Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 16:02


(Photo : pittoresque Asturies)

LASTRES : accroché au flan d'une falaise comme un nid d'oisaeu se révèle très sympathique. Les vagues au fond de la baie sont féroces. Elles passent par-dessus le quai. Le port trop petit ne nous permet pas, hélas, de stationner. Dommage !
Dommage aussi, ces digues construitent en béton. Elles gâchent le paysage...

VILLAVICIOSA : Nous ne faisons que passer...
L'église Santa Maria est à remarquer.

AMANDI : Nous poussons la curiosité pour aller admirer la charmante église San Juan.

Nous en réalisons la photo, mais hélas, elle est fermée.



 
VALDEDIOS :
Nous faisons un détour pour VALDEDIOS.
Au fond d'un charmant petit vallon, dans les forêts d'eucaluptus, nous connaissons la surprise de découvrir la petite église

 

asthurienne de San Salvador. Mais est-ce bien là ?...Oui, pourtant...autour une ferme et deux hérréos servant de poulaillers à la maîtresse de ces lieux. je n'ai pas vu le monastère cistercien annoncé.

TAZONES : Impossible de s'arrêter. Dommage !

GIJON : Ville immense en pleine expansion, en plein chantier. D'un côté des usines le long de la rivière, un port. Puis de l'autre côté, une très belle ville ancienne.
A remarquer les immenses promenades pavées...on croirait marcher sur du marbre tant cela brille et...glisse. Maurice commence sérieusement à regretter son fauteuil, lui qui ne peut pas marcher longtemps ne profite pas de ces promenades et moi non plus par la même occasion. Mais, si nous l'avions je devrai le pousser et il déteste çà. Bref, c'est pas la joie...mais nous savons nous accomoder du pire...on fera avec...puisque nous pouvons circuler , nous admirons le paysage à bord de notre véhicule et les gens eux, peuvent flâner sur leurs deux jambes tout au long de ses baies immenses.
Il faut admirer sans modération les spectaculaires rias...c'est incroyablement beau...à vous couper le souffle. Magnifique ! 

 
LUANCO : Encore une baie où nous ne pouvons pas nous arrêter. Heureusement la vue sur les hauteurs est tellement époustouflante que cela nous console.

  CAP DE PENAS : Le vent, la froidure nous pénètrent. Nous nous sauvons, nous ne dormirons pas dans ce lieu, ce soir. La pointe du cap s'avance dans la mer mais cela n'égale pas la beauté de la Pointe du Raz. Le phare énorme ne ressemble en rien aux nôtres. Un petit bar trop éligné nous pousse à faire demi-tour. Le point de vue se trouve là-bas !
Tant pis, il est tard et il fait trop froid ! Brrrrr...
 

(Photo : SALINAS : Les espagnols champions du carrelage ! Nous sommes terriblement frustrés de ne pas pouvoir emprunter ces longues allées pour profiter de la vue et des embruns.)

SALINAS : A l'écart de la grande route, nous pénétrons au milieu d'immeubles assez cossus, assez beaux. Beaucoup de commerces se sont installés au bas de ces villégiatures.
Enfin, après plusieurs jours, nous réussissons à trouver une "paneteria" ouverte et accessible. Chic, nous aurons du pain ce soir ! (Il faut remarquer le coût de la vie en Espagne si peu chère, encore dans ces années et surtout le prix du carburant. Cela vaut la peine de visiter ce pays surprenant). Le pain ne semble pas être de première nécessité, ici. Maurice qui se débrouille fort bien avec les pesetas en achète cinq ! La réserve quoi !...nous voilà parés !
Quant à moi, je dois me dépatouiller avec la langue...je feuillette et consulte le dico, je fais des efforts pour retenir les formules de politesse, et puis zut, çà marche aussi très bien avec les mains et un joli sourire...Tiens, mais le serveur parle français!...bien la peine !...çà alors !...au fin fond des Asthuries ! A quoi bon se creuser les méninges ?...
Je retiens tout de même, qu'ici, un pudding n'est rien d'autre qu'un flan aux oeufs...
Enfin, ce soir, nous commandons français, un bon steack et des frites...la salade russe c'est de la macédoine au thon.
On arrive ici, sur 225 km.
(A suivre...au dessus)

COMMENTAIRES :

Luce a posté :

  • ça marche!enfin !!!!!!! depuis cet après-midi impossible de mettres un com, c'est ça internet!!! pas mal le coup du gars qui parlait français!!!!!!!!!!

---c'est vrai en espagne il y a beaucoup de carrelage!!!!!!!!!!même en france les maisons qui sont habitées par des espagnols ont les reconnais a ça! nos voisins ont du carrelage partout même la cour !!!!

  • c'est quand même tres pitoresque!!
  • ça me rappel ! ma fille Delphine , l'an dernier ils sont allés au groenland, elle commence a parler un anglais un peu a sa façon, alors que le serveur parlait super bien le français!!!!!!!la surprise!!!!pourtant c'etait perdu là-bas!!!

Dana répond : Oui, cela me surprend toujours. Même au fin fond de l'Ouzbékistan, perdus dans le Tadjikistan, j'ai rencontré des personnes qui parlaient français. Il n'y a que les français à ne pas bien manier une autre langue que la leur.  
---c'est quand même un beau pays l'espagne!!!!!!!!
Dana répond : Et là, ce n'est que le début...nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises ! 


 
Sur le rivage de le Golfe de Gascogne, Gijón présente une combinaison attrayante d'ambiance côtière, de patrimoine architectural et d'urbanisme moderne en bord de mer. Son port de plaisance évoque une histoire profondément liée à la mer.

Les constructions importantes de la ville trouvent leurs origines dans son passé de ville romaine, ou bien au moment de sa croissance à partir du XVIe siècle quand les Rois Catholiques décidèrent d'y implanter un port, ou encore dans l'élan donné à ses terres au siècle des Lumières par, notamment, Gaspar Melchor de Jovellanos.

Cimadevilla

La vieille ville de Gijón est formée par la colline de Santa Catalina et le quartier de pêcheurs de Cimadevilla. Ses premiers habitants élurent domicile sur cette colline et cet emplacement a été choisi à notre époque pour ancrer l'«Elogio del Horizonte», oeuvre monumentale du sculpteur basque Eduardo Chillida. De cet endroit, on savoure une vue imprenable sur le Golfe de Gascogne, la Costa Verde et Cimadevilla. Entre la plage de San Lorenzo et le port de plaisance, ses rues concentrent vestiges romains, manoirs nobles et maisons de pêcheurs.

Sur la Plaza Mayor, on peut contempler le bâtiment de l'Hôtel de Ville (XIXe s.), tandis que la plaza de Jovellanos abrite le Musée de Gijón Maison Natale de Jovellanos, politicien et écrivain de l'Illustration né dans cette ville. Cet édifice, du XVIe siècle, renferme des souvenirs, des peintures, des dessins et des sculptures de divers artistes. La chapelle de los Remedios, qui abrite son sépulcre est adossée à ce bâtiment.

Sur la plaza del Marqués, en direction du port de plaisance, se dresse le palais de Revillagigedo et la collégiale de San Juan Bautista, actuellement consacrés à des expositions d'art moderne. Le Musée Barloja, situé dans la calle de La Trinidad, s'incline pour la peinture et la sculpture contemporaines.

Dans le cadre du dénommé Campo Valdés se trouve le palais Valdés, construction du XVIe siècle qui fut en son temps Usine de Tabac, l'église San Pedro et les thermes. La présence romaine de la IVe Légion Macédonienne dans la ville transparaît dans cet hypocauste, salles où été produit l'air chaud pour les thermes, qui remonte aux premiers siècles de notre ère, ainsi que dans les vestiges découverts parmi les anciens remparts. La vue sur l'anse de Gijón et la longue plage de San Lorenzo couronnent le spectacle.

La ville moderne réserve un agencement rationaliste aux multiples places et espaces verts, comme les Jardins del Náutico, de Begoña ou de la Reina. Cela vaut la peine de flâner dans les commerces de la calle Corrida, les anciens cafés et cidreries du Paseo Begoña ou dans la calle Uría y Menéndez Valdés avant d'atteindre le Théâtre Jovellanos.

Partager cet article

Repost 0
Published by LA VALLEE DE DANA (DANA LANG) - dans CARNETS BLEUS (mes voyages)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 57 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents