Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 09:59

13-AVRIL-2009-ANNIV-ET-PAQUES-104.jpg 

ARNOLD, MON PERE

Souvent, des images me reviennent.

Vingt huit ans, déjà

Et pourtant il me hante toujours,

Il est là.

Des odeurs de scierie me pénètrent

Les deux premières années de ma vie,

J’ai vécu près de lui

Dans son village d'Alsace, une maison

Près de la scierie où il travaille,

Mon père.

Il a des yeux bleus rieurs,

Un cœur tendre et bon,

Une bouche gourmande,

Et un flegme qui nous désarçonne,

Mon père.

 

J’ai quatre ans et il me tient la main,

Parmi les petits sapins de Parilly,

Il aime me faire rêver et imaginer ses forêts

Dans le Sundgau près de Bâle.

Souvent, nous partons en pique nique, avec lui,

Toute la famille réunie,

Entre les arbres du boulevard lyonnais,

Mon père.

Au bout de notre rue

Chantent les coquelicots

Et les soirs, la chaise retournée à l’envers,

Sur le trottoir de la rue,

Il capture les lucioles et le vol des hannetons,

Par des mots,

Il me conte des histoires de bêtes et de lune,

Mon père.

 

Une enfance malade, il me porte dans ses bras,

Il lave au savon noir, dans le baquet sur la planche,

Les liquettes, les chaussettes d’une marmaille

Qu’il étend sur la corde au soleil

Et repasse les vêtements de la semaine,

Il prépare les repas et les jours s’écoulent

Au rythme d’un travail acharné de doubles journées,

Mon père.

Pendant que je reste en chaise longue à bâiller

Car je ne peux rien faire seule,

Ni marcher, ni jouer, ni manger

Quand il y a, derrière, cinq bébés

Qui ont besoin de l’attention d’une mère,

D’un père.

Et attentionnés, ils le sont

En ces jours d’après guerre

Qu’il a faite durant cinq ans l’alsacien évadé

Pour ne pas supporter la honte d’être nazi

Le débarquement par le sud avec tous ses amis

Sénégalais, marocains, algériens,

Il était de ceux là, héros malgré eux,

Qui délivrèrent la France de son joug affreux,

Mon père.

Je me rappelle nos vacances dans le Sundgau

Nos promenades avec le saint Bernard,

Parmi ses montagnes,

Et nos balades sous les cerisiers,

Où tels des moineaux nous nous gavons

De leurs fruits mûrs avec délectation,

Et il orne mes oreilles

De ces cerises vermeilles

Quand revenus de nos escapades

Faisons bien rire grand père.

Comme j’aime ce pays, son village

Les cigognes sur les toits

Et dans les monts, l’écho de sa voix

Où il ioule une joyeuse tyrolienne,

Mon père.

Lorsqu’il m’apprend à dessiner

Des paysages de neige, des sapins

Reviennent les oasis qu’il a connus,

Autrefois dans cette guerre qui le hante,

Mon père.

Oui, je le revois souvent dans son jardin ouvrier

De Lyon La Mouche à Gerland

Cette parcelle de lui, de sa campagne,

De son Alsace, de sa terre

Qui lui collent aux semelles

Et qu’il aime et chérit tant

Comme ces légumes qu’il plante

Parmi ces roses qu’il greffe,

Lui le jardinier,

Mon père.

 

Je le revois aussi,

M’apportant mon petit déjeuner au lit,

Comme il est fier de me faire plaisir

De rendre heureuse sa grande fille,

Mon père.

Le cœur empli de fleurs et de bonté

Il a tout donné de lui,

Dans sa cabane, sous le figuier,

Il est tombé là parmi ceux là,

Les oiseaux et les chats,

Laissant encore derrière lui

Deux fils de quatorze et seize ans

Mon père.

Combattant et travailleur inlassable,

Amoureux de la terre,

De la vie, de ma mère,

Il n’a jamais démérité

Il était ce père,

Mon père.

**********************************************  

OFFRE MOI LE FLAMBEAU

Don du coeur

ouvrage de vie,

de tant de labeur

offre-moi le flambeau

et le transmettre mon tour.

Je m’en souviens encore, il y a cinq ans

de ta mort comme un printemps,

éclair foudroyant lorsque jaillit la vie.

Tu bêchais ce jour là,

ce douze février. Travailleur acharné

jusqu’au dernier jour, tu avais rempli ta journée.

Je me souviens de ma mère me rappelant 
                                                 les détails du matin.

Et le soir, rassemblés autour de ces clafoutis
              que tu avais préparés comme un ultime adieu,

alors seulement, je pleurais.

 

ADIEU          
            Quand la terre engourdie et gelée

            de l’hiver sale, mouillée de fumier

            se réveille doucement,

            et qu’il faut semer les grains de l’été

            tu t’es couché là,

            parmi ceux que tu aimes

            ils sont venus t’offrir leurs chants timides, leurs dons cachés

à pas menus tous  te caressaient une dernière fois  

la terre, les fleurs, les oiseaux et les chats.

 

 

*************************************************************************

 

[...]

 

LIVRET DE PROSE N° 4 / La Maison Hirondelle : Dana LANG, 1987 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche