Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 15:53

 

  PAROLES DE SÉRÉNITÉ
"Vous trouverez en vous le repos"
   
   
  La sérénité ne peut être atteinte
que par un esprit désespéré,
il faut avoir beaucoup vécu
et aimer encore le monde.
 
Blaise Cendrars
   
 
   
  Si la sérénité résidait dans les plaisirs
du corps, nous dirions que les boeufs
atteignent la sérénité quand ils trouvent
du foin à brouter.
 
Héraclite
haut  
textes
bas  
 

Le ciel est par-dessus le toit ...

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu'on voit
Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.

- Qu'as-tu-fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu-fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

 
Paul Verlaine
haut  
textes
bas  
  Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige ...
Tout souvenir en moi luit comme un ostensoir !
 
Charles Baudelaire
haut  
textes
bas  
  Nous ne sommes jamais chez nous, nous sommes toujours au-delà.
La crainte, le désir, l'espérance nous élancent vers l'avenir,
et nous dérobent le sentiment et la considération de ce qui est,
pour nous amuser à ce qui sera, voire quand nous ne serons plus.

"Calamitosus est animus futuri anxius"
[Malheureux est l'esprit tourmenté de l'avenir.
Sénèque, Lettres à Lucilius, XCVIII].

Ce grand précepte est souvent allégué en Platon :
"Fais ton fait et te connais"
[Timée].

Chacun de ces deux membres enveloppe généralement tout notre devoir,
et semblablement enveloppe son compagnon.
Qui aurait à faire son fait, verrait que sa première leçon,
c'est connaître ce qu'il est et ce qui lui est propre.
Et qui se connaît, ne prend plus l'étranger fait pour le sien ;
s'aime et se cultive avant toute autre chose ;
refuse les occupations superflues et les pensées et propositions inutiles.

"Comme la folie, quand on lui octroiera ce qu'elle désire,ne sera pas contente,
aussi est la sagesse contente de ce qui est présent, ne se déplaît jamais de soi".
[Cicéro, Tusculanes, V, 18].
 
Michel de Montaigne
haut  
textes
bas  
 

Le royaume des cieux est l'impassibilité de l'âme,
accompagnée de la science vraie des êtres.

Huit sont en tout les pensées génériques qui comprennent toutes les pensées :
la première est celle de la gourmandise, puis vient celle de la fornication,
la troisième est celle de l'avarice, la quatrième celle de la tristesse,
la cinquième celle de la colère, la sixième celle de l'acédie,
la septième celle de la vaine gloire, la huitième celle de l'orgueil.
Que toutes ces pensées troublent l'âme ou ne la troublent pas,
cela ne dépend pas de nous ; mais qu'elles s'attardent ou ne s'attardent pas,
qu'elles déclenchent les passions ou ne les déclenchent pas,
voilà qui dépend de nous.

Si la colère et la haine font croître l'irascibilité,
la compassion et la douceur diminuent même celle qui existe.

 
Evagre le Pontique
   
 
   
  Si, avec un mental impur,
quelqu'un parle ou agit,
alors la douleur le suit
comme la route suit
le sabot du boeuf.

Si, avec un mental pur,
quelqu'un parle ou agit,
alors le bonheur le suit
comme l'ombre
qui jamais ne le quitte.
 
Le Bouddha
haut  
textes
bas  
  Comment prendre conscience de notre Etre essentiel ?
Il semble qu'on ne puisse y arriver qu'en procédant de façon négative,
en se posant toujours la question : "Est-ce que mon attitude présente,
est-ce que ma façon de vivre cette situation, est-ce que ma manière de m'adresser
et de répondre à cette personne est conforme à ce, qu'au fond,
l'Etre essentiel exige de moi ?"

Il est tout de même curieux que l'homme ait le don de sentir qu'il n'est pas "juste"
quand il n'agit pas en conformité avec l'Etre. Bien qu'il nous soit donné de vivre
à chaque instant une nouvelle situation qui ne peut se rapporter à aucune autre expérience passée, il y a en nous, à l'évidence, un modèle fondamental, une référence, le sentiment "qu'il nous faut agir ainsi". Ce sentiment est enraciné profondément,
il devrait nous guider dans toute situation, et tout manquement à son égard
devrait nous être perceptible, sensible, quand par exemple nous nous laissons aller, quand une situation purement corporelle l'emporte en nous, quand nous nous abandonnons à une fausse idée de nous-même, quand nous voulons paraître,
ou quand, dans une situation particulière, nous réagissons d'une manière telle qu'à l'évidence ce n'est pas notre Etre qui nous guide, mais notre petit moi existentiel.
 
Karlfried Graf Dûrckheim
haut  
textes
bas  
 

Un maître se promenait dans la montagne.
A son retour, un de ses disciples lui demanda :
"Maître, où êtes-vous allé vous promener ?
"Dans la montagne", répondit le maître.
Le disciple insista : "Mais quel chemin avez-vous pris, qu'avez-vous vu ?"
Le maître lui répondit :
"J'ai suivi l'odeur des fleurs et j'ai flâné selon les jeunes pousses."

Il faut se laisser guider par le dharma du Bouddha,
faire confiance aux herbes et aux fleurs qui poussent sans but,
sans égoïsme, naturellement, inconsciemment.
Cette réponse venait de la source de la sagesse.
la véritable sagesse doit être créée au-delà du savoir
et de la mémoire.

 
Taisen Deshimaru
haut  
textes
bas  
  J'ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l'herbe
ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune.
Je m'identifiais tellement au mode d'existence de ces choses tranquilles,
prétendues inertes, que j'arrivais à participer à leur calme béatitude.
 
George Sand
   
 
   
  Quand l'esprit est parfaitement calme,
il est comparable à l'eau tranquille d'un lac de montagne.
La première ride qui se forme sur l'eau est une émotion.

Qu'en advient-il ? Si l'être laisse cette ride, si légère soit-elle,
s'intensifier et devenir une vague, il sera lui-même englouti par elle.
L'émotion aveugle est alors maîtresse de la situation sans avoir,
en fait, aucune raison d'être.

Si cette émotion, alors qu'elle n'est qu'une ride sur l'eau, est volontairement
intériorisée, peu à peu, à cause même de son manque de consistance,
elle se désintégrera d'elle-même pour retourner d'où elle vient.
 
Shri Anirvan
haut  
textes
bas  
 
Une étrange clarté inonde notre âme
quand nous acceptons de bonne foi
notre néant dans un ordre quelconque.
 
William James
   
 
   
 

Il est souvent dit que le mental est la cause de la servitude
aussi bien que la cause de la liberté. Un mental purifié,
développé et maîtrisé devient un moyen d'émancipation
tandis qu'un mental non maîtrisé et indiscipliné s'avère être la cause
de la servitude - de même qu'un homme chevauchant une monture
est libre lorsque son cheval est maîtrisé alors qu'il se sent prisonnier
si son cheval galope d'une façon désordonnée.

la maîtrise de soi n'implique pas la suppression des sens et du mental ;
ceux-ci doivent être utilisés comme de bons serviteurs
mais ne doivent jamais devenir des maîtres dangereux.

la maîtrise de soi révèle cette capacité de l'âme grâce à laquelle le corps
est consciemment maîtrisé, et le mental et les sens retenus de se lancer
dans des actes que réprouverait la conscience. Ainsi un homme maître de lui
est un homme capable de détourner à volonté ses sens et son mental
de tout objet qu'il choisit et de les fixer partout où il estime
qu'il est convenable de le faire.

 
Chandra Swami
haut  
textes
bas  
 

"ERUDIT AUDITOIRE, ceux qui s'entraînent à la sérénité ne devraient pas,
dans leurs rapports avec les différents types d'homme, voir leurs défauts.
Ils devraient rester indifférents aux mérites ou aux démérites d'autrui, bons ou mauvais. Prendre cette attitude témoigne de la sérénité de la nature propre.

ERUDIT AUDITOIRE, il peut arriver qu'un homme non éclairé reste physiquement calme, mais dès qu'il ouvre la bouche, il critique les autres et parle de leurs mérites ou démérites, de leur habilité ou de leur faiblesse, de ce qu'ils ont de bon ou de mauvais et ainsi il dévie de la bonne voie. D'un autre côté, nous attacher à notre propre nature ou à la pureté, est une autre pierre d'achoppement sur le Sentier."

Une autre fois, le patriarche prêcha à l'assemblée comme suit :

"ERUDIT AUDITOIRE, qu'est-ce que la méditation ? Dans notre Ecole,
méditer signifie acquérir une liberté absolue, ne pas être troublé mentalement,
quelles que soient les circonstances extérieures, bonnes ou mauvaises.
Méditer signifie réaliser, intérieurement, la sérénité de notre propre nature.

ERUDIT AUDITOIRE, que sont la méditation et la concentration suprême ?
Etre en méditation signifie être libre de tout attachement envers les objets extérieurs
et la suprême concentration signifie conquérir la paix intérieure."

 
Houeï Neng
haut  
textes
bas  
 

Arrête, ou cours-tu donc, le ciel est en toi :
et chercher Dieu ailleurs,
c'est le manquer toujours.

Le Royaume de Dieu est en nous.
Si tu possèdes dès cette terre un royaume
en toi, pourquoi craindre de tomber
dans la pauvreté ?

L'esprit qui se dirige vers Dieu en tous temps
conçoit sans cesse en lui-même
la lumière éternelle.

 
Angelus Silesius
haut  
textes
bas  
  Entre le monde-esprit et le monde-matière, il est un sentier
que nous parcourons comme si nous étions engourdis par le sommeil.
Il soutient nos pas, mais nous n'avons pas conscience de sa force.
Et lors de notre éveil, nous découvrirons que nous portons dans nos vraies mains
les semences qu'il nous faudra soigneusement planter dans la bonne terre
de notre vie quotidienne pour qu'elles produisent nos bonnes actions
et nos plus belles paroles.

S'il n'y avait pas ce sentier entre nos vies et celles qui nous ont quittés,
il n'y aurait jamais eu parmi nous ni prophète, ni poète, ni génie.

Ne retournent à l'Eternité que ceux qui l'ont cherchée sur terre.
 
Khalil Gibran
haut  
textes
bas  
 

Tes jours sombres et courts comme les jours d'automne,
Déclinent comme l'ombre au penchant des coteaux ;
L'amitié te trahit, la pitié t'abandonne,
Et seule, tu descends le sentier des tombeaux.

Mais la nature est là qui t'invite et qui t'aime ;
Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours :
Quand tout change pour toi, la nature est la même,
Et le même soleil se lève sur tes jours.

De lumière et d'ombrage elle t'entoure encore :
Détache ton amour des faux biens que tu perds ;
Adore ici l'écho qu'adorait Pythagore,
Prête avec lui l'oreille aux célestes concerts.

Suis le jour dans le ciel, suis l'ombre sur la terre :
Dans les plaines de l'air vole avec l'aquilon ;
Avec le doux rayon de l'astre mystère,
Glisse à travers les bois dans l'ombre du vallon.

Dieu, pour le concevoir, a fait l'intelligence ;
Sous la nature enfin découvre son auteur !
Une voix à l'esprit parle dans son silence :
Qui n'a pas entendu cette voix dans son coeur ?

 
Alphonse de Lamartine
haut  
textes
bas  
 
La plus belle chose
que nous puissions éprouver
c'est le côté mystérieux de la vie.
C'est le sentiment profond
qui se trouve au berceau de l'art
et de la science véritable.
 
Albert Einstein
   
 
   
 

Les disciples lui disaient :
- Le Royaume, quand viendra-t-il ?
Jésus répondit :
- Ce n'est pas en le guettant qu'on le verra venir.
On ne dira pas :
Voici il est là, ou il est ici.
le Royaume du Père est répandu sur toute la terre,
et les hommes ne le voient pas.

 
Evangile de Thomas
haut  
textes
bas  
  L'Eternité

Elle et retrouvée.
Quoi ? L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.

Ame sentinelle,
Murmurons l'aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.

Des humains suffrages,
Des communs élans
Là tu te dégages
Et voles selon.

Puisque de vous seules,
Braises de satin,
Le Devoir s'exhale
Sans qu'on dise : enfin.

Là pas d'espérance,
Nul orietur.
Science avec patience,
Le supplice est sûr.

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.
 
Arthur Rimbaud
haut  
textes
bas  
 

La contemplation procure à l'homme l'unique faveur
qu'il sache mériter : suspendre la marche,
retenir l'impulsion qui l'astreint à obturer l'une après l'autre
les fissures ouvertes au mur de la nécessité et à parachever son oeuvre
en même temps qu'il clôt sa prison ;
(...) chance, vitale pour la vie, de se déprendre et qui consiste
- adieu sauvages ! adieu voyages !
- pendant les brefs intervalles où notre espèce supporte d'interrompre
son labeur de ruche, à saisir l'essence de ce qu'elle fut et continue d'être,
en deçà de la pensée et au-delà de la société ; dans la contemplation
d'un minéral plus beau que toutes nos oeuvres ; dans le parfum,
plus savant que nos livres, respiré au creux d'un lis ;
ou dans le clin d'oeil alourdi de patience, de sérénité et de pardon réciproque,
qu'une entente involontaire permet parfois d'échanger avec un chat.

 
Claude Lévi-Strauss
haut  
textes
bas  
  Ne veux pas qu'il arrive
ce que tu veux qu'il arrive,
mais veux qu'il arrive
ce qu'il arrive
et tu coulera des jours heureux.
 
Epictète
   
 
   
  Nous cherchons toujours à jeter un pont
entre ce qui est et ce qui devrait être ;
et par là donnons naissance à un état de contradiction
et de conflit où se perdent toutes nos énergies.
 
Krishnamurti
haut  
textes
bas  
 

Le roi indien Akbar avait tout en excès. Traditionnellement,
dans chaque cour royale, il y avait un sage.
Lui en avait neuf, dit la légende.

Un jour, brusquement, il s'adresse à eux dans la salle d'audience :
"Dites-mois donc qu'est-ce qui pourrait faire que, lorsque je suis dans la joie,
je ne sois pas emporté par la joie ?
Et lorsque je suis dans la tristesse, je ne sois pas emporté par la tristesse ?
Répondez-moi rapidement."

Les sages se regardent, se concertent, et disent au roi :
"Maharaj, confie-nous ta bague royale, nous te répondrons demain."

Surpris, le roi accepte.

Le lendemain, le plus jeune des sages, presque un enfant, s'avance vers lui et dit :
"J'ai la réponse : mais pour l'écouter il te faut quitter le trône et me laisser la place". Toujours surpris, mais déjà à demi courroucé, le roi accepte et se met en position d'entendre, d'un air sévère, la réponse à sa question.
Le jeune homme installé sur le trône tend alors la bague royale au roi en disant :
"Es-tu en ce moment dans la joie ou dans la tristesse ?"
"Non, répond le roi de plus en plus énervé, j'entre dans la colère et je sens qu'elle va m'emporter !"
"Alors regarde ta bague", dit le jeune sage en descendant du trône.
Et le roi découvre alors, gravée sur l'anneau, cette phrase :
"Même cela passe".

 
Conte indien
haut  
textes
bas  
 

L'expérience de la vie humaine sur une terre ne se déroule pas
aujourd'hui pour la première fois.
Elle s'est faite un million de fois déjà,
et ce long drame se répétera encore un million de fois.
Dans tout ce que nous sommes actuellement, dans nos rêves,
nos découvertes, nos réalisations rapides ou laborieuses,
nous profitons subconsciemment de l'expérience d'innombrables précurseurs
et nos labeurs porteront des fruits sur des planètes que nous ne connaissons pas,
dans des mondes encore incréés.

 
Sri Aurobindo
   
 
   
 

Oui, même si l'humanité est détruite,
si notre race est anéantie comme Sodome,
il suffit qu'il y ait ce beau soir sur la terre et les arbres illuminés ...

Ce qui l'anime est tout entier ici et ne peut jamais se perdre.
Après tout, qu'est-ce que l'humanité sinon une expansion de l'incompréhensible ?

 
D.H. Lawrence
haut  
textes
bas  
 

Marcher est aussi le Zen ...
Que l'on bouge ou que l'on soit immobile
Le corps demeure toujours en paix
Même si l'on se trouve face à une épée
L'esprit demeure tranquille

 
Taisen Deshimary
   
 
   
 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche