Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:08

    548px-Vieux-chateau1[1]

Madame,

 

J’ai bien sûr pris connaissance avec une grande attention de l’article que vous m’avez transmis au sujet de l’agression inadmissible dont a été victime votre petit-fils.

Je souhaite d’abord vous faire savoir que je condamne sans nuance le comportement violent et lâche des individus qui l’ont attaqué. J’espère qu’il se remettra très vite de ses blessures physiques et morales et vous remercie d’ailleurs de lui transmettre mes très sincères vœux de prompt et complet rétablissement.

 

Quant au fond, votre interpellation appelle quelques nuances que je vous prie de bien vouloir prendre en considération.

 

En premier lieu, plutôt que de manifester votre dégout et votre révolte contre le Maire, le Conseil Municipal et les services d’ordre, je pense qu’il serait plus légitime de diriger votre ressentiment sur les auteurs des faits. Le courage consiste, en pareille situation, à qualifier de minables et méprisables des agresseurs si peu respectueux de la personne humaine.

Rien ne sert, me semble-t-il, de faire porter le poids d’actes ignobles sur des institutions ou des personnes qui n’en sont pas la cause.

 

Concernant ensuite le rôle de la commune, je me vois contraint de démentir vos propos. Neuville-Sur-Saône, plus que beaucoup de cités de même taille, déploie une action de prévention de la délinquance très importante et en plusieurs directions. Nous réalisons notamment en coopération avec la gendarmerie des actions efficaces dans le cadre du CLS et travaillons avec tous les partenaires sociaux pour tenter de lutter contre tous les phénomènes de violence… Bien sûr, l’effort n’est jamais suffisant et, j’en ai conscience, les résultats sont toujours perfectibles.

 

Il faut aussi déplorer que sur un pareil événement personne ne soit venu à l’aide votre petit-fils. L’indifférence banale me paraît aussi devoir être plus stigmatisée que le rôle de la commune ou de ses représentants.

 

Enfin, pour que l’action pénale permettant la recherche et la poursuite des auteurs de faits puisse débuter, je me permets de vous rappeler qu’il convient de déposer sans délai plainte à la Gendarmerie. Il s’agit de l’acte premier de déclenchement de toute procédure.

 

Cela étant, ma conception de la mission de Maire autant que ma sensibilité d’homme, me placent à vos côtés pour déplorer l’avènement de pareils drames et rechercher tout moyen pour « faire barrage coûte que coûte à cette escalade dangereuse ».

 

 

Croyez que je m’emploie au quotidien avec les moyens à faire cesser ces comportements lamentables.

 

Je suis évidemment à votre disposition pour évoquer cette affaire avec vous si vous le souhaitez.

 

Je vous prie d’accepter, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Le Maire,

Jean-Claude OLLIVIER.

 

MA REPONSE :

Monsieur le Maire,
Je vous remercie de votre réponse et j'adhère totalement à vos propos.
Cependant, mon petit-fils a été victime, il y a deux ans, il avait alors seize ans, d'une agression dans le bus. Il revenait de son collège et avait deux écouteurs sur les oreilles quant un individu a surgit devant lui et lui a cassé le nez, comme çà, gratuitement.
Ma fille qui élève et assume seule avec courage, dignité et une force morale exemplaire trois enfants dont l'aînée est adulte, maintenant, a vu le médecin. Puis, elle est allée à la police pour porter plainte contre X. On lui a répondu :
---Madame que voulez-vous que l'on fasse ? Comment voulez-vous que l'on le retrouve ?
Et, malheureusement, Monsieur le Maire, force est de constater que la police réagit ainsi, chaque fois, dans les situations de violence. Nous-mêmes, mon époux et moi-même en situation de handicap, deux fauteuils roulants lourds, alors que nous prenions réception d'appareillages orthopédiques, avons été agressés par des mineurs guidés par un dur, nous sommes allés à la police et on nous a répondu :
---Lorsque l'on est handicapé, on reste à la maison.
Lors d'un premier mariage, j'ai vécu trois ans de violences d'une sauvagerie inouïe. Alors qu'il m'avait envoyé 5 fois à l'hôpital et que je l'avais quitté, j'ai sur cette période porté plainte cinquante fois contre lui. En danger de mort, moi-même et mes trois enfants, j'ai dû lutter contre cette police fermée aux droits des victimes et c'est un commissaire de police qui m'a aidée enfin sur l'intervention d'une amie. J'étais arrivée à bout de toute résistance morale et physique. Il était temps !
Comment voulez-vous, dans ces conditions que l'on puisse agir. Moi, je tire les conclusions que la police ne fait pas du tout ce pour quoi elle est payée et qu'il faut toujours la contraindre dans ces cas là. La police est envoyée plus facilement sur les routes pour raquetter les conducteurs pour des délits mineurs que pour des agressions sauvages dans les rues de nos villes. Cela rapporte davantage à l'Etat.
Ma fille qui, actuellement, termine une troisième année d'études d'éducatrice spécialisée se trouve débordée de tâches qu'elle assume le mieux possible. En plus de mener souvent sa fille de huit ans et demi en orthophonie, elle doit à présent, conduire son fils âgé de presque dix huit ans (le 13 août) à Neuville sur Saône, où il profite de ses vacances scolaires pour passer son permis de conduire. Ce jour là, entre son coiffeur et l'auto école, il a été tabassé sauvagement puis s'est rendu chez des amis pour faire leur jardin. Ils ont constaté avec effroi son état lamentable.
J'ai vu mon petit fils, hier. Sa maman l'a bien soigné. Il conserve encore la trace de deux beaux coquards autour des yeux, mais je l'ai trouvé atteint psychologiquement. Je suis très touchée de cet état de fait, très grave.
Ma fille et ma petite fille de vingt ans m'ont paru bien accablées mais fortes. Malgré mes suppliques de se rendre à la police, ma fille ne veut perdre son temps précieux à être encore confrontée à ce genre de théorie où l'on ne peut rien faire.
Imaginez, dès lors, comment une population agressée et renvoyée à ses foyers peut réagir ? Comment voulez-vous dans ces conditions qu'un parti aussi méprisable et odieux que le FRONT NATIONAL ne profite pas de tels résultats. Tout est fait pour y arriver, non ?
Voilà, ici, exposé en quelques mots, nos soucis et notre choc. Que devons-nous faire pour être réellement entendus de la Police. Dois-je, une fois encore écrire au Procureur de la République ou au Président Nicolas Sarkozy, ce qui ne sera qu'une lettre morte abandonnée dans un coin sans que rien n'aboutisse, une fois de plus ? Je me le demande. Ma famille quant à elle renonce à obtenir quoique ce soit qui ressemble à de la justice dans ce pays.
Je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués et toutes mes sincères salutations.
                                        Dana LANG

Partager cet article

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans COURRIER AUX LECTEURS ET AUDITEURS
commenter cet article

commentaires

SYLVIE 07/05/2011 07:02



Bonjour Dana et Momo,
Je vous remercie de nous donner de vos nouvelles. Nous pensons bien à vous ; c'est une chance d'avoir eu ce rdv un peu plus tôt, ce n'était pas un luxe! ...
Brefff, espèrons que les résultats ne seront pas trop décevants pour Momo.
J'ai appris l'agression encore de votre petit-fils et ça me révolte. Nous avons connu ça pour Alexis et l'affaire a été classée au tribunal mais j'ai fais en sorte de rencontrer la juge et la
procureur par l'intermédiaire de l'association des victimes et aussi par notre député Arnaud Montebourg (qui a le bras plus long que nous...ça sert). Mais il a fallu que nous fassions suivre
Alexis par une pédopsychiatre au CMP (gratuit) et il va bien... Il se défend maintenant même de trop parfois si on le cherche! Je suis obligée de lui dire de faire l'ignorant, bref... Il a changé
!
Mais c'est vrai que tout ça est révoltant et je suis de l'avis de Dana pour sa réponse au maire!
Gros bisous à vous de nous 3 et Bonne fin de journée!



Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 57 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 57 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents