Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 10:16

~~ Le compositeur et chef d'orchestre français Pierre Boulez est mort

Tweeter print © Miguel Medina / AFP |

Le chef d'orchestre dirigeant l'orchestre de Paris sous la pyramide du Louvre, le 21 décembre 2011.

Vidéo par FRANCE 2 Texte par FRANCE 24

Suivre france24_fr sur twitter Dernière modification : 06/01/2016

Pierre Boulez, compositeur français de renommée internationale, est mort mardi soir à Baden-Baden. Cette figure majeure de la musique contemporaine est à l'origine de la création de la Cité de la musique et plus récemment de la Philharmonie de Paris. Le compositeur et chef d'orchestre français Pierre Boulez, 90 ans, figure majeure de la musique contemporaine, est décédé mardi 5 janvier à Baden-Baden, en Allemagne, où il habitait, a annoncé sa famille dans un communiqué mercredi. "Pour tous ceux qui l'ont côtoyé et qui ont pu apprécier son énergie créatrice, son exigence artistique, sa disponibilité et sa générosité, sa présence restera vive et intense", indique la famille dans le communiqué diffusé par la Philharmonie de Paris, dont il était l'initiateur. Pierre Boulez, connu et joué dans la monde entier, est considéré comme l'une des personnalités les plus influentes du monde musical, notamment contemporain, depuis les années 1950. Ce théoricien et pédagogue d'une grande clarté a défendu sans relâche la place de la musique nouvelle dans les programmes de concerts et encouragé la création musicale la plus exigeante. Exilé à Baden-Baden depuis les années 60 Chef recherché des deux côtés de l'Atlantique, il a dirigé à des titres différents, et toujours sans baguette, l'Orchestre de Cleveland (1967-1972), le Symphonique de la BBC (1971-1975) et le Philharmonique de New York (1971-1977). Plus rare à l'opéra que dans le répertoire symphonique, Pierre Boulez a toutefois participé à de mémorables productions, comme le "Ring du centenaire" du Festival Wagner de Bayreuth (1976-1980) et la première mondiale de la version intégrale de "Lulu" de Berg au Palais Garnier (1979). Exaspéré par l'attitude conservatrice du monde musical français, il s'était exilé à Baden-Baden (Allemagne) à l'aube des années 1960. Il n'était revenu en France qu'en 1974, lorsque le président Pompidou lui avait demandé de fonder l'Ircam (Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) et l'Ensemble intercontemporain. Cet inlassable bâtisseur d'institutions a également été à l'origine de la Cité de la musique (inaugurée en 1995) et de la Philharmonie de Paris, ouverte en janvier 2015 sans lui, alors qu'il était déjà malade.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans GRANDS GENIES- PHILOSOPHES
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 22:53
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Mardi 5 janvier 2016,

Maurice s'attelle aux tartines grillées. Véronique M. arrive pour chauffer le café et nous servir sur la table de la véranda. Nous déjeunons.

Béatrice frappe à la porte. Après les soins, Maurice extrêmement las, épuisé par ses sudations excessives (hyperhidrose) veut aller chercher le pain.

Je l'accompagne, puis nous rentrons aussitôt pour déjeuner des restes d'hier. C'est vite fait et il peut retrouver le fauteuil pour dormir au salon.

En route nous avons essuyé de très grosses radées. La houle reste très forte, les vagues énormes et les coups de vent se répètent à l'infini depuis le 26 décembre.

Même nos poules qui ont du mal à tenir la terre ferme et nos biquettes n'osent plus sortir. Elles demeurent calfeutrées dans leur cabane. Pauvres bichettes !

Le vent souffle si fort que tout s'envole, il parvient même à déterrer les piquets de l'enclos !

L'après-midi est agité par le vent et les travaux sur la maison depuis hier. Les ouvriers nous quittent à dix-sept heures, le travail terminé. Ils ont essuyé de lourdes averses et de bonnes rafales là-haut sur le toit !

En soirée le calme revient, le vent a cessé net mais il pleut encore.

Mercredi 6 janvier 2016,

Nous nous levons à huit heures. Moi, atteinte de mes habituelles douleurs et crampes. Maurice a déjà le nez dans les tartines. Véronique M. rentre. Nous déjeunons, arrive Céline pour les soins.

Ensuite Maurice s'emploie à ranger le garage aidé par Véronique, lui assis sur une chaise, heureusement... il ne cesse de suer.

Ensuite il s'en prend à l'arbre de Noël, il n'est pas grand, c'est vite fait. Je range les boules et les guirlandes bleu, blanc, rouge. Je mets les figurines dans des boites adéquates puis dans un carton, le tout installé dans le coffre à bois. Voilà qui dégage de la place pour ranger l'aspirateur tout neuf.

Bon, ils peuvent maintenant se rendre à la déchetterie avec tout le bazar dégagé au garage et le sapin bien sec. Une montagne de déchets verts les attend. On devrait mettre des biquettes là-dedans !

Lorsqu'ils reviennent, ils n'ont pas encore passer la porte d'entrée que je viens de m'aplatir dans la véranda... et cette fois, je me suis blessée. Véronique tente de m'aider, mais personne ne le peut... je cherche un appui sur les muscles les moins douloureux, les moins affaiblis.

Comme d'habitude, je mets un temps fou à pouvoir me relever avec mes jambes faibles et atrophiées, mes bras qui ont bien du mal à me soutenir car dans le même état. Véronique me présente mon fauteuil roulant manuel et une chaise pour m'accrocher à eux. Ma jambe gauche s'est retournée et elle a vrillé à l'envers du genou à la cheville.

Cela me fait mal, j'ai un hématome et une petite blessure sur le pied gauche bien enflé, ce qui n'est pas trop bon avec le diabète. Bon, nous appelons l'infirmière qui arrive un moment après pour me désinfecter et me panser. Puis elle nous recommande de téléphoner au médecin.

Le secrétariat nous annonce que sa remplaçante va venir. Elle arrive autour de quinze heures pour me prescrire une attelle du genou et une de la cheville. Elle ajoute une poche de glace, une crème anti inflammatoire et des Efferalgan.

Maurice phone à la pharmacie pour qu'une personne vienne avec les remèdes de la prescription et prendre les mesures des attelles. C'est bien nécessaire, car mes genoux énormes sont constitués d'un gros hématome enkysté depuis mon enfance... ils forment des coussins protecteurs pour les milliers de bûches que je me suis prise en marchant sans lever le pied (démarche typique de la CMT1A).

Bon la pharmacienne m'apporte la totalité de la prescription. Elle a aussi apporté des attelles de grandes tailles et cela me va. Un peu juste l'attelle du genou mais ça ira... et je dois marcher pour ne pas prendre une phlébite. Bon les réjouissances se poursuivent.

Dehors la tempête remet ça depuis cet après-midi. Depuis hier soir, nous avons apprécié le grand calme soudain tombé sur le Cap, mais là c'est fini, tout recommence accompagné de grosses pluies dans les rafales.

Ce soir, nous allons essayer de nous reposer. J'en ai plus que jamais un grand besoin et inutile de parler de l'état de Maurice... nous suivons le film 'Discount' à la télé... une fable moderne qui démontre si cela était nécessaire à quel point nous marchons sur la tête dans ce monde absurde !...

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Maison du Bout...de la Terre
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 09:26
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans GRANDS GENIES- PHILOSOPHES
commenter cet article
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 13:28
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Samedi 2 janvier 2016,

Le vent claque si fort qu'il fait vibrer la fenêtre de la chambre, toute la maison tremble de haut en bas. Il pleut des cordes.

Je n'arrive plus à m'endormir, du coup je reviens sur l'ordinateur. Il est minuit treize...

Béatrice arrive dans un coup de vent pour nous souhaiter la Bonne Année et passer aux soins. Elle voit trembler le double vitrage dans la véranda et Maurice a l'idée de descendre les volets... du côté ouest. Dans la chambre je ne crains pas de les baisser avec le vent ils ne cessent de chanter... mais là, curieusement, ils ne bougent pas !

Après les soins Béatrice prépare le pilulier de Maurice qui monte à dix-neuf cachets rien que le matin... il va avoir du mal à avaler tout ça !

Le monstre qui crache et qui hurle comme un fauve continue son cirque... devant l'entrée de la maison un carton venu d'ailleurs s'est envolé jusque chez nous, une cagette aussi. Tout se fait la malle si le matériel n'est pas solidement arrimer... Nous n'avons aucune envie de sortir car nous risquons de faire une mauvaise chute, du coup nous demandons à Béatrice de nous ramener le pain pour demain.

Nous restons au calme (si l'on peut dire car le vacarme du vent couvre le son de la télévision) et puis d'un coup sur le soir la bête s'abat, elle ne ronfle plus, elle dort profondément calmée soudain !

Je passe l'après-midi sur l'ordinateur... je reçois les messages de Bonne Année de mes amies et amis.

Ma douce amie Lucette me téléphone et cela remplit mon cœur de joie... instants magiques de la journée.

Demain, nous avons invité notre amie Danielle... j'avais des doutes d'avoir le nécessaire pour le repas mais avec nos réserves cela va aller... vraiment pas envie de faire les courses.

Nous sommes sidérés par le calme soudain qui règne sur le Cap... calme avant une autre tempête ?

Dimanche 3 janvier 2016,

Maurice levé prépare les toasts pour midi et vient me réveiller à huit heures trente.

Béatrice arrive dans le mauvais temps, vent et pluie... elle nous apporte le pain... nous n'avions pas la force d'aller le chercher dans cette tempête. Elle passe aux soins.

Lorsque enfin elle nous quitte, Maurice épluche les pommes de terre et l'ail ce que je ne peux plus faire. De mon côté, j'ai fait tourner une machine à laver et j'étends le linge. Ensuite, je lave le reste de vaisselle, range puis me lance à la préparation de la table, puis du gratin dauphinois.

Danielle se présente à notre invitation avec une galette des rois et un très bel objet, une jolie poule qui vient agrandir ma collection. Je suis vraiment heureuse de ce présent.

Nous passons à table où nous demeurons à discuter très longuement. Entre temps j'ai mis dans la poêle le cou d'oie farci envoyé du Larzac. Nous nous régalons tant occupés à bavarder. Nous passons un moment magique.

Puis Maurice épuisé, nous abandonne pour s'allonger dans son fauteuil où il s'endort profondément. Il ne tient plus le choc ! Encore une journée où il aura été en nage, ruisselant de sueur de haut en bas, depuis quatorze mois. C'est très dur !

Pendant ce temps je reste avec Danielle et nous continuons nos palabres, un bon moyen pour évacuer le stress de nos vies tumultueuses. Enfin nous la quittons à regret, déjà dix-sept heures trente et une autre amie l'attend.

Je termine la vaisselle qui traîne dans la cuisine et je range le tout. Maurice retrouve son fauteuil et moi l'ordinateur.

Dehors la tempête capricieuse traverse de folles humeurs... parfois de brusques bourrasques hurlent et soufflent avec rage, parfois assortie d'averses gigantesques et puis un grand silence, le calme, le soleil et à nouveau des rugissements, des sifflements furieux.

Elle crache sa bave hurlante sur les maisons blanches qu'elles rudoient et secouent avec force colère... les bêtes et les hommes se terrent dans leurs chauds abris.

Lundi 4 janvier 2016,

Maurice levé depuis une heure me réveille en sursaut à huit heures et demi. Je suis si fatiguée que je dormirai facilement jusqu'à onze heures.

Céline arrive pour les soins puis Véronique M. jusqu'à onze heures. Les ouvriers viennent avec leurs outils et échelle réparer la toiture. Avec un temps pareil, je n'en reviens pas !

Lorsque Véronique nous quitte, nous partons pour des petites courses qui nous manquent. Nous rentrons pour déjeuner, nous avons les restes de la veille, pratique !

Je prépare la décoration de la table et tout le nécessaire pour ce soir, puis victime d'une féroce crise d'asthénie qui m'anéantit, je plonge dans le fauteuil au salon et m'allonge entièrement...

Maurice prend la relève et s'attaque aux toasts pour la soirée... je suis dans l'impossibilité de faire quoi que ce soit, à un moment je m'endors brièvement et demeure encore un long instant ainsi priant le ciel que personne ne vienne nous déranger car je ne peux pas faire un seul mouvement. Enfin, mes forces musculaires reviennent légèrement et je me pousse comme à l'accoutumée pour me maquiller un peu et poursuivre, placer les verres (en carton) et les boissons sur la table.

Nos amis et voisins arrivent peu à peu et nous sommes tous très heureux de nous retrouver autour d'un verre pour le Nouvel An. Nous passons une soirée délicieuse où nous échangeons des petits paquets, confiserie oblige. Vers vingt heures, nos amis nous quittent.

Nous restons au salon devant la télévision. Maurice particulièrement fatigué ne parvient pas à s'endormir, la tempête hurlante le gêne. Toute la soirée et la nuit, il sombre dans de très courts sommeils perturbés par le bruit infernal du vent rugissant.

De mon côté dans la chambre le fracas énorme ne m'empêche pas de sombrer rapidement dans le sommeil jusqu'à six heures du matin. Les crampes et les douleurs musculaires trop fortes m'empêchent de me rendormir aussi je me lève en espérant poursuivre au salon mais le résultat est le même alors je file sur l'ordinateur...

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Maison du Bout...de la Terre
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 20:49
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 09:41
VOEUX 2016
VOEUX 2016

Nos vœux de Joyeux Noël à tous !

VOEUX 2016

LE GREEN THEATRE DU CAMEROUN ET MA MODESTE PERSONNE VOUS SOUHAITENT BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016

Mon ami, Guillaume EKOUME, Conteur-Comédien Auteur-Metteur en scène

VOEUX 2016
Voeux de tous nos amis !
Voeux de tous nos amis !

Voeux de tous nos amis !

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite surtout… d’être VOUS. »

(Jacques Brel)

Bien chers Dana et Maurice,

MERCI pour vos pensées tout au long de l'année ; que cette année nouvelle vous soit la plus douce possible, que vos souffrances s'atténuent et que vous puissiez poursuivre tout ce qui vous fait envie et donne sens à vos vies.

Puisse l'humanité se montrer plus digne et aller sur le chemin de la "guérison" dans tous domaines.

Et puissiez-vous garder une santé satisfaisante pour traverser au mieux ces prochains mois en privilégiant les choses belles, en les appréciant à leur juste valeur et semons paix et douceur autour de nous.

Bien chaleureusement, avec affection, je vous embrasse et bonne fête du Nouvel An.

Lucette M.

Commençons cette année bien au chaud et au doux, au creux des mots... entre amis dans un endroit convivial... DL

Commençons cette année bien au chaud et au doux, au creux des mots... entre amis dans un endroit convivial... DL

Tendresse Saphir
Tendresse Saphir

VOEUX 2016 : Anne POIRE et Patrick GUALLINO

Bonne année dans la paix la santé à tous et des bises souriantes pour chacun.

Voeux illustrés par Thaïs.

Voeux illustrés par Thaïs.

Famille LYONNET, auteurs, éditeurs....

Famille LYONNET, auteurs, éditeurs....

Jolies cartes d'Evelyne et de Christine (cousines)

Jolies cartes d'Evelyne et de Christine (cousines)

VOEUX 2016
Jolies cartes de Marie-Thérèse et de Claude (amies)

Jolies cartes de Marie-Thérèse et de Claude (amies)

Voeux de Nathalie D.

Voeux de Nathalie D.

Carte de Marina, Tiffany, Ilona, Ago et Noëlle... carte de Marie-Laure, Jérémy et Bastien

Carte de Marina, Tiffany, Ilona, Ago et Noëlle... carte de Marie-Laure, Jérémy et Bastien

Carte postale de Sylvie A. et Hervé V.
Carte postale de Sylvie A. et Hervé V.

Carte postale de Sylvie A. et Hervé V.

~~ Bonjour DANA et MOMO,

Que puis-je vous souhaiter pour la nouvelle année ? Une vie meilleure ? Elle est déjà si belle…

De l’amour ? Vous êtes bien entourés

Une super santé ? Votre force morale vous la fait de béton !

Des amis pour la vie ? Tout le monde vous adore.

Alors, la seule chose que je puisse souhaiter…

C’est que vous continuiez sur cette belle lancée !!!

Bonne année mes adorables et fidèles amis !

Grosses bises pleines d'affection et de tendresse à vous deux qu'on n'oublie pas

Bonnes fêtes de fin d'année à tous les deux. Je vous embrasse. Nicole D.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous les deux. Je vous embrasse. Nicole D.

A notre tour (avec un peu de retard jardin) de vous souhaiter une bonne année 2016 avec surtout la meilleure santé possible.

J'ai de vos nouvelles car je vais régulièrement sur le blog.

Encore bonne année à vous et ceux qui vous sont chers... sans oublier les chèvres !

Hervé et sa famille

Voeux de Awady SEYEDIOP, amie

Voeux de Awady SEYEDIOP, amie

VOEUX 2016
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans VOEUX 2016
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 16:49
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Mercredi 30 décembre 2015,

Le vent en furie s'est déchaîné toute la nuit. Il rugit si fort que cela nous empêche de nous endormir, aussi je me lève et demeure sur l'ordinateur jusqu'à deux heures du matin.

Céline arrive au matin dans ce grand vent furieux puis Nelly qui se met en cuisine pour nous confectionner une tourte aux poireaux et une tarte aux pommes. Je prépare des invitations pour lundi soir afin de fêter le nouvel an avec nos voisins et amis.

L'après-midi, je prépare les petits paquets de la fête, mais mes mains me causent de pénibles et douloureuses maladresses. Finalement Maurice me coupe des morceaux de scotch pour me soulager.

Je reçois un appel de mon fils. Nos enfants nous remercient du colis de bons produits bretons envoyés pour les Fêtes.

L'écume des vagues battues et rebattues par les vents fous se transforme en neige qui vole sur la presqu'île. Les vagues énormes se voient depuis la maison jusque sur la ligne d'horizon... c'est la tempête !

Jeudi 31 décembre 2015,

Le vent n'a pas cessé de souffler accompagné de fortes averses. Maurice prépare les toasts pour ce soir. Marc passe en coup de vent nous remettre les bûches glacées et le Champagne. Nous passons une matinée calme puis nous allons faire la sieste, histoire de tenir le choc de la soirée de réveillon qui se déroulera ce soir avec des amis. Voilà des décennies que nous n'avions pas réveillonné ainsi ! Il faut savoir savourer les moments agréables qui nous sont donnés de vivre.

Maurice se réveille avec une crise de mal au ventre carabinée ! Elle finit par passer lentement.

En fin d'après-midi, je prépare la décoration de la table, l'aïoli et ensuite je vais me faire une beauté. Je revêts des vêtements de fête.

Nathalie, à son tour, m'appelle pour me remercier du colis envoyé. Nos filles sont heureuses et cela nous transporte de joie.

Le vent tout à coup s'est calmé brusquement. Cela fait du bien de ne plus entendre ce barouf !

Marc et Marie-Claude sonnent à la porte. Ils arrivent avec deux paquets, dans l'un : une fée coquine de toute beauté confectionnée par Marie-Claude et dans l'autre une immense boite de chocolats. C'est trop ! Merci mes amis.

Nous nous installons à table et commençons des palabres à n'en plus finir. La vie se manifeste par des ressources sans cesse renouvelées, des surprises inattendues. Qui aurait dit il y a quelques semaines encore que nous serions là, heureux de réveillonner avec des amis rencontrés il y a douze jours, étonnés de nous trouver tant de points communs ?

Nous entamons les toasts au saumon, au foie gras. Les conversations s'éternisent et nous font du bien. Nous savourons cet instant de grâce comme il convient. Puis nous passons au plat de réjouissance avec un plateau de fruits de mer abondant... en fin de soirée nous dégustons les fromages et à minuit nous nous embrassons chaleureusement autour du Champagne et des bûches de Noël glacées.

Nous poursuivons nos dialogues jusque vers une heure du matin où nous commençons à lutter contre le sommeil. Nos amis nous quittent, fort heureusement ils n'ont pas trop de route à faire... et nous allons nous coucher directement.

Je plonge dans le sommeil jusqu'à onze heures du matin.

Dans la nuit, le vent se lève et redouble de colère.

Vendredi 1er janvier 2016, 1er jour de l'année,

Nous traînons en chemise de nuit. Maurice levé depuis dix heures prépare les tartines grillées et nous nous mettons à table pour le petit déjeuner.

Le vent souffle effroyablement. Impossible d'aller dehors sans s'envoler. De plus la pluie s'est mise de la partie et lave les baies vitrées salies par les flocons de neige de l'écume des vagues. Il fait un temps à ne pas mettre une chèvre dehors, d'ailleurs nos biquettes effarées se sont réfugiées dans leur cabane. Le vent hurle comme un sauvage et nous empêche d'entendre la télévision. Il tourne dans la cheminée comme un ours en cage et mène un train d'enfer.

Je reste un moment sur l'ordinateur où je reçois un mail de nos amis, de ma tendre Lucette, une carte virtuelle de mon frère...

Maurice, quant à lui débarrasse la table des coquilles de bulots que nous finissons aujourd'hui. Il s'aperçoit que la petite cagette de coquilles d'huîtres que j'avais déposée sur le seau des déchets de carapaces de langoustines et de gambas se sont envolées. Dans ce grand vent, il se met à hurler plus fort que lui. Je me demande ce qui se passe. Il a voulu tenter de les ramasser et sa pantoufle s'est envolée au diable vauvert. Bien entendu, je râle. Qu'avait-il donc à faire là ? Je m'en serai occupée une fois la table débarrassée, pour le moment je suis encore à table... mais c'est du Maurice tout craché ! Évidemment il sort pour courir après sa pantoufle qu'il se retrouve pas et manque s'envoler ! Ce n'est vraiment pas le moment de se faire renverser par une rafale ! Il m'énerve ! Je termine mon repas seule comme chaque fois. Lui s'agite de son côté.

Après un moment sur l'ordi, je m'installe sur le fauteuil à côté de Maurice et suivons un film.

Puis, je retourne sur l'ordinateur cependant qu'il essaie de s'endormir dans ce vent fou qui souffle en rafales et redouble. Il se lève pour mettre des boules Quiés... sous le vent, la maison bouge, on la croirait hantée !

Et dire que les travaux du toit doivent commencer la semaine prochaine... je doute que cela soit possible avec une telle tempête !

LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 09:51
JE N'AI QU'UN RÊVE LA PAIX / Marie DAVID, de notre Ambassadrice de la Paix (FRANCE)
JE N'AI QU'UN RÊVE LA PAIX / Marie DAVID, de notre Ambassadrice de la Paix (FRANCE)

~~ JE N'AI QU'UN RÊVE LA PAIX

Je n’ai qu’un rêve : la Paix… qu’un pays : le monde

Qu’une race : l’humanité… qu’une envie : faire la ronde

Qu’un chemin : la tolérance… qu’un exemple : la nature

Qu’un regret : l’indifférence… qu’un dédain : l’injure !

Je n’ai qu’un combat : la pédophilie… qu’une loi : le respect

Qu’un regard : l’enfant meurtri… qu’une religion : la fraternité

Qu’un bonheur : l’innocence… qu’une révolte : la trahison

Qu’un désir : l’indulgence… qu’une richesse : le pardon

Je n’ai qu’un amour : la vie… qu’une vérité : mon coeur

Qu’un art : la poésie… qu’une grâce : l’honneur

Qu’un maître : le temps… qu’un interdit : juger un frère

Qu’un mépris : l’argent… qu’un guide : Dieu le père

Je n’ai que ça et pour toujours J’aime la vie avec « amour »

Je n’ai que ça…. et plein « d’espoir »

C’est ma « richesse » et ma « victoire » ! ! ! !

JE N'AI QU'UN RÊVE LA PAIX / Marie DAVID, de notre Ambassadrice de la Paix (FRANCE)
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 01:14
PRIX LITTERAIRES INTERNATIONAUX / Dana LANG (2015-2014-2013)
PRIX LITTERAIRES INTERNATIONAUX / Dana LANG (2015-2014-2013)
PRIX LITTERAIRES INTERNATIONAUX / Dana LANG (2015-2014-2013)

~~*Septembre 2013 à 2015, Dana LANG, conteuse, auteure, poète, membres des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, éditrice, ambassadrice de la Paix, membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets, devient lauréate de 44 distinctions Littéraires Internationales, dont 2 Prix en 2013, 16 Prix en 2014 et 26 Prix en 2015 (Trophées, Prix, Mérites, Médailles, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux.

24.10.2015 *1er Prix du Conte / Poésiades de Moulins (Louka, le Petit Loup de Brocéliande)

24.10.2015 *Prix de Poésie Libre / Poésiades de Moulins (Nouvelle)

24.10.2015 *3ème Prix de la Nouvelle / Poésiades de Moulins (Poésies libres)

8.10.2015 *1er Prix de l'Herbe Rouge / Concours International 'Les Cordées', Paris (Lettre au Président de la République).

8.10.2015 *1er Prix du Virgile Travesti / Concours International 'Les Cordées' ( Balade en Éclaireurs à Saoû).

8.10.2015 *2ème Prix du Chèvrefeuille / Concours International 'Les Cordées' APF (Ce soir, mon amour, tu pleurais).

20.09.2015 *Trophée Andersen / CEPAL, à Thionville (conte : Naïli, le Petit Prince des Étoiles).

20.09.2015 *Trophée Homère / CEPAL, à Thionville ( recueil : Éclats de Mots / Dragon Bleu, Dragon Jaune).

22.09.2013 *Prix des frères Grimm / CEPAL, à Thionville ( Conte : Le Jardin Enchanté et la Petite Princesse)

20.09.2015 *1er Prix de la Nouvelle / Jury du Bleuet International à Essars (La Poupée de Naige)

21.09.2014 *2ème Prix Recueil Contes / Jury du Bleuet International à Essars (recueil contes : Enfhantements)

21.09.2014 *3ème Prix de prose libre-libérée / Jury du Bleuet International (poésie libre libérée : Je vous Écris Frères Humains )

21.09.2014 *Prix d'Honneur de la Reconnaissance en Littérature / Jury du Bleuet

*et 3 autres mentions 2014.

20.09.2015 *1er Prix de Poésie Libre pour la Jeunesse / Bleuet International ( recueil :'Éclats de Mots')

20.09.2015 *Médaille d'argent

20.09.2015 *Reconnaissance 'Chevalier des Lettres' (pour l'ensemble de son Œuvre).

20.09.2015 *2ème Prix Égalité, Liberté de la Femme ( 20.09.2015 *4ème Prix de Poésie Libre / Bleuet International à Essars

*et 3 autres mentions 2015.

21.09.2014 *1er Prix du conte / Bleuet International à Essars (conte : Oumbayée, Dame Scarabée)

21.09.2014 *2ème Prix de prose poétique (proses poétiques, poésie libre libérée, recueil 'Ciel d'Hiver')

21.09.2014 *3ème Prix de prose poétique (proses poétiques, poésie libre libérée sur l'environnement et l'eau)

21.09.2014 *Prix avec la mention d'honneur n°4 (proses poétiques, poésie libre libérée sur la guerre 1914-18 'Tranchée' )

21.09.2014 *Mention d'honneur (nouvelle : Nouvelle de Paris)

13.08.2014 *3ème Prix de Poésie Libre / Millen'Arts Défis, Ardèche (proses poétiques, poésie libre libérée : Planète Orange Sang).

16.05.2015 *Diplôme d'Honneur du Poéme Court / Poésie Terpsichore à Paris ( Tu me Manques).

6.06.2015 *2ème Prix de la Nouvelle / Arts et Lettres de France à Angoulême (Balade en Éclaireurs à Saoû).

31.05.2014 *3ème Prix du conte / Arts et Lettres de France à Vannes (conte : Un Soir de Noël au Pays des Sept Sorcières)

31.03.2014 *Médaille de Bronze du Mérite Littéraire / Arts et Lettres à Vannes

12.05.2015 *Prix Paul Éluard / Jury du Grand-Prix de la Petite-Camargue (Poésies libres)

17.05.2014 *Prix Edmond Rostand / Jury du Grand-Prix de la Petite-Camargue (Proses poétiques, poésie libre libérée : Puisque tu vis, Philippe).

10.03.2015 *1er Prix du Souvenir / Rencontres-L'Île des Poètes Essonne (Recueil : Mon Père)

10.03.2015 *2ème Prix 'Les Mots Secrets' / Rencontres-Île de France Essonne (Recueil prose poétique livret n°1 : Solitude, Soleils d'Hiver)

10.03.2015 *2ème Prix 'Journal Intime' / Rencontres-Île de France Essonne ( Un Berceau, Douze Fées et une Sorcière).

20.11.2014 *Mérite Culturel et la Rose d'Or / Rencontres Artistiques et Littéraires (pour l'ensemble de son Œuvre).

20.11.2013 *Mérite Culturel et la Rose d'Honneur / Rencontres Artistiques et Littéraires de l'Essonne (Proses poétiques, poésie libre libérée : Puisque tu vis, Philippe).

20.03.2015 *3ème Prix de Poésie Insurrectionnelle / Ti an Holl à Plestin-les-grèves, Côtes d'Armor (Insurrection poétique : 'À l'Ombre de la Bombe Éclatée' ).

20.02.2015 *Mention d'Excellence sur 50 finalistes en Poésie Libre / Poésiades de Bayonne (poésie libre : Puisque tu vis, Philippe ).

2014 *Médaille Vermeil Vertus civiques et altruistes / S.E.A.B.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans PRIX DECERNES
commenter cet article
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 23:50
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

~~Jeudi 24, vendredi 25, samedi 26, dimanche 27, lundi 28 décembre 2015, réveillon de Noël...

Nous passons un gentil petit réveillon avec un plateau télé où nous dégustons nos toasts au saumon, au foie gras, au pâté à la pomme. Un peu plus tard nous passons à table pour nous régaler avec les noix de Saint-Jacques, un plateau de fromages, puis plus tard encore la traditionnelle bûche de Noël à la crème fraîche et aux châtaignes... un pur régal.

Entre temps nous téléphonons à nos enfants dans le Larzac où le réveillon se déroule fort bien. Une fois de plus ma fille a réussi un tour de force culinaire avec une présentation de bonhommes de neige. Ils ont bien reçu nos colis et nous les leurs. Un régal de produits de l'Aveyron et des foies gras accompagnés d'une bonne bouteille. Nous sommes heureux à la pensée qu'ils sont ensemble à faire les fous.

Enfin lorsque nous nous sentons épuisés, je regagne le lit et Maurice s'endort dans son fauteuil au Salon.

Dimanche notre amie Éliane et sa petite-fille sont venues nous rendre visite avec une belle boite de chocolat et nous avons bu un café ensemble, c'était comme un temps suspendu, ce petit instant magique de la vie.

Les journées de ce long week-end de Noël se sont déroulées ainsi très calmement avec sur fond de nuit des bourrasques de vent violent et parfois de très grosses averses.

 

Mardi 29 décembre 2015,

Nous retrouvons Julien, l'infirmier qui revient épanoui d'un long voyage au Sri Lanka.

Le docteur passe en coup de vent pour une visite inattendue. Les analyses de sang de Maurice ne sont pas bonnes. Ses glandes surrénales fonctionnent mal. Avec la cortisone dont il ne pouvait pas se passer et que l'on tente de diminuer peu à peu, les glandes des reins sont devenues paresseuses. Il faut donc trois comprimés de plus, deux le matin et un à midi. Ce qui lui fait quinze comprimés le matin ! Mais avons-nous le choix dans un traitement de confort ? Non médicalisé pour toutes ses pathologies gravissimes mais médicalisé quand même pour souffrir le moins fort possible. Ce médecin est formidable par l'attention et la vigilance qu'il soutient envers ses patients. Jamais nous n'avons connu cela et nous l'apprécions de jour en jour pour son abnégation.

Hier, Maurice s'était endormi profondément dans son fauteuil, de mon côté j'écrivais... lorsque des coups frappés à la porte le réveille. C'est notre ami A. qui entre avec un paquet énorme... un cabillaud de dix kilos ! Nous n'en revenons pas de la grosseur de la bête ! De plus A. nous offre un couteau très affûté, quelle gentillesse ! Maurice se met en devoir de le découper mais il est si lourd que le poisson gluant lui échappe des mains et tombe sur le carrelage... enfin après certaines difficultés pour le remettre sur la table, il parvient à le couper sur la planche de bois muni un hachoir et d'un marteau. Je pèse la tête, elle fait deux kilos... et puis je mets en sac pour le congélateur sept morceaux de plus d'un kilo. Nous allons nous régaler pour un moment.

Ce matin le chauffeur de notre VSL est arrivé un peu en avance pour nous conduire jusqu'à Quimper chez notre chirurgien pour une visite de contrôle. Nous sommes très contents de nous entendre confirmer ce que nous avions vérifié, notre vue est revenue pour moi à 10/10 sur les deux yeux, pour Maurice il retrouve un 10 sur 10 à droite sans lunettes de myopie et son œil gauche totalement aveugle gagne 0,5 dixième... ce qui pour lui représente un véritable miracle et un paradoxe dans sa situation de malade en fin de vie. Nous aurons juste besoin d'une légère correction pour la vue de près. En attendant l'ophtalmologue nous fixe un nouveau rendez-vous pour le 28 janvier 2016 et après ce sera fini de toutes ces courses épuisantes pour nous rendre à Quimper. Ouf ! Après cette visite, le chauffeur nous ramène à la maison.

Je réchauffe un reste d'hier et nous repartons pour commander nos plats de réveillon du jour de l'An. Nous le passerons avec des amis. Puis nous rentrons et Maurice fini par s'endormir profondément cependant que je reste sur l'ordinateur. Une personne sonne au portail d'entrée ce qui le réveille brusquement. Je vais voir. Cette personne c'est trompée de porte. Qu'importe nous voulions allés à Locronan pour voir la petite cité illuminée pour les Fêtes. Je n'osais pas le réveiller, mais c'est fait.

Nous nous habillons chaudement car l'air est frais et le vent souffle fort à nouveau après une belle journée ensoleillée. Nous voilà repartis.

En arrivant à hauteur de Douarnénez, une pluie fine se met à tomber. Puisque nous passons devant le magasin, Maurice s'arrête pour s'acheter une paire de lunettes d'appoint. Elles ne sont vraiment pas chères. Je ne suis pas allée avec lui car trop de monde et mal garés mais nous reviendrons pour moi, plus tard. Il y a un joli choix de lunettes originales.

Nous filons sur Lokern (Locronan, nom francisé). Il commence à pleuvoir plus fort, zut. Nous sommes pris dans une longue file d'automobiles. Nous avançons jusqu'à l'entrée de cette petite cité de caractère. Par chance, juste devant sans avoir trop à se démener pour trouver une place, nous pouvons nous garer sur la place 'grand handicap' libre pour une fois !

Il pleut plus fort, nous allons devoir prendre nos parapluies. Maurice sort nos deux fauteuils roulants et nos 'pépins' accrochés à l'un d'eux et nous partons sur la rue qui nous conduit au centre de Locronan magnifique d'illuminations grandioses. L'architecture moyenâgeuse rehaussée de guirlandes lumineuses offre un spectacle magique à tous.

Maurice comme aimanté s'arrête devant l'étal d'une marchande de figurines de fées, de korrigans, de sorcières... je n'y pensais même plus tant nous en avons déjà... mais il a repéré une fée chevauchant une licorne et il n'hésite pas à me l'offrir... je ne peux pas m'empêcher de penser à ma saga fantasy et ses personnages... une de plus dans ma collection déjà riche de personnages féeriques de toutes sortes. Mais après tout c'est la fête !

Nous mettons nos phares car un monde fou déambule dans les ruelles pavées, sur la place et entre les petits chalets. Ils ne nous voient pas dans nos fauteuils. Des vitrines s'affichent étincelantes de lumière.

Puis nous continuons notre chemin jusque vers une autre petite place devant un décor fabuleux où trône un immense cerf recouvert de lumière, c'est beau ! Je repense à celui que Maurice a acheté pour notre décoration au Marché de Noël d'Esquibien. Fait de rondin de bois et de branches pour sa queue et ses cornes nous ne l'avons pas encore installé dehors... il faut dire que le vent fou qui souffle la nuit ne nous l'a pas autorisé. Maurice avait installé une pancarte de Noël et ce matin, l'infirmier l'a ramassé et nous l'a rendu en deux morceaux coupé par le vent sauvage de la nuit.

Finalement après avoir pris quelques photos bien difficiles avec le parapluie que je suis obligée de lui tenir, Maurice et moi abandonnons le terrain, il pleut trop et les rafales de vent nous bousculent. Autant rentrer car nous ne pouvons pas flâner devant les stands. Une maman affolée nous crie de faire attention à un petit garçon de trois ans vêtu d'un cardigan noir. Il s'est perdu dans la foule, la nuit et la pluie battante. Elle repasse en criant : Milo, Milo, Milo ! C'est atroce de se rendre compte de l'absence de son tout-petit près de soi. J'espère de tout mon cœur que cette maman l'aura vite retrouvé... Trempés, nous remontons à bord de notre carrosse et reprenons la route du retour.

Nous soupons à dix-neuf heures trente et Maurice regagne le fauteuil du salon où il s'allonge et se couvre.

À l'extérieur le vent rugit de plus belle et mène un barouf de tous les diables.

Moi, je poursuis sur l'ordinateur...

LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Maison du Bout...de la Terre
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 59 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *de septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 59 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres...
  • Contact

Recherche

Articles Récents