jardin. Je lui demande de mettre toutes les branchettes coupées dans des sacs poubelle afin d'emmener tous ces déchets verts à la déchetterie. Notre aide-jardinier fera un voyage avant l'hiver et passera une dernière fois la tondeuse... quoique ici ça pousse toute l'année.

Puis je prépare le repas. Quelques petits morceaux de sauté de porc aux carottes avec des lentilles... on se régale.

L'après-midi nous parvenons à faire une sieste de deux heures trente non sans avoir laver et soigner Maurice au préalable. L'infirmière revient.

Vers dix-neuf heures arrivent nos amis Alain et Justine avec des crêpes mais aussi deux cassolettes de fruits de mer. Incroyable ! Il ne savent pas comment nous faire plaisir. Nous sommes aux anges, cela fera notre repas de ce soir. Ils restent un moment près de nous, prennent des nouvelles et s'en vont après un petit moment bien agréable passé ensemble.

Dès qu'ils sont partis, je mets à chauffer dans le four ces petits plats confectionnés avec tant d'amour. Je prépare un plateau avec un sopalin au fond où je dépose les cassolettes avec nos couverts. Nous nous régalons merveilleusement, lui dans le lit et moi sur mon fauteuil roulant près de lui, puis nous mangeons une crêpe de Delphine avec un léger nuage de gelée à la mûre de Jeanne.

Oh, le pur délice ! Merci les ami(e)s !

À vingt-et-une heures, je vais chercher la petite bassine d'eau tiède, un gant et une serviette et je lave entièrement Maurice. Je lui masse avec la pommade le dos, les reins et les jambes et lui passe de l'éosine sur ses larges talures aux fesses et aux cuisses. Je m'applique car je sais que de là viendra un sommeil apaisé. Il a pris ses remèdes et dans la nuit l'alerte morphine le réveille pour ses doses intercalaires. Espérons que ses jambes lui laisseront un répit.

Je ne resterai pas trop longtemps sur l'ordinateur... je ne parviens pas à créer en ce moment...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Lucile GAUCHERS, auteure 06/11/2016 17:27

DANA, extraordinaire de ténacité et de volonté. Je dirais presque supra-humaine. Malgré tes douleurs, plus de peur que de mal dans ta chute accidentelle... Quelle sale maladie à ce stade !

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents