Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 10:05
IL Y A 34 ANS : LES MASSACRES DE SABRA ET CHATILA... de mon ami Ziad MEDOUKH, professeur de français, ambassadeur de la Paix,...
IL Y A 34 ANS : LES MASSACRES DE SABRA ET CHATILA... de mon ami Ziad MEDOUKH, professeur de français, ambassadeur de la Paix,...

Il y a 34 ans : les massacres de Sabra et Chatila

Nous n’oublierons jamais l’histoire noire de cette occupation aveugle / Ziad Medoukh

Depuis le début de leur occupation et de leur déportation par l'armée israélienne, les Palestiniens souffrent des différents massacres et crimes commis contre eux par cette armée, à l'intérieur comme à l’extérieur de la Palestine.

Depuis 1948, plusieurs crimes et massacres ont fait des milliers de victimes côté palestinien, en majorité des enfants, des femmes et des personnes âgées, qui ont donné de leur sang à Deir Yassin, à Kfer Kassem, à Safed, en passant par Jenin, Naplouse, Hébron et Gaza, sans oublier le Liban, la Syrie et la Jordanie.

Ces jours-ci, les Palestiniens commémorent le 34ème anniversaire des massacres de Sabra et Chatila, commis par l'armée israélienne contre les réfugiés qui se trouvaient isolés dans ces deux camps de la capitale libanaise.

Nous pensons à tous ces Palestiniens qui ont été tués et assassinés par les forces de l'occupation israélienne, directement ou indirectement, nous pensons aux milliers de Palestiniens tués en 1982 dans les camps de réfugiés de Sabra et de Chatila par les milices libanaises et les soldats israéliens.

15,16 et 17 septembre 1982 ! Il y a 34 ans maintenant, trois jours de terreur israélienne dans des camps de réfugiés palestiniens, trois jours sans que personne ne bouge dans notre monde coté communauté internationale officielle. Après ces trois jours, le monde s'est réveillé devant le massacre le plus meurtrier de notre histoire contemporaine: des soldats israéliens et des miliciens libanais ont pénétré dans les deux camps de réfugiés palestiniens de la capitale libanaise Beyrouth pour commettre un crime de guerre, un crime contre l'humanité.

Les victimes étaient des Palestiniens, leur seule faute était d’être des palestiniens ! Ils sont nés palestiniens, ils ont quitté leurs villages et leurs villes en 1948 pour venir vivre quelques années au Liban en attendant le retour sur leur terre d’origine, à Jaffa , Haifa , Ramla, et Nazereth. Mais les quelques années sont devenues plus d'un demi-siècle. Leur faute était d’avoir offert à la Palestine et au Liban des résistants, des militants, des activistes, et des révolutionnaires, qui ont ,en trois mois, donné des leçons de résistance à l'armée israélienne, quand cette armée a envahi le Liban en juin 1982.

Oui, 89 jours de résistance historique de quelques centaines de militaires palestiniens-avec des armes légères- contre une armée bien équipée ( avions de guerre, chars, tanks, hélicoptères militaires, bateaux militaires, soldats, officiers) et, malgré le déséquilibre des deux forces en présence et la différence de moyens, les Palestiniens, chefs, militaires et citoyens -ont résisté trois mois ,sous les bombardements quotidiens et sous les missiles israéliens.

Bien évidemment, ces crimes israéliens sont restés sans jugement et aucune instance de la communauté internationale officielle n’a osé critiquer ou dénoncer ces massacres commis contre les civils; bien au contraire; l'armée israélienne a continué ses crimes contre les Palestiniens, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza, dans les territoires de 1948 et à l'extérieur de la Palestine.

Son dernier crime date de deux ans, avec la dernière offensive contre la bande de Gaza en été 2014, sans oublier les agressions quotidiennes de cette armée contre les Palestiniens, avec la mort de cinq palestiniens ces jours-ci en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, tués par les forces de l’occupation israélienne.

Nous n'oublierons jamais l'histoire noire de cette occupation aveugle ni son passé criminel; tout cela va rester gravé dans la mémoire de nos enfants et de nos jeunes; personne n'oubliera les massacres, les crimes et les agressions israéliennes permanentes contre les Palestiniens à l'intérieur et à l'extérieur de la Palestine.

Sabra et Chatila : le massacre inoubliable, le massacre impardonnable des criminels contre les Palestiniens.

Aujourd'hui, nous rendons un vibrant hommage à nos martyrs morts au Liban, dans les camps de réfugiés et partout dans le monde, pour que la Palestine soit libre, et que justice soit rendue un jour, et avant tout, nous adressons une seule question à ce monde qui se dit libre :

Jusqu’à quand l’impunité de ces criminels ?

Partager cet article

Repost0
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 15:01
Poèmes d'Espoir dans la Douleur / Ziad MEDOUKH... un livre à lire absolument !

Poèmes d'Espoir dans la Douleur / Ziad MEDOUKH... un livre à lire absolument !

Partager cet article

Repost0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 19:56
L'ETE A GAZA / de mon ami Ziad MEDOUKH, Ambassadeur de la Paix, Poète, Professeur de Français (Palestine)
L'ETE A GAZA / de mon ami Ziad MEDOUKH, Ambassadeur de la Paix, Poète, Professeur de Français (Palestine)
Il est magnifique l'été à Gaza, les arbres fruités sont couronnés de mille fleurs...
Il est magnifique l'été à Gaza, les arbres fruités sont couronnés de mille fleurs...

L’été à Gaza / Ziad Medoukh

L’été à Gaza n’est pas l’été d’ailleurs,

C’est un été très particulier

Un été merveilleux où surnage une beauté

Qui transperce les yeux

Un été lumineux , un été vivant

Un été ensoleillé aux nuits tranquilles

Un été plein d’espoir,

Un été doux fleurit aux rayons de chaque heure.

Mais c’est un été passionné, passionnant et bouleversé

Qui apparaît , dans le sang et la patience,

Un été que même la poésie la plus colorée

Et le grondement des textes écrits

Ne pourraient décrire,

Un été sans vacances pour les enfermés.

En été, à Gaza,

A l’horizon sans nuages et dans le ciel

L’ombre chuchote.

En été, à Gaza,

Le soleil est ardent.

Il est magnifique l’été à Gaza !

Les arbres fruitiers sont couronnés de mille fleurs

Le figuier, le raisiné , et le dattier donnent vite des fruits

A Gaza, l’été semble s’éterniser

Les soirées sont trop longues

Sans lumières, sans électricité.

Seules les étoiles tentent de briser l’obscurité

De ce morceau de terre oublié

Soumis aux atroces mesures d’une occupation

Qui aime les ténèbres et déteste la clarté.

Un occupant aveugle qui ne sait pas que

Meurt chaque jour

Celui qui brise les rêves d’un enfant innocent,

Celui qui assassine les espoirs.

L’oppresseur, il n’est pas besoin de le combattre,

Ni de l’abattre,

Il se détruit lui-même.

L’été à Gaza serait l’occasion rêvée

De mettre fin à l’assassinat du ciel,

De mettre fin au vrombissement des avions,

Ces engins qui sèment la terreur et la mort

Ces machines qui éparpillent dans le ciel

Les cadavres d’oiseaux,

Et les cerfs-volants n’y peuvent plus danser.

En été , les familles de Gaza s’activent.

C’est la saison des mariages.

La plage est comble

Et l’on boit le thé aux multiples arômes.

En cet été de Palestine qui vit de l’espérance,

Les fleurs s’ouvrent,

Un dolmen s’érige

Pour nourrir les esprits troublés.

Gaza la prisonnière, comme l’oiseau en cage,

Se souvient d’un autre été, un sombre été,

Un été meurtrier,

C’était en 2014 !

Quand la guerre a commencé,

C’était le début de l’été !

Mais la guerre ignore les saisons.

Un refrain de tragédie,

Le lancement d’une dévastation de cinquante jours,

Une guerre qui a duré longtemps, longtemps

Jusqu’à ce que l’été commence à donner des signes de faiblesse

Quand l’occupant commence l’œuvre macabre

De sa folie meurtrière.

Les combats faisaient rage,

Les bombes illuminaient le ciel

Et les missiles s’enfonçaient dans les champs

Où l’on n’entendait que le ressac des vagues

Tandis qu’ un petit vent faisait danser la lune douce.

Tout est détruit, brûlé, saccagé, même les pierres.

L’interminable spoliation d’un peuple commence.

Une terreur sans nom s’impose.

Un champ de ruines effroyable et des cœurs endeuillés

Les morts et les blessés s’accumulent,

Les destructions se multiplient…

C'est la mise en scène d’une exécution,

D’un pilonnage qui a pour but d’attiser la défiance et la haine.

Dans notre ciel aux étoiles fauves,

L’escalade est ainsi imposée dans l’horreur,

La paix est ainsi tristement amputée,

Ainsi, les massacres passent et se ressemblent,

Une mort rapide qui a remplacé la mort lente du blocus étouffant !

Des images effroyables

Gravées dans les mémoires pour toujours

L’horreur!

Nous étions là, impuissants devant la cruauté,

Devant la barbarie, devant l’inhumanité,

Avec la seule force de l’espoir

Qui n’empêchait pas, hélas!

Les immeubles de s’écrouler

Et les innocents de souffrir dans leur chair

D’enterrés vivants

Sous le glaive de feu et de sang.

Lors de ce dramatique été

Une nappe de brouillard s’étendait

Sur le nord de Gaza

Et le vent soufflait vers le sud,

Quand une pluie de feu s’abattit sur la ville,

Rayant de la carte un quartier nommé Chijaya.

La peur étreignait le cœur de nos enfants.

En chaque début d’été,

Confronté à sa réalité de prisonnier

Et à ses souvenirs douloureux

Chaque palestinien de Gaza s’interroge :

Quand aurons-nous un été comme les autres étés ?

Quand retrouvons-nous la liberté ?

Quand retrouvons-nous la paix ?

Quand ? quand ?........

L'été a Gaza n'est pas l'été d'ailleurs... un été sans vacances pour les enfermés... en été à Gaza le soleil est ardent... un été plein d'espoir...
L'été a Gaza n'est pas l'été d'ailleurs... un été sans vacances pour les enfermés... en été à Gaza le soleil est ardent... un été plein d'espoir...

L'été a Gaza n'est pas l'été d'ailleurs... un été sans vacances pour les enfermés... en été à Gaza le soleil est ardent... un été plein d'espoir...

Partager cet article

Repost0
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 21:59
HEUREUX LES ARTISANS DE LA PAIX !

HEUREUX LES ARTISANS DE LA PAIX !

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad MEDOUKH, mon ami Ambassadeur de la Paix, professeur de français (Palestine),...

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad Medoukh

Dans un monde en effervescence : guerres, violence, attentats, haine, crimes, attaques terroristes, agressions, bombardements, interventions militaires, pauvreté, précarité, chômage, chocs sociaux et économiques, menaces nucléaires, traumatisme collectif, et horreur absolue qui fauche des vies infiniment précieuses et répand la souffrance et la peur.

Avec la domination de l’intolérance et le rejet de l’autre, nous vivons une crise morale, qui commence à avoir des conséquences dramatiques sur des pays et des nations.

Tant de manipulation et d’instrumentalisation par des médias et des politiques qui cherchent à récupérer avec «opportunisme » les monstruosités, la douleur, l’horreur, pour soigner leur côte de popularité, pour ouvrir des brèches criminelles entre les peuples, pour avoir plus d’intérêts économiques.

Le résultat est certes le même, horrible, l’horreur ne tombe pas du ciel. Elle naît de fractures, de fêlures, de rejets, de discriminations, d’intolérances ; de violences sociales, guerrières, de frustrations , d’injustice et d’humiliations.

Si nous ne sommes pas vigilants, les politiques et les médias arriveront à nous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Loin des manipulations politique et médiatique, d’une malhonnêteté flagrante, nous devons sortir du cercle vicieux de la guerre et de la terreur.

Cette situation nous rappelle combien la vie est sacrée et que face à la barbarie, nos meilleures armes sont la force de l’esprit là où sévit l’obscurantisme, la puissance de l’amour là où hurle la haine, les instruments de la paix là où tuent les armes de guerre.

Plus que jamais, œuvrer à un vivre ensemble pacifique s’impose, nous avons besoin des paroles solidaires et réconfortantes, des actions contre l’amplification du climat de racisme et contre des idéologies dominantes qui commencent à gagner la majorité des esprits.

L’espérance naîtra de notre capacité à nous rencontrer avec nos multiples appartenances, pour nous reconnaître d’une même humanité. Elle se renforcera par notre volonté de nous unir autour d’un même combat pour la dignité. Tout le monde devrait nous montrer des voies pour bâtir la paix, et s’engager sans relâche pour conjurer la vengeance et la peur, en semant la paix dans le cœur des enfants et des jeunes.

La solution n’est ni sécuritaire ni militaire, elle est avant tout sociale et scolaire, la solution est la paix, nous devrons remplacer la culture de la guerre par la culture de la paix.

La paix est une demande populaire partout dans le monde, le problème est que la paix est devenue un slogan pour beaucoup de pays, d’institutions, d’organisations et de personnes, qui jour et nuit déclarent avoir travaillé et œuvré pour réaliser cette paix dans leur entourage, dans leurs pays, dans leurs régions et dans le monde, mais sur le terrain, ils ne font rien pour la réaliser, au contraire, ils incitent à la haine et l’intolérance dans leurs actions et dans leurs mesures.

Les raisons sont simples : les intérêts économiques de ces pays, l’absence d’une éducation à la paix dans les écoles et dans les universités, et surtout l’absence d’une vraie volonté pour réaliser cette paix. Sans oublier que le monde entier vit une crise morale, avec des valeurs humaines qui tombent en faveur des intérêts personnels.

Nous vivons dans la violence, les guerres, la peur, l’inquiétude et la méfiance entre personnes et entre pays.

J’accuse comme premiers responsables à cette situation d’insécurité dans le monde les fabriquant d’armes, qui au travers de leurs relations économiques avec les hommes politiques et les décideurs, essayent de garder cette situation d’insécurité dans le monde afin d’augmenter leurs profits et leurs bénéfices, même sur le dos de milliers de victimes.

Il y a ici une raison principale de cette situation c’est l’injustice, quand un pays riche, au lieu d’aider les pays pauvres à sortir de leur crise économique et de leur envoyer des aides alimentaires, leur envoie des missiles et des militaires pour occuper et déstabiliser ce pays.

De même, il y a des conflits qui durent depuis plus d’un demi-siècle comme le conflit israélo-palestinien, et aucun pays, ni aucune organisation n’arrive à trouver une résolution de ce conflit, pourtant simple : la fin de l’occupation et la fin de la colonisation des territoires palestiniens, et l’instauration d’une paix juste et durable.

Mais on voit des pays qui encouragent Israël dans sa politique agressive à l’encontre des Palestiniens par l’envoie d’armes à cet état d’apartheid, et le défendent dans les instances internationales.

On doit accepter l’autre et essayer de vivre avec lui, loin des différences ethniques et religieuses, on doit augmenter le nombre de rencontres interculturelles et internationales partout dans le monde, chacun doit connaître la culture de l’autre, on doit enseigner à nos enfants à vivre ensemble, le rôle de l’école devrait changer, l’école ce n’est pas seulement un espace scientifique et d’apprentissage, mais c’est un lieu de rencontre, c’est inculquer les principes et les valeurs humaines dès l’enfance, afin de participer à créer une génération tolérante, une génération qui s’ouvre sur la justice, sur la paix et sur la stabilité dans le monde. Une génération qui soit capable de lutter pour instaurer la paix, et qui se mobilise pour ces valeurs humaines et humanistes.

