Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 09:12
Bogota, capitale de la Colombie
Bogota, capitale de la Colombie

Bogota, capitale de la Colombie

Pour ouvrir partiellement les portes de mon poème, "To Die et Ressusciter», des mots qui ne sont une touche approfondie des blessures silencieuses que je porte sur ma peau, les exécutions dans le noir de la nuit ne sont pas une surprise. Je sais seulement que je suis morte et ravivée pour laisser la montée de la terre de l'eau et ne pas laisser mes frères qui meurent de soif.

Pour mourir et ressusciter ...

Sous un ciel sauvage,
des regards qui étouffent,
Je cherche la paix;
une bataille sanglante est ce que je trouve

Je vois,
dans ce monde sans cœur,
un amalgame de l'imparfait
avec l'inhumanité

Mes mots restreints désapprouvaient, ma mémoire éclipsée;
me poignarde me renforce pour combattre,
sur la rage qui secoue la nudité de ma douleur,
le mépris qui colore la blancheur du papier
où je vous écris le compte des affronts amères

Je lutte avec les mots qui défilent dans mes veines,
sans épargner la douleur,
aimer et haïr à mourir et ressusciter;
la sérénité et le pardon viennent;
sur mes genoux face à l'autel

coups lents qui sectionnent mes pétales
permettez-moi d'exprimer:
"Bien que ce soit la même chose pour être rose ou épine
et sentir la sècheresse dans chaque souffle que j'exhale,
Je ne vais pas arrêter de me battre "

TO DIE ET RESSUSCITER / Noris ROBERTS, notre Ambassadrice de la Paix (Colombie)
TO DIE ET RESSUSCITER / Noris ROBERTS, notre Ambassadrice de la Paix (Colombie)
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 21:00
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Vendredi 22 juillet 2016,

Sylvie prend son service. Je pars avec elle chercher les courses que je n'ai pas pu faire hier.

Maurice ressent toujours son malaise respiratoire qui revient durant les soins.

La journée s'étire devant le Tour de France où nous nous endormons... puis, nous allons faire un tour chez nos amis par les petits hameaux qui nous ravissent. La soirée s'achève doucement.

Samedi 23 juillet 2016,

Nous nous levons à sept heures trente. Je me prépare pour m'occuper de nos animaux. Je taille la haie.

Maurice va un peu moins mal. Nous passons la soirée à la Pointe où nous avons invité Marc et Marie-Claude.

Dimanche 24 juillet 2016,

La journée s'annonce radieuse.

Ce matin j'ouvre le poulailler des nouvelles poules afin qu'elles prennent l'air et connaissent leur environnement. Les grosses 'Coucou de Rennes' les attaquent d'emblée, il faut faire le gendarme. Bon, elles s'habitueront. Elles nous offrent deux œufs.

Nous partons manger 'Au Bout du Monde' mais le ciel s'est voilé. Le crachin se met à tomber, nous devons changer de table.

La journée s'achève devant la fin du Tour de France pour un baroud d'honneur sur les Champs Élysées à Paris.

Nous soupons et nous nous couchons tôt.

Lundi 25 juillet 2016,

Je me lève à huit heures... je dormirai cent ans !

Je me prépare, je veux nettoyer l'enclos avant que J. vienne demain passer la débroussailleuse. Je souhaite également remettre un grillage à poules pour remplacer l'ancien tout arraché par les chèvres. Nelly me donne un sérieux coup de main.

Il fait un temps royal, nous sommes si bien au jardin. Mais soudain, le ciel se noircit... un orage se prépare et tout à coup, les nuages disparaissent, s'éloignent au loin, il ne sera pas pour nous... le temps demeure magnifique.

Nous déjeunons à midi, le médecin doit passer vers une heure. Nous l'attendons, il ne vient pas... sans doute retenu ailleurs.

Maurice a perdu dix centimètres de tour de taille et trois centimètres de tour de chevilles tant l'eau s'écoule par ses jambes et ses pieds. Il prend des plaies de partout. Enfin il semble aller un peu mieux depuis samedi, en tout cas, il n'a pas ressenti de malaise respiratoire.

Nous restons un peu sur l'ordinateur, puis à trop insister Maurice prend de violents maux de tête, il s'arrête et part se coucher au salon.

Tout à l'heure vers dix-sept heures trente nous irons nous balader dans nos fauteuils roulants afin de prendre l'air et le soleil.

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG

Mardi 26 juillet 2016,

Maurice me réveille, je sursaute en plein sommeil. Il est bientôt huit heures... je dormirai sans m'arrêter... et lui n'a pas fermé l'œil de la nuit !

Véronique la secrétaire des aides à domicile m'appelle car elle va passer avec Camille, une remplaçante qui viendra pour deux matinées cette semaine. Ensuite Nelly finira la semaine et reviendra jeudi et vendredi.

Céline, l'infirmière arrive pour la prise de sang à Maurice et pour les soins.

Camille est là, je lui explique ce dont j'ai besoin, puis je file dans l'enclos pour continuer la taille des haies. Je suis à peine entrée que ma jambe droite se dérobe et je me retrouve par terre... aujourd'hui, je ne tiens pas debout deux minutes ! Bon, je tente de me relever avec toutes les difficultés habituelles. Je marche à quatre pattes pour arriver au portail où je tente de m'agripper... après bien des efforts je parviens à redresser mes jambes l'une après l'autre... ouf, je suis déjà épuisée. Je me fais aidée par Camille pour me porter les outils et une chaise près de la haie d'éleagnus. Bon, je commence à tailler avec plaisir dans cette haie qui me chagrine. Pourtant, il ne faudrait pas trop la couper pour protéger nos animaux du vent violent de l'hiver... en même temps, je veux pouvoir la maîtriser, après elle sera trop haute ! Je termine à dix-heures trente éreintée. Camille revient en renfort et jette les branches par-dessus la clôture.

J. devrait venir passer la tondeuse et la débroussailleuse. Il emmènera tout à la déchetterie. Cela fera un nouveau camion plein.

Maurice reçoit un coup de fil de ma podo-prothésiste pour un rendez-vous cet après-midi à Briec afin d'essayer mes nouvelles chaussures et aussi la chaussure surélevée à la hauteur de la Barouk. Je vais pouvoir être mieux et mon pied s'en ressentira aussi... cela devient urgent car mon problème au pied recommence de plus belle ! Maurice appelle le VSL pour me conduire à seize heures à mon rendez-vous.

Je prépare le repas rapidement, le médecin sera là à treize heures. Nous terminons juste et le voilà sur le pas de la porte. Il examine Maurice et renouvelle ses ordonnances, il prescrit le nécessaire pour changer nos batteries de fauteuils roulants électriques (complètement nases à force de les utiliser) et une autre pour renouveler le fauteuil de confort où Maurice passe ses nuits depuis deux ans... tous les boulons ont sauté et cela devient une galère infernale pour lui depuis déjà pas mal de temps. Puis il nous quitte après avoir vu les problèmes un par un.

J'attends mon VSL. Il arrive en avance et cela nous permet d'arriver bien à temps à mon rendez-vous. La podo-prothésiste me fait essayer mes futures chaussures. Je me sens vraiment plus à l'aise et visiblement elle a réussi à rectifier la position incongrue de mes pieds. Puis j'essaye la Barouk de gauche avec la semelle compensée sur la droite et cela m'offre un véritable confort pour ma démarche. La Barouk, chaussure où l'on avance sur le talon déséquilibre totalement la marche si l'on garde une chaussure à hauteur normale de l'autre côté. Ainsi cela va nettement mieux même si je dois m'appuyer sur une béquille. Je garde ces dernières à mes pieds et je sors dans mon fauteuil roulant manuel. Le chauffeur m'attends, m'installe et nous partons.

Je rentre à la maison sonnée de fatigue. Maurice s'est endormi profondément avant mon départ et Céline qui l'a réveillé à son arrivée.

Je lui demande s'il a envie de faire un tour, il est d'accord et nous retournons tranquillement à la Pointe, histoire de profiter de chaque instant et de l'été... le temps passe si vite.

Je lui commente le nouvel attentat qui a eut lieu dans les environs de Rouen dont j'ai entendu parler aux infos de la radio pendant mon retour de Briec. Encore un crime perpétré par des barbares, des déséquilibrés.

Nous rentrons pour souper non sans passer dire bonjour à nos amis. Au portail nos voisins ont suspendu un gros sacs de haricots beurre... merci amis !

Après le repas Maurice se couche et s'endort. Je veille sur l'ordinateur...

Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 11:59
BILLET DE MON AMI, Gérard GAUTIER, ambassadeur de la Paix, 'Blanc c'est Exprimé',...
BILLET DE MON AMI, Gérard GAUTIER, ambassadeur de la Paix, 'Blanc c'est Exprimé',...

Présidentielle 2017 : Cela commence à être tiré par les cheveux?

Le Coiffeur de François Hollande coûte un million d’Euros aux contribuables…

On peut se poser la question du coût que cela serait si le Président se faisait réellement (comme les autres politiques) des cheveux …pour les Français?

La prochaine fois avec Juppé, sur ce point, il y aurait moins de dégâts…il y aurait peut-être même une …baisse d’impôts?

Et plus encore plus, pensent certains, si c’était une femme…et… plus encore si c’était une «cantatrice chauve?»

Sarkozy lui continue à couper les «cheveux en quatre»…

Quant à Mélenchon il est déjà de mauvais poil!

Épi, épi…

Tout cela commence à « m’imberber un peu ! »

Gérard Gautier

Saint-Brieuc, le 14 juillet 2016

BILLET de Gérard GAUTIER (suite...)​

Bonjour,

Les archives ont cela d’intéressant est qu’elles permettent de prouver que « rien ne change… dans le changement !»

La Démocratie c’est bien parce que l’on peut se cacher derrière !

Les promesses de l’Un sont - avec sincérité - les critiques de l’Autre et Vice(s) et Versa !

Il n’y a pas que les Comiques qui sont associés.

Gérard GAUTIER

Saint-Brieuc 26 juillet 2016

Ancien Conseiller Régional de Bretagne Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »

18 rue de Penthièvre 22000 Saint-Brieuc Téléphone : 02.96.33.50.34

SITE : www.blanccestexprime.fr COURRIEL : blanccestexprime@wanadoo.fr

Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR
commenter cet article
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 12:58
UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH, mon ami, ambassadeur de la Paix
UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH, mon ami, ambassadeur de la Paix
UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH, mon ami, ambassadeur de la Paix

UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH

-A tous les poètes engagés partout dans le monde.

Devant la spoliation de mon peuple,

Les agressions dévastatrices ,

La tragédie interminable,

Les crimes perpétrés ,

L’horreur absolue ,

Les droits bafoués quotidiennement,

Le silence infâme,

L’impuissance à arrêter l’arrogance de l’occupant,

Et l’injustice navrante dans des territoires occupés mille fois,

Devant les larmes amères de nos mères endeuillées

Aux cœurs meurtris,

Les visages burinés par l’horreur,

Devant les rêves brisés,

La vie suspendue dans une prison.

Et l’incertitude du lendemain

Moi , libre par le cœur et par l’esprit,

Avec mon amour indéfectible pour la justice,

Moi, guerrier de la liberté et de la fraternité,

Moi, qui ne veux être ni héros, ni victime,

Moi qui, avec endurance, veux seulement vivre digne

Moi, le porte étendard de l’espérance,

Je n’ai que ma poésie.

Si le ciel trace ses chemins et plante des étoiles

Moi, j’ai choisi mon combat

Qui fera sortir de sa torpeur le monde du silence !

J’ai choisi de m’exprimer en vers.

Chacune de mes lignes porte l’espérance !

J’exprime avec pudeur et sans haine le vécu d’un peuple,

Un cri légitime contre l’injustice.

Mes mots se perdent parfois dans les méandres de l’absurde.

Ils errent entre les chimères de la vie.

Ils plongent dans l’effroi et l’incertitude,

Mais ils échappent facilement aux fantômes de la nuit !

Ce sont des mots de lumière qui folâtrent et palpitent

Pour la joie, le rire et l’avenir.

Ma poésie est une poésie qui bouscule les âmes.

Ma plume est une plume lourde de la souffrance de mon peuple.

Je compose mes poèmes de Gaza ma prison :

Gaza est l’âme libre du poète.

Gaza est le sourire brûlant des innocents.

Gaza est l’étoile magique de l’espoir

Qui trouve dans la poésie l’échappatoire

Nécessaire à sa survie !

Avec cette inquiétude, étrangeté du printemps de notre vie

Et la fragilité du sourire de notre existence,

J’écris mes poèmes, car,

C’est dans la poésie que respirent les belles âmes,

C’est dans l’espoir que se glisse leur grandeur.

Ma poésie cherche des solutions de paix et prône l’amour.

C’est une poésie de l’espoir inébranlable et serein,

Une poésie qui nourrit l’âme et fait vibrer le cœur !

Une poésie pour donner un message de quiétude

Qui montre que la vie jaillissante emporte le voile du deuil,

Une poésie qui dit qu’il y aura une fin victorieuse pour les opprimés,

Que le soleil de la paix brillera

Et que la lumière de la justice éclatera !

Mes mots écrits sans rancune et sans violence,

Avec leur force et leur profondeur,

Apaisent ma colère contre la laideur.

J’ai refusé le désespoir.

Ma plume est déchirée

Mais elle distille la vérité.

Je partage ma poésie avec les braves solidaires tourmentés

Qui se battent pour nos droits

Eux, notre soutien face à ce désastre.

La poésie devient pour moi le creuset d’un feu inextinguible,

Une façon de panser la blessure.

Je veux redonner parole à la justice

Car le bruit de l’injustice est insoutenable .

Ma poésie, avec son élan d’espoir si puissant,

résiste !

Ma poésie, avec foi et abnégation , persiste !

Ma poésie aux couleurs pacifistes dénonce l’oppression!

Ma poésie rallume l’espoir au creux d’une aube rougissante!

Ils ne savent pas, les ennemis de la vie

Ils ne savent pas qu’ils peuvent enlever la vie,

Qu’ils peuvent brûler les corps,

Mais jamais, jamais, ils ne tairont les cris de ma plume.

Ma poésie est une poésie que personne ne t’enlèvera ô ma Palestine!

Une poésie qui continue de cultiver cet espoir irréductible

UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH, mon ami, ambassadeur de la Paix
UNE POESIE D'ESPERANCE / Ziad MEDOUKH, mon ami, ambassadeur de la Paix
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 18:07
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans GRANDS AUTEURS
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 10:36
J'AIME LA PAIX ET POURQUOI ? / Françoise Marie BERNARD, notre Ambassadrice de la Paix
J'AIME LA PAIX ET POURQUOI ? / Françoise Marie BERNARD, notre Ambassadrice de la Paix

J’AIME LA PAIX ET POUR QUOI ? / Françoise Marie BERNARD

J’aime la paix et pour quoi ?

J’écris pour la paix et pour quoi ?

Des odeurs de serpent se promènent dans l’air

Comme un venin envahissant mon être…

J’aime la vie et la liberté,

Et je veux les chanter à haute voix !

J’aime le bonheur et la joie,

Je veux en profiter comme il me sied !

La vie a un gout sucré et palpitant

Et nous les Humains nous avons le droit

De jouir de ses plaisirs dans le firmament

De notre propre culture, notre esprit, notre foi…

Il n’est pas interdit d’aimer,

Il n’est pas interdit de rire,

Il n’est pas interdit de danser

Quand on veut vivre…

On oublie que nous sommes tous

Les mêmes êtres humains.

Il faut regarder à l’intérieur, en nous,

Profondément méditer sur nos destins…

Les richesses du cœur sonnent dans le monde

Chacun avec sa façon de crier.

Chacun sait se grandir pour voir la ligne des ondes,

Ce ciel où la vie l’appelle pour pleurer.

J’ai mal à mon âme bleue,

Mes pleurs inondent mon regard

Lorsque je pense à tous ceux

Qui ne pleureront plus dans le brouillard…

Toi doit le cœur est givré, en errance,

Regarde-moi dans les yeux, moi le même être que toi,

Regarde-moi et dis-moi où est la différence,

N’y a-t-il plus d’amour au fond de toi ?

Imagine, imagine que dans ton esprit

Il y avait le sourire avant ce diable sourd,

Il y avait l’amour avant la haine et le mépris.

Penses-y, penses-y maintenant et toujours.

Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 20:31
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Notre arrière petit-fils fait le crabe sur la plage...
Notre arrière petit-fils fait le crabe sur la plage...

Jeudi 21 juillet 2016, anniversaire de Nathalie, jour où les hommes ont marché sur la lune...

Je me lève tôt afin d'aller au marché. Maurice a passé une nuit chaotique comme presque chaque fois... difficile, très difficile.

Une fois prête je pars accompagnée de Sylvie avec la ferme intention de ramener quatre poules... cela me fait vraiment plaisir, mais j'appréhende un peu. Je choisis quatre belles poules noires, j'en voulais deux blanches et deux noires, mais les blanches c'est pour la chair alors je n'en veux point. Seules les pondeuses m'intéressent.

Nous rentrons avec nos cartons et nos courses. Le marchand n'a pas pu couper les ailes des poules, il n'avait pas les outils nécessaires... bon, je le ferai... mais Maurice tient à le faire lui-même. Sylvie amène les cartons dans la véranda et je parviens à tenir une cocotte cependant qu'il coupe un bout de l'aile droite. Puis avec Sylvie je vais les faire rentrer dans leur petit poulailler et je les enferme.

Au préalable, j'avais placé un récipient de maïs et Sylvie m'avait apporté un petit seau d'eau. Elle avait aussi amené la caisse que j'avais préparé et y avait placé du foin pour leurs œufs... puis nous les avons fermé à l'intérieur de leur logis afin qu'elles s'y habituent pour y dormir et y pondre. Voilà qui est fait et bien fait... je suis satisfaite. Nos biquettes auront de nouvelles amies. Nous allons rire !

Nous rangeons les courses et Maurice se sent mal, très mal même. Pierre vient prendre des nouvelles mais Maurice ne va pas bien du tout. Son malaise respiratoire va duré deux longues heures. Nous passons à table et il va se coucher.

Je me prépare pour mon après-midi de dédicace à la Biscuiterie de la Pointe. Je suis installée depuis un quart d'heure, voici Marie-Claude et Marc qui viennent me faire la surprise de leur visite, mais il fait très chaud et mes amis me quittent.

Je ne cesse de penser à Maurice et je me surpasse à discuter et sympathiser avec mes lecteurs. Lorsque je rentre Maurice encore endormi m'annonce que le malaise l'a repris cet après-midi et que Julien, l'infirmier ne voulait pas le quitter. Il lui disait d'appeler le médecin et qu'il lui faudrait aller à l'hôpital... on a vu le résultat lundi dernier !

Ce que nos jeunes infirmiers ne comprennent pas ou très difficilement c'est qu'il n'est plus médicalisé depuis sept ans. Un médecin en 2013 lui a fourni deux remèdes et cela l'a enfoncé de nouveau retombant dans la même folie en pire encore... on ne peut plus soigner les sept pathologies très graves dont il est atteint, l'une contrariant l'autre et vice versa.

L'année 2009, nous l'a durement enseignée... chaque spécialistes y est allés de son ordonnance et cela l'a conduit à un empoisonnement massif et mené à cinq mois de soins palliatifs à domicile... ressuscité par un gastro-entérologue inspiré qui a arrêté derechef tous les médicaments Maurice a revécu normalement durant quatre ans... et nous avons repris notre vie tambour battant, jusqu'à ce qu'un généraliste en 2013 lui remette deux remèdes qu'il ne fallait surtout pas (un pour la tension et un diurétique)... avec le syndrome de Parkinson dont la tension fait le yoyo, la prise du médicament dans les moments de tension faible, l'a fait chuté des dizaines de fois de plus en plus souvent très durement sur la tête. Le plavyx à vie (pris de 2001 à 2009 au lieu de 9 mois seulement après l'opération cardiaque) l'ayant rendu hémophile, lui a provoqué ainsi des hémorragies cérébrales en plus d'un caillot qu'il avait depuis son AVC de 2001. Cela l'a conduit à sa double trépanation en novembre 2014 (à vif !). Pour finir, il n'a plus pu supporter son respirateur (qu'il supportait depuis 18 ans) depuis cette opération et cela a entraîné de nouveaux extrasystoles qui ont entraîné des œdèmes considérables (166 kg) favorisés par ce diurétique... maintenant supplicié chaque jour davantage Maurice réclame de s'en aller le plus vite possible... et moi, malgré mon immense peine de perdre à mes côtés un homme tel que lui, je lui souhaite de tout mon cœur de partir tranquillement dans son sommeil... et que peut-on espérer de mieux après un parcours aussi compliqué, aussi difficile dans la maladie et après 60 opérations et 36 ans de fauteuil roulant. Toute sa vie il se sera appliqué à battre des records aussi bien dans la bonne santé que dans la mauvaise... ce n'est pas un homme, c'est un OVNI !

Pour finir la soirée, je souhaite à ma fille un bon anniversaire, mais elle n'est pas là, elle travaille et je n'obtiens que ma petite-fille, Elsa. Ma fille aînée est partie huit jours en vacances avec une cousine dans les Hautes Pyrénées... je suis ravie. Mon fils et ma belle-fille arrivent le 30 juillet et de plus ils me ramènent mes trophées littéraires récupérés par une amie.

Un grand moment de bonheur en perspective !

UN RADEAU DANS LE CIEL / Dana LANG
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans UN RADEAU DANS LE CIEL
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 19:37
A la Biscuiterie avec mes fans, aujourd'hui 21 juillet 2016...
A la Biscuiterie avec mes fans, aujourd'hui 21 juillet 2016...

A la Biscuiterie avec mes fans, aujourd'hui 21 juillet 2016...

Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Dedicaces en Bretagne
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 11:03
DEDICACE A LA BISCUITERIE DE LA POINTE-DU-RAZ / Dana LANG
DEDICACE A LA BISCUITERIE DE LA POINTE-DU-RAZ / Dana LANG
DEDICACE A LA BISCUITERIE DE LA POINTE-DU-RAZ / Dana LANG
Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Dedicaces en Bretagne
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 17:56
De nos ambassadeurs de la PAIX : Jean ILLEL (France), Serge H. MOÏSE (Haïti)
De nos ambassadeurs de la PAIX : Jean ILLEL (France), Serge H. MOÏSE (Haïti)
De nos ambassadeurs de la PAIX : Jean ILLEL (France), Serge H. MOÏSE (Haïti)

AU NOM DE LA VIE / Jean HILLEL

Au nom de la vie
au nom de nos enfants
avant qu’il ne soit trop tard
unissons le monde par la fraternité
drapeau universel au cœur.

Ramasse l’étoile
qui t’est tombée
de ta main désespérée
et que tu piétines.
L’étoile c’est toi
qu’elle brille à nouveau
dans ton cœur
de toute sa lumière.

Miracle la vie
du fumier jaillit la fleur
de la putréfaction la beauté
de la violence la fraternité.
Semons les graines de la fraternité

Je vous donne en héritage le royaume
le plus noble le plus grand, le plus beau
celui du cœur humain.
Labourez, labourez, labourez
partagez la récolte dans la joie.

ENTREZ, ENTREZ, ENTREZ, SOLEIL AU CŒUR
DANS LA RONDE PLANÉTAIRE DES HUMAINS
PARTAGEZ LE BRIN D'OLIVIER, SYMBOLE DE FRATERNITÉ

Photo du Dauphiné Libéré

Photo du Dauphiné Libéré

100 millions d'enfants dans le monde ne vont pas à l'école... ici à Haïti
100 millions d'enfants dans le monde ne vont pas à l'école... ici à Haïti

« La Paix » / Serge H. MOÏSE (Haïti)

I

Même si ce n’était qu’un rêve

Il faudrait le cultiver sans trêve

La paix de l’esprit et du cœur

Est la vraie clef du bonheur

II

L’humanité tout entière

Serait bien plus prospère

N’étaient ces foutues guerres

Entre les sœurs et les frères

III

L’orgueil et la mesquinerie

La méfiance et l’hypocrisie

L’envie et la jalousie

Sont sources de tyrannie

IV

Mais il viendra bien ce jour

Où l’humanité vivra d’amour

De franchise et de fraternité

Dans la paix et la solidarité

-----------

Published by Dana LANG, CONTEUR AUTEUR CREATEUR - dans Ambassadeurs de la Paix
commenter cet article

Présentation

  • : Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de sioux, citoyenne du monde, auteure fantasy, poète, lauréate de 50 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • Dana LANG, artiste Internationale, conteuse aux plumes de sioux, citoyenne du monde, auteure fantasy, poète, lauréate de 50 Prix Littéraires Internationaux, éditrice, ambassadrice de la PAIX, membre SACD, UERAA, AEB, World Académy of Arts and Culture and World Congress Poets, ...
  • : *1979-1989, bibliothécaire jeunesse en banlieue lyonnaise (Vénissieux) où elle conte déjà trois fois par semaine. Les classes s'inscrivent sur des listes d'attente. *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste Tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain durant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite du Temps', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel'… un recueil de prose poétique de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', une suite de nouvelles et de prose poétique 'À l'Aube d'un Jour' et un livret de pamphlets (prose insurrectionnelle : 'Je vous écris, Frères Humains', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées' édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA et ' Le Monde de Lucas ' de Didier POUDIÈRE. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit désormais à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '. *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *Septembre 2013 à 2015, elle devient lauréate de 50 distinctions Littéraires Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 13 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... En juin 2016, elle écrit le conte Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons...
  • Contact

Recherche