Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 19:28
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 24 juin 2017... nuit infernale jusqu'au matin... je suis zombie, je n'en peux plus...

 

Toute la nuit il va crier et se plaindre. Je vais devoir me lever sans cesse depuis une heure du matin où il souffre le martyr avec ses deux jambes... l'infirmier l'a très mal installé dans son lit, ses pieds et ses jambes coincent dans les ferrailles du lit et la sonde s'emmêle dans ses chevilles. Il faut dire qu'il se retrouve toujours couché à l'oblique, son corps en travers du lit, problème neurologique.

Je retourne au lit mais j'ai si mal dans tout le corps que je ne parviens pas à trouver le sommeil... il m'appelle et crie à trois heures et je vais tourner dans la maison ainsi jusqu'à huit heures l'arrivée de l'infirmier... quelle catastrophe... je dors debout et pourtant il va falloir faire face à tout... lui apporter son déjeuner, ses boissons, le masser comme je l'ai fait toute la nuit - tentant vainement de le sortir de cette situation inconfortable, mais il ne bouge pas, ne se tourne pas seul - aller me préparer dans la salle de bains... étendre et faire tourner le linge... faire le repas... le servir, le faire manger, balayer en fauteuil... je ne tiens pas debout, je souffre affreusement de mes jambes et surtout sous les pieds et ma plaie sous le pied droit m'envoie des douleurs lancinantes...

J'appelle Pierre pour que son épouse me dépanne de Metformine car les infirmiers m'ont oubliée à la pharmacie et me voilà sans mon remède.

Bref, la journée s'écoule quand même. Lorsque je finis par m'allonger dans le fauteuil releveur il est quinze heures trente... où je vais au lit. Pierre arrive avec les comprimés je lui dis de les poser sur la table... au bout d'une heure Maurice crie de douleurs et je obligée de venir le soulager. Puis je m'allonge sur le fauteuil releveur et je m'endors jusqu'à l'arrivée de l'infirmier à dix-huit heures dix, non sans que Maurice m'ait encore dérangée deux fois où j'ai dû me forcer car en pleine crise d'asthénie.

Le soir vient, la nuit tombe vite... nous n'avons plus de poules.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 22 septembre 2017... mauvaise nuit... douleurs...

La nuit s'avère très douloureuse pour lui comme moi. Je le soulage avec ses deux comprimés de 10 mg de morphine... j'ai si mal que je ne parviens pas à dormir moi aussi... c'est trop dur !

Au matin je suis profondément endormie. J'ai entendu passer l'infirmier et soudain le bonjour tonitruant de Nelly me réveille d'un coup. Je souffre comme chaque jour, chaque nuit...

Nelly a fait déjeuner Maurice et m'a préparé le mien qu'elle porte à côté de Maurice. Nous discutons un moment. Puis je file à la salle de bains pour m'habiller.

Nelly m'aide à chausser mon corset. Je lui demande de le serrer et cela me fait du bien... le seul anti-douleur pour moi... bloquer les membres ou le corps, les cervicales.

Nelly vaque aux occupations quotidiennes puis nous faisons des cartons. Nous emballons les décorations posées sur les bibliothèques. Pierre arrive qui vient chercher les poules. La Diva et la Petite noire ont disparues en le voyant débouler avec Nelly dans le poulailler. L'infirmier arrive lui aussi. Pour le premier jour c'est un peu la pagaille.

Nelly relève la boîte où je découvre que je suis de nouveau lauréate, après le 1er Prix de Poésie Libre du Concours Artistique décerné par Millén'Arts Défis reçu le 6 septembre 2017, le 4ème Prix du Conte et le 8ème Prix de la Nouvelle décerné par les Poésiades de Moulins. La cérémonie de Remise des Prix se fera le samedi 21 octobre 2017.

Nelly s'en va. L'infirmier nous quitte. Nous pouvons déjeuner. Maurice souffre le martyr tout l'après-midi. Il a des douleurs prostatiques, des bouffées de chaleur où il me demande, comme hier après-midi, les ventilateurs poussés au maximum et du courant d'air dans la maison. Je gèle, il a trop chaud, il étouffe. Il prend des maux de tête. La morphine donnée à treize heures ne sert pas à grand chose... à dix-huit heures je lui donne un doliprane 1000 face aux douleurs de la tête... c'est insensé !

Je file prendre un café chez mon amie Éliane. Lorsque je rentre l'infirmier est de retour. Je lis mes courriels. Puis nous dînons. La soirée demeure agitée, tordu de douleurs d'estomac et je n'ai aucun Pariet sous la main, vu que c'est l'infirmière qui conserve les remèdes... ensuite maux de tête et la nuit va s'avancer vers une catastrophe...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 21 septembre 2017... douleurs... douleurs... et re douleurs...

 

La nuit sera agitée... je lui donne 10 mg de morphine et un doliprane 1000 à vingt-trois heures et j'attends qu'il se calme... puis rebelote à trois heures où je ne peux le calmer qu'avec un doliprane mille à deux heures d'intervalle... avec peu de résultat. Je me lève cinq fois et je me recouche juste avant le passage de l'infirmière.

Je m'endors profondément et je n'entends pas Sylvie pénétrer dans la maison, seul le bruit des casseroles dans la cuisine me réveille. Elle a déjà préparé et donné le déjeuner de Maurice et fait le mien. Je me lève avec des maux épouvantables... dos, reins, jambes, pieds, bras...

Je demande à Sylvie d'emporter le plateau vers Maurice et de prendre une tasse afin que nous causions avec Maurice... ainsi il se trouve moins seul. Sylvie vaque aux occupations habituelles et je n'ai aucun courage pour continuer les cartons. Je demeure sur l'ordinateur où je reçois de belles photos de notre arrière-petit-fils, Malo né le 16 septembre... un pur bonheur.

L'infirmière vient faire les soins de Maurice. Sylvie se retire. L'infirmière nous quitte à douze heures quarante et je donne son repas à Maurice... pâtes aux épinards, yaourts, prunes. Le médecin déboule dans la maison. Nous faisons un tour des problèmes rencontrés par Maurice et nous parlons beaucoup de la douleur... nous aider c'est aussi donner les calmants nécessaires et efficaces contre la douleur. Nous revenons au trois comprimés de 10 mg de morphine pour l'apaiser avec une fiche de suivi pour voir les atteintes douloureuses à tels et tels endroits.

L'après-midi se déroule comme un cauchemar... Maurice ne cesse de m'appeler pour une chose ou une autre... le masser trois fois... mettre le ventilateur, l'arrêter... le remettre... le baisser... le lever... élever la pression d'oxygène... la descendre... le découvrir... maux de tête... à boire... etc... etc... besoin d'être changer... on attend l'infirmière qui, dès qu'elle arrive pratique tout ce qui est nécessaire pour son confort.
Lorsqu'elle s'en va, je passe à table à côté de son lit. J'amène un taboulé dans des bols et le reste saucisson, roquefort et fruits... nous tapons le casse-croûte.

Il s'endort enfin apaisé vers vingt heures trente. Lui qui voulait rester éveillé devant la télévision le voici endormi pour de bon... les comprimés du soir et la fatigue l'ont vaincus... espérons que la nuit sera meilleure que les dernières.

À présent, il fait nuit à vingt et une heure. Aujourd'hui il a fait un grand soleil malgré la fraîcheur. La Diva se promène toujours, elle a entraîné dans son sillage une plus petite poule noire qui divague elle aussi depuis trois jours.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 20 septembre 2017... douleurs... douleurs... douleurs intenables...

 

Maurice crie à une heure... je viens tout juste de m'endormir. Il est très douloureux et cela va durer jusqu'à deux heures trente le temps que 10 mg de morphine et un doliprane 1000 finissent par l'apaiser. Je peux retourner au lit, je m'étais installée dans le fauteuil.

Finalement il dort jusqu'à sept heures où l'infirmière le réveille avec son remplaçant... je l'entends parler. Je dors profondément lorsque Annie franchit le pas de la porte. Nous parlons beaucoup cependant qu'elle prépare le déjeuner. Je prends mon café, ensuite je vais à la salle de bains. Je lui dis que j'aimerai qu'elle m'emmène voir nos biquettes et j'en profiterai pour poster mon courrier et faire quelques emplettes qui m manquent. Dès que nous sommes prêtes, nous partons. L'infirmière ne saurait tarder.

Annie me conduit à la poste d'abord, puis jusque devant un très grand pré fermé tout au bout duquel se trouve une barrière. Elle clos un autre pré dans le lointain où se trouve aussi un plan d'eau. Je ne verrai pas les petites chèvres, ni les oies si heureuses de s'ébattre... mais je sais qu'elles évoluent dans une atmosphère paisible. Nous nous éloignons pour aller dans le magasin à quelques kilomètres de là. Nous rentrons à la maison... l'infirmière et son remplaçant sont là. Maurice recommence à souffrir de sa jambe gauche. Ensuite nous déjeunons d'une tourte aux coquilles Saint-Jacques... mais le repas ne l'apaise pas. Tout au contraire il commence à crier de douleur et je ne sais plus quoi faire... je lui place une poche de glace sur son genou (jambe opérée le 25 novembre 2016) et lui donne un double doliprane... je ne sais pas si l'infirmière lui a donner ses 10 mg de morphine... je crains que non. Je lui téléphone et j'appelle le médecin. Il n'est pas là le mercredi mais une stagiaire va venir même si le médecin ne vient en visite que demain. La remplaçante arrive et lui administre un calmant sous la langue... rien de tous ces remèdes ne parviennent à le calmer... je suis en rogne et Maurice dans un sale état.

Il va continuer à se plaindre méchamment jusque vers vingt deux heures... puis il finit par s'endormir... je ne vais pas tarder à regagner mon lit.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 19 septembre 2017... réveillée toutes les heures... douleurs... souffrances... douleurs...

 

Je me couche à vingt-deux heures trente... il va me réveiller chaque heure de la nuit... je n'en peux plus.

L'infirmière passe lui faire avaler ses cachets, je l'entends, je viens tout juste de me recoucher... il me rappelle encore à sept heures quarante... du coup, je me lève... je traîne comme un zombie.

Véronique frappe et entre... elle me trouve à la cuisine à tourner en rond... pour préparer le déjeuner. Elle lui porte ses tartines et son cacao. Je déjeune et je file à la salle de bains. Véronique vaque à ses occupations. Il y a de quoi faire...

Je demeure un peu sur l'ordinateur... mais Maurice m'appelle, il souffre trop, je dois lui retirer ses selles... ce qui est très difficile pour moi et pour lui qui ne peut pas se tourner sur le côté. Et, je ne peux pas me servir du lève-malade. Je fais ce que je peux, et comme d'habitude je m'y reprends à six ou dix fois. Ce n'est drôle ni pour l'un, ni pour l'autre.

L'infirmière arrive une heure trente plus tard et elle fait sa toilette complète. Il se sent nettement mieux. Lorsqu'elle nous quitte nous déjeunons.

L'après-midi se passe très mal... Maurice est très douloureux. Il souffre énormément de sa jambe gauche, celle qui a été opérée contre mon avis et dont les médecins ont relevé cela comme un challenge !

Maurice souffre et j'appelle l'infirmière et le médecin qui appelle l'infirmière. Résultat des courses le médecin retire 10 mg de morphine la nuit... à moi de me débrouiller avec sa douleur ! Heureusement que les 10 mg de morphine doivent venir toutes les quatre heures pour le soulager !

Que l'on vienne pas me raconter qu'il faut soulager Maurice lorsque l'on fait tout le contraire.

Tout cela me contrarie et je peine à m'endormir...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 18 septembre 2017... toujours les mêmes nuits, les mêmes jours...

 

La nuit a été conforme à toutes les autres... il m'a appelé trois fois. Sur le matin je dormais fort et l'infirmière tapotait à la porte, j'étais en plein rêve lorsque j'ai réalisé que c'était la vérité, on cognait bel et bien à la porte. J'ai ouvert, je me suis recouchée, et Nathalie nous a réveillés.

Nous avons déjeuné et je suis allée dans la salle de bains. Puis nous avons filé en direction du discount pour prendre quelques victuailles nécessaires pour Maurice, j'ai cependant oublié un peu de fruits et l'huile d'olives.

Nous rentrons, nous rangeons et l'infirmière arrive. Elle entreprend la grande toilette de Maurice. Nathalie aide pour la pose des sangles. Ensuite Céline l' installe à l'aide du lève-malade dans le fauteuil releveur. Je prépare le repas et je porte une salade de tomates à l'avocat cependant que les lasagnes chauffent dans le four. Ensuite vient un yaourt et une poire.

Céline m'aide au service, ce qui me fait le plus grand bien et elle mange avec nous... cela permet à Maurice de rester ainsi une heure dans le fauteuil. Ce passage au fauteuil permet un immense soulagement à sa peau et à son dos.

Après son départ, Maurice dort tout l'après-midi. Je me repose mais je ne parviens pas à faire une sieste.

La soirée se termine comme tous les soirs... Maurice s'endort.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche