Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 22:23
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 16 août 2017... et... le supplice continue...

 

Il ne parvient pas à s'endormir avant vingt-deux heures. Je reste près de lui... et une demi-heure plus tard, je regagne mon lit. Vers une heure il me réveille puis à trois heures trente je l'entends hurler pour demander l'heure... ce qu'il ne cesse de faire jours et nuits depuis quelque temps... en fait parce qu'il attend impatiemment les soins de l'infirmière qui vont grandement le soulager de sa position continue au fond du lit. Je me lève en sursaut pour aller lui donner l'heure tout en râlant... je tenterai en vain de me recoucher, il ne cesse de geindre et de se plaindre, tout de travers dans le lit, les jambes pendantes, couché depuis onze mois sur le même point d'appui il n'en peut plus et en pleure. Il veut se lever, prendre le bahut et partir. J'ai beau lui expliquer qu'il ne le peut pas, il ne comprend rien.

Je n'ai pas la force pour le remettre un peu mieux dans le lit... et malgré qu'elle passe à sept heures (uniquement pour lui donner ses remèdes) il lui faudra attendre onze heures et demi pour que l'infirmière l'arrange avec la force du lève-malade. Tout cela est dramatique et personne ne peut rien y changer ! Nous n'en pouvons plus tous les deux d'une telle situation... où nous a plongé la médecine... et ça continue car avec le lazilix il ne cesse d'enfler ! On est pas rendu !

Lui se sent mal, il n'est plus là, angoissé il me fait me relever par trois fois en criant au secours, tant et si bien que je finis par renoncer et je m'installe sur l'ordinateur pas très loin de lui. Il m'a fait remettre la télévision... il ne peut même plus se servir de la télécommande sans chambouler les programmes ou la faire tomber. Par moment il tourne des yeux totalement absents, perdus dans le vide ou il roule de gros yeux ronds. La télévision est là comme une présence mais il ne suit pas les programmes, simplement il regarde des images l'air absent.

Bon, je ne dormirai pas cette nuit et la journée promet d'être dure. Je suis là pas très éloignée, il ne crie plus mais il geint dans un râle continu. C'est infernal. Je ne peux rien lui donner à manger ou à boire, ce qui a le mérite de le déangoisser, l'infirmière doit lui refaire sa prise de sang car la précédente à coaguler dans le tube... impossible alors d'en faire une analyse !

Il recommence à crier et à geindre plus fort... il souffre de son point d'appui et n'en sera soulagé qu'à onze heures trente... il a soif et il lui faut attendre sept heures. Malgré le lazilix, il a très peu uriné depuis hier... que se passe-t-il ? Avec la sonde à demeure plus rien n'est facile.

Finalement l'heure point du lever du jour et je prépare le déjeuner... mais lui doit attendre la prise de sang que doit refaire l'infirmière. Quant elle arrive à sept heures, elle s'y emploie et doit le piquer plusieurs fois tant il est difficile de lui prélever du sang. Cependant, elle ne parvient qu'à une trop petite quantité et du coup, elle doit recommencer demain.

La matinée s'écoule comme à l'ordinaire. Annie cogne à la porte et entre... je suis en piteux état n'ayant presque pas dormi de la nuit. Je ne me sens pas bien, j'ai une petite douleur au cœur que je n'aime pas, mais je fais comme d'habitude j'avance envers et contre tout, je me force sur la douleur.

De plus je suis très contrariée par le fait que personne ne peut me fournir un assistant de vie ou un chauffeur et encore moins une garde-malade... je le pourrai avec le privé mais cela coûte très cher... ah si j'étais riche, la question ne se poserai même pas !

Cela me choque et me contrarie au plus haut point de ne pas pouvoir me rendre à la Cérémonie de Remise des Prix à Thionville pour mon Trophée John Ronald TOLKIEN sur le 2ème volet de ma saga fantastique 'LES 3 HÉRITIERS DE LA CLEF DES 7 MONDES', 2ème époque : 'Éloïse et le Commandeur du Temps' (1er volet : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; 3ème volet : Atlantis et la Licorne Noire) en vente à 18 euros l'un par La Fontaine aux Fées.

Je rumine cela toute la journée, j'en suis très affectée, très malheureuse. Déjà je m'en excuse auprès des dirigeants et recherche une amie qui pourra me représenter et prendre mon Trophée et mes cadeaux !

Il fait moyennement beau. Lorsque l'infirmière est passée pour les soins à onze heures trente, Annie partie, je sers le repas et fais manger Maurice. Puis littéralement vidée, je vais faire la sieste. Une heure plus tard la sonnerie retentissante du téléphone me réveille. Je peste !

Et deux minutes plus tard Maurice hurle :

Dana, Dana viens-vite ! Viens-vite !

Je pense qu'il s'agit du téléphone, mais que nenni !

Il me crie encore :

Viens-vite, viens-vite, tu ne vas pas le croire ! On nous a cambriolés !

Non, mais je rêve, je voilà encore et toujours en pleine confusion ! Je finis par être très affectée de le voir ainsi déraisonner. Il est en plein courant d'air car il avait trop chaud, mais le temps à tourné et il fait trop frais. Je ferme les baies vitrées et je retourne me coucher. Une heure plus tard deux autres coup de fil me réveillent. Du coup, je me lève, tant pis pour la sieste. Je consulte mes messages et c'est mon ami Gérard qui vient aux nouvelles. Je lui raconte la situation où nous sommes de plus en plus empêtrés et notre projet de retourner près des enfants... ce sera mieux pour le moral.  

 

VOYEZ ET SIGNEZ LA PETITION CI-DESSOUS...

 

 

 

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

L'infirmière repasse. Durant ce temps je consulte mes courriels et je trouve une pétition dont je soutiens la rédaction au sujet de l'euthanasie (bien que je préfère le terme de suicide assisté). En voici la teneur et je m'associe à ce texte, à cette pétition car nous avons vécu et vivons ce problème inhumain et gravissime :

_Pétition adressée à Agnès Buzyn, Emmanuel Macron, Édouard Philippe rédigée et lancée par Marie Godard :

 

BATTONS-NOUS POUR OBTENIR UNE LOI SUR L'EUTHANASIE !

J'ai rencontré Anne à l'occasion d'un salon du livre où j'étais invitée et à la suite duquel nous sommes devenues amies.

Elle est atteinte d'une maladie grave, la maladie de Charcot, et il ne lui reste que très peu de temps avant qu'elle ne parte mourir en Belgique, faute de loi appropriée en France.

J'ai pris la décision de lancer cette pétition pour tous ceux qui, comme elle, ne peuvent pas recevoir en France l'aide à mourir dont ils ont besoin lorsque leur état de santé est tel que la souffrance physique ou psychologique est devenue insupportable.

Le simple fait de devoir partir en Belgique ou en Suisse, à condition d'en avoir les moyens, est inacceptable et montre bien à quel point nos dirigeants sont hypocrites.

Voyez un peu. La Loi Claeys-Leonetti prévoit que les personnes qui sont considérées par les médecins en fin de vie ont le droit d'être placées dans un état de sommeil profond et privés de nourriture et d'eau jusqu'à ce qu'elles en meurent !

Mais comment peut-on avoir voté une pareille loi dont la mise en application conduit au même résultat qu'une piqûre dans le bras, sauf dans le premier cas, cela peut prendre des semaines, alors que dans le second c'est l'affaire de quelques minutes et que nul ne peut dire avec certitude si cette privation de nourriture et d'hydratation n'est pas douloureuse pour la personne en fin de vie.

Et cela, sans compter que si vous n'êtes pas jugé être en phase terminale d'une maladie, si les médecins décident que vous n'êtes pas aux portes de la mort, alors même la loi Claeys-Léonetti ne pourra pas vous être appliquée (ce qui vient de se passer avec Maurice, mon époux. DL).

Nous avions un espoir de voir cette loi votée dans un avenir proche lorsque le poste de Ministre des Solidarités et de la Santé a été confié à Agnès Buzyn, qui avait déclaré en 2015 être favorable à une loi du type de la loi belge, lors d'un colloque au Grand Orient. Mais elle a changé d'avis et pense maintenant que la loi actuelle est suffisante.

Il y a des milliers de Français qui souffrent de maladies dégénératives et incurables (comme la mienne : sclérose en plaques rare. DL), comme la maladie de Charcot (SLA), la maladie de Parkinson (comme mon époux, Maurice.DL), ou la maladie d'Alzheimer, de maladies auto-immunes, de cancers dont ils ne peuvent pas guérir, ou qui sont dans une détresse psychologique telle qu'ils songent à se suicider. Ces Français doivent continuer de subir ces insupportables souffrances physiques et psychologiques parce que la loi Claeys-Léonetti prévoit que pour qu'une personne soit mise sous sédation profonde et qu'on la laisse mourir de faim et de soif, il faut qu'elle soit en phase terminale (ce qui c'est passé pour Maurice, pourtant accablé d'une dizaine de pathologies incurables ! DL).

En somme, on veut obliger tous les Français à 'boire le calice jusqu'à la lie', selon les bons vieux préceptes de l'église catholique.

BATTONS-NOUS ENSEMBLE POUR QUE CETTE PÉTITION DEVIENNE VIRALE. RÉCLAMONS À NOS DÉPUTÉS QUE CETTE LOI SOIT VOTÉE CETTE ANNÉE, CETTE LOI QUI AURAIT DUE L'ÊTRE PENDANT LE DERNIER QUIQUENNAT ET QUI NE L'A PAS ÉTÉ, JE VOUS LE RAPPELLE !

JE COMPTE SUR VOUS !

Signez la pétition de Marie GODARD

Voulez-vous faire changer les choses ?

Signez la pétition à laquelle adhère Dana LANG (voir son facebook https://www.facebook.com/dana.lang.315)...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 11:33
DECES DE JACQUELINE MONSIGNY, romancière, biographe,...

AFP, publié le mercredi 16 août 2017 à 10h40

La romancière Jacqueline Monsigny, connue pour ses grandes fresques romanesques à caractère historique et ses biographies de personnalités comme Jacqueline Kennedy ou Grace de Monaco, est morte mardi à l'âge de 86 ans, a annoncé son fils à l'AFP.

"Ma mère, Jacqueline Monsigny, est décédée hier" mardi, a indiqué Thibaut Chatel, le fils de la romancière et scénariste.

Avant de se lancer dans la littérature, Jacqueline Monsigny avait fait carrière à la télévision dans les années 1960 comme animatrice de nombreux jeux télévisés tout en menant en parallèle une carrière de comédienne au théâtre et au cinéma.

Elle commence à écrire au début des années 1970. Au total, elle aura rédigé plus d'une quarantaine d'ouvrages dont "La belle de Louisiane" et "Le roi sans couronne" qui furent tous des succès de librairies.

Elle était mariée à l'acteur américain Edward Meeks avec qui elle a écrit "Le roman de Hollywood" et "Le roman du festival de Cannes".

 

 

 

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans GRANDS AUTEURS
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 19:26
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 15 août 2017... triste record, sous le lazilix son ventre explose... il n'est pas prêt d'en sortir !

 

Il m'a réveillée toutes les deux heures... torturé de douleurs. Il s'est endormi de dix-neuf heures trente à une heure... rien d'étonnant ! Puisqu' il prend sa morphine avec l'infirmière à sept heures du matin et à dix-huit heures le soir. Ce qui est un non sens car l'heure exacte c'est le matin à huit heures et le soir à vingt de façon à ce que la douleur soit mieux couverte sur le jour et sur la nuit, d'autant qu'il y a un oxynorm à midi mais rien la nuit... il peut souffrir comme un fou et moi m'agiter à le soulager quelle importance ! ! !...

Dans ces conditions, évidemment je m'endors sur le matin... tout en dormant debout j'ai aperçu l'infirmière et je ne sais même plus ce que je lui ai dit...

Je finis par me lever à huit heures pétrie de douleur comme chaque jour... mais ma recette : j'appuie encore plus fort sur la douleur et j'avance en disant 'courage, prends-moi'... et ceci depuis toujours... si je venais à m'écouter je resterai bloquée dans le lit... je l'ai été trois ans à chaque crises évolutives !... Épuisée, douloureuse, ensommeillée je prépare nos déjeuners. Je lui fais trois tartines. Dans la nuit il a mangé deux petites brioches à chaque fois qu'il m'a réveillée par ses cris de douleur.

Puis je file à la salle de bains même si j'ai envie de tout laisser aller, de tout couler, je fais face, je n'ai pas le choix... j'avance. Puis je plie le linge, rempli un autre séchoir, fais tourner une autre lessive. Ensuite j'épluche les pommes de terre à la façon des singes, évidemment... je lui fais plaisir avec des patates sautées au lardons et aux oignons.

L'infirmière est là pour des soins méticuleux. Elle lui coupe aussi les ongles des mains. Puis elle se retire. Nous déjeunons et sous l'effet de la morphine, Maurice s'endort comme presque chaque jour. J'ai prévenu Maurice avant qu'il ne sombre vers quatorze heures je vais prendre le café chez mes amis Henk et Clémentine, adorables personnes et passe un très agréable moment avec eux. Puis je rentre à quinze heures trente pour aller cueillir du fusain à nos chèvres. Maurice dort toujours lorsque je reviens. Vers dix-sept heures le temps si beau me décide à faire un tour à la Pointe chez mes amis. Je n'étais pas revenue depuis que Maurice faisait son troisième séjour en soins palliatifs à l'hôpital. Je prends un café et une crêpe. J'achète du café, du miel au thym pour soigner mes pieds et des petits chocolats pour Maurice, des crêpes aussi mais elles me sont offertes.

Je repars sur mes roulettes lorsque je rencontre mes amis du Nord (c'est la journée !) nous échangeons un long moment... il fait si beau, cela donne envie de flâner ! Je rentre l'infirmière n'est plus là, elle a cru que j'étais au lit et Maurice ne savait plus où j'étais passée. Je le savais, je voulais mettre un petit mot, j'ai oublié !J'arrive pour le repas et Maurice n'a envie que de crêpes avec des petits chocolats... ma foi, nous jouons à la dînette... c'est l'été après-tout !

Puis il demeure à regarder les exploits sportifs extrêmes comme il en a pratiqué beaucoup lui-même dans sa jeunesse... le moto cross où il s'est éclaté quatre fois les poignets... mais je lui rappelle qu'il avait aussi les deux poignets cassés lorsque nous avons déménagé pour arriver ici... je ne rappellerai pas ce soir le cumul de ses accidents sportifs... mais aussi plus tard bricolage ou domestique !

Ce soir il se plaint des irritations des plis de son ventre et de ses cuisses devenus volumineux...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 19:26
LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 14 août 2017... rien ne change à notre détresse...

Il me réveille toutes les deux heures. L'infirmière passe comme chaque jour, elle lui fait une prise de sang. Je me lève à huit heures et je prépare nos déjeuners. Véronique arrive une heure plus tard que d'habitude. Elle se met au travail. J'ai prévu de fermer l'espace devant l'arrière de la maison pour mettre les oies à l'herbe.

Véronique déplace les pots de fleurs et barricade le pré avec les deux tables de jardin et les palettes. Puis elle tente de faire sortir les oies de l'enclos, mais soudain je pense au filet, seul moyen de les attraper. Ce qu'elle fait en allant le chercher rangé dans le garage. Elle parvient à prendre les oies et les dépose dans le pré. Stressées, aplaties dans l'herbe, elles ne bougent plus, puis après cinq minutes les voilà heureuses de tirer sur les brins d'herbe à qui mieux mieux. Elles vont pouvoir se remplir le ventre avec bonheur.

Puis Véronique rentre finir sa tâche à la maison, et aide l'infirmière qui vient d'arriver, cependant que je cueille du fusain pour les chèvres.

Enfin, je me mets en cuisine pour préparer notre repas de midi. Véronique termine son service, puis l'infirmière se retire. Nous déjeunons. Maurice s'endort. Vers quatorze heures trente je vais faire une sieste... et c'est Céline qui me réveille à dix-huit heures. Je ne parvenais pas à m'endormir en songeant à notre situation, alors j'ai pris deux paracétamol et j'ai dormi profondément. Maurice de son côté a somnolé mais fort heureusement il ne m'a pas appelée, pas réveillée. En ce moment trop angoissé, il ne me lâche pas... et il demeure confus.

L'infirmière pratique mes soins de pieds et il m'appelle. Il veut que je lui donne la sacoche. Il tient à vérifier quelque chose. Il a trouvé une enveloppe pleine d'argent dans la rue et il veut la retrouver...

Maurice s'enfonce. Il a du mal dans ses mouvements. Il ne parvient pas à attraper ce qu'il veut, ce qu'il voit... il mange seul de plus en plus mal, ce qui fait que je dois chaque fois l'aider à lui faire prendre ses repas sinon la serviette se remplit d'aliments. Il est totalement désorienté... rien d'étonnant lorsque l'on se tient couché sur le flanc gauche sans pouvoir bouger, ni s'asseoir depuis onze mois... un vrai cauchemar !

Nous prenons notre repas du soir et il s'endort aussitôt après. Je ne vais pas traîner non plus afin de récupérer... mais je dois auparavant lire tous mes courriels.

Il a fait très beau temps aujourd'hui. Les animaux s'ébattent dans la joie. Aig se balance et joue avec Froudenn... toujours un régal de les regarder faire.

LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 21:13
FESTIVAL INTERCELTIQUE DE LORIENT 2017 / A NE PAS RATER ! ! !

Programme TV – Le Grand Spectacle (France 3) : le show en direct du Festival Interceltique de Lorient

13/08/2017
France 3 donne rendez-vous ce dimanche 13 août à 20h55 pour découvrir "Le Grand Spectacle du Festival interceltique de Lorient 2017". Une soirée présentée par Cyril Féraud.

700 000 visiteurs au total. C’est le joli bilan du Festival interceltique 2016 de Lorient. Un succès que les organisateurs espèrent bien répéter cette année. Une mission qui pourrait bien réussir vu le programme de l’événement : 10 jours de spectacles, 4 500 musiciens, danseurs, cinéastes, des artistes venus de Galice, Bretagne ou encore du Pays de Galles...

Après avoir fait vivre le 6 août dernier La Grande Parade des nations celtes qui attire chaque année plus de 60 000 curieux, France 3 fait vivre ce dimanche soir un deuxième grand événement du festival. Rendez-vous est donné à 20h55 en direct sur la Trois pour suivre Le Grand Spectacle qui vient clore en beauté ce rassemblement mettant la culture celtique à l’honneur. Depuis le stade du Moustoir de Lorient, Cyril Féraud présente ce spectacle qui rassemble cette année des formations asturiennes, galloises, bretonnes, irlandaises ou encore galiciennes. Plus de 500 artistes monteront sur scène pour ce grand show dont l’invité d’honneur est cette année l’Ecosse.

Le Grand Spectacle 2016, dont le pays invité d’honneur était l’Australie, a été suivi le 14 août 2016 sur France 3 par 2 153 000 téléspectateurs soit 12,9% de part d’audience.

Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans FESTIVALS SALONS MANIFESTATIONS
commenter cet article
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 15:32
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 13 août... anniversaire de notre petit-fils Naïli...

 

La nuit a été chaude... réveillée à deux heures et demi parce qu'il est supplicié par la sangle du lève-malade tant cela le tale... je ne parviens plus à me rendormir et il me rappelle à quatre heures trente... à un moment de la nuit je réalise qu'il a dormi sans sa lunette, il s'est mouché et l'a oublié sur son nez... à un autre moment, il étouffe et cyanose, je relève la pression à trois litres d'oxygène, elle était à deux litres cinq. Il va me rappeler ainsi toutes les heures avant le passage à sept heures de l'infirmière puis à huit et neuf heures... je ne peux pas dormir !

Du coup je me lève en râlant et je lui prépare son déjeuner. Je lui fais manger une compote de pèches, brugnons, abricots de ma confection. Je déjeune en prenant mon temps... mais il m'appelle encore deux fois.

Je file à la salle de bains, puis je fais la vaisselle, étend trois lessives, prépare le repas : une purée, une cuisse de poulet pour lui et une tranche de poisson pour moi. Je lui fais manger la purée et nous finissons sur une glace.

L'infirmière est passée et elle a pris son temps pour les soins. La sangle est à laver. Après le passage de l'infirmière Maurice s'est endormi livide, les mains et le visage blancs comme la mort. Et dans l'après-midi lorsque je reviens de nourrir nos fifilles, il est tout cyanosé... il étouffe jour et nuit, souvent...

Je termine mes tâches à seize heures, non sans avoir été appelé par lui plusieurs fois, et je viens sur l'ordinateur pour lire mes courriels et m'occuper de mes annonces. Je téléphone à notre petit-fils Naïli qui fête ses 24 ans.

En ce qui concerne la cérémonie de Remise des Prix à Thionville en Lorraine le 9 et 10 septembre, je vais me renseigner pour avoir un chauffeur et pour faire garder Maurice un week-end... il me paraît impossible de ne pas aller chercher mon TROPHÉE John Ronald TOLKIEN pour ma saga fantastique « LES 3 HÉRITIERS DE LA CLEF DES 7 MONDES » époque 2 :  'Éloïse et le Commandeur du Temps' décerné par le Centre Européen Pour la Promotion des Arts et des Lettres.

Un hélicoptère tourne dans le ciel... sur la plage de la Baie des Trépassés, le pilote propose un baptême de l'air pour les touristes...

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 20:00
LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 12 août 2017... 19 mois alité dont 11 mois grabataire... impuissance des médecins...

 

La nuit a été épouvantable. Je me suis couchée à onze heures trente... à une heure trente il s'est mis à crier, à hurler pris de douleur dans les testicules... j'ai regardé, il avait du sang dans sa couche... et ne n'ose pas y toucher. Cependant j'ai dû le soigner, lui masser le dos, les jambes, les cuisses, l'arrière des genoux et la nuit s'est étirée de cette façon jusqu'à sept heures du matin où je me suis enfin couchée. L'infirmière arrive presque au même moment et je lui raconte un peu.

Je m'endors... il me réveille à huit heures dix pour rien... et je me recouche jusqu'à neuf heures quarante-cinq.

Je me lève zombie, je lui fais deux tartines beurrées avec ma confiture d'abricots. Je grille mes tartines et je chauffe mon café. Dans la matinée je mets en route plusieurs machines et j'étends le linge. L'infirmière revient et je découpe un ananas.

Nous prenons notre repas de midi et Maurice traîne mal en point dans son lit. Il étouffe et demeure la bouche ouverte comme agonisant dans des râles répétés. Je règle à 3 litres l'oxygène, légèrement plus fort. Je m'installe sur l'ordinateur, j'irai bien me coucher, seulement Maurice me réveillerait trop souvent aussi je préfère rester près de lui.

Je file dehors pour nourrir les animaux et je reçois la visite charmante de mon amie Clémentine qui m'apporte un petit présent et du lierre pour les chèvres... elles vont être contentes. Je l'invite à prendre un café et nous échangeons abondamment. Elle reste un bon moment et sa présence me fait le plus grand bien au moral.

L'infirmière revient, le soigne consciencieusement, me dit qu'elle changera la sonde bientôt. Puis nous dînons, il n'a pas d'appétit. Vers vingt heures il est atteint par de nouvelles crises de détresse respiratoire. Il devient rouge, la gorge enflée, la bouche ouverte et son râle qui recommence. Je suis de plus en plus inquiète devant la tournure des choses... il enfle toujours malgré le lazilix et toute cette eau l'empêche de respirer d'autant qu'il doit avoir de l'eau dans les poumons... je ne suis pas rassurée.

Sur l'ordinateur, je l'entends peiner, respirer mal... lorsqu'il sera endormi, je pense que j'irai me jeter au lit avec plaisir... en espérant que la nuit soit bonne.

Ce matin le ciel était bien maussade avec fraîcheur, brouillard et pluie, puis le soleil s'est levé et le temps s'est très nettement amélioré... au loin sur la mer bleue j'aperçois un magnifique voilier aux voiles rouges... de quoi écrire encore un conte !

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 10 août 2017... re visite médicale...

 

Il s'endort finalement jusqu'à trois heures trente et me réveille toutes les heures jusqu'au matin où il s'étouffe à nouveau. L'infirmière est passée, je ne l'ai pas entendue.

Nelly arrive et je dors encore. Je me lève à huit heures trente et j'envoie Nelly à la boulangerie. Je passe à la salle de bains et lorsque j'en sors Nelly nous a fait nos déjeuners. Elle étend deux lessives et nous partons en courses.

Au retour nous trouvons l'infirmière. Je range les commissions et Nelly lui donne un coup de main pour accrocher Maurice au lève malade. Céline a appelé le médecin pour des soucis avec Maurice.

J'installe les shushis sur la table... voilà le médecin. Il constate l'enflure démesurée de son ventre, ses crises d'étouffement, ses problèmes urinaires et le gonflement de ses testicules.

Les shushis nous ont bien nourris, nous n'avons plus faim. Je lui sers une compote de pêches. Il est content... plus tard je lui sers un chou à la crème et aux fraises. Il se régale !

L'après-midi se passe calmement... il s'endort. Pendant cetemps je demeure sur l'ordinateur où j'apprends par courriel que le lauréat du Grand Prix Isis ne viendra pas à la Cérémonie de Remise des Prix du 10 septembre... cela fait envoler mes chances de m'y rendre... j'ai bien peur que cela soit une fois de plus impossible !... Je me renseigne pour la garde de Maurice la semaine prochaine, j'ai bien peur que cela soit trop cher. Vraiment pas de bol !

Une bonne nouvelle radoucit ma déception : le Président d'Europoésie-Unicef fait éditer dans l'Anthologie Poétique 2016 mon poème de poésie libre libérée : ' Ces enfants que l'on assassine'.

Je regarde à nouveau les locations dans la région lyonnaise pour notre déménagement. Le voyage de l'ambulance coûtera 2044 euros... le déménagement 2400 euros, la réservation de la maison entre 2000 et 3000 euros ! Et il faut prévoir la livraison d'un lit médicalisé, d'un matelas à air, l'extracteur et la bouteille d'oxygène dans la maison avant notre arrivée !

Tout cela tourne dans ma tête depuis fin juillet... nous ne sommes pas au bout de nos peines.

LE BOUFFEUR DE VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 14:12
CES ENFANTS QUE L'ON ASSASSINE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Ce texte va paraître dans l'Anthologie Poétique EUROPOESIE-UNICEF 2016 

Poésie libre libérée


CES ENFANTS QUE L’ON ASSASSINE, Dana LANG, 16 janvier 2009


Je ne peux plus dormir, là-bas,

Là-bas, ce sont les enfants que l’on assassine !

Gaza, tel le ghetto de Varsovie,

Affamée et sans eau, terrorisée,

Assaillie, pilonnée

Dans une bande de quelques kilomètres carrés,

Ils sont des milliers à se terrer,

Ce sont les enfants que l’on assassine

Quels sont ces êtres qui se disent « hommes »

Qui enferment une population entière

Derrière les murs de la honte

D’un minuscule territoire

Pour mieux les massacrer ?

Gaza, sous un déluge de feu et de flammes,

Dans les cris épouvantés

De ces enfants que l’on assassine

Quels sont ces êtres qui se disent « hommes »

Et qui sans témoin, aucun,

À l'abri des regards,

Massacrent sans pitié ?

Gaza résiste

Face à l’occupant qui le chasse sans répit

C’est le sang de ses enfants que l’on assassine

Quels sont ces êtres qui se disent « hommes civilisés » ?

Rien d’autre que des politiques corrompus,

Des nationalistes,

Des militaires fous

Par les grandes puissances, soutenus

Qui se donnent les meilleurs prétextes

Se dotent d’efficaces propagandes

Anéantissent hommes, femmes,

Enfants, vieillards

Et ça, permettez, ce n’est pas la guerre,

C’est une épuration ethnique !

À Gaza, entendez-vous les cris des êtres déchiquetés,

Broyés, blessés, brûlés,

Ce sont toujours les cris des enfants que l’on assassine

À Gaza, ce n’est pas la guerre,

Quand une pluie de tirs de chars,

De tirs depuis bateaux par la mer,

De largages de bombes, d’armes nouvelles,

Tombent par centaines, chaque jour,

Sur les hôpitaux, de l’ONU les bâtiments,

Les réserves de farine, de médicaments,

Gaza affamée, enfermée dans ses murs, sans eau,

Sans pouvoir passer,

Fuir ? Mais où aller ?

Quels sont ces êtres qui se disent « hommes »

Et qui, obstinément, refusent tous passages

Aux médecins, aux secours des agonisants,

Aux blessés ?

À Gaza, comme en Irak, comme au Tibet

Tant que le monde croira aveuglément les agresseurs,

Ce sont encore les enfants que l’on assassine

Quels sont ces êtres de sang froid

Ces monstres qui se disent « hommes »

Et demeurent insensibles à l’inéluctable

Mort programmée

Des Palestiniens martyrisés ?

À Gaza, les terroristes ne sont pas eux,

Mais bien ceux-là qui tuent

Telles des bêtes féroces implacables,

Sans pitié,

Loin de tous témoins, loin des caméras

Car là ce sont bien les enfants que l’on assassine

Quels sont ces êtres qui se disent 'hommes de paix'

Qui se font passer pour des victimes

À longueur de temps

Quand les terroristes ce sont eux qui refusent la paix,

Ne souhaitent que la guerre,

Aussi, ici en France, en d’autres temps

Les « terroristes » étaient ces résistants,

Ce mot arrange bien les puissants,

Les fauteurs de guerre

Qui massacrent et tuent en toute impunité

Ce sont toujours, toujours les enfants qu’ils assassinent

Il faudra bien qu’une voix s’élève pour dénoncer

Ces criminels de guerre et les traduire en justice

Pour « crimes contre l’humanité »

Il faudra bien ne pas croire les mots des lâches

Ils clameront que ce n’était pas vrai,

Ils n’étaient pas responsables,

Quand ce sont les enfants qu’ils assassinent

Mais à Gaza, entendez-vous

Le râle des enfants qui meurent,

À Gaza, les Palestiniens de la Palestine

Sont morts exterminés !

Quels sont ces « hommes de démocratie »

Qui crient victoire quand enfin la terre de la Palestine

Est débarrassée de ses Palestiniens

Quand enfin cette terre leur appartient ?

Mais une voix, des voix doivent s’élever

Contre ces monstres,

Contre ce crime de l’humanité,

Quand dans notre grande naïveté,

Nous croyons tous que cela ne peut plus exister,

Que cela est banni de l’Humanité,

Ouvrons les yeux sur ces crimes à notre porte !

Quels sont ces hommes qui parlent de la SHOAH

Et qui en ont perdu jusqu’au souvenir

Jusqu’à devenir eux-mêmes d’ignobles barbares ?

À Gaza, dans la paix des morts,

Les assaillants danseront et chanteront

Mais ils devront un jour ou l’autre payer

La note de leurs crimes,

Traduits en justice comme les nazis qu’ils sont

Car c’est toujours, toujours les enfants que l’on assassine !!!

CES ENFANTS QUE L'ON ASSASSINE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 14:03
AVENIRS DECIMES / Gérard GAUTIER, mon ami poète, auteur, ancien conseiller régional de Bretagne, ambassadeur de la Paix,...

                                   Avenirs décimés

Aux enfants de Palestine et d’Israël ... du Monde entier.

 

Par-dessus les hauts murs immondes

Aveuglant l’horizon,  

As-tu rêvé de voir ton regard s’envoler...

As-tu rêvé de fleurs en libertés dans les champs interdits... 

As-tu rêvé de toucher l’olivier symbole de paix... 

As-tu rêvé d’un temps sans la déchirure des explosions... 

As-tu rêvé d’une vie sans miradors...

As-tu rêvé de partance sans frontière...

As-tu rêvé d’une existence sans la nuit de la peur... 

As-tu rêvé de l’espoir d’un demain?

Il est trop tard.
Ton corps, enfant gazaoui, est là, gisant,

Dans le chant éteint des oiseaux

Privé de cette vie naissante que tu aimais

Tu as été fauché par une mort aveugle

Victime  de la lâcheté des Nations

De la bêtise des Hommes,

De leur hégémonique volonté de puissance.

Tu as été victime, Ali, comme Elle,

Parce que tu es né arabe

Elle a été victime, comme Toi

Parce que née juive,

Comme Toi

Morte sans avoir vécu,

Elle, Anne Franck.

AVENIRS DECIMES / Gérard GAUTIER, mon ami poète, auteur, ancien conseiller régional de Bretagne, ambassadeur de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 19:36
LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 10 août 2017... étouffement... il n'est peut-être pas mourant, oui mais il n'est pas vivant !

 

Ce matin Maurice me réveille à quatre heures trente car il a soif puis il se rendort, à six heures trente il me rappelle... et je retourne me coucher.

Sylvie franchit la porte à huit heures et je suis encore au lit. Je me lève en me traînant comme chaque jour. Elle fait le café et les tartines. Nous déjeunons, elle prend le café avec nous.

Je m'étonne que l'infirmière ne soit pas passée. Nous l'attendons tout le matin... Maurice ne se souvient pas de l'avoir vue.

Avec Sylvie nous allons faire énorme un sac de fusain, de ronces et d'herbe pour nos animaux. Enfin elle aide l'infirmière qui vient d'arriver... elle est passée ce matin à sept heures et nous dormions trop !

Sylvie s'en va puis l'infirmière... nous prenons notre repas ensuite Maurice somnole plus ou moins bien... il se plaint, gémit, s'ennuie. Le médecin passe et l'ausculte... la saturation à baissé à 94. Il n'a pas de fièvre et pourtant il m'a fait mettre la maison au courant d'air avec tous les ventilateurs à fond. Le médecin ne fait que constater son état et sa fatigue extrême. Sur la fin d'après-midi, Maurice veut aller se promener, il en a marre, il veut sortir de son lit, marcher... malheureusement rien de tout cela n'est possible... il se plaint toujours d'une immense fatigue. Il étouffe lorsque l'infirmière le tourne ou dans les manœuvres du lève-malade. Elle lui fait un aérosol qu'il supporte un peu mieux ce soir.

Nous dînons puis il se plaint en râlant... il me dit que la nuit va être difficile. Dans l'après-midi je commence à m'inquiéter pour ma présence à la Remise des Prix du CEPAL en Lorraine... comment vais-je pouvoir faire pour m'y rendre ? Je pense au covoiturage, mais ce n'est pas facile, il faut une personne robuste pour plier et soulever mon fauteuil roulant électrique pliables. Par train mais en supposant avoir un accompagnateur qui puisse aussi replier mon fauteuil, il faut encore trouver une personne pour me conduire à Quimper ! Ah, ce n'est pas rien de garder son autonomie lorsque l'on ne l'a plus !

Je repense que je pourrai peut-être trouver un lauréat pas trop loin de chez nous qui pourrait venir me prendre à la maison... c'est beaucoup demander. Je relis la très grande liste des lauréats et je vois une personne en Loire Atlantique... il faut que je la contacte. Il faut aussi que je me renseigne sur le prix et la possibilité d'avoir une garde-malade sur le week-end... désormais plus rien n'est simple.

Maurice ne cesse pas de m'appeler pour une chose ou une autre... je ne peux rien entreprendre sans que cinq minutes plus tard il me demande quelque chose... à boire, le masser, lui redresser ses oreillers, son lit, etc... etc... mais à huit heures trente il s'endort en gémissant. Il va mal.

LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 9 août 2017... étouffement... maux de tête...

 

Il souffrait, il criait à trois heures dix... je me suis levée, je l'ai massé... cela a duré... et j'ai finis par lui faire une compresse avec un gant mouillé au bicarbonate de soude sur les testicules. J'espère qu'il ne va pas nous refaire une orchite... je connais ça fort bien pour l'avoir soigné durant cinq mois avec des compresses de bicarbonate de soude ! Dur, dur et que ça dure ! Je suis restée ainsi jusqu'à six heures où après l'avoir soigné je lui ai dis que j'allais dormir. Je n'ai pas entendu l'infirmière et je dormais fort encore à l'arrivée d'Annie.

Elle prépare nos déjeuners... je dors encore debout. Puis je vais à la salle de bains. Ensuite je prépare le repas. Annie de son côté vaque aux tâches habituelles.

L'infirmière arrive pour les soins de Maurice. Ensuite Annie nous quitte puis Céline. Je lui sers son repas où je l'aide pour manger. L'après-midi se déroule mal... il souffre du ventre... je le change, il étouffe longtemps. Puis il prend mal à la tête. Il ne cesse de me demander d'appeler l'infirmière car elle ne sait pas où nous habitons, il faut même que j'aille l'attendre sur le bord de la route... et je finis sur ses injonctions par lui téléphoner...

La soirée s'achève comme tous les jours par ses plaintes de toutes sortes...

LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 8 août 2017... étouffement...

 

La soirée a été très agitée par ses crises d'étouffement. Il n'est parvenu à s'endormir que sur le tard vers minuit trente où enfin je suis allée me coucher. Le reste de la nuit a été calme. Je n'ai pas entendu l'infirmière et Véronique me réveille en franchissant la porte. Elle nous prépare le déjeuner. Maurice se réveille à peine, il déjeune et se rendort.

Quand tout est fait à l'intérieur, j'invite Véronique à m'accompagner pour cueillir des branches de fusain de l'autre côté de la haie. Nous en faisons la cueillette d'un immense gros sac, de quoi occuper les biquettes largement pour deux jours.

J'ai un lumbago et une sciatique comme à l'ordinaire. Cela me fait mal aux muscles de la cuisse droite et je peine à avancer. Je parviens difficilement avec mes deux béquilles jusqu'à ma chaise en alu. Bon, mais heureusement Véronique va six fois plus vite que moi... le sac est plein.

L'infirmière arrive... nous terminons de planter un laurier rose dans le seul gros pot qui me reste, puis elle file à la maison pour aider à installer Maurice dans le lève-malade. Lorsque j'arrive dans la cuisine, je prépare notre repas. Aujourd'hui œufs durs et tourte aux épinards au fromage de chèvre... crème protéinée pour lui, yaourt pour moi et fruits. J'ai eu le temps de mettre en route de la confiture d'abricots.

Après le repas, Maurice pique du nez et s'endort fort. L'infirmière a pris le temps de lui faire un aérosol et il se sent mieux.

LE BOUFFEUR DE VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de Sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic-Fantasy) et de contes, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Repost 0
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de Sioux, citoyenne du monde, auteure Fantasy, poète, lauréate de 55 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 52 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 14 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... en 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'...
  • Contact

Recherche

Articles Récents