La question ce n’est pas de créer et d’engager une nouvelle éthique, mais de revenir à nos valeurs humaines de tolérance, de justice, d’accepter l’autre, de vivre ensemble, de mettre la paix comme un objectif à réaliser, et pas seulement comme un slogan ou comme un discours. Il y a ici une responsabilité de ces associations et organisations nationales et internationales qui œuvrent pour la paix, qui devraient renforcer leurs actions et toucher un public plus large, notamment dans les lieux de conflit afin d’arrêter la violence et augmenter la chance pour arriver à des solutions pacifiques. A mon avis, il y a un manque de conscience chez les gens, il manque un travail de fond. Ce qu’ont encouragé la violence et les guerres partout dans le monde.

Cette violence favorise l’injustice et la haine, ce qui rend la solution pacifique très difficile, et ainsi la violence engendre la violence, et c’est la paix qui sera perdante.

Quand , le monde prendra-t-il conscience que la violence est en train de saper les fondements de l’humanité et des civilisations ?

Tout le monde doit assumer ses responsabilités afin d’éviter d’aggraver notre crise morale et cette tendance vers l’intolérance.

Pour sortir de cette crise morale, on devrait commencer un travail de fond avec la nouvelle génération, on devrait proposer aux enfants et aux jeunes une culture à la paix, une éducation à la tolérance, un enseignement des valeurs humaines. Il y a un rôle très important à jouer par les médias, qui devraient augmenter leurs programmes et leurs chaînes pour sensibiliser les gens au danger de la violence et des conflits et essayer de rapprocher les peuples et participer à instaurer une culture de paix et de tolérance. Par exemple, les chaînes de TV et les journaux, au lieu de mettre à la Une de leurs pages et de leurs écrans, une image ou des nouvelles d’une guerre, attentat, ou bombardement, pourraient mettre une action de paix ou une rencontre sur la tolérance dans le pays ou la région de cette guerre ou attentat.

Je vous donne un exemple concret : on a créé à notre université de Gaza un Centre de la paix pour enseigner les principes de la démocratie, des droits de l’homme, de tolérance et de paix aux jeunes étudiants, ce Centre organise des ateliers, des rencontres et des formations sur ces principes ; quand on invite des journalistes à visiter notre Centre afin de couvrir nos activités, ils ne viennent pas, mais quand il y a un bombardement israélien sur Gaza ou des affrontements , les journalistes arrivent nombreux. Ces journalistes au lieu de m’interroger sur les actions de notre Centre, demandent des réponses sur les attaques et les offensives israéliennes contre la bande de Gaza. Et ça se répète en Iraq, en Syrie, au Yémen où les médias s’intéressent aux clashs et aux attentats violents, au lieu de parler des actions faites pour la tolérance et pour la paix dans ces pays, qui sont nombreuses, mais pas connues à cause de la non-couverture médiatique.

Toujours en Palestine, et malgré l’occupation et la colonisation, et malgré leur souffrance au quotidien depuis plus de 70 ans, il y a plus de 300 organisations, associations, centres, magasins, médias, facultés et écoles, qui portent le nom de la Paix dans les territoires palestiniens.

En conclusion, nous devrons tous travailler ensemble et nous mobiliser afin d’essayer de sauver ce monde de sa crise morale et de favoriser le dialogue entre les pays et les gens pour arriver à une vraie paix durable, une paix qui passe avant tout par la justice.

Il est vrai que construire la paix nécessite discrétion, humilité, persévérance et tolérance, des qualités rares dans notre monde actuel, mais nous devons croire en l’humanité, car l’humanité est plus forte que les prisonniers de la haine ! Et que l’humanité est pacifique avant tout !

LA SOLUTION EST LA PAIX / Ziad MEDOUKH, mon ami Ambassadeur de la Paix, professeur de français (Palestine),...

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 20:58
QUAND LES PEUPLES DU MONDE PAIENT L'INCONSEQUENCE DE VOS ACTES !
QUAND LES PEUPLES DU MONDE PAIENT L'INCONSEQUENCE DE VOS ACTES !
QUAND LES PEUPLES DU MONDE PAIENT L'INCONSEQUENCE DE VOS ACTES !
QUAND LES PEUPLES DU MONDE PAIENT L'INCONSEQUENCE DE VOS ACTES !

QUAND LES PEUPLES DU MONDE PAIENT L'INCONSEQUENCE DE VOS ACTES !

DIS, SI JE DESSINE UN COCHON À LA PLACE D'UN MOUTON, EST-CE QU'ILS VONT ME TUER ?

INTÉGRISME RELIGIEUX, FONDAMENTALISME MUSULMAN, JUIF ET CATHOLIQUE, POLITIQUES EXTREMISTES ET RACISTES = FACISME !

Autodafés, femmes lapidées, voilées, violées, vendues comme esclaves sexuelles, enfants vendus, mains coupées, hommes fouettés, décapités, exécutés ; voitures piégées, explosions, assassinats, la liste est longue de ces barbaries dans le Monde qu'il faut faire cesser !

Nous croyions avoir vaincu le mal absolu mais la bête immonde toujours prête à ressurgir devient plus odieuse chaque jour ! Là voilà l'hydre à têtes multiples prête à tous les crimes avec ses masques religieux et politiques ignobles !

Nous en avons assez de cette horreur ! Assez de la misère, de la pauvreté, de la faim, de la mort, du sang et du crime ! Nous voulons une terre de laïcité seule garante de la Paix, Dieu n'a pas de religion (la religion est une affaire privée et doit s'exercer dans la sphère privée ou les lieux de culte, les signes ostentatoires de religion = voile, foulard, kippa, croix doivent être bannis en public car fauteurs de troubles et de guerre).

Nous voulons que l'Amour triomphe, que les richesses soient enfin partagées et que l'Être jouissent de tous les Droits Humains et les Droits pour l'Enfant inaliénables et universels : Liberté, Égalité, Fraternité, Pain, Justice et Bien-Être.

Depuis le Finistère, le 15 janvier 2015,

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 13:57
MESSAGE DE SOLIDARITE ENVERS LES NICOISES ET LES NICOIS / Dana LANG

Frappée de stupeur comme tout le peuple de France, j'apprends ce matin, la nouvelle atroce... encore une fois, le crime, la barbarie ont frappé.

J'exprime ma totale solidarité envers la population niçoise qui vient d'être touchée au cœur par un tueur fou... beaucoup de victimes innocentes et encore et toujours des enfants.

Mon cœur pleure, mon âme saigne de tant de malheur.

Je vous envoie toutes mes pensées de Paix, mes amis, toute ma compassion en ces moments bouleversés.

Le 15 juillet 2016, Dana LANG, conteur, auteur, poète, ambassadeur de la Paix,...

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 13:16
EN SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE FRANCAIS / Ziad MEDOUKH, poète palestinien, ambassadeur de la Paix

En solidarité avec le peuple français / Ziad Medoukh

Nous condamnons à Gaza et en Palestine avec toute fermeté cette nouvelle attaque meurtrière contre le peuple français.

Nous sommes tous sous le choc.

La Palestine qui souffre du terrorisme de l’état d’Israël dénonce cet acte criminel contre les civils français.

Toute la classe politique en Palestine a condamné avec la plus grande fermeté cette attaque terroriste qui a visé des civils.

Le peuple palestinien solidaire du peuple français ami.

Nous exprimons notre solidarité avec les Français dans ce moments tragiques

Gaza qui subit des agressions permanentes de l’armée israélienne condamne cette attaque barbare contre des innocents.

La Palestine, qui subit des attaques quotidiennes de la part des soldats et des colons israéliens, dénonce ces actes contre l’humanité.

Malgré notre souffrance en Palestine, nous pensons aux familles de ces victimes tombées ce jeudi 14 juillet 2016 par des criminels.

Malgré les événements tragiques dans les territoires palestiniens, nous ne pouvons pas rester indifférents devant ce drame qui touche un pays ami de la Palestine.

Un grand hommage de Gaza la détruite aux victimes de cet acte barbare

De Gaza sous blocus à Nice sous le choc

De Gaza la prison à ciel ouvert à Nice la douloureuse

De Gaza l’opprimée à Nice la blessée

De Gaza la souffrante à Nice l’endeuillée

Un grand hommage de la Palestine occupée aux victimes de cette attaque terroriste.

Toutes nos condoléances aux familles endeuillées

Le combat, c’est notre combat à nous tous

Contre la haine, contre la violence, contre la barbarie, et contre le terrorisme

Pour la liberté, l’amour, la fraternité et la paix

Amour, paix, fraternité, égalité, liberté, justice, solidarité

Message de soutien, message de compassion

Message de sympathie, et message de solidarité.

En solidarité devant cette tragédie avec tous les Français qui sont de plus en plus nombreux à être solidaires de notre cause noble.

Contre l’obscurantisme et l’ignorance

Pour la paix dans nos cœurs

Dans les rues de nos villes !

Que toujours et jamais les forces de vie l’emportent sur les forces de mort !

L’humanité est plus forte que les prisonniers de la haine

Oui l’Humanité sera plus forte !

Car jamais la barbarie ne passera !

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 07:43

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:47
LE CENTRE DE LA PAIX CELEBRE LA FÊTE AVEC LES ENFANTS DE GAZA / Ziad MEDOUKH, poète, ambassadeur de la Paix,...LE CENTRE DE LA PAIX CELEBRE LA FÊTE AVEC LES ENFANTS DE GAZA / Ziad MEDOUKH, poète, ambassadeur de la Paix,...
LE CENTRE DE LA PAIX CELEBRE LA FÊTE AVEC LES ENFANTS DE GAZA / Ziad MEDOUKH, poète, ambassadeur de la Paix,...
LE CENTRE DE LA PAIX CELEBRE LA FÊTE AVEC LES ENFANTS DE GAZA / Ziad MEDOUKH, poète, ambassadeur de la Paix,...

Le Centre de la paix célèbre la fête avec les enfants de Gaza

Le jeudi 7 juillet 2016, et pour participer avec les enfants à célébrer la fête, et en coopération avec plusieurs associations et Centres dans la bande de Gaza, le Centre de la paix et son équipe de soutien psychologique a proposé des activités et des animations aux enfants de Gaza.

L'équipe formée au Centre en septembre 2014, et qui s’occupe de différents centres d’accueil de la bande de Gaza, leur a proposé plusieurs activités.

Ces activités variées qui se sont déroulées dans les rues et quelques structures enfantines de Gaza, avec des jouets, des animations et des jeux, ont retenu l’attention des enfants.

Le Centre de la paix veut rendre le sourire aux enfants de Gaza traumatisés, deux ans après la dernière offensive israélienne en été 2014,et célébrer la fête avec ces enfants qui ont beaucoup soufferts de la dernière agression israélienne contre la bande de Gaza de 2014, et ses conséquences dramatiques sur la population civile, en particulier les enfants.

Les enfants présents qui ont suivi avec beaucoup d’intérêts les différentes activités proposées par les jeunes du Centre, ont fortement apprécié cette initiative du Centre de la paix, ils ont oublié leur timidité et se sont bien intégrés dans le groupe.

Les familles ont beaucoup apprécié l’initiative du Centre, et des autres structures, ils ont remercié toute l’équipe et les animateurs pour leurs efforts.

Cette nouvelle activité du Centre de la paix entre dans le cadre de la deuxième partie du programme de soutien psychologique commencé en septembre 2014 pour les enfants traumatisés de différentes offensives israéliennes contre la bande de Gaza.

Que la Paix soit !
Que la Paix soit !

Enseignant(e)-Chercheu(se)
Ziad Medoukh est un professeur de français palestinien. Responsable du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza, et coordinateur du Centre de la paix de cette université. Il a terminé ses études de didactique du français à l’université de Paris VIII où il obtint en 2009 un doctorat en Sciences du Langage. Il est l’auteur de nombreuses publications concernant l’enseignement du français en Palestine et aussi la non-violence.
Il est très attaché aux principes de la démocratie, de la liberté, des droits de l’homme et de la Francophonie, Ziad Medoukh a été fait Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la république française en 2011. Il est le premier citoyen palestinien à obtenir cette distinction.
Conférencier infatigable sur Gaza et la Palestine, il multiplie, surtout en France et en Europe, et autant qu’il le peut, les rencontres avec les associations et les réseaux de jeunes, chaque fois que ses activités académiques et professionnelles lui permettre de franchir les frontiè
res de Gaza.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche