Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 22:03
CITATION Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans CITATIONS - DICTONS
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 21:32
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Jeudi 4 août 2016,

Les enfants vont découvrir Concarneau et sa ville close. Lorsqu'ils rentrent nous prenons envie de sortir et Maurice veut aller à Douarnenez tenter de pêcher un moment... mais il ne parvient pas à monter à l'arrière du véhicule, casse le marche pied. Il faut prendre un petit escabeau. Il lui est très difficile de fournir cet effort.

Nous roulons sur trente-cinq kilomètres et nous arrivons sur le port. Maurice se laisse glisser pour descendre du siège et de la hauteur de notre utilitaire. Il s'installe dans son fauteuil roulant.

Sa partie de pêche ne dure que cinq minutes, il tremble si fort que cela occasionne une belle mélasse sur sa gaule. Dégoûté, il se rend compte de toutes ses limites.

Nous partons pour une pizzéria et sur la terrasse il a trop froid, à l'intérieur il a trop chaud et il doit attendre trop longtemps... il est si fatigué qu'il ne parvient ni à couper sa pizza, ni à la manger.

Nous rentrons... il est à bout de tout.

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Vendredi 5 août 2016,

Maurice va très, très mal. Il se plaint d'avoir mal au cœur et éprouve de très violents maux de tête. Il n'a plus de force aucune pour quoi que ce soit. Il perd toujours autant d'eau et reste alité.

Nelly termine son service aujourd'hui pour prendre des vacances bienvenues. Ma chef gâteau et chef râteau nous confectionne deux belles tartes, l'une à la rhubarbe du jardin, l'autre aux fruits rouges. Nous lui accordons 20 sur 20 pour la tarte à la rhubarbe et 18 sur 20 pour celle aux fruits rouges qui aurait méritée un peu de sucre à cause de l'acidité des fruits, mais elle l'a faite en pensant à mon régime sans sucre. Merci Nelly, nous nous sommes régalés.

Dans la matinée Yvan termine le travail sur le portillon puis avec l'aide de Sandrine et de Nelly il remplit notre véhicule de tous les déchets du jardin que j'avais mis en sacs et de toutes les branches d'éleagnus accumulées.

Les enfants le conduisent à la déchetterie. Je suis contente car cela me délivre de tout ce bazar déposé à l'entrée... maintenant c'est plus clair, la vue est dégagée.

Il restera quelques déchets lorsque les dernières grosses branches de la haie d'éleagnus seront totalement élaguées mais J. finira le travail.

Il fait très beau et chaud.

La podologue s'excuse pour ses manquements à ses rendez-vous. Elle a eut de graves problèmes à traverser. Nous nous expliquons et nous lui accordons notre confiance. Elle soigne efficacement la déformation de mon pied. Elle s'aperçoit d'un problème dans la Barouk et viendra me mettre de la mousse à l'intérieur lundi soir à dix-huit heures.

Les enfants vont se promener jusqu'au port, puis nous soupons.

Maurice retourne au lit et nous allons nous balader jusque chez nos amis Delphine et Alain. Nous prenons un café et une crêpe sur la terrasse. Puis nous quittons Alain de service pour ce soir.

Lorsque nous rentrons Maurice dort devant la télévision. Il a mis les jeux olympiques de Rio en enregistrement pour pouvoir les suivre demain...

Tarte à la rhubarbe et tarte aux fruits rouges confectionnée par Nelly, ma chef gâteau !
Tarte à la rhubarbe et tarte aux fruits rouges confectionnée par Nelly, ma chef gâteau !

Tarte à la rhubarbe et tarte aux fruits rouges confectionnée par Nelly, ma chef gâteau !

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:53
CITATION de Dana LANG...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:35
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Lundi 1 août, mardi 2, mercredi 3 août 2016,

Nous passons des instants très heureux avec nos enfants en vacances pour une dizaine de jours chez nous.

Lundi...

nous partons chercher un portillon acheté sur le Bon Coin afin de changer celui qui reste déversé par les tempêtes de l'hiver. Maurice ne quitte pas la maison, cependant j'ai voulu prévenir la podologue de ne pas venir trop tôt, tout en sachant que je serai à la maison pour quatorze heures... Au retour nous l'attendons pour le rendez-vous du mois... fixé il y a un mois et demi, mais elle nous plante une fois de plus sans nous prévenir. Au lieu de nous promener avec nos enfants, jour de vacances pour nous, après tout, nous avons perdu notre journée et je ne suis vraiment pas ravie, d'autant que mon pied se trouve dans l'urgentissime. Je lui téléphone le lendemain matin et par chance je lui tombe dessus... elle viendra mercredi après-midi, mais sa voix me dit qu'elle ne viendra pas !

Mardi...

avec mon fils et ma belle-fille nous nous rendons à Audierne pour chercher ma chaussure chez le cordonnier, mais elle n'est pas prête ; nous filons à l'embarcadère car ils veulent aller visiter l'Île de Sein qui demeure une destination très prisée, une très belle balade par beau temps... samedi devrait être le jour idéal. Puis, nous allons à la Ferme des Gorré... trop de monde, je ne peux pas attendre debout sur mes béquilles, nous nous rabattons sur Kerné, la maison du cidre. Le magasin entièrement rénové nous accueille magnifiquement... il y a beaucoup de produits locaux à découvrir. Pour finir je reste bloquée dans les toilettes, la serrure neuve refuse de s'ouvrir et j'ai beau me démener, rien à faire... ma belle-fille tente de m'aider, un homme arrive avec une clef mais miracle, la porte cède enfin, mais j'ai mal aux doigts !

Finalement, nous rentrons pour déjeuner à quatorze heures. Maurice de son côté n'est vraiment pas bien... rien ne va dans le bon sens... ses jambes sont de plus en plus touchées et il respire de moins en moins, il passe ses journées à dormir. Son état m'attriste profondément. En attendant nous essayons de pallier à la tristesse par tous les petits moments heureux que nous éprouvons à être ensemble.

Mercredi...

le jour se lève dans le brouillard et sous la pluie. Nous repartons pour nous rendre chez le cordonnier où ma chaussure est prête. Je vais enfin pouvoir effectuer les transferts en marchant à peu près avec une chaussure noire barbare (Barouk) et une autre surélevée à sa hauteur, couleur rouge... mais attention à ne pas glisser, une béquille sera nécessaire. Ainsi la grosseur qui se développe à la vitesse grand V au dessous de mon amputation sera un peu mieux maîtrisée.

Nous allons en direction du Goyen pour montrer l'aber à mes estivants et nous achetons deux sacs de béton pour le portail, un petit sac d'orge et de blé pour nos poules qui pondent trop peu (période des foins ?). Entre temps le ciel gris se dégage pour devenir bleu.

De retour à la maison, sous un grand soleil Yvan se met au travail avec le mortier et le béton. Il creuse un couloir assez profond pour y poser le portillon. Ainsi il tiendra et l'herbe ne poussera pas dessous. Il œuvre ainsi un bon moment et s'applique à le fixer au centimètre près : perfectionniste comme sa mère !

Après un bon café, les jeunes partent se promener et tenter de profiter de leur vacances.

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 21:59
HEUREUX LES ARTISANS DE LA PAIX !

HEUREUX LES ARTISANS DE LA PAIX !

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad MEDOUKH, mon ami Ambassadeur de la Paix, professeur de français (Palestine),...

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad Medoukh

Dans un monde en effervescence : guerres, violence, attentats, haine, crimes, attaques terroristes, agressions, bombardements, interventions militaires, pauvreté, précarité, chômage, chocs sociaux et économiques, menaces nucléaires, traumatisme collectif, et horreur absolue qui fauche des vies infiniment précieuses et répand la souffrance et la peur.

Avec la domination de l’intolérance et le rejet de l’autre, nous vivons une crise morale, qui commence à avoir des conséquences dramatiques sur des pays et des nations.

Tant de manipulation et d’instrumentalisation par des médias et des politiques qui cherchent à récupérer avec «opportunisme » les monstruosités, la douleur, l’horreur, pour soigner leur côte de popularité, pour ouvrir des brèches criminelles entre les peuples, pour avoir plus d’intérêts économiques.

Le résultat est certes le même, horrible, l’horreur ne tombe pas du ciel. Elle naît de fractures, de fêlures, de rejets, de discriminations, d’intolérances ; de violences sociales, guerrières, de frustrations , d’injustice et d’humiliations.

Si nous ne sommes pas vigilants, les politiques et les médias arriveront à nous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Loin des manipulations politique et médiatique, d’une malhonnêteté flagrante, nous devons sortir du cercle vicieux de la guerre et de la terreur.

Cette situation nous rappelle combien la vie est sacrée et que face à la barbarie, nos meilleures armes sont la force de l’esprit là où sévit l’obscurantisme, la puissance de l’amour là où hurle la haine, les instruments de la paix là où tuent les armes de guerre.

Plus que jamais, œuvrer à un vivre ensemble pacifique s’impose, nous avons besoin des paroles solidaires et réconfortantes, des actions contre l’amplification du climat de racisme et contre des idéologies dominantes qui commencent à gagner la majorité des esprits.

L’espérance naîtra de notre capacité à nous rencontrer avec nos multiples appartenances, pour nous reconnaître d’une même humanité. Elle se renforcera par notre volonté de nous unir autour d’un même combat pour la dignité. Tout le monde devrait nous montrer des voies pour bâtir la paix, et s’engager sans relâche pour conjurer la vengeance et la peur, en semant la paix dans le cœur des enfants et des jeunes.

La solution n’est ni sécuritaire ni militaire, elle est avant tout sociale et scolaire, la solution est la paix, nous devrons remplacer la culture de la guerre par la culture de la paix.

La paix est une demande populaire partout dans le monde, le problème est que la paix est devenue un slogan pour beaucoup de pays, d’institutions, d’organisations et de personnes, qui jour et nuit déclarent avoir travaillé et œuvré pour réaliser cette paix dans leur entourage, dans leurs pays, dans leurs régions et dans le monde, mais sur le terrain, ils ne font rien pour la réaliser, au contraire, ils incitent à la haine et l’intolérance dans leurs actions et dans leurs mesures.

Les raisons sont simples : les intérêts économiques de ces pays, l’absence d’une éducation à la paix dans les écoles et dans les universités, et surtout l’absence d’une vraie volonté pour réaliser cette paix. Sans oublier que le monde entier vit une crise morale, avec des valeurs humaines qui tombent en faveur des intérêts personnels.

Nous vivons dans la violence, les guerres, la peur, l’inquiétude et la méfiance entre personnes et entre pays.

J’accuse comme premiers responsables à cette situation d’insécurité dans le monde les fabriquant d’armes, qui au travers de leurs relations économiques avec les hommes politiques et les décideurs, essayent de garder cette situation d’insécurité dans le monde afin d’augmenter leurs profits et leurs bénéfices, même sur le dos de milliers de victimes.

Il y a ici une raison principale de cette situation c’est l’injustice, quand un pays riche, au lieu d’aider les pays pauvres à sortir de leur crise économique et de leur envoyer des aides alimentaires, leur envoie des missiles et des militaires pour occuper et déstabiliser ce pays.

De même, il y a des conflits qui durent depuis plus d’un demi-siècle comme le conflit israélo-palestinien, et aucun pays, ni aucune organisation n’arrive à trouver une résolution de ce conflit, pourtant simple : la fin de l’occupation et la fin de la colonisation des territoires palestiniens, et l’instauration d’une paix juste et durable.

Mais on voit des pays qui encouragent Israël dans sa politique agressive à l’encontre des Palestiniens par l’envoie d’armes à cet état d’apartheid, et le défendent dans les instances internationales.

On doit accepter l’autre et essayer de vivre avec lui, loin des différences ethniques et religieuses, on doit augmenter le nombre de rencontres interculturelles et internationales partout dans le monde, chacun doit connaître la culture de l’autre, on doit enseigner à nos enfants à vivre ensemble, le rôle de l’école devrait changer, l’école ce n’est pas seulement un espace scientifique et d’apprentissage, mais c’est un lieu de rencontre, c’est inculquer les principes et les valeurs humaines dès l’enfance, afin de participer à créer une génération tolérante, une génération qui s’ouvre sur la justice, sur la paix et sur la stabilité dans le monde. Une génération qui soit capable de lutter pour instaurer la paix, et qui se mobilise pour ces valeurs humaines et humanistes.

La question ce n’est pas de créer et d’engager une nouvelle éthique, mais de revenir à nos valeurs humaines de tolérance, de justice, d’accepter l’autre, de vivre ensemble, de mettre la paix comme un objectif à réaliser, et pas seulement comme un slogan ou comme un discours. Il y a ici une responsabilité de ces associations et organisations nationales et internationales qui œuvrent pour la paix, qui devraient renforcer leurs actions et toucher un public plus large, notamment dans les lieux de conflit afin d’arrêter la violence et augmenter la chance pour arriver à des solutions pacifiques. A mon avis, il y a un manque de conscience chez les gens, il manque un travail de fond. Ce qu’ont encouragé la violence et les guerres partout dans le monde.

Cette violence favorise l’injustice et la haine, ce qui rend la solution pacifique très difficile, et ainsi la violence engendre la violence, et c’est la paix qui sera perdante.

Quand , le monde prendra-t-il conscience que la violence est en train de saper les fondements de l’humanité et des civilisations ?

Tout le monde doit assumer ses responsabilités afin d’éviter d’aggraver notre crise morale et cette tendance vers l’intolérance.

Pour sortir de cette crise morale, on devrait commencer un travail de fond avec la nouvelle génération, on devrait proposer aux enfants et aux jeunes une culture à la paix, une éducation à la tolérance, un enseignement des valeurs humaines. Il y a un rôle très important à jouer par les médias, qui devraient augmenter leurs programmes et leurs chaînes pour sensibiliser les gens au danger de la violence et des conflits et essayer de rapprocher les peuples et participer à instaurer une culture de paix et de tolérance. Par exemple, les chaînes de TV et les journaux, au lieu de mettre à la Une de leurs pages et de leurs écrans, une image ou des nouvelles d’une guerre, attentat, ou bombardement, pourraient mettre une action de paix ou une rencontre sur la tolérance dans le pays ou la région de cette guerre ou attentat.

Je vous donne un exemple concret : on a créé à notre université de Gaza un Centre de la paix pour enseigner les principes de la démocratie, des droits de l’homme, de tolérance et de paix aux jeunes étudiants, ce Centre organise des ateliers, des rencontres et des formations sur ces principes ; quand on invite des journalistes à visiter notre Centre afin de couvrir nos activités, ils ne viennent pas, mais quand il y a un bombardement israélien sur Gaza ou des affrontements , les journalistes arrivent nombreux. Ces journalistes au lieu de m’interroger sur les actions de notre Centre, demandent des réponses sur les attaques et les offensives israéliennes contre la bande de Gaza. Et ça se répète en Iraq, en Syrie, au Yémen où les médias s’intéressent aux clashs et aux attentats violents, au lieu de parler des actions faites pour la tolérance et pour la paix dans ces pays, qui sont nombreuses, mais pas connues à cause de la non-couverture médiatique.

Toujours en Palestine, et malgré l’occupation et la colonisation, et malgré leur souffrance au quotidien depuis plus de 70 ans, il y a plus de 300 organisations, associations, centres, magasins, médias, facultés et écoles, qui portent le nom de la Paix dans les territoires palestiniens.

En conclusion, nous devrons tous travailler ensemble et nous mobiliser afin d’essayer de sauver ce monde de sa crise morale et de favoriser le dialogue entre les pays et les gens pour arriver à une vraie paix durable, une paix qui passe avant tout par la justice.

Il est vrai que construire la paix nécessite discrétion, humilité, persévérance et tolérance, des qualités rares dans notre monde actuel, mais nous devons croire en l’humanité, car l’humanité est plus forte que les prisonniers de la haine ! Et que l’humanité est pacifique avant tout !

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad MEDOUKH, mon ami Ambassadeur de la Paix, professeur de français (Palestine),...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans PAIX DANS LE MONDE
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 21:47
DEDICACES de Dana LANG...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans PRESSE ET LIVRE D'OR
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 22:24
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Vendredi 29, samedi 30, dimanche 31 juillet 2016,

Vendredi matin,

Le ciel se découvre voilé. Je fais les courses de la semaine avec Nelly, évidemment j'oublie de prendre de l'encre pour l'imprimante.

Après la sieste et les soins, nous partons en direction de la Pointe et retrouvons nos amis Jeanne et Pierre, puis nous passons chez Delphine et Alain.

La soirée s'achève en comptant les heures de l'arrivée de nos enfants demain.

Yvan appelle, ils seront là vers vingt heures et nous mangerons ensemble.

Samedi,

Je prépare le repas pour ce soir et après une journée calme, nous allons faire un tour toujours dans la même direction, nos batteries ne nous permettent pas de longs exploits et Maurice ne peut guère aller très loin, ni très longtemps.

Nous attendons les enfants. Ils arrivent à vingt heures trente, nous sommes vraiment très heureux de les retrouver.

Ils nous apprennent la mort subite de notre ami Maurice. Nous sommes très peinés. Nous pensons très fort à Jacqueline, Béatrice et Margot.

Dimanche,

Hier soir, j'ai enfin découvert mon trophée Andersen et mon Trophée Homère (pour le 3ème Prix de textes pour enfants : 'Dragons Bleus, Dragons Jaunes' et la Mention d'Excellence en textes illustrés micro-contes : Naïli, le Petit Prince des Étoiles' et en Haïkus) rapportés de Thionville par Marie-France et Jean-Pierre M. que mon fils est allé chercher chez eux. Je suis émue car en plus des deux trophées et de mon diplôme, je découvre un livre de contes de frères GRIMM de 470 pages à la couverture cartonnée rouge, le petit livre 'Éventails de Talents' où l'on découvre ma prose poétique courte en page 20 et un livret sur 'Un an d'Écrits à Vénissieux'... beau clin d'œil de la vie !

Nous passons une journée magnifique avec les enfants sous un temps radieux. Nous déjeunons ensemble à la Pointe du Raz, mais Maurice ne nous suivra pas dans notre promenade, il préfère rentrer pour ce coucher car il ne se sent pas bien.

Yvan et Sandrine nous offrent à chacun un merveilleux cadeau.

Maurice s'en trouve très ému et fortement touché... moi de même.

Ce soir, j'ai le cœur gros en pensant à la disparition, il y a un an, de mon relecteur, grand ami et complice Michel COUROT, un grand bonhomme...

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 23:05
L'HEURE DERNIERE / Jean-Louis VALLOIS, notre Ambassadeur de la Paix (France)
L'HEURE DERNIERE / Jean-Louis VALLOIS, notre Ambassadeur de la Paix (France)

L’heure dernière

Alors, on laisse les mots,

Aux pieds des fleurs sauvages.

Et la misère des hommes

Traine à nos pieds.

Là-haut

Fleuri peut-être une étoile…

Ici-bas

Étouffe l’été de Nice…

Alors, on laisse une page ouverte,

Aux pieds des endormis.

Et leur paquet de sombre

Traine à nos mémoires.

Là-haut

Il cherche peut-être une villa,

Ici-bas

Pleure une maison vide…

Alors, on laisse le grand silence,

Aux pieds de la gravité.

Et les larmes dans nos yeux

Traine dans l’ornière de la vie.

Là-haut

Une âme monte peut-être…

Ici-bas

Un être ne se montre plus…

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 20:52
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Mardi 26 juillet 2016,

Maurice me réveille, je sursaute en plein sommeil. Il est bientôt huit heures... je dormirai sans m'arrêter... et lui n'a pas fermé l'œil !

Véronique la secrétaire des aides à domicile m'appelle car elle va passer avec Camille, une remplaçante qui viendra pour deux matinées cette semaine. Nelly reviendra jeudi et vendredi.

Céline, l'infirmière arrive pour la prise de sang à Maurice et pour nos soins.

Camille est là, je lui explique ce dont j'ai besoin, puis je file dans l'enclos pour continuer la taille des haies. Je suis à peine entrée que ma jambe droite se dérobe et je me retrouve par terre... aujourd'hui, je ne tiens pas debout deux minutes ! Bon, je tente de me relever avec toutes les difficultés habituelles. Je marche à quatre pattes pour arriver au portail où je tente de m'agripper... après bien des efforts je parviens à redresser mes jambes l'une après l'autre... ouf, je suis déjà épuisée. Je me fais aidée par Camille pour me porter les outils et une chaise près de la haie d'éleagnus. Bon, je commence à tailler avec plaisir dans cette haie qui me chagrine. Pourtant, il ne faudrait pas trop la couper pour protéger nos animaux du vent violent de l'hiver... en même temps, je veux pouvoir la maîtriser, après elle sera trop haute ! Je termine à dix-heures trente éreintée.

Camille vient en renfort et jette les branches par-dessus la clôture. J. devrait venir passer la tondeuse et la débroussailleuse. Il emmènera tout à la déchetterie. Cela fera un nouveau camion plein.

Maurice reçoit un coup de fil de ma podo-prothésiste pour un rendez-vous cet après-midi à Briec afin d'essayer mes nouvelles chaussures et aussi la chaussure surélevée à la hauteur de la Barouk. Je vais pouvoir être mieux et mon pied s'en ressentira aussi... et cela devient urgent car mon problème au pied recommence de plus belle !

Maurice appelle le VSL pour me conduire à seize heures à mon rendez-vous.

Je prépare le repas rapidement, le médecin sera là à treize heures. Nous terminons juste et le voilà sur le pas de la porte.

Il examine Maurice et renouvelle ses ordonnances, malgré mon avis très sceptique il refuse d'ôter le diurétique (modurétic); il prescrit le nécessaire pour changer nos batteries de fauteuils roulants électriques (complètement nases à force de les utiliser) et une autre pour renouveler le fauteuil de confort où Maurice passe ses nuits depuis deux ans... tous les boulons ont sauté et cela devient une galère infernale pour lui depuis déjà pas mal de temps. Puis il nous quitte après avoir vu les problèmes un par un.

J'attends mon VSL. Il vient en avance et cela nous permet d'arriver bien à temps à mon rendez-vous. La prothésiste me fait essayer mes futures chaussures. Je me sens vraiment plus à l'aise et visiblement elle a réussi à rectifier la position incongrue de mes pieds. Puis j'essaye la Barouk de gauche avec la semelle compensée sur la droite et cela m'offre un véritable confort pour ma démarche. La Barouk, chaussure où l'on avance sur le talon déséquilibre totalement la marche si l'on garde une chaussure à hauteur normale de l'autre côté. Ainsi cela va nettement mieux même si je dois m'appuyer sur une béquille. Je garde ces dernières à mes pieds et je sors dans mon fauteuil roulant manuel. Le chauffeur m'attend, m'installe et nous partons. Je rentre à la maison sonnée de fatigue.

Maurice s'est endormi profondément avant mon départ et Céline l'a réveillé à son arrivée.

Je lui demande s'il a envie de faire un tour, il est d'accord et nous retournons tranquillement à la Pointe, histoire de profiter de chaque instant et de l'été... le temps passe si vite.

Je lui commente le nouvel attentat qui a eut lieu dans les environs de Rouen dont j'ai entendu parler aux infos de la radio pendant mon retour de Briec. Encore un crime perpétré par des barbares, des déséquilibrés.

Nous rentrons pour souper non sans passer dire bonjour à nos amis.

Au portail nos voisins ont suspendu un gros sac de haricots beurre... merci amis !

Après le repas Maurice se couche et s'endort.

Je veille sur l'ordinateur...

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Mercredi 27 juillet 2016,

Il pleut... matinée triste. Maurice déchante il ne va pas bien. Je lui rappelle que sa cortisone à été baissée de 1mg... et cela correspond à son malaise. Il va rester ainsi une bonne partie de la journée. Ses œdèmes coulent abondamment... ce n'est pas drôle, ses pieds sont continuellement trempés et sa collection de pantoufles doit sans cesse être séchée.

Dans cet état il va au garage et se donne un mal fou pour recoller la semelle de ma chaussure droite qui n'a pas tenue malgré les scratchs posés par la prothésiste.

Après le repas, je passe un long moment à tailler la haie d'éleagnus au fond de l'enclos... j'arrête lorsque J. arrive pour tondre le terrain. Je l'abandonne pour aller me changer et me reposer.

Je souffre si fort que je me fais un bain de pieds d'eau salée dans une bassine mais Maurice doit m'aider et cela ne lui est guère possible. Caroline, l'infirmière arrive et elle prend le relais pour me panser et me chausser.

Nous laissons J. terminer seul ; nous allons nous promener.

Nous rencontrons nos nouveaux amis dans leur fourgon, Jeanne nous fait de grands signes... je reconnais leur véhicule. Cependant qu'ils roulent dans la direction de la Pointe... nous filons dans la même direction sur nos deux roues... et Maurice derrière une voiture, manque d'être assommé par la barre du parking ! Je le vois et j'entends un grand bang sur son fauteuil ! Sa tête l'a évité de justesse !

Nous circulons entre les commerces quand soudain, je les aperçois attablés, pile poil où nous voulions allés. Nous restons à discuter devant nos consommations.

Mais le temps tourne, se couvre et crachine, il fait très frais. Maurice a emporté sa veste, quant à moi, je n'ai pas de gilet.

Pierre et Jeanne nous entraînent vers leur véhicule et Pierre me dégote un haut de survêtement... je la leur rendrai à notre prochaine rencontre... cependant qu'ils se rendent à la Fête de la Baie des Trépassés, nous rentrons dans la fraîcheur sans nous arrêter.

Maurice n'est pas bien, il a froid. Nous allons nous coucher tôt.

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Jeudi 28 juillet 2016,

Une fois n'est pas coutume, Maurice a fort bien dormi. Voilà bien longtemps qu'il n'a pas sommeillé plus de quatre heures d'affilée. Cela se sent au réveil.

Nelly arrive puis Caroline, l'infirmière. Je me prépare pour partir en courses avec Nelly.

Je mets ma Barouk et l'autre chaussure recollée par Maurice. Mais tout à coup, je me retrouve à valdinguer sur le rebord de la baignoire comme une poupée de chiffon arrêtée net dans son élan... normalement j'aurai due être projetée dans celle-ci avec une force et une vitesse incroyables... ma chaussure décollée a glissé sur la colle épaisse (sans clou, ni vis) répandue au sol … là c'est comme si un géant (où une fée!) m'avait saisit sous les bras pour stopper net ma course folle ! Je n'ai rien compris.

Bon, je suis quitte pour trouver un cordonnier. Je le cherche sur le Net. Nelly me conduit puis elle se rend chez le cordonnier, mais il ouvre sa boutique à dix heures alors nous optons pour nous rendre à Point Vert et nous repasserons.

Au retour Nelly se fait presque disputer. La chaussure apportée est une véritable catastrophe... d'une part, des scratchs qui ne tiennent pas, d'autre part un barbouillage de colle qu'il va falloir tout nettoyer et poncer !

La voiture bien chargée avec le maïs pour les poules, le mortier pour sceller le portillon trouvé sur le Net par Maurice et mon fauteuil roulant manuel, nous rentrons à la maison.

Je prépare le repas. Après le déjeuner Maurice se repose, je vais sur l'ordinateur répondre à mes courriels.

Clémentine, une voisine nous apporte sept brouettes de branches de fusain pour nos chèvres... elles ne manquent de rien !

Une crise d'asthénie me conduit sur mon lit... une fois de plus je me suis surpassée hier.

Caroline revient pour les soins. Elle nous quitte pour exercer sur Douarnenez.

Nous nous préparons pour notre petit tour habituel, à présent.

Le ciel est resté voilé et un petit crachin se prépare. Il ne fait pas chaud, nous devons prendre nos vestes. Maurice me montre sa main gauche toute noire, un gros hématome la recouvre. Il ne lui semble pas s'être cogné. L'infirmière lui a conseillé d'appeler le médecin si cela devait s'étendre.

Nous passons à la boutique de nos amis Delphine et Alain, puis nous regagnons la Pointe.

Chez notre ami Dédé où nous retrouvons... je vous le donne en mille... notre ami Pierre bien attablé derrière son café ! Au bout d'un moment Jeanne nous rejoint... et de nouvelles conversations s'en suivent... interminables.

Soudain, Maurice ne se sent pas bien, nous devons rentrer.

Nous soupons rapidement d'un œuf dur, d'une tomate, d'une tranche de jambon.

Maurice tremble de froid dans le fauteuil-lit au salon.

Je dois le recouvrir par deux fois et mettre le radiateur.

Je veille sur l'ordinateur... dans son sommeil,

il murmure :

- J'ai froid, j'ai froid !

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 20:26
LE BILLET D'HUMOEUR DE MON AMI Gérard GAUTIER, ambassadeur de la Paix, 'Blanc c'est Exprimé',...

Assassinat de Saint-Etienne du Rouvray: un tweet fait polémique à Brest

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/assassinat-de-saint-etienne-du-rouvray-un-tweet-fait-polemique-brest-1056345.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20160728 -[info-titre1]

Quelle que soit la victime innocente des assassins de «Daech», Elle mérite le respect des Humains.

Cela quelle que soit son appartenance religieuse, son âge, sa race, son sexe, son statut social…

Ce que n’a sans doute jamais appris la «suce-dite»…Julie Le Goïc en diffusant son tweett inqualifiable émanant qui plus est d’une élue!?

« Julie Le Goïc @JulieLeGoic Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de choeur au Paradis?»

A défaut d’un minimum de décence (elle est sans doute en panne) Madame aime l’humour…alors je rappelle que l’un de mes amis disait «La bêtise ( il utilisait un autre mot) humaine n’a pas de limitation de vitesse!»

Elle vient d’en apporter la preuve.

Elle a voulu aller jusqu’au bout de sa bêtise car elle connaît les dangers d’un «le… GOÏC interrompu!»

Gérard Gautier

Saint-Brieuc le 28 juillet 2016

LE BILLET D'HUMOEUR DE MON AMI Gérard GAUTIER, ambassadeur de la Paix, 'Blanc c'est Exprimé',...
LE BILLET D'HUMOEUR DE MON AMI Gérard GAUTIER, ambassadeur de la Paix, 'Blanc c'est Exprimé',...

RETOUR SUR LE FUTUR !

Bonjour,

Les archives ont cela d’intéressant est qu’elles permettent de prouver que « rien ne change… dans le changement!»

La Démocratie c’est bien parce que l’on peut se cacher derrière!

Les promesses de l’Un sont - avec sincérité - les critiques de l’Autre et Vice(s) et Versa !

Il n’y a pas que les Comiques qui sont associés.

Gérard GAUTIER

Saint-Brieuc 26 juillet 2016,

Ancien Conseiller Régional de Bretagne Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »

18 rue de Penthièvre 22000 Saint-Brieuc Téléphone : 02.96.33.50.34

SITE : www.blanccestexprime.fr COURRIEL : blanccestexprime@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans BILLETS D'HUMEUR...
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche