Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 19:24
FAIS-MOI MOURIR ! / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure d'Héroic Fantasy, poète internationale, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 11 juin 2017... au paroxysme de la douleur intenable...

 

Il m'appelle à une heure cinq... je l'ai entendu, il tousse et s'étouffe énormément, très encombré au niveau respiratoire, l'eau est de partout même dans ses poumons... il s'étouffe et il se noie... je lui donne son spray de propolis, puis je lui masse ses jambes... doucement il se rendort. Je l'entends encore à trois heures quinze... il me dit de lui donner les cartes pour les enfants, je lui réponds qu'il est plongé dans un rêve... je lui donne de la brioche au chocolat qu'il accepte avec plaisir, cela a un effet calmant et rassurant... puis il me rappelle à cinq heures vingt... à six heures vingt et à sept heures vingt et je me lève... il veut encore de la brioche et un jus de fruit.

Je déjeune puis je me prépare pour aller voter. Je pars à neuf heures quinze. À mi-chemin, je rencontre notre ami Pierre et son fils... ils sont là depuis dix jours et n'ont pas osés venir nous voir, Pierre craint ces moments difficiles... c'est dommage, Maurice aurait été si heureux de revoir son copain... Nous discutons un moment et ils me font visiter les lieux, je suis très contente de les avoir rencontrés... la magie de la vie !

Je file au bureau de vote. Je passe devant les bulletins, en saisis deux de quelques uns et m'enfile sous les rideaux du box handicapé. Je me présente au bureau de vote et je donne les cartes d'identité et électorale de Maurice dont j'ai la procuration, ensuite je vote à mon nom. Voilà, c'est fait... je rentre sur le fauteuil roulant électrique de Maurice... heureusement que nous avions fait changer la batterie... celui-ci me rendra encore de bien grands services.

Je rentre à la maison et l'infirmier n'est pas encore passé... il arrive à dix heures trente. Gros travail pour parvenir à faire la toilette de Maurice et lui ranger son lit, ce dont il s'acquitte correctement. Je me permets de commenter et de rapporter ici ce qui se passe à notre domicile et non de tenir des propos insultants ou injurieux envers les personnes qui nous côtoient, ce n'est vraiment pas mon propos.

J'aborde ici la centième page de mon dixième livre de carnets journaliers. Ils apportent un témoignage sans concession de notre vie si difficile en situation de handicap et dans la maladie, victimes de trop d'errances médicales et d'acharnements thérapeutiques. C'est pour cela sans doute que nos vies ont été tracées pour porter ce regard de la vie des patients afin que le corps médical, la médecine progresse et tienne compte de ce que leur disent les malades et leurs conjoints qui comme moi connaissent parfaitement leur sujet. L'un de nos excellent médecin pneumologue l'a compris qui à présent travaille et collabore avec un cardiologue auprès de ses malades.

Cet après-midi après un repas léger, un gratin de fruits de mer tout prêt, après être allée rapidement aux chèvres, Maurice au paroxysme de la douleur tient à ce que je ne le quitte pas un instant. Je m'installe avec mon fauteuil roulant tout contre lui et je lui tiens la main... cela dure des heures.

Il me confie dans un cri de détresse qu'il n'en peut plus, qu'il veut en finir au plus vite, qu'il a envie de hurler son désespoir de se retrouver dans une telle situation, ses douleurs multiples sont atroces, il ne tient plus... et je le vois bien à son visage gonflé au point de cacher ses oreilles, ses yeux rougis par la souffrance, son regard égaré par moment, ses mains trop blanches, son ventre volumineux gonflé à l'excès et dont les œdèmes ont durcis et se capitonnent dangereusement prêts à s'éventrer, ses cuisses durcies d'eau, sa jambe gauche paralysée, la droite avec un écoulement d'eau qui le démange dans des frictions épouvantables que j'apaise avec une pommade à la calendula et une huile essentielle de carottes, et ceci n'est que la partie visible... encombré par l'eau dans ses poumons et son insuffisance respiratoire gravissime le font s'étouffer, manquer d'air ! Il me fait monter la pression à trois puis à 3,5 puis revenir à 2,5... je tente de lui calmer la douleur avec les petits moyens du bord : doliprane et... 10 mg de morphine ! Il me réclame le natispray pour une douleur cardiaque... il crie.

J'appelle des amis Alain et Jacqueline, je téléphone aussi à mon fils, également à mes filles absentes. Je n'obtiens que notre petite-fille Elsa folle de joie de m'annoncer qu'elle a été sélectionnée sur quinze élèves dans une école prestigieuse qui lui donnera accès à sa passion : le dessin, la peinture, elle si douée ! Je suis fière d'elle.

Maurice ne s'apaise pas, il souffre violemment... mes interlocuteurs l'entendent crier. L'infirmier nous surprend main dans la main. Il pratique les soins habituels.

Tout doucement je prépare son repas... il ne désire qu'une part de flan coupée en petits carrés qu'il peut manger à la fourchette et il veut ses comprimés du soir. Je soupe à côté de lui.

L'infirmier vient de le changer et pourtant, je dois le faire à mon tour. Je fais au mieux, je ne peux pas le tourner... puis à dix-neuf heures quinze il s'endort d'un coup, profondément. Je souhaite qu'il puisse se reposer après un tel assaut de douleurs et d'épuisement total. Je souffre tant de le voir ainsi suffocant, fébrile, à bout de toute résistance.

Il fait un temps royal, agréable à souhait... mais nous ne profitons de rien... la vie s'est arrêtée tout à coup il y aura neuf mois le 12 juin... les huit mois précédents n'étaient pas simples, alité avec des œdèmes qui s'évacuaient par les deux jambes et le ventre, il ne conduisait plus, pouvait encore aller aux toilettes et au garage d'où nous pouvions sortir en fauteuil roulant jusqu'à la Pointe-du-Raz, toujours plus ou moins au bord du malaise, nous prenions un repas de plaisir, histoire de profiter encore un peu de la vie... mais cela a été de très courte durée... et nous y avons fait la connaissance d'amis formidables... mais cela a été de très courte durée... après le sixième érysipèle sa prothèse totale de genou gauche s'est infectée avec l'impossibilité de remettre le pied au sol... ce fut la fin... et le commencement de l'enfer !

Maurice dort profondément... je vais m'installer sur le fauteuil releveur pour la nuit... il vaudra mieux que je demeure près de lui et ainsi je pourrai toujours suivre les résultats élections législatives... si je ne m'endors pas à mon tour...

FAIS-MOI MOURIR ! / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure d'Héroic Fantasy, poète internationale, ambassadeure de la Paix,...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents