Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 14:22
LA VIE COMME UN DEFI ! / Dana LANG, conteure, auteure fantastique, poète, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 9 février 2017... une consultation ahurissante !

 

Je m'endors près de lui jusqu'à une heure du matin, ensuite s'ouvre la phase de sommeil semi-conscient, faite de cris, de cauchemars, d'hallucinations et de divagations... cette nuit il devenait millionnaire par spéculation... CCCCHUT ! Cette crise a été longue et pénible, d'autant qu'il s'est plaint de la tête et je lui ai apporté en plus d'un doliprane 1000, un gant d'eau très froid.

Vers quatre heures il s'endort profondément et je file au lit. Je dors jusqu'à huit heures... je me lève pour ouvrir la porte et Sylvie apparaît sur le seuil.

Corinne arrive et commence les soins, puis les miens. Je m'habille et prépare les papiers pour la consultation chez le pneumologue au CHRU de Brest. Avec Sylvie nous dégageons l'espace pour laisser passer le brancard.

Nous mangeons rapidement et nous attendons les brancardiers. Ils arrivent à treize heures quarante-cinq, ils ont maintenant une grande habitude de ce patient hors norme et du trajet qu'ils doivent emprunter pour aller le chercher.

Ils nous installent dans l'ambulance et nous partons. Christophe et Fabrice font partie de l'escadrille de brancardiers d' Urgence 29, une équipe qui se fait remarquer par leurs compétences, leur immense gentillesse et une excellente approche humaine. Enfin, nous les apprécions tous énormément.

Durant le trajet, Maurice devient blanc comme un linge et se plaint d'une douleur cardiaque aiguë. J'ai oublié de prendre le natispray et je le regrette bien car il a vraiment très mal.

Nous arrivons après deux heures de route au CHRU de Brest et nous déambulons dans les couloirs avant de trouver la pneumologie au fin fond du service après la cardiologie. Nous attendons dans le couloir car nous sommes arrivés en retard d'un quart d'heure.

Puis après deux patients devant nous, le pneumologue ne s'approche pas de Maurice, il ne vient pas le saluer, ni faire le point avec lui. Non, il me fait venir dans son bureau pour me parler de mon époux. J'ai pris le respirateur avec moi, je pense qu'il va le vérifier au minimum... mais que nenni, il se contente des petits résultats récoltés par l'employé d'Archipel Santé il y a quelques mois en arrière... me dit que si Maurice garde son respirateur, ses apnées sont très bien couvertes par l'appareil... et c'est tout... je lui signale qu'il ne parvient pas à la garder, que cela doit pousser son cœur déjà trop fatigué. Non me répond-t-il, c'est tout le contraire... eh bien, ce n'est pas l'avis du Docteur LECAM de Lyon... je peux à peine parler de ses problèmes, visiblement il n'en a cure... pourtant bien gentil ce toubib mais là, je reste scotchée par une telle désinvolture !

Quant à Maurice il ne décolère pas de cette façon cavalière d'accueillir ses patients et les faire venir d'aussi loin pour si peu ! Cela aurait pu tout aussi bien se régler par téléphone ! Cela aurait éviter un grand risque, une énorme fatigue à Maurice et une facture d'ambulance à la Sécurité Sociale !

N'empêche que c'est la deuxième visite que je veux annuler et je n'avais pas tord quand je vois le résultat. Eh bien, pour celle du 27 février, j'y réfléchirai à deux fois avant de faire transporter Maurice dans de telles conditions et tellement malade ! Ils se fichent de nous tous ces toubibs !

Nous rentrons. Maurice discute lucidement avec Fabrice et pour la première fois depuis bien longtemps, je le surprend à rire de bon cœur. Puis il se sent de plus en plus mal sur le brancard et il s'impatiente à rentrer, pris de démangeaisons intempestives.

Lorsque nous arrivons Christophe et Fabrice m'aident à descendre et je rentre pour ouvrir la porte de la véranda par derrière. Ils ramènent le brancard dans la maison et installent Maurice dans son lit. Puis ils nous quittent.

Juste après être bien installé, j'ai eu le temps de ranger autour de lui, voilà Corinne qui vient le laver, le masser, lui passer sa perfusion, lui donner ses soins. Puis elle me colle des patchs de Versatis dans le dos... cela ne me fait pas grand-chose sur mes douleurs sauf de me brûler la peau.

Maurice avait envie d'un bon gros casse-croûte à la cafétéria mais je n'ai pas pris d'argent sur moi. Il râle. Il attendra de manger à la maison. Et qu'y a t-il à manger ce soir ? De la soupe... bah !... Yaourt, biscuits !... T'as pas autre chose de mieux ?... De fines tranches de lard à griller ! Chic avec des cornichons aigre-doux ça peut aller !

Lorsque Corinne nous quitte, je prépare le repas et j'apporte à Maurice trois tranches de lard très fines. Quand il a fini son dîner, il commence à s'agiter dans le lit, victime de démangeaisons de ses œdèmes sur ses deux jambes et sur son ventre. Je dois le masser avec de la crème comme chaque jour, chaque nuit sans relâche.

Puis soudain il prend un mal de tête très violent et de nouveau il se perd... il confond le gant d'eau froide que je lui tends avec le petit coussin qu'il se place sous la tête... il recommence à divaguer, à parler fort, à crier, à se plaindre, il sombre dans un sommeil profond trois minutes et sursaute, il parle fort, s'embrouille dans ses phrases, puis il gémit, murmure et dit qu'il va mourir bientôt.

Il prend très fort mal à la sonde et j'ai bien peur qu'il faille s'en séparer... la nuit s'annonce sous de très mauvais auspices.

Moi, je suis brisée par ce voyage de quatre heures où l'ambulance maltraite mon corps endolori. J'ai mal de partout à une échelle de 8, voire 9. Je n'en peux plus... je n'ai qu'une envie me coucher, me reposer, allonger ce corps si douloureux... mais il semble que ce soit encore interdit pour cette nuit !

Pendant ce temps il a trop chaud après avoir eu froid, sa respiration est toujours aussi mauvaise et sifflante, il parle, me cherche, il souffle, pousse, étouffe, perd sa lunette... cela présage de bien des tourments à venir.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche