Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 19:46
Les plumes d'Or décernées par le Concours Littéraire International 'Les Cordées'.

Les plumes d'Or décernées par le Concours Littéraire International 'Les Cordées'.

Vendredi 2 juin 2017... des nouvelles de Paris...

 

Je l'entends gémir à une heure quinze... je dois lui masser les cuisses et la jambe gauche avec bien des difficultés pour passer les mains dessous. Vers trois heures dix il se plaint de ses jambes, ses chevilles, ses genoux... je lui donne un doliprane. Puis à quatre trente ses quintes de toux me réveillent... il est très encombré, il s'étouffe, il doit avoir de l'eau dans les poumons. Ses œdèmes cardiaques ont repris de plus belle. De nouveau son ventre gonfle, durcit, rougit... ses cuisses aussi... et la plaie de sa jambe s'ouvre à nouveau pour laisser passer l'eau. Je le masse. À six heures trente il prend un horrible mal de tête et je dois lui donner un doliprane 1000 et 10 mg de morpine, un pansement sur une jambe de bois !

Je retourne me coucher très atteinte par d'énormes douleurs que je traîne depuis des mois... c'est Nelly qui me réveille en ouvrant la porte à sept heures cinquante. Je me lève difficilement comme chaque jour de l'année et du temps qui passe. Nelly m'aide à préparer le déjeuner qu'elle porte à Maurice... c'est incroyable ce que cela peut me soulager car tous ces voyages près de lui m'accablent d'une fatigue extrême, fatigue due à ma maladie renforcée par les soins que j'administre au chevet de Maurice jour et nuit depuis neuf mois... c'est moi que Maurice appelle mais de la cuisine on entend et ne retient que le 'ie' de chérie ou de Nelly, Nathalie, Sylvie, Annie... qui provoque chaque fois la confusion.

Nelly entame la vaisselle et étend une lessive. Je lui dis que ce matin nous allons au jardin. J'aimerai que le tour des plantations soient nettoyées afin que lorsque Alain passera la tondeuse, les arbustes et plantes soient dégagées. Je veux aussi faire mes nouvelles potées achetées hier... j'ai hâte ! Je dois aussi nettoyer de leurs feuilles mortes les magnifiques cordylines dont l'une épanouie une fleur décorative à souhait (palmier d'Australie).

L'infirmière prend son service, elle nous trouve très affairées au jardin. Nelly dégage les mauvaises herbes autour des plantations et moi je retire les feuilles fanées des palmiers. Je m'en vais plus loin lorsque tout à coup, je tombe à nouveau... je chute en avant sur les genoux mais cela m'ébranle tout le corps. Je tente de me relever avec l'aide du fauteuil roulant manuel, Nelly le tient afin de renforcer sa solidité... mais j'ai beau faire et refaire, je ne parviens nullement à avoir la force musculaire nécessaire à me relever... mince alors, j'en ai marre !

Là-dessus arrive Corinne, l'infirmière qui me demande de courir à la pharmacie chercher deux kits de sonde et une sonde de 18. Bon, si je veux que Maurice ne souffre pas davantage, je dois y aller. Je suis obligée de regagner la maison à quatre pattes afin de pouvoir me relever sur le fauteuil releveur. Je dois pour cela traverser la cour de gravillons jusqu'à la rampe de l'entrée. Nelly emporte le fauteuil roulant manuel dans son auto et je parviens à me retrouver debout avec mes béquilles. Je la rejoins enfin après avoir donné un coup de peigne sur ma tignasse échevelée par mes efforts insensés. Maurice m'apprend que notre médecin de Paris doit le rappeler dans vingt minutes.

Nous partons et bien entendu le trajet de vingt minutes se prolonge par la rencontre de deux véhicules lents. Je prends le matériel à la pharmacie et nous rentrons... je me fais du souci car je n'ai pas eu la sonde... les pharmaciens doivent la mettre en commande. Zut, Maurice sera privé jusqu'à mardi ! Soudain, je repense que Corinne a déjà une sonde puisqu'elle m'a commandé une seule sonde pour deux kits ! Oh la la je perds la boule... mais me voilà rassurée, Maurice aura sa nouvelle sonde ce soir... je n'aurai pas couru pour rien !

Du coup Nelly repart et nous n'aurons rien pu entreprendre de ce que je voulais finir aujourd'hui... tant pis, je verrai ce que je peux faire ce week-end.

Maurice me parle de son entretien avec le médecin... il en ressort très confiant, heureux d'avoir rencontré cette parole, cette écoute, plus serein aussi. Du coup, il ressent le besoin de me parler et nous discutons un moment de son ressenti.

Nous prenons un repas vite fait... des pâtes fraîches au bacon avec une sauce blanche aux champignons. Puis usée, brisée, anéantie je m'étends près de Maurice sur le fauteuil où je m'endors profondément. Vers quinze heures, je me lève et file au lit où je me réveille à dix-sept heures... Maurice aussi qui a besoin de massages.

L'infirmière vient pour lui poser sa sonde et moi je vais abreuver nos petites protégées. Les oies perdent toutes leurs plus grandes plumes... c'est le printemps !

Nous dînons rapidement. Maurice littéralement épuisé, à bout de tout tente de s'endormir... il fait des va et vient entre sommeil et réveil, entre réalité et rêve confus.

Si seulement la nuit pouvait être calme et longue... il se plaint de ses jambes.

Le crachin s'installe sur la soirée où le vent d'ouest se lève... demain il ne fera plus aussi beau...

FAIS-MOI MOURIR ! Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure d'Héroix Fantasy, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 1er juin 2017... un sommeil de sept heures d'affilée, cela se compte sur les doigts de la main !

Hier soir j'ai dû le laver par deux fois, le changer également... c'était le résultat du lavement... moment très difficile où je l'ai changé comme je l'ai pu avec beaucoup de difficultés car il ne tient pas sur le côté sans s'asphyxier... il devient violet, il étouffe carrément. Je suis lessivée... je vais traîner ainsi jusque vers minuit avant qu'il s'endorme tout à fait...

Je me lève sans son appel à sept heures... je vais doucement le voir dans son lit, il dort encore... mais il finit par m'entendre et s'éveille. Nous nous souhaitons le bonjour par un bisou.

Je me mets sur l'ordinateur tôt matin pour des dossiers à envoyer, des factures à payer, courrier aux petites filles qui viennent de se marier, je contrôle les comptes et vérifie l'arrivée des pensions. Il faut compter serrer avec les factures de santé... 240 euros pour mes yeux... 270 euros pour l'hôpital... 80 euros de pharmacie... et j'en passe... Mon fauteuil doit arriver la semaine prochaine... quelle chance car j'en ai un besoin urgent, le précédent vient de rendre l'âme, et pour une fois nous n'aurons pas à sortir des sommes folles !

Sylvie arrive à huit heures trente, elle chauffe café et le prend avec moi. Elle fait la vaisselle... et je la préviens que nous partons en courses... la poste, la boulangerie, la pharmacie, le grain pour les animaux et quelques fleurs pour me réjouir l'âme... nous partons à neuf heures trente. Le temps de faire le tour, nous rentrons à onze heures quarante-cinq, il était temps ! Sylvie à juste le temps de rentrer les commissions puis de s'en aller.

Le repas tout prêt m'arrange. Après notre déjeuner je file au fond du terrain en poussant devant moi mon fauteuil roulant manuel... il refuse d'avancer dans les herbes en le faisant rouler avec mes pieds et mes mains, mais cela me fait si mal impossible de m'en servir comme à la maison où déjà je souffre très fort de mes muscles atrophiés sans engin électrique.

Je coupe les rameaux de fusain qui ont pris de l'ampleur en largeur... cela a besoin d'être rafraîchi. Lorsque je suis épuisée je m'arrête. Je jette ma bonne récolte par dessus l'enclos puis je rentre dans un état de fatigue extrême.

Maurice m'appelle, je l'entends en passant devant les baies ouvertes. Il a besoin d'être changé. J'éprouve un immense besoin de repos, mais Maurice me sollicite à plusieurs reprises. J'étends deux lessives, en fais tourner une autre... puis notre ami Alain et sa fille frappent à la porte. Justement je pensais à leur visite. Cela nous fait un immense plaisir.

L'infirmière revient pour les soins du soir et Maurice se trouve mieux installé avec les coussins d'appui pris à la pharmacie ce matin... en outre la pommade de calendula associée à une huile essentielle à la carotte ont eu le grand mérite de stopper momentanément l'irritation développée par la plaie creusée par l'eau de ses œdèmes cardiaques. Voila deux jours que sa jambe droite cicatrise enfin.

Nous soupons avec des œufs Noldi... je fais le service comme d'habitude et je dois faire manger mon époux qui n'y parvient plus... il se demande sans cesse où il se trouve et en même temps répète qu'il en a marre, qu'il n'en peut plus... il est vraiment à bout de tout... son état est indescriptible !

Ce soir absolument anéantie... je ne vais pas traîner... dès que Maurice dormira profondément, j'irai dans mon lit.

Le temps au beau fixe nous a proposé un temps exquis... merveilleuse journée ensoleillée... et le jour perdure jusqu'à dix heures trente...

Louka, notre arrière petit-fils tant chéri !

Louka, notre arrière petit-fils tant chéri !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents