Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 09:53
  
  
 
 
 
 
  
 
 
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans ECOLOGIE
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 12:48
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans CINEMA ACTUALITES
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 09:41

jardin-22-mai-2011-005.JPGjardin-22-mai-2011-002.JPG

 

jardin-22-mai-2011-006.JPGjardin 22 mai 2011 030

 

jardin-22-mai-2011-032.JPGjardin-22-mai-2011-020.JPG

 

jardin-22-mai-2011-021.JPGjardin-22-mai-2011-014.JPG

 

jardin-22-mai-2011-017.JPGjardin-22-mai-2011-034.JPG

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans LES 1001 MERVEILLES DE MON JARDIN ENCHANTE
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 10:13
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans FANTASTIQUE - VIDEOS
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:13

011 

Bonjour à tous,

Les vingt troisièmes BOENNALES DU LIVRE à Boën viennent de s'achever.

Ce fut une remarquable réussite en tous points, l'accueil, la restauration, la grosse fréquentation du public (qui n'a pas boudé son plaisir) dûe, pour une bonne part, à la pérennité dans le temps, de ce salon et de la publicité qui en est faite. La gentillesse et la sympathie des responsables ont accompagné cet événement tel un rayon de soleil chaleureux quand dehors, soufflait un petit vent aigrelet. Sur la grande place, un massif gigantesque de fleurs, s'étalait aux yeux de tous. Des plants de toutes sortes, géraniums, surfunias, tabacs colorés et autres potées attendaient les clients, jardiniers aux mains vertes. Des attractions de rue animaient le site et des percussions résonnaient jusque dans la salle où s'installaient environ quarante cinq auteurs. Un monde fou, fou, fou entrait et s'approvisionnait de nourriture pour l'esprit. Malheureusement, pour cette fois, j'avais oublié mon appareil photos.

Les enfants étaient nombreux. Beaucoup de visiteurs se sont attardés autour de notre stand. Tous ont craqué sur la beauté de nos livres de par leur qualité et les remarquables illustrations d'Assrélam. Comme à chaque fois, beaucoup de petits crevaient d'envie de pouvoir en emporter un. J'ai rencontré mes fans avec un énorme plaisir. Certaines rencontres émouvantes m'ont émues et touchées, durablement. Les échanges avec ce public passionné ont été fructueux et plein de promesses.

Je veux remercier, ici, tous ceux et toutes celles que mes livres enchantent. Je veux leur dire, encore une fois, que "Les Sanglots du Vent" roman autobiographique et "Docteurs vous m'avez tué !" témoignage vécu, tant attendus, sortiront bientôt et je vous avertirai de leur parution, aussitôt. Les collections de contes avancent bien. Le travail se poursuit assidûment.

Notre prochain Salon du Livre se déroulera le 28 mai à ANNONAY en Ardèche .

Bien à vous.

Dana LANG

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans FESTIVALS SALONS MANIFESTATIONS
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 22:02

   GRACIEUX animations st vincent de reins 091 

Le 7 mai 2011, aura lieu de 13H 30 jusqu'à 19 heures, la prmière fête des enfants au Lac des Sapins "LacAmoa".

   Nous y serons avec nos contes aux illustrations fantastiques. 

   Si, comme tous les enfants et leurs parents qui nous rencontrent, vous souhaitez les acquérir, venez nous rejoindre sur le côté digue au bâtiment de l'Europe, nous vous accueillerons avec des surprises...

   Dana LANG

VISITEZ NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE :

www.alafontaineauxfees.site-fr.fr 

 

animations-st-vincent-de-reins-090.JPGanimations st vincent de reins 085

animations-st-vincent-de-reins-083-copie-2.JPGanimations st vincent de reins 086          

 

 

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans FESTIVALS SALONS MANIFESTATIONS
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 21:47

PETIT PRINCE DES ETOILES  animations st vincent de reins 074

     Aujourd'hui, de 16 à 18 heures, le Centre Aéré Arc-en-Ciel, nous a reçu dans ses locaux après une animation autour des arts, sculpture, peinture, images...

           Les enfants ont pu participer à cette découverte avec la présence de divers artistes venus présenter, expliquer leur travail et ils ont fait participer les plus jeunes sur ces thèmes.

          C'est ainsi, qu'hier, Assrélam a animé deux heures autour de ses illustrations. Les petits ont été très inspirés par nos albums et ils ont rendu des dessins très évocateurs.

         Aujourd'hui, de 16 à 18 heures, les parents accompagnés de leurs enfants ont pu apprécier les collages, sculptures et images de leurs enfants et s'intéresser à nos oeuvres avec attention.

        Enfin, tous sont repartis émerveillés par leurs rencontres féériques avec marque-pages, cartes et livres.

        A refaire...

   Dana LANG

 

animations st vincent de reins 077animations st vincent de reins 078

 

animations st vincent de reins 073animations st vincent de reins 079

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans RENDEZ-VOUS DEDICACES
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:35

1ER-JUILLET-2009-029.jpg

          Compte tenu des soucis de santé de Maurice, nous avions obtenu en mars, un rendez-vous en urgence  pour le 20 mai 2011, mais devant l'aggravation de l'état de sa jambe, celui-ci a été avancé au 3 mai. Il était grand temps. 

       Nous nous sommes rendus, hier, auprès du Professeur N. à l'Hôpital Edouard Herriot.

          Nous sommes arrivés tôt, pour une visite à 12 h 45. Le professeur l'a consulté très attentivement puis, Maurice a dû passer aux analyses de sang et d'urine. Les infirmières ont tiré 27 fioles pour 30 analyses.

      Avec çà, nous devrions être fixés !

         Vers 15 heures, nous sommes allés déjeuner, puis nous avons regagné la voiture dans nos fauteuils roulants. 

      Nous en avons profité pour rendre visite à ma fille et à nos petits-enfants.

         Nous attendons les résultats avec impatience, d'autant que Momo souffre toujours autant accompagné d'une forte fièvre à combattre chaque jour. Son pouls et sa tension sont bas.

Dana

 

 

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans DOCTEURS - VOUS M'AVEZ TUE !
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:08

    548px-Vieux-chateau1[1]

Madame,

 

J’ai bien sûr pris connaissance avec une grande attention de l’article que vous m’avez transmis au sujet de l’agression inadmissible dont a été victime votre petit-fils.

Je souhaite d’abord vous faire savoir que je condamne sans nuance le comportement violent et lâche des individus qui l’ont attaqué. J’espère qu’il se remettra très vite de ses blessures physiques et morales et vous remercie d’ailleurs de lui transmettre mes très sincères vœux de prompt et complet rétablissement.

 

Quant au fond, votre interpellation appelle quelques nuances que je vous prie de bien vouloir prendre en considération.

 

En premier lieu, plutôt que de manifester votre dégout et votre révolte contre le Maire, le Conseil Municipal et les services d’ordre, je pense qu’il serait plus légitime de diriger votre ressentiment sur les auteurs des faits. Le courage consiste, en pareille situation, à qualifier de minables et méprisables des agresseurs si peu respectueux de la personne humaine.

Rien ne sert, me semble-t-il, de faire porter le poids d’actes ignobles sur des institutions ou des personnes qui n’en sont pas la cause.

 

Concernant ensuite le rôle de la commune, je me vois contraint de démentir vos propos. Neuville-Sur-Saône, plus que beaucoup de cités de même taille, déploie une action de prévention de la délinquance très importante et en plusieurs directions. Nous réalisons notamment en coopération avec la gendarmerie des actions efficaces dans le cadre du CLS et travaillons avec tous les partenaires sociaux pour tenter de lutter contre tous les phénomènes de violence… Bien sûr, l’effort n’est jamais suffisant et, j’en ai conscience, les résultats sont toujours perfectibles.

 

Il faut aussi déplorer que sur un pareil événement personne ne soit venu à l’aide votre petit-fils. L’indifférence banale me paraît aussi devoir être plus stigmatisée que le rôle de la commune ou de ses représentants.

 

Enfin, pour que l’action pénale permettant la recherche et la poursuite des auteurs de faits puisse débuter, je me permets de vous rappeler qu’il convient de déposer sans délai plainte à la Gendarmerie. Il s’agit de l’acte premier de déclenchement de toute procédure.

 

Cela étant, ma conception de la mission de Maire autant que ma sensibilité d’homme, me placent à vos côtés pour déplorer l’avènement de pareils drames et rechercher tout moyen pour « faire barrage coûte que coûte à cette escalade dangereuse ».

 

 

Croyez que je m’emploie au quotidien avec les moyens à faire cesser ces comportements lamentables.

 

Je suis évidemment à votre disposition pour évoquer cette affaire avec vous si vous le souhaitez.

 

Je vous prie d’accepter, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Le Maire,

Jean-Claude OLLIVIER.

 

MA REPONSE :

Monsieur le Maire,
Je vous remercie de votre réponse et j'adhère totalement à vos propos.
Cependant, mon petit-fils a été victime, il y a deux ans, il avait alors seize ans, d'une agression dans le bus. Il revenait de son collège et avait deux écouteurs sur les oreilles quant un individu a surgit devant lui et lui a cassé le nez, comme çà, gratuitement.
Ma fille qui élève et assume seule avec courage, dignité et une force morale exemplaire trois enfants dont l'aînée est adulte, maintenant, a vu le médecin. Puis, elle est allée à la police pour porter plainte contre X. On lui a répondu :
---Madame que voulez-vous que l'on fasse ? Comment voulez-vous que l'on le retrouve ?
Et, malheureusement, Monsieur le Maire, force est de constater que la police réagit ainsi, chaque fois, dans les situations de violence. Nous-mêmes, mon époux et moi-même en situation de handicap, deux fauteuils roulants lourds, alors que nous prenions réception d'appareillages orthopédiques, avons été agressés par des mineurs guidés par un dur, nous sommes allés à la police et on nous a répondu :
---Lorsque l'on est handicapé, on reste à la maison.
Lors d'un premier mariage, j'ai vécu trois ans de violences d'une sauvagerie inouïe. Alors qu'il m'avait envoyé 5 fois à l'hôpital et que je l'avais quitté, j'ai sur cette période porté plainte cinquante fois contre lui. En danger de mort, moi-même et mes trois enfants, j'ai dû lutter contre cette police fermée aux droits des victimes et c'est un commissaire de police qui m'a aidée enfin sur l'intervention d'une amie. J'étais arrivée à bout de toute résistance morale et physique. Il était temps !
Comment voulez-vous, dans ces conditions que l'on puisse agir. Moi, je tire les conclusions que la police ne fait pas du tout ce pour quoi elle est payée et qu'il faut toujours la contraindre dans ces cas là. La police est envoyée plus facilement sur les routes pour raquetter les conducteurs pour des délits mineurs que pour des agressions sauvages dans les rues de nos villes. Cela rapporte davantage à l'Etat.
Ma fille qui, actuellement, termine une troisième année d'études d'éducatrice spécialisée se trouve débordée de tâches qu'elle assume le mieux possible. En plus de mener souvent sa fille de huit ans et demi en orthophonie, elle doit à présent, conduire son fils âgé de presque dix huit ans (le 13 août) à Neuville sur Saône, où il profite de ses vacances scolaires pour passer son permis de conduire. Ce jour là, entre son coiffeur et l'auto école, il a été tabassé sauvagement puis s'est rendu chez des amis pour faire leur jardin. Ils ont constaté avec effroi son état lamentable.
J'ai vu mon petit fils, hier. Sa maman l'a bien soigné. Il conserve encore la trace de deux beaux coquards autour des yeux, mais je l'ai trouvé atteint psychologiquement. Je suis très touchée de cet état de fait, très grave.
Ma fille et ma petite fille de vingt ans m'ont paru bien accablées mais fortes. Malgré mes suppliques de se rendre à la police, ma fille ne veut perdre son temps précieux à être encore confrontée à ce genre de théorie où l'on ne peut rien faire.
Imaginez, dès lors, comment une population agressée et renvoyée à ses foyers peut réagir ? Comment voulez-vous dans ces conditions qu'un parti aussi méprisable et odieux que le FRONT NATIONAL ne profite pas de tels résultats. Tout est fait pour y arriver, non ?
Voilà, ici, exposé en quelques mots, nos soucis et notre choc. Que devons-nous faire pour être réellement entendus de la Police. Dois-je, une fois encore écrire au Procureur de la République ou au Président Nicolas Sarkozy, ce qui ne sera qu'une lettre morte abandonnée dans un coin sans que rien n'aboutisse, une fois de plus ? Je me le demande. Ma famille quant à elle renonce à obtenir quoique ce soit qui ressemble à de la justice dans ce pays.
Je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués et toutes mes sincères salutations.
                                        Dana LANG

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans COURRIER AUX LECTEURS ET AUDITEURS
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 11:33

 

Comment se peut-il que dans une ville comme Neuville sur Saône (69), des voyous d'une lâcheté lamentable puisse attaquer un jeune garçon de dix sept et demi qui se rendait, le 26 avril 2011, à une leçon du permis de conduire et chez le coiffeur en scooter...sans doute pour le lui voler ?

Comment se peut-il que ce jeune garçon doux,

pacifique, serviable, courageux, d'une grande bonté et d'une très haute valeur morale puisse ainsi être, bien qu'il ait tenté de se défendre, jeté à terre puis labouré de coups, battu, griffé et dans une volonté d'étranglement subi un choc à la tête, deux yeux méchamment pochés, un coup violent sur un genou déjà blessé et autres blessures sans que la population n'y ait rien vu, sans qu'un seul portable n'ait envoyé un appel au secours (anonyme) à la police qui aurait, ainsi, pu prendre ces loubards sur le fait et les arrêter (car nous avons le devoir de contraindre la police à faire son métier !) ? ? ?

On peut se demander aussi que faisait la Police municipale ? Comment le Maire et le Conseil Municipal peuvent-ils faire preuve d'autant de laxisme ? Comment les gens de passage peuvent-ils voir tabasser dans cette violence sauvage, sous leurs yeux, une victime innocente, visiblement en grand danger...attend-t-elle que la prochaine fois ce soit un couteau qui donne la mort sous ses yeux, là dans la rue...et ensuite...viendra-t-elle, aussi, porter des fleurs et offrir des larmes de crocodiles à la famille endeuillée ?

Comment, dès lors, porter plainte quand la police, pour ne pas faire son boulot, range une victime dans le camp des coupables, comme elle le fait si souvent? Ou bien dit qu'elle ne peut rien faire ? Tous les prétextes lui sont bon pour éviter de faire ce pour quoi elle est payée, elle préfère verbaliser les contrevenants ! Il faut dans tous les cas d'agressions obliger la police à se déplacer pour faire un constat ou mieux encore un flagrant délit, il faut faire barrage coûte que coûte à cette escalade dangereuse.

C'est ainsi que notre lâcheté, à tous, autorise la place à la terreur, c'est ainsi que la violence tient le haut du pavé et nous tient tête. La violence aveugle règne dans la rue, mais c'est nous qui l'encourageons par notre attitude, notre mutisme et notre laisser faire. Nous avons tous des portables, nous pouvons appeler à l'aide, de manière anonyme, car en ne dénonçant rien, nous sommes aussi coupables qu'eux et nous sommes peut-être, aussi, ceux là, même, qui soutiennent un parti faciste où nous croyons, dans notre immense ignorance, que lui seul saura nous débarasser de tels actes alors que c'est ce parti de l'extrême droite (un parti de voyous et de nazis) qui apporte la violence et la haine, voilà où notre aveuglement et notre manque de discernement nous entraîne.

Chacun demeure frappé d'indifférence gênée, certains par peur, d'autres mus par de bas intérêts politicards car, au fond,   si beaucoup de votes se portent sur les Le Pen (ce clan des hyènes) cela ne laissera-t-il pas la place à un nouveau mandat pour un Président et à une droite aux abois ?

La population, les êtres de coeur et de courage, ne peuvent pas continuer à tolérer que leurs enfants se fassent tabasser en pleine rue. L'un des Droits de l'Homme est de pouvoir circuler libre, tranquille, en toute sécurité dans les rues d'une ville sans qu'une bande d'énergumènes se jette sur vous et vous violente presque à mort !

Mon coeur s'est toujours révolté, a toujours combattu la violence avec une force indomptable et par ces mots je veux poursuivre ce combat...la paix demande une vigilance à respecter et se faire respecter les uns des autres, règle indispensable à une vie harmonieuse en famille et en communauté. La paix ce n'est pas de faire la politique de l'autruche en se cachant la face, de se taire, ne rien dire, de passer son chemin et de laisser faire, la paix c'est de réagir et d'agir.

Je pousse ce cri, ici, car ce jeune homme, voyez-vous, ce garçon sensible et délicat, est mon petit-fils...

 

 

 

POUR EXEMPLE :

Annoeullin: prison pour l'auteur présumé d'un tabassage

Samedi dernier à Annoeullin, un jeune homme originaire de la région parisienne, âgé d'une vingtaine d'années, a été tabassé par un groupe de jeunes.Deux des agresseurs présumés du jeune homme ont été interpellés par les gendarmes d'Annoeullin. Ils ont été présentés hier après-midi au parquet. L'un des deux, un mineur a reconnu les faits. Il a été remis en liberté en attente de son jugement. Son complice, un Annoeullinois de 18 ans, déjà bien connu des services, a été incarcéré. Un complément d'information a été demandé par le procureur de la République. Rappelons que la victime, souffrant d'une double fracture du tibia péroné a subi une interruption temporaire de travail de 6 semaines.

 

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEURE AUTEURE DIRECTRICE D'EDITION - dans COURRIER AUX LECTEURS ET AUDITEURS
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche