Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 12:57
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
Vue de la maison : Balades à cheval dans la lande
Vue de la maison : Balades à cheval dans la lande

~~Mardi 16 et mercredi 17 juin 2015,

Mardi : Beau temps, ciel d'été... quel bonheur ! Les maux de tête de Maurice diminuent, sa tension également... les doses augmentées de morphine, de cortisone et son demi Zanidip lui ouvrent une fenêtre de répit.

Il bricole tout le matin autour du barbecue. L'après-midi se déroule dans le calme. Je demande à Jeanne de pouvoir photographier ses fleurs ce qu'elle accepte de bon cœur et nous discutons un long moment, lorsque des touristes marcheurs viennent à nous parler de la Bretagne, de la forêt de Brocéliande, de la beauté du pays... je m'attarde de longues minutes avec eux.

Mercredi : Une journée éclatante se lève sur le Cap. Ciel bleu pur et limpide, grand soleil, chaleur et brise... beau temps parfait !

Après les soins, Maurice range le garage avec l'aide de Véronique M... il s'est mis en tête de le partager en cachant le rangement du matériel et en l'ouvrant sur un bureau, un présentoir, des chaises, une radio pour attendre les touristes, les lecteurs avec mes livres... une bonne idée d'autant qu'il sera bien installé dans un endroit frais et surtout à l'ombre, bien plus pratique que de se tenir devant le portail d'entrée en plein soleil ce qu'il ne peut plus supporter.

~~ L'après-midi nous faisons un tour rapide aux puces du Cap Solidarité... nous achetons un objet décoratif pour ma rocaille, des ustensiles pour le barbecue et des chaises de jardin à très bon prix. Cela nous fera de quoi faire asseoir le public lors de mes séances contées.

Au retour, des touristes heureux provoquent un bouchon pour prendre toutes nos fées en photo. Au milieu de la cohue, car ils photographient aussi la maison du pêcheur, un gars réjoui par tant de beauté armé d'un appareil photo me fait remarquer la chance que nous avons d'habiter ici, de la splendeur du paysage !... Nous formons de nouveau un attroupement au milieu de la chaussée !

Sur ce site remarquable et chargé d'histoire nous n'avons pas fini de rencontrer les vacanciers à pied, à cheval et en voiture... je file chez Éliane.

Elle s'apprêtait à venir à la maison pour nous remettre notre clé USB avec des chansons de mer. Du coup, elle m'offre un café puis, je lui demande de passer à la maison comme elle devait le faire. Nous passons un excellent moment tous les trois ensemble autour d'un autre café ! Puis elle se retire et nous restons seuls bien occupés sur nos ordinateurs.

Nos biquettes nous amusent et Toopie nous manque. Aig à force de ténacité parvient à faire sauter une sangle avec ses dents, oh la chipie ! En passant devant elle alors que je m'éloigne, elle m'appelle en bêlant à fendre l'âme... oh, comme elle aimerait quelques gourmandises... par exemple une bonne poignée de lierre !

On verra demain. Sur le soir à dix-neuf heures, le ciel s'est couvert d'un coup. Comme le temps passe vite !

~~Jeudi 18 juin 2015,

Dans le lit, acculée de douleurs, je pense à remettre mon lombostat (corset) et ma minerve, seuls moyens de bloquer la douleur... je n'en peux plus.

Au réveil je retrouve Maurice dans la véranda. Il a eut des maux de tête violents dès trois heures du matin puis à sept heures... je pense que l'inter-dose de minuit lui devient indispensable... il ne peut pas tenir de vingt heures à quatre heures du matin sans morphine... donc, il faut certainement ajouter la dose intermédiaire de minuit, ce qui fixe un rythme régulier toutes les quatre heures. Cela ajustera au mieux la douleur... bien entendu il devra se réveiller à minuit, cela va perturber son sommeil d'autant, quant à moi, il me semble revenir aux cinq mois de soins palliatifs où je me levais toutes les quatre heures pour lui donner sa dose de morphine (au-dessus de la dose mortelle )... mais cette fois, il n'est pas alité vingt-quatre heures sur vingt quatre !

Après les soins, Maurice se replonge dans l'aménagement du garage. De mon côté je prépare le repas aidée par Sylvie. Aujourd'hui, je me lance dans des beignets d'aubergines, un plat délicieux.

Après le déjeuner, Maurice retourne au garage et je tente de rester sur l'ordinateur... nos chèvres naines réclament le fusain de la haie dont Maurice coupe chaque jour un morceau pour satisfaire leur gourmandise... ah ! Les coquines !

Le temps, ce matin, a commencé sous le brouillard et il reste couvert jusqu'à quatorze heures ou enfin, il apparaît... il fait bon.

~~ Dans l'après-midi Maurice doit passer à Plonéourn-Lanvern pour chercher une table et six chaises de jardin à bon prix.

Élyane arrive avec son frère alors que nous partons. Nous les retrouvons au retour. Gilbert vient pour mettre de l'ordre et remettre à jour l'ordinateur de Maurice. Il y parvient et Maurice se trouve vraiment content de pouvoir naviguer plus aisément sur cet appareil bien vieilli maintenant.

À dix-neuf heures le temps se remet au beau fixe, envolés les nuages qui cachaient le soleil...

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 16:37
POUR QUE CESSE LA HONTE DE L'EUROPE ! SIGNEZ LA PETITION CI DESSOUS...

~~Cette année, près de 1800 migrants se sont noyés en Méditerranée.

L'UE a mis sur pied un plan solide pour les aider, mais la République tchèque, le Royaume-Uni, la Pologne et l'Espagne menacent de le torpiller. Selon les experts, seule la pression du public peut encore sauver cette initiative. Rejoignez l'appel pour mettre fin à la honte de l'Europe : https://secure.avaaz.org/fr/stop_the_tide_of_death_loc_fr/?bCclKdb&v=60370

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans FENETRES SUR LE MONDE
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 19:16
LA FUITE DES JOURS : LA SAGA FANTASTIQUE, MAGIQUE ET MERVEILLEUSE DE DANA LANG... SON OEUVRE LITTERAIRE, SA VIE

~~Lundi 15 juin 2015,

Il fait un temps splendide ! Ce qu'il y a d'incroyable ici, c'est l'intensité de la lumière et du changement constant des couleurs.

Acculée de douleurs, je ne tiens plus dans mon lit, je me lève doucement tâchant de ne pas réveiller Maurice. Je souffre dans tout mon corps, dans chaque mouvement et je me bloque dans chaque position sans jamais de répit... j'en ai marre, mais je serre les dents, il faut avancer envers et contre tout.

Je prépare le petit déjeuner. Nelly arrive lorsque tout est prêt, mais elle va préparer une tourte de poireaux, ranger un peu la maison et m'aider.

Je téléphone au médecin, Maurice ne tient plus les maux de tête.

Je me prépare avant l'arrivée de Béatrice. J'avais acheté des agapanthes bleues à la ferme aux cochons, Nelly me donne un coup de main pour sa plantation dans la rocaille. Les fleurs ont un pouvoir incroyables pour remonter le moral des troupes !

Nelly nous quitte vers midi et nous passons à table ; au menu : salade verte, tourte aux poireaux, fromage blanc et crème chocolat.

Le médecin cogne à la porte. Il augmente la morphine et la cortisone... soins de confort... espérons que cela calme les douleurs insupportables de Maurice pour qu'il puisse profiter de la vie doucement sans souffrir.

Hier matin, Maurice a vu un renard dans le pré du voisin, heureusement nos petites chèvres sont bien protégées.

Cette journée lumineuse où claquent au vent le drapeau breton et les drapeaux à prières tibétains – j'aime cette idée des pensées positives qui s'envolent au vent vers nos frères – ne s'achève pas avant vingt-trois heures et nos biquettes se coucheront encore bien tard.

Tant mieux, elles sont heureuses, elles détestent la pluie !

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 17:41
LA FUITE DES JOURS : La Saga Fantastique, Magique et Merveilleuse de Dana LANG... son Oeuvre Littéraire et sa Vie... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS : La Saga Fantastique, Magique et Merveilleuse de Dana LANG... son Oeuvre Littéraire et sa Vie... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS : La Saga Fantastique, Magique et Merveilleuse de Dana LANG... son Oeuvre Littéraire et sa Vie... / Dana LANG
Les oiseaux marins s'ébattent au-dessus de l'océan...
Les oiseaux marins s'ébattent au-dessus de l'océan...

~~Dimanche 14 juin 2015,

Le temps est au beau fixe. Maurice se lève et les chèvres l'appellent. Béatrice arrive pour les soins.

Je réalise le vide laissé par Toopie... elle n'est plus là, constamment derrière moi alors qu' elle se levait quand moi, se couchait quand moi, toujours là à cinquante centimètres de moi... oui, quel manque ! Mais elle est partie tranquillement, proprement, dignement en douceur avant que l'agonie atroce ne survienne... comme nous savons être humains envers nos animaux mais comme nous ne savons pas être aussi dignes pour nos sœurs et frères humains... comme nous aimons les voir agoniser, les traîner des années en état végétatif... quelle honte !... Mais cela rapporte !

Alors je pense à ma mère, quatre-vingt-dix ans le 14 juillet prochain, pourrissante sur son lit, devenue légume avec la maladie d'Alzeimer depuis sept ans... je repousse mes pensées, cela me donne la nausée ! Elle ne méritait pas une telle fin de vie... mais qui mérite cela ?

En écrivant, je regarde le paysage devant moi... comme c'est beau cette vue sur l'océan avec au-devant une merveilleuse rocaille que je viens de finir d'aménager... cela n'a pas été sans douleurs, sans mal... mais c'est fait et c'est vraiment agréable sous ce beau soleil de juin... et puis nous venons de faire l'acquisition d'un carrosse féerique en fer forgé... nous l'installerons devant !

Concernant ma recherche d'éditeur et notamment de la parution de mes livres en numérique (Fayard à bien lu 'Les Sanglots du Vent' a beaucoup aimé mais devant la crise l'éditeur ne s'engage pas - tu parles, à d'autres évidemment je ne m'appelle pas Marc Lavoine ou autres et de plus, je suis en fauteuil roulant !... Quant aux Éditions du Net ils ne se mouchent pas du coude... ils réclament 110 euros pour l'impression d'un seul livre de 150 pages - mes contes tibétains - ils ne me donnent pas de prix pour un livre numérique - si l'on compte qu'ils retiennent leur marge sur un livre, l'auteur est très largement roulé- je plains les auteurs qui se laissent tomber dans de tels pièges !

Malgré ces profondes déceptions – il faudrait pourtant que ma Saga Fantastique et merveilleuse 'Les 3 héritiers de la clef des 7 Mondes', toute mon Œuvre Littéraire largement primée fructifie par un Éditeur émérite... autant de déconvenues qui avec ma maladie m'atteignent encore plus fort et qui bousculent mes rêves... Alors pour oublier, je vais me remettre, depuis le temps, à la préparation de la 'Cour d'Amour de Dana' : goûter de mots enchantés (contes et lectures de textes : prose poétique libre, libérée)... nos ami(e)s, nos voisins, leurs enfants, des auteurs, des conteurs seront invités... un excellent moment en perspective où je proposerai mes livres et des photos dans mon carrosse magique !

Ce matin j'ai terminé l'arrosage d'un engrais vert aux algues sur mes plantes. C'est pratique... je jette un bouchon gradué de produit dans un petit arrosoir prévu à cet effet, je le remplis d'eau au robinet extérieur et je porte le contenu posé sur mes jambes, moi-même sur mon fauteuil roulant et je cours ainsi dans le terrain faisant de nombreuses allées et venues, il ne faut pas rouler trop vite sous peine de se faire asperger... mais je vais là où je veux... c'est évidemment extrêmement fatiguant pour moi, mais cela m'occupe la tête si les muscles ne fonctionnent plus... et mes fleurs profitent bien de ce traitement.

Pendant ce temps Maurice s'évertue à la préparation d'un poulpe au barbecue et gratte les pommes de terre nouvelles. Je termine mon travail au jardin pour faire sauter les patates dans la poêle, cependant qu'il finalise sa préparation. Nous nous régalons autour d'une salade verte, le poulpe grillé et les petites patates sautées, morceau de fromage et de tarte aux pommes sans sucre confectionnée vendredi par Nelly.

Et finalement complètement crevés nous n'irons pas visiter la journée des jardins, ce qui m'aurait ravie mais trop épuisé l'un comme l'autre...

au programme de l'après-midi et de la soirée : repos !

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 22:35
LA FUITE DES JOURS... Toopie est perdue / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... Toopie est perdue / Dana LANGLA FUITE DES JOURS... Toopie est perdue / Dana LANG

~~Jeudi 11 juin 2015... Toopie est perdue

Maurice se plaint toujours de la tête et il faudrait appeler le médecin... mais la journée se passe avec les gémissements, les plaintes de Toopie.

Je la garde près de moi sur le fauteuil relax... elle est mal, ne sait pas comment ranger sa langue qu'elle ne cesse de tourner et boit des litres d'eau. Contre moi, elle finit par se calmer et s'endormir... j'ai peur qu'elle ne s'étouffe avec sa langue ou qu'elle l'avale. Je suis inquiète... je ne veux pas la voir souffrir comme une damnée. Maurice partage mes inquiétudes.

Demain, nous irons chez le vétérinaire, inutile d'attendre le week-end pour risquer de vivre une agonie que nous ne souhaitons pas après tant d'années heureuses vécues ensemble.

Cela nous fait mal, mais il faut se rendre à l'évidence et y aller...

Vendredi 12 juin 2015... Toopie s'en va

Ce matin Nelly frappe à la porte et Béatrice arrive pour les soins de Maurice comme chaque jour. La fièvre est partie momentanément comme elle est venue.

Nous allons chez le vétérinaire. Lorsque nous sommes devant son cabinet, Maurice ne m'accompagne pas... il a peur d'une éventuelle crise cardiaque. Il demeure trop sensible, il vaut mieux qu'il m'attende dans notre véhicule.

Le docteur partagé entre la surprise et la certitude comprend aussitôt le but de ma visite... nous en avions parlé il y a quelques jours. En attendant il m'avait donné un traitement adéquat... mais Toopie ne mange plus depuis cinq jours, boit trop abondamment, tourne sa langue désespérément et ne peut plus fermer les mâchoires.

Lorsque le véto ouvre sa gueule, sa tumeur a triplé de volume ; elle bouche presque tout le gosier et sa langue n'a plus de place, ses mâchoires sont totalement déformées.

Je suis atterrée et pleinement consciente de son mal... cela ne pouvait plus durer davantage sous peine de la voir vivre des heures de souffrances atroces.

Le vétérinaire endort Toopie et remplit les papiers nécessaires. Je ne cesse de la caresser... elle s'endort doucement puis s'étale lentement sur la table. Il procède alors au rasage de sa patte puis lui administre une intraveineuse pour l'euthanasier.

Je continue mes caresses et pour finir je l'embrasse une dernière fois. Ma petite chienne, ma Toopie n'a pas souffert... mon âme s'en trouve allégée, ôtée d'un trop lourd fardeau.

Elle aura vécu treize ans de bonheur avec nous et nous avec elle, nous l'avons tant aimé et elle nous l'a rendu au centuple... mon cœur la pleure et comme elle va nous manquer.

Je retrouve Maurice soulagé et triste. Je lui dis que je vais appeler immédiatement ma fille, Valérie comme elle me l'a recommandé, Nelly fera des prières bouddhistes pour le départ de son âme. Après mon coup de fil, Nelly a couru au temple pour tenir sa promesse. Nous sommes rassérénés.

Voilà, il nous faut vivre sans elle à présent... les biquettes dans leur pré nous apporteront un peu de réconfort.

Samedi 13 juin 2015,

Il fait un temps splendide, un ciel bleu sans aucun nuage. Au matin la température s'élève à 19° dans la véranda et 19° à l'extérieur.

Pour la première fois depuis treize ans, nous nous levons sans notre petite chienne à qui je disais bonjour tous les matins. Elle se dressait devant moi et je l'embrassais en lui caressant le cou et le ventre et le soir dans son panier à mes pieds, je la caressais en lui disant bonsoir ou : dors bien, ma Toopie et ainsi chaque jour. Elle va trop me manquer.

Ce matin, nous devons faire quelques petites courses et nous repassons chez le vétérinaire. Je lui apporte le carnet de santé de Toopie et lui ramène ce qu'il me reste de son traitement. Nous parlons beaucoup. Il m'annonce que ses reins devaient être pris ce qui explique sa soif inextinguible, cela ne venait pas du traitement.

Quant à Maurice, le peu de forme qu'il possède au matin disparaît dès le début de l'après-midi. Il voulait essayer d'aller à la pêche... mais avec ce grand soleil, cela m'effraie... il ne pourra pas tenir.

Moi-même, je suis en crise d'asthénie et sur le point de partir, il m'annonce qu'il est trop fatigué... alors malgré un temps exquis, où il a pris le temps de faire cuire quelques saucisses au barbecue, nous nous allongeons sur les relax et... nous nous endormons.

Puis à seize heures quinze alors que Maurice dort profondément, je sors en fauteuil roulant jusque chez nos amis Élyane et Pierre. Pierre qui, ce matin, nous a apporté des patates nouvelles de son jardin. Quelle merveille ! Et Élyane que je suis si heureuse de retrouver, elle aussi, tellement fatiguée par la maladie.

Lorsque je rentre Maurice se plaint d'horribles maux de tête, maux qui redoublent malgré l'augmentation de la morphine. Nous ferons venir le médecin lundi. Au soir, le ciel se couvre et nous dînons rapidement des restes de midi.

Il fait nuit noire à onze heures trente, les chèvres naines se sont couchées... j'écris.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 15:10

Un beau chant de Paix qui s'unit à tous les poèmes envoyés par les Ambassadeurs du Cercle Universel de la Paix

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 17:44
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans ECOLOGIE
commenter cet article
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 19:27
Notre adorable et irrésistible Toopie
Notre adorable et irrésistible Toopie

~~Mercredi 10 juin 2016... notre Toopie

Maurice ne va pas bien, 39° à six heures ce matin et maux de tête... il veille à prendre la morphine à heures fixes. La tension à 16 est un peu en baisse. Demain il faudra appeler le médecin.

Malgré tout, nous sortons pour faire des photos d'identité que l'on me réclame et acheter de la viande hachée pour Toopie qui ne parvient plus à manger ses croquettes... nous la gâtons avant qu'elle nous quitte, elle qui ne nous a procuré que de l'amour à l'état pur. Elle nous aura suivi dans toutes nos joies, toutes nos peines et aussi toutes nos galères... elle ne nous aura jamais quitté, même encore aujourd'hui, elle ne me lâche pas d'un mètre. Si je me tiens au bureau, elle est couchée dans son panier à mes pieds, idem lorsque je suis au lit. Devant la télé, elle est couchée entre mes jambes sur le relax ou sinon, trop fatiguée, dans son panier au pied de mon fauteuil. Comme elle va nous manquer !Delphine nous rend visite accompagnée de sa fille Justine et de Chloé, sa nièce. Elles viennent admirer nos petites chèvres.

Aujourd'hui le temps ensoleillé mais bien venteux à fait place sur la soirée à un temps couvert suivi de crachin... il devrait pleuvoir.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 23:17

~~Lundi 8 juin 2015,

Il fait un temps superbe mais bien venteux.

Les maux de tête et la température perdurent mais en plus supportables. La tension est à 17 ce matin. Après les soins, nous partons au magasin de bricolage... Maurice à besoin d'outils et de sangles pour lester le matériel qui doit rester dehors.

Pierre nous apporte des poulpes immenses pêchés dans le port de Feunteun Aod ! Nous en avons déjà au congélateur et nous n'avons plus de place, nous les offrons à Béatrice.

Maurice bricole un peu ce matin. Puis nous nous reposons dans nos relax en attendant Alexandra, notre charmante podologue.

Au courrier d'aujourd'hui encore une belle moisson de récompenses Littéraires : Médaille d'Or Internationale de la Nouvelle et quatre autre prix décernés par le Jury du Bleuet International 2015.

Ce qui monte à 15 Prix, Médailles et Mérites Littéraires Internationaux décernés depuis le début de l'année 2015.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 22:53

~~Dimanche 7 juin 2015,

Nous déjeunons et attendons Béatrice. Elle nous parle de la fête des bateaux à Douarnenez et d'un petit dèj., à la ferme aux cochons... aussi un troc et puces à Audierne.

Nous nous préparons rapidement pour arriver à temps à la fête 'Ça Cartonne' !

Cet événement se passe au Port Rhu à Douarnénez. La population, les enfants sont invités à réaliser un bateau en carton et à le faire flotter pour une course dans le port. Incroyable d'ingéniosité et d'originalité, cette manifestation pleine d'humour attire beaucoup de monde sur les quais du Port Rhu.

Il fait un temps resplendissant de soleil et un ciel bleu pur. Nous nous installons sur un ponton réservé aux personnes à mobilité réduite en plein milieu du port et de la manifestation où nous avons une large vue sur le concours.

Ce sont les enfants qui débutent les premiers la compétition et chacun rivalise par un bateau unique et coloré, comme exemple : 'Léopard de Vinci' bateau à la tête de léopard... un autre représente un requin aux dents immenses 'les dents de la mer', un autre un bel oiseau... etc... le plus petit bateau arrive le dernier tant il est difficile de le manœuvrer mais il gagne un trophée de par sa dimension.

C'est une très belle fête où de très nombreux bateaux sont invités à se présenter sur l'eau.

Un seul a coulé au bout de quelques minutes, tous les autres enfants (les plus petits dont une fillette de quatre ans et demi, sont accompagnés d'adultes) ont tenu l'épreuve de la flottabilité jusqu'au bout. Tous ont réussi leur course. Poséidon inscrit le premier, le premier parti arrive en tête de la course... sûr que ce garçon là avait envie de gagner !

Les épreuves se poursuivent avec les adultes jusqu'à seize heures trente où pour le final tous les bateaux présents reviennent sur l'eau. Cette belle initiative a fait des émules en d'autres points... comme La Rochelle, Le grau du Roi et autres ports de France.

Nous quittons les lieux après le passage des enfants avec regret. Maurice ne peut pas rester exposer au soleil trop longtemps.

Finalement, nous partons pour la ferme au cochon en direction de Plouhinec pour un déjeuner bio. Nous pénétrons dans un lieu magique où la nature exubérante règne en maître autour d'une ferme formée de plusieurs immenses bâtisses de pierres... un véritable éden de paix et de bien-être.

Un jeune adulte arrive en courant près de nous pour nous garer. Il téléphone pour demander l'autorisation d'approcher la ferme au plus près. Tout en courant toujours, il nous conduit jusqu'à l'endroit. Nous descendons de notre véhicule puis suivons les flèches. Elles nous amènent vers un immense hangar où une forte odeur d'étable nous frappe les narines. Là, des jeunes gens nous attendent autour d'une vaste table pour nous présenter un petit déjeuner royal fait de lait aux céréales, yaourt à la myrtille, miel, pain, beurre salé, confiture de fraises à la vanille, pâté maison... de nombreuses personnes déjeunent assises sur des bancs près de longues tables pour la dégustation. Des jeunes gens nous servent le petit dèj., que nous avons choisi, directement à la table. On se régale !

Soudain, tout en mangeant, nos oreilles perçoivent des grognements de porcs. Ça alors, nous mangeons au milieu des cochons !... Nous sommes dans la porcherie... que nous nous empressons de photographier une fois notre repas terminé !

Quelle belle vie de cochon pour ces gorets là ! Ils dorment répartis dans une douzaine de stalles élardés* sous le foin. Un box est réservé aux porcelets. Pour cette journée porte ouverte, les propriétaires les ont présentés là, le reste du temps ils demeurent dans les prés... et l'on peut ensuite acheter à la ferme quantité de pâtés, de saucissons... des porcs transformés en jambon !

On peut aussi acheter des plantes... bio ! Je m'offre une belle agapanthe bleue pour enrichir ma collection de plantes bretonnes. Maurice, lui, revient avec deux pieds de cochon et deux tranches de jambon maison.

Nous rentrons, il est épuisé. Nous terminons la journée endormis dans nos relax.

*élardés ; allongés de tout son long dans une attitude zen.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans La Fuite des Jours
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 54 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche