Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 19:46
LE BOUFFEUR DE VIE (carnts journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 24 août 2017... toujours une douleur diffuse, un sentiment de malaise profond...

 

La soirée s'est déroulée comme celle de la veille... crise sde démangeaisons intenables t moi qui courre autour du lit pour tenter de la calmer avec des petits bouts de massage car impossible d'atteindre son dos... quoique nous fassions Céline et moi et malgré les comprimés anti-gratte, l'eau de son corps ne peut que le démanger. C'est une histoire de fou, impossible à soulager !... Son cœur trop faible ne supporte plus les assauts d'un diurétique... mais de toute façon plus rien ne peut faire qu'il perde son eau, qu'il puisse se relever de son lit avec un tel abdomen, plus rien ne pourra le remettre debout quand il lui faudrait trois prothèses, deux pour ses hanches et une pour son genou droit et comment se rééduquer avec un Parkinson ? ! ! !... Alors combien de temps encore va durer ce calvaire ?

La journée s'est passée comme le veille avec l'arrivée de Sylvie ce matin. Je dormais profondément et j n'avais aucune envie de me lever, je serai restée volontiers au lit jusqu'à dix ou onze heures... grosse fatigue, grandes douleurs. Sylvie fait notre déjeuner et prend le café avec moi. Puis je file à la salle de bains où je ne parviens même plus à me peigner. J'ai perdu toutes mes forces dans les bras et les mains, je n'ai plus la force même pas pour une petite cuillère, rien ne tient dans mes mains et je laisse tout tomber... et cela me fatigue intensément de parvenir à ramasser. Les catastrophes s'enchaînent, lundi je suis tombée sous le nez de l'infirmière et de Nathalie... j'ai laissé tomber les déchets que je portais aux animaux... etc... etc...

Après les soins de l'infirmière à midi, Sylvie nous quitte pour prendre un autre service et je reste avec sur les bras encore tout à faire. Le médecin passe juste avant que nous passions à table. Il ne trouve rien à redire sur l'état de Maurice qui de toute façon ne s'engage pas vers le meilleur, bien au contraire.

Maurice lui bien apaisé après les soins s'endort. Lorsque j'ai terminé le rangement, je file au lit mais je ne parviens pas à sombrer dans le sommeil, trop de tracas tourne dans ma tête. Maurice m'appelle à seize heures et du coup je me lève.

Maurice a été mal toute la fin de l'après-midi avec cette douleur diffuse dans la poitrine, ce sentiment de malaise profond ajouté à son épuisement général.

Arrivé au soir, nous dînons en espérant que la nuit ne sera pas trop compliquée.

Il a fait très beau aujourd'hui et le soleil rasant ajoute des couleurs et une douceur sur un paysage merveilleux... un tableau de rêve...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnts journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 23 août 2017... douleur diffuse dans la poitrine...

 

Je dois le masser plusieurs fois de partout, mais difficile sur la partie collée au matelas... puis il gémit tout le soir... je m'endors devant la télévision, dans les courants d'air et les ventilateurs, je n'ai pas fermé les baies vitrées.

Malgré ses gémissements continuels, le bruit du matelas à air et de l'extracteur d'oxygène, malgré que je me sente gelée, je ne me réveille qu'à trois heures trente... où je dois encore le masser, lui donner à boire et des petites brioches qui lui calment ses angoisses, fermer les fenêtres et les ventilateurs. Je file dans mon lit.

Il me réveille à sept heures pour le masser encore, l'infirmière ne va pas tarder. Je me recouche, je l'entends pénétrer dans la maison. Elle vient lui donner ses remèdes... je m'endors épuisée.

Annie frappe et entre. Je me réveille, je dormais fort. Je saute du lit, nous devons aller en courses. Elle doit chercher le pain, je suis en panne et Maurice réclame des tartines. Je file à la salle de bains puis revenue de la boulangerie, Annie nous prépare nos déjeuners. Une fois prête, Annie place mon fauteuil dans sa voiture et nous partons en laissant Maurice seul... ce que je crains.

Lorsque nous rentrons l'infirmière est là. Je range les courses et Annie va l'aider à mettre les sangles du lève-malade pour soulever Maurice. Puis notre auxiliaire de vie nous quitte.

Je prépare le repas et nous passons à table, c'est à dire devant le lit de Maurice où il mange couché, il ne peut pas s'asseoir. Je lui relève un peu la tête, pas trop car son ventre l'empêche de respirer et lui fait mal. Le plus souvent je le fais manger car il tremble si fort que tout tombe de sa cuillère. Cela remplit la serviette d'aliments ce qui l'énerve au plus haut point.

Une fois de plus après le repas nous nous endormons devant la télévision. Il me réveille à quinze heures trente, puis je regagne mon lit mais il me rappelle à seize heures pour une grosse douleur diffuse dans la poitrine... il se sent vraiment mal mais je demeure impuissante à faire quoi que ce soit pour le soulager... puis lorsqu'il se calme je vais sur l'ordinateur lire mes courriels... une amie bretonne est en train de traduire mes textes et mes contes écrits en Bretagne en langue bretonne pour participer à un concours.

Comme tous les soirs Maurice me demande de surveiller l'arrivée de l'infirmière ou de lui téléphoner car elle ne connaît pas notre adresse !

L'infirmière revient, le soigne et je file nourrir nos biquettes car Maurice n'a pas voulu que je le quitte. Je le trouve hyper angoissé et confus comme chaque jour, désorienté par le fait qu'il ne voit plus rien que du fond de son lit.

Cette fois je coupe les hautes herbes du fond du pré. Céline vient me chercher pour mes soins et afin que je termine plus vite elle me donne un coup de main, ce qui nous fait bien rire.

Elle nous quitte et nous pouvons dîner. Puis Maurice s'endort et commence à gémir à vingt heures trente...

Il a fait très beau aujourd'hui...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnts journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 22 août 2017... énervement... confusion... douleur cardiaque...

 

Il a souffert de la prostate jusqu'à minuit quarante-cinq... que l'on ne vienne pas me dire que mon époux ne souffre pas ! Il ne fait que ça, quand ce n'est pas la prostate, ce sont les douleurs neurologiques qui l'habitent tout entier... ou les maux de tête... ou son genou droit... ou ses douleurs cardiaques... ou ses douleurs articulaires...etc... etc... et je ne parle pas de la souffrance psychologique que nous traversons, l'un et l'autre...

Il a fini pas s'apaiser et finalement j'ai regagné ma couche à une heure du matin jusqu'au passage de l'infirmière où il m'a appelée.

Ensuite je m'installe un moment sur l'ordinateur et lorsque Nathalie arrive, nous déjeunons... la matinée se déroule comme d'habitude. L'infirmière repasse pour les soins.

Pour le repas de midi je prépare des œufs à la béchamel et des pâtes, yaourt, pèche. Nous mangeons, puis somnolons devant la télévision bien au frais, car il fait très chaud aujourd'hui en Bretagne.

À seize heures trente Maurice me réveille et se met à hurler. Il faut héler des copains pour le rentrer à la maison. Il hurle le prénom d'un voisin, ce qui doit s'entendre dehors, qu'il mêle à un très ancien ami à plusieurs reprises, et il insiste pour que j'ouvre la barrière du lit, comme il le fait très souvent en ce moment. Il demeure toujours aussi confus, désorienté, puis il prend une douleur cardiaque et me réclame le natyspray par deux fois.

L'APF m'appelle pour me dire qu'il est impossible de satisfaire ma demande pour me rendre à Thionville recevoir mon Prix Littéraire International, le Trophée John Ronald TOLKIEN... cela me rend très malheureuse, mais je m'en doutais. Tant pis, je devrai compter sur mes amies.

Je file nourrir nos biquettes et l'infirmière revient. Elle soigne Maurice puis mes pieds. Nous dînons et comme chaque soir Maurice reprend ses crises de démangeaisons insupportables où je dois passer de la crème.

Quelle va être la nuit ?

LE BOUFFEUR DE VIE (carnts journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche