Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 17:12
VOGUES LA OU TE MENERA TON RÊVE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la PAIX,...

Mardi 19, mercredi 20, jeudi 21 juin 2018... le temps s'améliore sur l'après-midi...

Mardi... journée égale à celles des autres. Une nuit difficile sur le matin où la douleur est telle que je finis par aller m'allonger sur le fauteuil où je m'endors jusqu'à huit heures trente.

Véronique prend son service et vaque aux occupations quotidiennes. Puis l'infirmière vient à son tour pour mes soins tous les deux jours. Elle est parvenue à guérir mon pied !

Comme d'habitude la forme n'est pas au rendez-vous et je dois faire avec... encore des contrariétés à gérer au courrier... ras-le-bol...

 

Mercredi... idem. Je demande à Annig d'ouvrir les fenêtres des wc et de la douche ce que je ne peux plus faire.

Nous discutons un long moment, j'ai besoin de parler de Maurice de sa longue agonie, de ses souffrances atroces. Je me sens si seule, c'est l'autre partie de moi que j'ai perdue, je ne suis plus la même... il me manque furieusement et je ne sais plus comment combler ce vide.

Au soir le vent nordet forcit et je ne peux pas fermer les fenêtres restées ouvertes. Je coince un balai dans la salle de bains...

Je me régale à suivre sur l'A3 les chorégies d'Orange où je m'imagine avec Maurice comme nous nous étions rendus au Festival d'Avignon… journée inoubliable !

 

Jeudi... je me lève à huit heures. Je m'installe sur l'ordinateur. Hier j'ai tapé six lettres... quel boulot lorsque l'imprimante commence à battre de l'aile. J'ai travaillé un long moment là-dessus.

Lorsque Nelly arrive, elle ferme les fenêtres et met en route mon déjeuner puis je vais me préparer dans la salle de bains en fournissant comme tous les matins un effort colossal pour parvenir un peu à me laver et à m'habiller à grand peine. Je sors de la salle de bains totalement épuisée et à chaque fois j'appelle mon auxilaire de vie pour me passer un coup de peigne dans les cheveux !

Nous sommes prêtes à nous rendre à la poste. Nelly range le fauteuil manuel dans le coffre de son auto, elle prend mon abondant courrier et ma sacoche. Je me dirige en béquilles jusqu'à la voiture, mais avec de plus en plus de difficultés à me déplacer.

Nous roulons ainsi jusqu'au bourg. Nous trouvons la boulangerie fermée, la poste également. Nous poussons jusqu'à celle de Primelin. Elle sort mon fauteuil roulant et nous nous dirigeons jusqu'au bureau. Là je dépose mes lettres et je dois payer encore 24 euros de frais... comme chaque semaine depuis le décès de Maurice. Que de papiers à remplir, à envoyer, que de contrariétés qui m'aiguisent les nerfs. Certains jours, je finis par prendre mal au cœur !... Au retour encore une lettre qui vient pour me surprendre... je téléphone à l'assistante sociale... encore une affaire à suivre !

Nelly me quitte, Céline arrive en tenue d'été, il fait si beau malgré le nordet qui souffle fort... dû aux grandes marées ! Après les soins, elle me quitte toujours aussi dévouée, toujours aussi gracieuse.

C'est décidé après le repas j'irai faire un tour, me vider la tête. J'invite mes amies et voisines à venir me retrouver, cela fait du bien au moral... la mer est superbe, d'un bleu marine profond... jamais de la même couleur !... Un bateau vient se réfugier près de la côte... trop de houle !

Je rentre à la maison après avoir passé un moment délicieux avec mes amies sur la terrasse au soleil autour d'un thé vert aux algues et à la menthe et d'une crêpe à la sauce citronnée.

Il est près de dix-sept heures... je tiens le choc, légèrement moins épuisée qu'hier où j'ai dormi jusqu'à dix-neuf heures. Pourtant ce matin j'étais blanche comme un linge, mais maintenant c'est très courant.

Bizarre, tout à l'heure je me suis lavée les mains et mes doigts sont apparus livides... tout comme les mains de Maurice lorsqu'il est devenu grabataire et après son nouvel infarctus du 30 août et celui du 3 septembre 2017... je ne parle pas des incidents cardiaques qui ont suivis à l'hôpital de Douarnenez et celui de Quimper, également deux jours après son opération de sa prothèse totale de genou gauche, totalement inutile (acharnement térapeuthique caractérisé-pour un érysipèle et non un abcès), qui ne pouvait que l'enfoncer davantage. Car comment se remettre debout avec un Parkinson bien avancé (tremblant de tous son corps, en total déséquilibre sur ses jambes – hanches foutues, prothèse au genou gauche, genou droit en marmelade sans prothèse depuis 2002 car anesthésie générale devenue impossible !) acculé au dernier degré d'une insuffisance cardiaque et respiratoire qui lui faisait pisser l'eau par les jambes et l'abdomen et gonfler jusqu'à deux cent kilos sous l'effet des diurétiques (qui lui fatiguaient davantage le cœur, celui-ci produisant trois fois plus d'eau!)... où il ne pouvait plus se passer d'oxygène, ravagé aussi par un cancer de la prostate... oui, Maurice a trop souffert de maltraitances et d'acharnements thérapeutiques outanciers... comme sa double trépanation du cerveau début novembre 2014 à vif, sans anesthésie !... Et qui devait être reproduite dix jours plus tard, ce qu'il a refusé !... Que ces tortionnaires en fassent autant sur eux-mêmes, peut-être ainsi comprendront-ils une bonne fois ce que c'est que la douleur...

Oui, comment oublier un tel acharnement, comment oublier le martyr de mon amour durant trois ans, son alitement et ses quinze mois où grabataire il ne pouvait plus jamais se lever de son lit malgré la rage de sa volonté hors du commun... il ne pouvait plus se tourner d'un côté ou de l'autre, toujours couché sur le même point d'appui, ses douleurs intenables, sa souffrance psychologique de me voir en plus demeurer à son chevet nuit et jour, moi-même plongée dans une très grande souffrance avec l'avancée continue de ma maladie. Il avait peur de ce que j'allais devenir sans lui... il souhaitait mourir mais ne voulait pas me quitter, hanté par mes maux quotidiens. Il voyait de jour en jour mes mains s'abîmer, me voyait tomber au pied de son lit sans pouvoir me relever qu'aux prix d'efforts colossaux déployés après trois quarts d'heure de bataille à ramper comme une chenille jusqu'au fauteuil roulant.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, les toubibs nous fliquaient sur la prise de médicaments pendant deux ans et tous ces médecins glorieux l'ont encore laissés agoniser durant quinze jours... oui, nous avons souffert, trop souffert !

Alors comment oublier ses suppliques pour mourir et ses mots d'amour... jamais !

VOGUES LA OU TE MENERA TON RÊVE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la PAIX,...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche