Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 08:26

 

(le dimanche 17 mai 2020)

 

 Le 10 août 2019, déterminée je passe à l'acte, mon idée est précise.

Je ne veux pas subir ma fin de vie qui s'annonce insoutenable.

Je sais que je ne pourrais plus bouger, ni m'alimenter, que je vais mourir étouffée dans des douleurs accrues.

Ma maladie me fait vivre la dernière crise évolutive, dégénérative je le sais car depuis l'été 2017, cette crise m’enfonce tous les jours un peu plus dans la dépendance absolue. Je ne peux plus me laver, me changer, me coiffer, manger seule et taper sur mon ordinateur sans avoir recours à Ingrid mon auxiliaire de vie.

Or donc, j'avais il y a trois mois laissé macérer des feuilles et des fleurs de muguet, dans une petite bouteille d'eau et je l'avais planqué dans mon placard à vêtement dans ma chambre, veillant toujours à ce que personne ne s'en aperçoive.

En fauteuil roulant j'entre dans la chambre pour saisir le flacon et je l'emporte dans la cuisine. J'enfile une paille dans le goulot de la bouteille qui hélas tombe au fond de celle-ci. À mon grand désespoir, je ne parviens pas à saisir un verre dans l'égouttoir. C'est alors que j’aperçois une tasse sur la table et je tente de la remplir. Hélas la bouteille tombe de mes mains inertes, et je perds la moitié du contenu. Désespérée, j'abandonne et je bois avec les pires difficultés à la bouteille. Je mets ainsi trois heures trente à avaler cette boisson. Je comprends alors que ce que j'avais imaginé arrive, si je me rate, je ne pourrais plus jamais refaire ce geste. Je réalise cette tentative aujourd'hui à minuit sachant que je n'aurais pas la visite des aide-soignantes. De plus ma fille aînée va revenir de son congé et mon auxiliaire de vie sera là à neuf heures.

J'ai aussi laissé mes directives anticipées et ce jour-là un message recommandant éventuellement la présence du médecin, mais je ne veux pas d'appel aux pompiers, ni au SAMU, j'ai seulement demandé que l'on me laisse mourir. Finalement, je me couche dans mon fauteuil et doucement le sommeil m'emporte. Je me laisser glisser.

Au matin à neuf heures, je me réveille à l'instant où mon auxiliaire de vie arrive. Sur ma demande celle-ci appelle Evelyne, mon autre auxiliaire de vie afin que je puisse lui dire au-revoir.

Je suis prise de vomissements subis et d'insupportables douleurs à l'estomac. Ces maux atroces vont durer jusqu'à l’arrivée de ma fille Nathalie appelée en urgence par Ingrid.

Nous attendons ainsi une heure. Dans cette urgence ma fille aînée surgit. Mes filles décident d'appeler mon fils qui leur conseille de me conduire à l’hôpital contre mon gré. Nous attendons l'ambulance, mais les douleurs sont si aiguës que je fais contre mauvaise fortune bon cœur.

Les ambulanciers sont charmants, ils me font parler.

Me voici à l’hôpital conduite aux urgences, je serai placée presque immédiatement dans la salle de réanimation, où le médecin vient faire son enquête. Ma tension est de 21,1 et je n'ai plus de potassium. On me change de salle où l'on me fait avaler une ampoule de potassium, puis quatre gros cachets de Diffu-K (potassium), ce qui me tire d'un arrêt cardiaque.

Je dois hélas accepter mon sort. Je reste hospitalisée trois jours et je veux renter. La psychiatre me dit que « c'est ma vie, elle m’appartient », ce que j'apprécie vivement.

Je sors de l’hôpital dans l’après-midi, mais une fois rentrée, prise de douleurs atroces et de vomissements incessants, ma fille et moi décidons de rappeler l’ambulance qui me ramène derechef là d’où je viens. On me garde trois jours pour ensuite m'envoyer sur un hôpital le plus proche de mon domicile. Je vais y rester un mois où je constate un établissement très moderne, avec des installations agréables et efficaces, tels que le lit-bain dans une salle adaptée, un lève-personne suspendu au plafond, une douche à l'italienne dans la chambre, un bassin gonflable pour laver les cheveux dans le lit etc...

Le personnel compétent se trouve d'une humanité sans faille ce que apprécie ardemment. Cela me rappelle tristement, toute la bataille que j'ai du mener en Bretagne pour que Maurice n'aie pas à subir la maltraitance et l'acharnement thérapeutique. Cela nous a fait vivre trois années de cauchemars absolu.

Enfin après un mois, je quitte l’hôpital avec un traitement pour un ulcère duodénal.

Depuis les journées que je passe me prouvent, chaque jour, combien j'avais vu juste en ce qui concerne ma situation physique. Je suis à présent quadraplégique, bloquée dans mon fauteuil ou dans mon lit.

Je ne peux plus écrire ce qui occasionne chez moi la pire des frustrations. Moi, qui écrivais jour et nuit durant des années pour écrire plus de quarante livres dont dix-huit ont été édités.

Depuis, je vis les petits et grands bonheurs de la vie de famille avec mes enfants, malgré l'absence douloureuse de Maurice.

Je me console d'avoir la chance de vivre dans une maison de plain-pied, à la campagne avec un joli jardin, ce qui me permets de m'aérer, et de faire le tour de mes fleurs en fauteuil roulant électrique. J'ai pourtant beaucoup de mal à tourner les pages d'un livre ce qui occasionne de vives douleurs dans les épaules, les bras et les mains et me rends oisive dans le jardin où je contemple la nature. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Paule RENAUD 14/06/2020 04:06

Contente de vous lire à nouveau, et triste de votre situation...
Souvent, je pense à vous...

Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR 18/06/2020 15:38

Merci Paule, vous êtes formidable et je suis très heureuse que vous me suiviez dans mes écrits. Vous savez peut-être que je vends quelques uns de mes livres. Vous en trouverez la liste ici même et dans mon Facebook. Vous pouvez les acheter en m'écrivant sur Messenger où je vous donnerai les tarifs et où vous me communiquerez vos coordonnés. Je vous remercie encore.
Avec toutes mes bises,
Dana

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche