Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 22:36
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 28 août 2017... grosse chaleur... et douleurs qui n'en finissent pas...

 

Il me réveille à une puis trois et six heures, d'abord parce qu'il est de nouveau pris dans une crise de toux où il se trouve très encombré, puis l'étouffement arrive derrière... crises de démangeaisons aussi.

L'infirmière passe à sept heures, je l'entends à peine franchir la porte... et à huit heures Nathalie arrive et prend son service. Elle nous fait griller nos tartines et prépare le cacao à Maurice. Nous déjeunons puis elle fait la vaisselle, s'occupe du linge sec et étend une lessive. Ma machine à laver est en train de rendre l'âme... j'espère qu'elle va tenir encore un peu.

Nathalie vient m'aider pour agrandir l'espace des oies. Elles tondent l'herbe. Puis elle va finir à la maison et nous quitte à onze heures. Je reste au pré pour tailler du fusain. L'infirmière repasse à onze heures trente et s'applique dans les soins de Maurice. Quand elle a fini sa toilette minutieuse, elle le rase et lui fait les ongles, puis elle s'en va à son tour.

L'après-midi Maurice dort et je m'endors dans le fauteuil releveur près de lui, puis une heure plus tard je file sur mon lit, je me sens très fatiguée et ce depuis le réveil. Vers dix-sept heures trente Maurice m'appelle.

Ensuite je retourne pour donner de l'herbe aux chèvres mais j'ai peu de temps et je dois abandonner mon travail pour mes soins. Lorsque c'est terminé je retourne vers mes fifilles et j'aperçois un chat qui s'enfuit à toute allure... pas étonnant que j'ai entendu les oies criailler si fort.

Les chèvres sont sorties de leur enclos et je dois les rentrer. Froudenn accourt vers moi, Aig dans son sillage. Je les attire avec des tranches de pain. Je vais réparer les trous qu'elles ont ouverts à nouveau dans le grillage qui a fait son temps. J'ai à peine achever le travail que j'aperçois Aig déjà dehors... zut à refaire. Je l'appelle, elle vient et me fait des fêtes mais elle ne m'écoute pas et n'en fait qu'à sa tête... et vas-y qu'elle mange les fraisiers et attaque le palmier... lui si joli a été ratiboisé jusqu'au pied. Je tente de l'en empêcher... mais je suis si branlante sur mes jambes que je ne risque pas de l'attraper... je vais chercher du pain et je finis par la faire rentrer dans l'enclos... je vais reboucher les trous du grillage, là où elle a réussi à se faire un passage.

Je file à la maison pour le dîner. Nous soupons... cela prend du temps car je dois le faire manger... il est toujours aussi désorienté. Il veut coucher à la maison, car s'il reste dehors il lui faudra des couvertures !

Aujourd'hui il a beaucoup souffert de la chaleur, j'ai dû placer un troisième ventilateur dans la pièce. Ce soir il manque d'air et me demande de remonter à 3 litres et demi l'extracteur d'oxygène car il étouffe, de plus il souffre beaucoup de la prostate et ne parvient pas à trouver le sommeil... il ne cesse de gémir et de se plaindre... la nuit s'annonce encore bien mal.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 27 août 2017... nuit d'enfer !...

 

À une heure Maurice crie prend des quintes de toux que rien n'arrête... puis il se met à étouffer...je me lève pour lui donner son spray de propolis. Il présente l'avantage de le calmer immédiatement. Quant à sa respiration je remonte un peu la pression de l'oxygène que je baisse une heure après. Puis victime de démangeaisons atroces, je tente de le masser.

Il souffre beaucoup du fait qu'il dort sur la sangle car le week-end Céline n'a personne pour l'aider à la remettre le matin. Maurice vit un enfer de douleurs de toutes sortes... aussi il se plaint de sa jambe droite, surtout son genou si douloureux... de rester immobile dans le lit n'arrange rien. Je vais rester près de lui jusqu'à cinq heures, tellement impuissante devant son calvaire. Malgré tout je le masse comme je peux, mais je ne parviens jamais à atteindre les endroits cruciaux, tel que le dos, les reins.

Il demeure toujours désorienté... rien n'est facile désormais. Il me dit qu'il faut lui enlever ses chaussures, ou bien lui mettre son pantalon, lui ouvrir la barrière, il veut toujours s'en aller, prendre son véhicule et partir...

Je retourne me coucher à cinq heures, il me réveille à nouveau à sept. Puis l'infirmière arrive mais je ne l'entends pas, j'ai sombré dans un sommeil lourd. Maurice m'appelle à huit heures, je lui fais deux tartines et je lui recommande de ne pas me réveiller, je suis littéralement ko !... Du coup, je me recouche et je ne vais me lever que sur l'arrivée de l'infirmière à onze heures trente... Maurice a dormi aussi, mais pour lui, il a bien dormi toute la nuit... il ne se souvient jamais de la nuit passée, en fait il ne garde aucun souvenir de la veille, ou du jour même.

Du coup nous déjeunons à treize heures, tartines grillées avec beurre, confiture pour Maurice et simples tartines beurrées pour moi avec café.

L'après-midi, Maurice qui souffre de la chaleur me demande de l'air... je plonge la véranda dans l'ombre en baissant les volets, je le place en courant d'air et mets les deux ventilateurs en action... il a encore trop chaud... mais il dort à poings fermés. J'en profite pour aller m'allonger à quatorze heures... je ne peux pas fermer l'œil, trop à penser...

L'infirmière repasse à six heures alors que je suis en train de couper de l'herbe pour nos animaux. J'en termine car elle doit soigner mes pieds.

Dès son départ, nous dînons. Je fais manger Maurice qui en outre de trembler comme une feuille n'a plus la force de lever le bras pour s'alimenter. Il me dit qu'il se sent tellement fatigué, de plus en plus épuisé. Je l'aide jusqu'au bout, mais il dort déjà.

Espérons que la nuit soit meilleure. Il a fait très beau aujourd'hui... et nous ne profitons de rien.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 26 août 2017... grosses crises de peur panique...

 

Je prépare le déjeuner. Je lui fais deux tartines et lui épluche trois kiwis. La matinée se passe à attendre avec impatience l'infirmière qui est déjà passée rapidement à sept heures vingt.

Je passe dans la salle de bains, puis en cuisine où je fais une petite vaisselle, un riz au lait, une compote de plusieurs fruits, étends du linge... puis je file un moment sur l'ordinateur à la recherche d'une maison à louer en Rhône-Alpes.

Maurice, quant à lui, ne tient plus d'impatience ; comme chaque jour il a hâte d'être changé, lavé, arrangé dans son lit et Céline fait tout ça avec bonheur.

Nous mangeons les restes d'hier et Maurice s'endort. La télévision ne fonctionne toujours pas et je regarde une série sur l'ordinateur.

Les chèvres se sont échappées de leur enclos et je dois les rentrer. Je prends quatre petites tranches de pain et elles arrivent en courant vers moi... je les rentre aussitôt et je vais passer un fil de fer dans les trous qu'elles se sont amusées à agrandir.

Comme toujours je n'ai aucun équilibre sur mes jambes, ce qui fait que je fournis des efforts extrêmement difficiles surtout en souffrant aussi de mes bras et de mes mains... mais j'en viens à bout. Elles ne sortiront plus.

Je préviens Maurice que je vais les nourrir, je serai sur la route au fond du terrain. J'ai réussi à couper un sac d'herbe quand je l'entends hurler... je suis obligée de tout abandonner pour venir voir... il se trouve en pleine panique... il me dit que la police me cherche... mais quelle police ? Et pourquoi faire ?... Je ne l'ai pas vue, ni personne d'ailleurs.

Il a réussi à remettre la télévision en route... et du coup il mélange tout... les films avec le réel. Il ne sait plus où il est, où il habite, ce qu'il fait là !

Je retourne vers les animaux pour leur donner ma cueillette, je veux faire plus mais Maurice est terrifié. Je ramasse le linge sec dehors quand j'entends un appel de détresse... j'ai peur que ce soit un malaise cardiaque ou une crise respiratoire... lorsque j'arrive rien de tout cela... il est terrifié par un ours à la télévision. Je suis abasourdie par son degré de frayeur... je veux lui changer la chaîne, il regarde encore un peu (histoire sans doute de se rassurer) puis nous passons à autre chose.

Il attend l'infirmière en me demandant l'heure jour et nuit depuis plusieurs jours. L'infirmière arrive et cela le rassérène enfin. Cependant il prend encore une peur panique posé sur la sangle du lève-malade.

Bon, nous dînons et il me confie comme sa journée a été mauvaise, comme il a été mal et comme il a ressenti des crises de panique aujourd'hui.

Finalement il s'endort à vingt heures. Il a fait beau et calme aujourd'hui. Je n'ai guère pu me reposer et j'ai réalisé plus fort encore l'impossibilité pour moi de laisser Maurice tout seul à la maison...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 25 août 2017... étouffements...

 

J'ai mal dormi, trouvé le sommeil seulement vers deux heures. Maurice après de très violentes douleurs de la prostate a fini par s'endormir jusqu'à quatre heures trente du matin... il me réveille pour des démangeaisons et la faim. Je le masse et lui donne deux brioches au chocolat qui ont l'art de lui calmer ses angoisses.

Il me rappelle à sept heures et je me recouche. L'infirmière passe derrière moi.

Nelly arrive et me réveille d'un sommeil profond. Je dors mieux sur le matin bien que très douloureuse.

Elle nous grille nos tartines que je prépare et qu'elle porte à Maurice. Je déjeune tout en discutant avec elle. La matinée passe vite et je n'ai guère d'allant... une fatigue immense m'habite du réveil au coucher, je n'en sors pas... et je ne parle pas de Maurice dont l'état ne s'améliore aucunement, tout au contraire.

L'après-midi il dort et je tente de faire une sieste sans succès, je ne parviens pas à m'endormir. Il m'appelle à seize heures.

L'infirmière repasse le soir pour nos soins. Ensuite nous dînons rapidement et nous nous battons avec la télévision qui refuse de se mettre en route... privés de télé depuis midi !

Il fait un très beau temps, à dix-sept heures trente je file prendre un café chez mon amie Éliane. En chemin je rencontre mes voisins et amis qui se promènent avec leurs enfants venus en vacances... avec leurs petits-enfants ils viennent donner des pommes tombées sur la route à nos biquettes. Les enfants sont très heureux de cette découverte.

Vers vingt heures Maurice étouffe... je remonte l'extracteur à 3 litres et demi pendant une heure puis je le baisse à 3 litres. Cela fait un mois environ qu'il est bloqué à 3 litres auparavant il demeurait à deux litres, puis deux litres et demi à trois depuis sa sortie d'hôpital... il s'endort en gémissant...

Il dort longtemps, me réveille à trois heures pour des démangeaisons... puis à sept heures, et une demi-heure plus tard.

J'ai encore sommeil mais du coup, je me lève...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents