Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 18:23
LA VIE COMME UN DEFI ! / Dana LANG, conteure, auteure, poète, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 3 février 2017... vers un supplément de douleurs accrues...

 

  La nuit battue par des vents forts et une grosse pluie se déroule comme les autres en pire, comme chaque fois davantage... je le change, je reste une partie de la nuit à ses côtés où il gémit, se plaint, se gratte, parle et délire, crie et je demeure impuissante sauf à recourir à toutes ses demandes le masser, le changer, l'aider à prendre ses remèdes. Il fait tomber ses ustensiles de très nombreuses fois, perd sa lunette d'oxygène, prend une douleur cardiaque accompagnée d'étouffements qu'il fait passer avec une dose de Natispray, ce que je redoute pour son œdème cérébral.

J'attends qu'il trouve un peu de repos, un peu de sérénité pour pouvoir aller dans la chambre. J'ai froid aux pieds, mal au dos, aux jambes, de partout... je vais au lit mais je dois me relever encore et encore et encore... au matin à six heures trente je le change, et je retourne au lit dans l'espoir de dormir un peu jusqu'à neuf heures ce qui me ferait le plus grand bien... mais Sylvie arrive et découragée, je me lève pour déjeuner.

Lorsque l'infirmier vient, je lui demande pourquoi dans le pilulier de Maurice il y a deux fois moins de médicaments ! Il me dit qe c'est le médecin qui l'a dit comme ça ! Il est en train de se planter car la dernière fois le médecin contre notre décision m'a fait remettre le diurétique... et que je sache il n'a rien retiré de l'ordonnance au contraire.

 Indignée, je pique une colère froide et juste. J'en ai marre, marre, vraiment plus que marre !

Notre vie est saccagée, dévastée, invivable et nous devons encore supporter ces confusions et ces acharnements stupides !

 La médecine tue dix fois plus que les routes, il serait bon que les médecins en prennent conscience et se remettent réellement en cause.

L'infirmier arrive avec le nouveau diurétique le Lazilix – furosémide (de sinistre mémoire pour nous deux) en générique comme ça je ne le reconnais pas et du DiffuK évidemment quand on lave le corps à grands coups de diurétique le potassium s'effondre et c'est l'arrêt cardiaque ! ! !

Hier le médecin a dit :

Si le produit ne passe pas avec la sonde, il faudra l'arrêter de suite !

Jean-François pratique les soins. Pose la perfusion d'antibiotique, puis le perfusion de Lazilix... puis il s'en va pour revenir à treize heures quinze.

Mais que se passe-t-il Maurice a à peine le temps de manger cinq petits morceaux de foie de veau qu'il se tord de douleur... la sonde ne fonctionne plus, tout passe à côté ! L'essai ne sera pas allé bien loin, mais n'empêche qu'il faudra peut-être retirer la sonde à présent.

Lorsque Jean-François arrive il nous montre la poche rebondie d'urine comme une outre débordante. Je suis estomaquée... ça pour faire pisser, ça fait pisser ! Pauvre cœur malmené par un tel harcèlement !

Mais Maurice n'en peut plus... à moitié sonné il ne peut que répéter qu'il ne veut pas de ce traitement sans convaincre l'infirmier qui le nettoie, le change et lui remet une dose d'antibiotique... je croyais qu'il lui avait mis avant d'après ce qu'il venait de me dire.

Bref, le téléphone sonne... je ne parviens pas à l'attraper, je le laisse tomber... puis il sonne à nouveau. C'est le médecin qui est très déçu car la sonde a due être mal posée. Pour moi, ce n'est pas le problème, je lui renouvelle notre position, l'expérience passée en 2009 suffisamment longue et douloureuse nous a démontré qu'il ne sert à rien de vouloir faire pisser les œdèmes d'un cœur insuffisant et très affaibli, celui-ci en contre partie en fabriquera trois fois plus. Je considère cela dès à présent comme un acharnement thérapeutique inutile et douloureux qui ne va pas dans le sens d'un apaisement, du soulagement souhaitable pour mon époux qui, il ne faut pas se voiler la face ne pourra plus vivre ainsi indéfiniment.

Lorsque l'infirmier nous quitte Maurice est dévasté par la douleur de toute part, il s'endort vaincu. De mon côté je suis sous pression, vidée d'être obligée de tenir notre position face au médecin et à l'infirmier qui prétendent le soulager de cette manière, épuisée de voir Maurice souffrir ce calvaire infernal.

En 2009, au bout de cinq mois d'un régime lazilix à 750 mg (dose extravagante) de diffuK à haute dose évidemment, avec une sonde à demeure qui lui provoquait une orchite grosse comme une pastèque, l'oxygène 24 heures sur 24 produite par un extracteur, au bord de la mort, la toubib des soins palliatifs voyant deux ballons à la place des pieds s'est écriée :

Jamais vu ça, jamais vu ça ! ! !

Pourtant qu'est-ce qu'il a pu uriner durant cinq mois et malgré cela Maurice était gonflé comme une baleine avec des ballons à la place des pieds (on ne voyait plus ses orteils!). Coincé dans son lit sur le dos, victime d'œdèmes cardiaques carabinés, il mourait aussi d'une overdose médicamenteuse sévère.

En plus du régime cité plus haut il avalait 42 comprimés par jour dont du Plavix à vie, ce qui a eut le mérite de le rendre hémophile... on s'étonnera qu'il ait fait une sévère hémorragie cérébrale en octobre 2014 après être tombé des dizaines de fois sur la tête à cause du Zanidip d'où sa double trépanation du cerveau en novembre 2014 (sans anesthésie !)

En octobre 2009, sur le fil de la mort, j'ai conduit mon époux auprès d'un gastro-entérologue qui le découvrant dans une telle impasse a misé le tout pour le tout et l'a totalement démédicalisé. Ce qui a eut pour effet de le faire fondre instantanément et de lui sauver la vie.

Il a survécu quatre belles années avant de retomber sur un toubib qui lui a prescrit Zanidip (pour la tension, ce qu'il ne faut pas pour un Parkinsonien) et Modurétic pour uriner (ce qui fatigue le cœur, plutôt déconseillé sur un insuffisant cardiaque tel que mon époux) et l'on voit où cela nous a conduit...

Il est cinq heures, Éliane, mon amie me rend une petite visite qui me réchauffe le cœur. Puis arrive l'infirmier pour les soins du soir. Maurice se trouve bien installé mais tellement épuisé qu'il n'ouvre pas l'œil. Il dort tant bien que mal avec sa respiration toujours aussi difficile. De temps à autre il perd sa lunette. Je lui ai replacée trois fois cet après-midi.

Il fait un temps menaçant... la météo nous promet trois belles tempêtes, cela va souffler fort ici...

   

Cependant que j'écris, je perçois Maurice qui respire fort... je vais voir. Il se trouve comme un poisson hors de l'eau, haletant. Il a perdu sa lunette d'oxygène. Il faut absolument que je fasse quelque chose, cela lui arrive trop souvent. Je mets la main sur du sparadrap et lui colle un morceau sur la tubulure qui traverse les joues.

Il dort profondément et du coup je prends mon repas seule à la cuisine. Tout à coup, j'entends un cri :

Chérie, je veux me lever, je dois aller aux WC !

Je l'aperçois déjà avec les jambes hors du lit. Je lui explique qu'il ne le peut pas, il ne peut pas se lever et qu'il se rassure, cela va tout seul, il a une sonde !

Il remonte son drap et ses couvertures et se rendort aussitôt. Ouf, cette nuit, je ne le quitterai pas. Il faut le surveiller comme le lait sur le feu ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Pierre F. et Jeanne T. 04/02/2017 13:46

Bonsoir Dana,
Nous pensons bien à vous deux et tu souhaites bien le bonsoir à Maurice .
C'est vraiment terrible ce que vous vivez, cela nous attriste beaucoup !
Où est le temps où nous prenions une glace et un moules frites chez André !
De tout cœur Dana On te souhaite de réussir à tenir le coup et de pouvoir te préserver malgré tout. À bientôt de se revoir, Bien amicalement,
Pierre et Jeanne

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents