Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 22:00

Aujourd'hui, je reprends mes carnets de voyages...

Après le pays basque français, nous nous engageons malgré quelques brèves hésitations dans le pays basque espagnol. A droite, l'autoroute sur des kilomètres surmonte l'océan, à gauche la montagne tombe en à-pic au-dessus de nous. Nous débouchons à San Sébastian vers quartorze heures trente. Nous découvrons la beauté de la ville toute offerte à l'océan avec de belles bâtisses et des bâtiments cossus dont l'architecture diffère de celle de notre pays. Dans le centre, Maurice s'engage sur une route à deux voies de circulation. De nombreux véhicules occupent ces deux couloirs, le trafic est dense. Il tourne sur un rond point tout en suivant sa trajectoire à gauche. A ce moment là, une automobiliste croyant pouvoir doubler ce camping car, un peu encombrant sans doute, s'engage de force et comme une folle sur ce passage à deux voies et se jette contre notre véhicule. Nous sommes anéantis et contrariés. Notre voyage commence bien et nous sommes écoeurés par cette conduite stupide. En pleine ville nous voici obligés de dresser un constat à l'amiable, évidemment l'occupante de la voiture cumule tous les tords. Au bout d'un moment la policia arrive pour gérer la situation. Fort heureusement, cela permet à cette "trompe la mort" de s'arrêter de râler. La policia lui démontre son erreur et se montre très sympathique envers nous. Bon, après une heure de perdue et de gêne pour tous nous reprenons la route, sans nous démonter pour autant mais très déçus tout de même car elle a embouti tout le coin arrière gauche et rayé profondément tout le côté de notre engin tout neuf. Il ne l'est plus. Les dommages dûs aux accidents à l'étranger sont réglés avec une très grande lenteur. Nous attendrons leurs remboursements par l'assurance adverse près d'un an et demi ! Attention danger ! Les gens roulent mal ici ! On a vu !

Nous voici engagés, à présent, sur une petite route côtière. Quel régal ! Quel panorama grandiose. Au milieu des montagnes nous surplombons l'océan pour mieux redescendre près des plages, puis remonter et descendre vers des ports de pêche pittoresques et de plus en plus beaux. Nous oublions presque notre déconvenue.

LEKEITO : Ce soir, nous avons fait le tour à pied de cette petite ville étagée, aux ruelles pavées et très étroites. Leur largeur  permettent seulement le passage de deux personnes. Les toits se frôlent. Les balcons de bois sombres et fleuris des hautes maisons laissent pendre une ribambelle de chemises, de draps et toute sorte de linge blanc ou coloré. Ce village si typique nous dépayse totalement. Les gens s'interpellent. Ils parlent fort et cela résonne, claque contre les murs blancs et rapprochés. Des gamins avec leurs sacs à dos sortant de l'école musardent encore. Ils ont dû drôlement traîner, l'horloge indique vingt heures.

(Photo prise à Lekeito : La fameuse parka du phare de la baleine, beaucoup trop grande, elle servira davantage à Maurice)

Ce soir, nous couchons à Leikeito en pays basque espagnol.
Nous ne nous arrêtons pas à ONDARROA, mais un spectacle tout aussi enchanteur s'offre à nous. La côte très découpée présente des refuges aux eaux piégées entre d'énormes rochers. Demain, nous tâcherons de prendre quelques photos furtives et de trouver une poste pour envoyer notre constat d'accident. Constat posté finalement à GERNIKA-LUMO ou BERMEO.



DES CRÉATEURS CONTRE LA BARBARIE

Les écrivains et la guerre d’Espagne

IL y a soixante ans, le 26 avril 1937, au cours de la guerre civile d’Espagne (1936-1939), la petite ville de Guernica, foyer des libertés basques, fut détruite par l’aviation franquiste. C’était la première fois, dans l’histoire militaire, qu’une agglomération civile était entièrement rasée par un bombardement aérien. Le monde entier en fut ému. Le peintre Pablo Picasso, bouleversé par ce meurtre de masse, réalisa dans les semaines qui suivirent la célèbre toile que l’on considère comme son chef-d’oeuvre et l’un des sommets de la peinture du XXe siècle. Mais ce furent surtout les écrivains, espagnols et étrangers, qui réagirent à cette tragédie, laquelle faisait suite à l’assassinat du poète Federico Garcia Lorca. De partout, les plus grands d’entre eux (ainsi que beaucoup de cinéastes) vinrent en Espagne, quelques-uns pour soutenir le fascisme, la plupart en solidarité avec la République et les libertés.




Quatre heures et demi du mat, les pêcheurs nous réveillent dans un bruit d'enfer. La flotille de pêche espagnole, petits et gros bateaux sur le même modèle bleus marine et blanc est amarrée à quai, une flotte européenne flambante et neuve. A marée haute, les uns après les autres s'éloignent. Nous les suivons du regard. L'atmosphère de ce réveil en Espagne dans les embruns matinaux se grave dans nos mémoires. Il fait bon 9° à 5 heures du matin dans ce petit port tassé sur lui-même. Incroyable ! A Capbreton, la température était tombée à -2° et la météo annonçait une très forte baisse avec des chutes de neige à basse altitude. 
Réveillés trop tôt, nous sommes repartis à huit heures. Nous avons quitté la Côte Basque en direction de BILBAO (BILBO) pour filer vers SANTANDER, deux grandes villes polluées, surpeuplées et lancées dans de vastes chantiers.

(Cartes postales de COMILLAS en Cantabria) 
LA CANTABRIA :
Le guide vert nous conseillait de nous arrêter à SANTILLANA DEL MAR, mais nous avons filé. Dommage il s'agissait d'un site remarquable, je crois que nous avons raté un beau coup d'oeil.
Je suis le co-pilote de Maurice et chargée de le guider dans les moindre recoins en étudiant la carte. Rôle que je rempli volontiers et sans problèmes d'autant que je ne conduis plus ayant des douleurs accentuées.
Nous nous arrêtons à Comillas pour déjeuner. Un joli point de vue se présente à nous. Une large baie s'ouvre sur l'océan mais ce n'est pas un port. Déjà, nous regrettons de ne pas avoir flâné plus longtemps dans LEITIKO.


Nous roulons jusqu'à SAN VINCENTE DE LA BARGUERA. Un panorama merveilleux et grandiose s'offre à nos yeux émerveillés. Soudain, nous ne regrettons plus rien. Une baie bleue et immense, un port de pêche, un parc ensoleillé planté de palmiers, des hautes montagnes, la douceur du temps nous séduisent et le paysage est si spectaculaire que j'ai envie de rester là. Nous décidons de faire halte. Maurice lance sa canne à pêche et je repense à notre journée. Les estuaires de BERMEO et GETXO furent impressionnants, inoubliables. Dommage le temps couvert et brouillasseux n'a pas permis de faire des photos. LAREDO aussi, en bord de mer, fut un spectacle grandiose avec sa cathédrâle sur un piton rocheux, lequel rocher s'ouvre en deux arches. Mes yeux en restent encore éblouis. Nous passerons la nuit, ici. 
(Carte postale de la porte des ASTURIES : SAN VINCENTE DE LA BARGUERA)


LA ISLA (14 décembre 2001 : 225 km) est un très joli petit village au bord de l'océan. Nous avons pris quatre photos des maisons typiques des Asturies (Pays celtique) mais, je m'aperçois de ma méprise, il s'agit de sèchoirs à grains. Entretemps, nous sommes allés jusqu'au MIRADOR DEL FITO, par une route en lacets jusqu'aux sommets.  Vue imprenable sur l'océan et le PICOS DA EUROPA, mais le soleil joue à cache-cache avec les nuages.  











(Silos à grains typiques de la Région des Asturies appelés "hérréos") Nous nous restaurons dans le charmant village de "LA ISLA".



 

  Nous partons vers LASTRES où je pense que nous coucherons...

à suivre...


COMMENTAIRES :

Isabelle a posté :

Te lire est un vrai plaisir, on a l'impression de voyager avec toi. 

  • Comme c'est agréable de te lire, on a l'impression de voyager avec toi.

 
Kajoline a posté :

Merci de nous faire partager votre periple avec ces photos et ton reciit
on s'y croirait mais bon la je suis chez moi !

Partager cet article

Repost 0
Published by LA VALLEE DE DANA (DANA LANG) - dans CARNETS BLEUS (mes voyages)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 57 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents