Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 15:13

PUB COUV LSDV-copie-1

 A propos des SANGLOTS DU VENT : 

 

APA Association pour l’autobiographie

Françoise LOTT

Madame,

          Votre manuscrit est parvenu dans notre groupe de lecture à Aix-en-Provence et c’est moi qui ai eu le plaisir de le lire. Je suis fascinée par votre vitalité, et par toutes les facettes de votre existence : petite fille aimée mais malade, jeune femme aimante, mère de famille, puis femme battue, femme reprenant sa liberté; et contruisant, pendant tout ce temps, sans s’arrêter un instant, sa vie professionnelle, en ayant conscience de sa vocation; réussissant sa maison, son métier, un second mariage… On dit que les chats ont sept vies, il doit y avoir un chat parmi vos ancêtres (je plaisante…)

          Je joins à ma lettre “l’Echo“ que j’ai rédigé, qui ne contient pas toutes les facettes de votre autobiographie, mais que j’espère fidèle à l’essentiel. Avec votre accord, il paraîtra dans le prochain Garde Mémoire, en 2013 sans doute, le Garde-mémoire 2012 étant peut-être complet maintenant.

          Je vous adresse, Madame, l’expression de mon admiration et de mes meilleurs sentiments.

 

1946

Dana Lang, Les Sanglots du Vent, 242 p. [APA 3199]

          La narratrice pense que, sur son berceau, en 1946, se sont penchées douze fées et une sorcière. Assurément, dans sa vie mouvementée, et les fées et les sorcières ont bien été en permanence omniprésentes.

          Bonheur d’avoir un père qui a été vaillant pendant la guerre : il a fui son Alsace natale envahie pour s’engager, passer en Algérie et remonter avec l’armée française de Toulon à Strasbourg et l’Allemagne. Bonheurs fugitifs de pouvoir quitter un logement trop exigu pour aller pique-niquer avec ses cinq frères et soeurs dans les environs de Lyon. Bonheur jamais déçu de découvrir le plaisir de la lecture.

          Mais en revanche, que d’épreuves traverse Dana dès sa jeunesse ! Elle a sept ans quand on diagnostique chez elle une “ maladie neuromusculaire, démyélinisante et dégénérative“. Elle doit rester longuement hospitalisée; pendant deux ans, elle ne peut “ni marcher, ni se nourrir seule, ni écrire“. Les conditions de vie de la trop nombreuse famille ne sont pas bonnes : d’un logement trop étroit dans un quartier populaire de Lyon, ils sont relogés dans une “cité de transit“ sans aucun confort. Pas de salle de bains mais des punaises et des cafards. Son père qui travaille aux hauts-fourneaux le jour, et livre du charbon le soir, est atteint de silicose. Il meurt en se rendant en vélo au grand jardin ouvrier qu’il cultive. Dana quitte alors le collège pour entrer dans un atelier de peinture sur soierie et, parallèlement, suit des cours du soir aux Beaux-Arts.

          Les passages de l’ombre à la lumière vont ainsi se chevaucher toute la vie de la narratrice. Elle se marie selon son coeur, se retrouve mère de trois enfants en quelques années, mais la paye de son mari ne suffit pas toujours, et quand il part faire un stage professionnel “les enfants et moi ne mangeons pas à notre faim[…]La mairie de Vénissieux me fait observer que nous sommes la famille la plus pauvre de la ville. A nouveau, elle doit être hospitalisée, opérée, alitée. Puis son mari se met à boire, à l’injurier, à la frapper. Les “deux litres de whisky“ qu’il absorbe chaque jour le plongent dans des comas éthyliques dont il sort ivre de violence. “Les coups pleuvent, durs, brutaux, inattendus, violents“. Elle ne part pas, sans doute parce que ses enfants et sa maison sont ses seuls biens. Mais après trois ans de violence et gravement blessée, elle finit par le quitter où pendant un an encore, elle devra être hospitalisée cinq fois pour les blessures qu'il lui inflige. La police se contente d’enregistrer les plaintes. Enfin, un commissaire de police organise un “constat de flagrant délit“ et elle peut divorcer.

          Or, pendant ces quinze années de galère, elle a demandé et obtenu une place d’employée dans les écoles, elle a préparé un diplôme de bibliothécaire et est entrée à la bibliothèque jeunesse de Vénissieux. Elle passe le permis poids lourd et conduit pendant six ans le bibliobus de sa commune. Militante communiste, son activité est remarquée et elle est invitée à participer à un voyage en URSS, Moscou, Samarkand : un rêve !

          La voici seule avec ses enfants adolescents. En camping avec eux, en vacances, elle écrit : “Comme en écho à ma souffrance, j’entends les sanglots du vent“. D’où le titre à cette autobiographie. Elle travaille toujours, déménage, rêve de s’installer en pleine campagne et d’y organiser un “Centre de Contes“. Elle y parvient. Elle achète une petite maison entre forêt et village. Beaucoup de travail de restauration et peu d’argent. Elle se passera d’électricité et de chauffage pendant quatre ans. Et elle vit huit ans seule dans des conditions toujours très difficiles.

          Puis, elle se décide de chercher l’âme sœur. Après quatre tentatives désolantes, elle rencontre Maurice, et ils s’entendent pour construire à deux, une vie harmonieuse. Mariage, visite en Alsace, en Bretagne, où ils soignent pendant deux mois les oiseaux empoisonnés par le mazout de l’Erika. Lui améliore la maison, elle écrit des contes. Mais la maladie la rattrape et ils luttent avec une énergie incroyable. On pourrait énumérer les souffrances, les opérations, les diagnostics de plus en plus sombres qui s’abattent sur eux ; on retient que, malgré la nécessité où ils sont maintenant de se déplacer tous les deux en fauteuils roulants, elle écrit, conte, participe à des récitals, trouve des illustratrices, un éditeur, tandis que lui l’accompagne partout et fait la promotion de l’œuvre de sa femme auprès des distributeurs.

          Un autre titre pourrait convenir à cet étonnant témoignage : La Rage de Vivre…

          Françoise LOTT, le 2 février 2012

 

 

A propos de la trilogie :

 

«Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes »

 

Vous avez une imagination prodigieuse ! J’ai eu un peu de mal à suivre, mais bravo !

Michel COUROT (Relecteur)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche